Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#2216
[...] danser, c'est découvrir et recréer, surtout lorsque la danse est danse d'amour. C'est, en tout cas, le meilleur mode de connaissance. (Léopold Sédar Senghor, Au congrès de l'Union nationale de la jeunesse du Mali. Dakar, 1960)
#5360
Nous, politiques noirs, nous, écrivains noirs, nous nous sentons, pour le moins, aussi libres à l'intérieur du français que dans nos langues maternelles. Plus libres, en vérité, puisque la liberté se mesure à la puissance de l'outil: à la force de création. Il n'est pas question de renier les langues africaines. Pendant des siècles, peut-être des millénaires, elles seront encore parlées, exprimant les immensités abyssales de la négritude. Nous continuerons d'y prêcher les images archétypes: les poissons des grandes profondeurs. Il est question d'exprimer notre authenticité de métis culturels, d'hommes du XXe siècle. (Léopold S. Senghor, Le français, langue de culture, in Esprit)
#5519
Au contact des réalités "coloniales", c'est-à-dire des civilisations ultramarines, l'humanisme français s'était enrichi, s'approfondissait en s'élargissant pour intégrer les valeurs de ces civilisations (...). Au moment que, par totalisation et socialisation, se construit la Civilisation de l'Universel, il est question de nous servir de ce merveilleux outil, trouvé dans les décombres du régime colonial (...). La Négritude, l'Arabisme, c'est aussi vous, Français de l'Hexagone! (Léopold Sédar SENGHOR)
#7317
La poésie ne doit pas périr. Car alors, où serait l'espoir du Monde ? (Léopold Sedar Senghor)
#7318
Sang ô sang noir de mes frères, vous tachez l'innocence de mes draps, vous êtes le sueur où baigne mon angoisse, vous êtes la souffrance qui enroue ma voix. (Léopold Sédar Senghor)
#7321
Seul le rythme provoque le court-circuit poétique et transforme le cuivre en or, la parole en verbe. (Léopold Sédar Senghor)
#7322
J'ai rêvé d'un monde de soleil dans la fraternité de mes frères aux yeux bleus. (Léopold Sédar Senghor)
#7323
Penser et agir par nous-mêmes et pour nous-mêmes, en Nègres..., accéder à la modernité sans piétiner notre authenticité. (Léopold Sédar Senghor)
#7324
Voici que meurt l'afrique des empires, c'est l'agonie d'une princesse pitoyable. et aussi l'europe à laquelle nous sommes liés par le nombril. (Léopold Sédar Senghor, Liberté: Prière aux masques - 1964-1977)

#7325
Quand un africain meurt, c'est une bibliothèque qui brûle. (Léopold Sédar Senghor)

#7326
Oui Seigneur, pardonne Ă  la France qui dit bien la voie droite et chemine par les sentiers obliques. (LĂ©olpold SĂ©dar Senghor)
#7327
Je ne sais en quel temps c'Ă©tait, je confonds toujours l'enfance et l'Eden-Comme je mĂŞle la Mort et la Vie - un pont de douceur les relie. (LĂ©olpold SĂ©dar Senghor)
#7328
Voici que meurt l'Afrique des empires, c'est l'agonie d'une princesse pitoyable. Et aussi l'Europe à laquelle nous sommes liés par le nombril. (Léolpold Sédar Senghor)
#7329
C'est donc en janvier 1944 et par la volonté de Charles de Gaulle que naquit, non seulement l'idée et la volonté, mais surtout la possibilité de la Francophonie. (Léolpold Sédar Senghor, Ce que je crois)

#7330
... Avant tout, pour nous, la Francophonie est culture (...). C'est une communauté spirituelle : une noosphère autour de la terre (...). Attachement à la langue française, mais pourquoi ? (...) Le français est langue internationale de communication [et] il nous offre, à la fois, clarté et richesse, précision et nuance. (Léopold Sédar Senghor, « La Francophonie comme culture », Conférence donnée à l'Université Laval, Québec).
#7331
[Pour que la Francophonie réussisse], il n'est que d'accorder nos différences pour en faire une symbiose. C'est ainsi que la langue française sera acceptée comme notre langue de communication mais aussi d'épanouissement international au sein de laquelle chacune de nos cultures se reconnaîtra en naissant à l'universel. (Léopold Sédar Senghor, Message adressé à l'occasion de la semaine de la Francophonie à l'UNESCO)
#7332
La Francophonie, c'est l'usage de la langue française comme instrument de symbiose, par delà nos propres langues nationales ou régionales, pour le renforcement de notre coopération culturelle et technique, malgré nos différentes civilisations. (Léopold Sédar Senghor, Discours prononcé lors de sa visite au siège de l'Organisation internationale de la Francophonie)
#7333
Il s'agira (...) pour faire de la Francophonie le modèle et le moteur de la Civilisation de l'Universel, de favoriser les échanges d'idées en respectant la personnalité originaire et originale de chaque nation. (Léopold Sédar Senghor, Ce que je crois)
#7334
Je crois, pour l'avenir, à la Francophonie, plus exactement à la Francité, intégrée dans un grand ensemble, et par delà, dans une civilisation de l'Universel. (Léopold Sédar Senghor)
#7335
J'ai toujours rêvé de concilier Francophonie et Négritude. Ce rêve est maintenant une réalité. (Léopold Sédar Senghor)
Commentaire : Message envoyé à l’UNESCO qui lui rend hommage pour son 90ème anniversaire
#7336
[L'] espoir d'une fraternité dans le respect mutuel et le dialogue des cultures. (Léopold Sédar Senghor)
#7337
Bec inutile, oiseau aptère, je glisse au long de ton visage transparent. (Léopold Sédar Senghor, Ethiopiques)
#7338
Danser, c'est découvrir et recréer, surtout lorsque la danse est danse d'amour. C'est, en tout cas, le meilleur mode de connaissance. (Léopold Sédar Senghor, Congrès de l'Union nationale de la jeunesse du Mali, Dakar, 1960)
#7339
Je ne sais en quel temps c'Ă©tait, je confonds toujours l'enfance et l'Eden
Comme je mĂŞle la Mort et la Vie
Un pont de douceur les relie.
(LĂ©opold SĂ©dar Senghor, Ethiopiques)
#7340
L'angoisse des départs sans main chaude dans la main. (Léopold Sédar Senghor, Chants d'ombre - C'est le temps de partir)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrançais.com | Tous droits réservés.