Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#181
Adieu amours, adieu gentil corsage,
Adieu ce teint, adieu ces friands yeux.
Je n'ai pas eu de vous grand avantage.
Un moins aimant aura peut-ĂȘtre mieux. (ClĂ©ment Marot)
#951
D'ĂȘtre content sans vouloir davantage,
C'est un trésor qu'on ne peut estimer. (Clément Marot, Rondeau)
#3500
Amour, tu as été mon maßtre,
Je t'ai servi sur tous les dieux
Ô si je pouvais deux fois naütre,
Comme je te servirais mieux!
(Clément Marot, Epigrammes)
#5033
Adieu la Cour, adieu les dames,
Adieu les filles et les femmes,
Adieu vous dis pour quelques temps,
Adieu vos plaisants passetemps;
Adieu le bal, adieu la danse,
Adieu mesure, adieu cadence,
Tambourins, hautbois et violons,
Puisqu'Ă  la guerre nous allons.
(Clément Marot, Epßtres)
#6905
D'ĂȘtre content sans vouloir davantage
C'est un trésor qu'on ne peut estimer. (Clément Marot)
#6906
Coeur sans amour toujours loyer demande. (Clément Marot, Le Baladin)
#6907
Amour: Deux bonnes fois Ă  son aise le faire
C'est d'homme sain suffisant ordinaire. (Clément Marot)
#6909
La mort est fin et principe de vie. (Clément Marot, La mort du juste et du pécheur)
#6910
Mon beau printemps et mon été
Ont fait le saut par la fenĂȘtre.
Amour, tu as été mon maßtre:
Je t'ai servi sur tous les dieux.
O si je pouvais deux fois naĂźtre,
Comme je te servirais mieux!
(ClĂ©ment Marot, Epigrammes - CCXIII, de soi-mĂȘme)
#6911
Corps fĂ©minin, coeur d'homme et tĂȘte d'ange. (ClĂ©ment Marot)
Commentaire : A propos de Marguerite de Navarre.
#6912
Des sages Dieu la sagesse réprouve,
Et des petits l'humilité approuve,
Auxquels il a ses secrets révélés,
Qu'il a cachés aux sages, et célés.
(Clément Marot, Sermon du bon pasteur et du mauvais)
#6914
Sais-tu pas bien qu'en coeur de noble dame
Loger ne peut ingratitude infĂąme?
(Clément Marot, Elégie - I)
#6915
Sur le printemps de ma jeunesse folle,
Je ressemblais l'arondelle qui vole
Puis çà, puis là: l'ùge me conduisait,
Sans peur ni soin, oĂč le coeur me disait.
(Clément Marot, Eglogue au roi sous les noms de Pan et Robin)
#6916
Un homme ne peut bien Ă©crire,
S'il n'est quelque peu bon lisart.
(Clément Marot, Epßtres - Du coq à l'ùne)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrançais.com | Tous droits réservés.