Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#470
Et le cristal poli, reflétant leurs images, les montrait debout et se baisant les lèvres avant de se séparer. (Guy de Maupassant, les Sœurs Rondoli)
#804
Comment peut-on ne pas adorer les cloîtres, ces lieux tranquilles, fermés et frais, inventés, semble-t-il, pour faire naître la pensée pendant qu'on va à pas lents sous les longues arcades mélancoliques? (Guy de Maupassant, la Vie errante; la Sicile)
#2033
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu! On aime, rien de plus, rien de moins. (Guy de Maupassant, Notre coeur, II, 5)
#2034
Raconter tout serait impossible. (Guy de Maupassant, Pierre et Jean, préface)
#2650
Il faut être, en effet, bien fou, bien audacieux, bien outrecuidant ou bien sot, pour écrire encore aujourd'hui. (Guy de Maupassant)
#2651
Nous ne pouvons lutter contre l'invincible découragement que par la continuité de l'effort. (Guy de Maupassant)
#3218
Le baiser est la plus sûre façon de se taire en disant tout. (Guy de Maupassant)
#3323
J'aime la chair des femmes du même amour que j'aime l'herbe, les rivières, la mer. (Guy de Maupassant)
#3326
Ma grande, ma seule, mon absorbante passion pendant dix ans ce fut la Seine. (Guy de Maupassant)
#3392
Un baiser légal ne vaut jamais un baiser volé. (Guy de Maupassant)
#3622
Le voyage est une espèce de porte par où l'on sort de la réalité comme pour pénétrer dans une réalité inexplorée qui semble un rêve. (Guy de Maupassant)
#3623
Mais sait-on quels sont les sages et quels sont les fous, dans cette vie où la raison devrait souvent s'appeler sottise et la folie s'appeler génie? (Guy de Maupassant)
#3624
Notre grand tourment dans l'existence vient de ce que nous sommes éternellement seuls, et tous nos efforts, tous nos actes ne tendent qu'à fuir cette solitude. (Guy de Maupassant)

#3625
Le suicide! Mais c'est la force de ceux qui n'en ont plus, c'est l'espoir de ceux qui ne croient plus, c'est le sublime courage des vaincus. (Guy de Maupassant)
#3626
Le silence de la nuit est le lac le plus profond de la terre. (Guy de Maupassant)
#3729
L'âme a la couleur du regard. L'âme bleue seule porte en elle du rêve, elle a pris son azur aux flots et à l'espace. (Guy de Maupassant)
#4012
Cet imbécile emportement qui nous jette vers la femelle. (Guy de Maupassant, Le Horla)
#4045
Oh! si c'eût été un homme, l'autre! mais cela! cela! Il se sentait enchaîné par leur infamie même. Et il restait là, anéanti, bouleversé. [...] Madeleine murmura " Pauline " et il fut traversé d'une telle douleur qu'il s'enfuit de toutes ses jambes. (Guy de Maupassant, La Femme de Paul)
#4215
Elle était charmante ainsi, et dans son regard fuyant mille choses m'apparurent, mille choses ignorées jusqu'ici. J'y vis des profondeurs inconnues, tout le charme des tendresses, toute la poésie que nous rêvons, tout le bonheur que nous cherchons sans fin. Et j'avais un désir fou d'ouvrir les bras, de l'emporter quelque part pour lui murmurer à l'oreille la suave musique des paroles d'amour. (Guy de Maupassant, Au Printemps)
#4428
Alors commença l'intimité enfantine et charmante des niaiseries d'amour, des petits mots bêtes et délicieux, le baptême avec des noms mignards de tous les détours et contours et replis de leur corps où se plaisaient leur bouches. (Guy de Maupassant, Une Vie)
#7763
Bérénice aimait, d'une de ces avenues, dont elle oubliait toujours l'ordre de succession, se jeter dans une rue traversière et gagner l'avenue suivante, comme elle aurait quitté une reine pour une fille, un roman de chevalerie pour un conte de Maupassant. Chemins vivants qui menaient ainsi d'un domaine à l'autre de l'imagination [...] ( Louis Aragon, Aurélien )
#5099
Ce que l'on aime avec violence finit toujours par vous tuer. (Guy de Maupassant, La Nuit)
#5878
La langue française, d’ailleurs, est une eau pure que les écrivains maniérés n’ont jamais pu et ne pourront jamais troubler. Chaque siècle a jeté dans ce courant limpide ses modes, ses archaïsmes prétentieux et ses préciosités, sans que rien surnage de ces tentatives inutiles, de ces efforts impuissants. La nature de cette langue est d’être claire, logique et nerveuse. Elle ne se laisse pas affaiblir, obscurcir ou corrompre. (Guy de Maupassant, Pierre et Jean)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrançais.com | Tous droits réservés.