Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#36
Quand on doit diriger des enfants ou des hommes, il faut de temps en temps commettre une belle injustice, bien nette, bien criante: c'est ça qui leur en impose le plus! (Marcel Pagnol, Topaze)
#74
C'était donc ça la poudre, la terrible substance qui avait tué tant de bêtes et tant d'hommes, qui avait sauter tant de maisons, et qui avait lancé Napoléon jusqu'en Russie... On aurait dit du charbon pilé, rien de plus... (Marcel Pagnol, La Gloire de mon père)
Commentaire : Roman facile Ă  lire et passionnant...
#75
Je crois que l'homme est naturellement cruel: les enfants et les sauvages en font la preuve chaque jour. (Marcel Pagnol, La Gloire de mon père)
#76
Le style d'un auteur dramatique est dans le choix des personnages, dans les sentiments qu'il leur prête, dans la démarche de l'action. Quant à sa position personnelle, elle doit rester modeste. (Marcel Pagnol, La Gloire de mon père, Avant-propos)
Commentaire : Cet avant-propos est excellent pour ĂŞtre lu!
#77
La position [personnelle] de l'Ă©crivain est sans doute plus difficile.
Ce n'est plus Raimu qui parle: c'est moi. Par ma seule façon d'écrire, je vais me dévoiler tout entier, et si je ne suis pas sincère — c'est-à-dire sans aucune pudeur — j'aurais perdu mon temps à gâcher du papier. (Marcel Pagnol, La Gloire de mon père, Avant-propos)
#78
Ce qui m'effraie, ce n'est point tant le choix des mots ou des tournures, ni les subtilités grammaticales — qui sont, finalement, à la portée de tout le monde: mais c'est la position du romancier, et celle, plus dangereuse encore, du mémorialiste. (Marcel Pagnol, La Gloire de mon père, Avant-propos)
#82
Il est permis de mentir aux enfants, lorsque c'est pour leur bien. (Marcel Pagnol, La Gloire de mon père)
#84
Il n'est pas besoin d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer. (Marcel Pagnol, La Gloire de mon Père)
#221
L'ambition, c'est la richesse des pauvres. (Marcel Pagnol)
#2140
Quand le vin est tiré, il faut le boire, même s'il est bon. (Marcel Pagnol, César)
#7040
Quand on ne sait pas grand-chose, on est toujours cruel pour ceux qui savent encore moins. (Marcel Pagnol, Le temps des amours)
#7053
Je finis par conclure que l'amour qui rendait fou Ă©tait une affaire de grandes personnes, et surtout de femmes. (Marcel Pagnol, Le temps des secrets)
#7054
Je ne fréquentais que ma mère et ma tante, qui n'étaient pas des femmes, mais une mère et une tante. (Marcel Pagnol, Le temps des secrets)
#7055
Pour moi, ces mots « garçon manqué » signifiaient que les filles n'étaient qu'un faux pas de la nature, le résultat d'une erreur au cours de la création d'un garçon. (Marcel Pagnol, Le temps des secrets)
#7056
Ce n'était qu'une petite mécanique, une boîte à musique réduite à deux notes, une sorte de jouet mis par la nature à notre disposition pendant les vacances. (Marcel Pagnol, Le temps des secrets)
Commentaire : parlant de la cigale
#7057
- Tu trouves qu'elle n'est pas jolie ?
- Oh ! dit Lili, elle est comme les autres filles. À part que quand elle marche, on dirait le maçon sur le toit, qui a peur de casser des tuiles ! (Marcel Pagnol, Le temps des secrets)
#7058
Après tout, un sanglier ce n'est qu'un cochon. (Marcel Pagnol, Le temps des secrets)
#7898
De mourir, ça ne me fait rien. Mais ça me fait de la peine de quitter la vie. (‪Marcel Pagnol‬, César)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.