Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#382
Car l'amour d'une femme est semblable à l'enfant
Qui, las de ses jouets, les brise triomphant,
Foule d'un pied volage une rose immobile
Et suit l'insecte ailé qui fuit sa main débile. (Alfred de Vigny, Dolorida)
#403
L'armée est une nation dans la nation; c'est un vice de nos temps. (Alfred de Vigny, Servitude et Grandeur militaires)
#959
Dieu! que le son du cor est triste au fond des bois! (Alfred de Vigny, Poèmes antiques et modernes)
#1249
On étouffe les clameurs, mais comment se venger du silence? (Alfred de Vigny)
#1250
L'ennui est la maladie de la vie. On se fait des barrières pour les sauter. (Alfred de Vigny)
#1251
Même les changements les plus souhaités ont leur mélancolie. (Alfred de Vigny)
#1252
Etre vaincu parfois. Etre soumis jamais. (Alfred de Vigny)
#1330
Le vrai Dieu, le Dieu fort, c'est le Dieu des idées. (Alfred de Vigny, les Destinées)
#2250
La conscience ne peut pas avoir tort. (Alfred de Vigny, Chatteron, I, 5)
#2567
Et, plus ou moins, la Femme est toujours Dalila. (Alfred de Vigny, Les Destinés)
#2568
La femme, enfant malade et douze fois impur. (Alfred de Vigny, Les Destinés)
#3339
Aimez ce que jamais on ne verra deux fois. (Alfred de Vigny)
#3980
Ida j'adore Ida, la légère bacchante:
Ses cheveux noirs, mêlés de grappes et d'acanthe,
Sur le tigre, attaché par une griffe d'or,
Roulent abandonnés; sa bouche rit encor
En chantant √©vo√ę; sa d√©marche chancelle;
Les pieds nus, ses genoux que la robe décèle,
S'élancent, et son oeil, de feux étincelant,
Brille comme Ph√©bus sous le signe br√Ľlant.
Alfred de Vigny ( Poèmes Antiques )
#4021
Tout m'est indifférent, excepté vous, Alfred, quoi que vous en pensiez. Ce qui est vrai, c'est que depuis lontemps vous vouliez me quitter, seulement vous avez attendu que vous en ayez la force. Aujourd'hui, cette force s'appuie sur je ne sais quoi, peut être une femme qui vous aime et que vous allez aimer! (Marie Dorval, Lettre à Alfred de Vigny)
#4244
Dansez, et couronnez de fleurs vos fronts d'alb√Ętre:
Liez au blanc muguet l'hyacinthe bleu√Ętre,
Et que vos pas moelleux, délices de l'amant,
Sur le chêne poli glissent légèrement...
(Alfred de Vigny, Poèmes Antiques)
#4278
Me voici devant vous, √ī belle entre les belles!
Qu'importent les dangers? que sont les nuits cruelles
Quand du palmier d'amour le fruit va se cueillir,
Quand sous mes doigts tremblants je le sens tressaillir?

(Alfred de Vigny, La Femme Adultère)
#4410
La nuit, on entendait leurs chants; dans la journée,
Leur sommeil: tant leur √Ęme √©tait abandonn√©e
Aux caprices divins du désir! Leur repas
Etaient rares, distraits; ils ne les voyaient pas.
(Alfred de Vigny, Les Amants de Montmorency)
#4480
Je l'ai vu, ton sourire aussi beau que le jour;
Et l'heure du sourire est l'heure de l'amour.
(Alfred de Vigny, Poèmes antiques)
#4483
Ida j'adore Ida, la légère bacchante:
Ses cheveux noirs, mêlés de grappes et d'acanthe,
Sur le tigre, attaché par une griffe d'or,
Roulent abandonnés; sa bouche rit encor
En chantant √©vo√ę; sa d√©marche chancelle;
Les pieds nus, ses genoux que la robe décèle,
S'élancent, et son oeil, de feux étincelant,
Brille comme Ph√©bus sous le signe br√Ľlant.
(Alfred de Vigny, Poèmes Antiques)
#4524
Le seuil est parfum√©, l'alc√īve est large et sombre,
Et, là, parmi les fleurs, nous trouverons dans l'ombre,
Pour nos cheveux unis un lit silencieux.
(Alfred de Vigny, Les Destinées)
#4594
Mon lit est parfumé d'aloès et de myrrhe;
L'odorant cinnamome et le nard de Palmyre
Ont chez moi de l'Egypte embaumé les tapis.
J'ai placé sur mon front et l'or et le lapis...
(Alfred de Vigny, La Femme Adultère)
#4659
Condamnés à la mort, condamnés à la vie, voilà deux certitudes. (Alfred de Vigny)
#4793
Tu pars; et cependant m'as-tu toujours ha√Į, Sym√©tha?
Non, ton coeur quelquefois s'est trahi;
Car, lorsqu'un mot flatteur abordait ton oreille,
La pudeur souriait sur ta lèvre vermeille.
(Alfred de Vigny, Poèmes Antiques)
#4857
Au coeur privé d'amour, c'est bien peu que la gloire. (Alfred de Vigny, Poèmes Antiques)
#4958
Venez, mon bien-aimé, m'ennivrer de délices
Jusqu'√† l'heure o√Ļu le jour appelle aux sacrifices.
Aujourd'hui que l'époux n'est plus dans la cité,
Au nocturne bonheur soyez donc invité;
Il est allé bien loin...
(Alfred de Vigny, La Femme Adultère)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrançais.com | Tous droits réservés.