Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#567
Au reste, il est bon qu'on vous dise
Qu'entre la chair et la chemise
Il faut cacher le bien qu'on fait. (La Fontaine, Contes et Nouvelles)
Commentaire : de: les Cordeliers de Catalogne
#645
La chair des femmes se nourrit de caresses comme l'abeille de fleurs. (Anatole France, le Lys rouge)
#653
Le péché de la chair est le plus abominable de tous les péchés et ce crime est si bien le plus grand de tous les crimes qu'il faut être à deux pour le commettre. (Cardinal Le Camus)
#655
Je rêve une existence en un cloître de fer,
Brûlée au jeûne et sèche et râpée aux cilices,
OĂą l'on abolirait, en de muets supplices,
Par seule ardeur de l'âme, enfin, toute la chair. (Emile Verhaeren, les Débâcles)
#656
La chair est triste, hélas! et j'ai lu tous les livres. (Stéphane Mallarmé, Poésies; Brise marine)
#1089
OĂą sont nos hommes?
Leurs corps comblent les fossés.
OĂą sont nos soldats?
Leur chair graisse l'épée de l'ennemi. (le général Yueh Fei)
#1155
Un reflux de désirs, du plus profond des terres,
Remonte en moi, flot trouble et be boue Ă©paissi.
Il recouvre cette âme asservie au mystère,
Asservie à la chair, et qui n'a pas choisi. (François Mauriac, Orages; le Regret du Péché)
#1464
On devrait fonder une chaire pour l'enseignement de la lecture entre les lignes. (Léon Bloy, Exégèse des lieux communs)
#1511
La chair des femmes se nourrit de caresses comme l'abeille de fleurs. (Anatole France)
#1543
Forte est votre emprise, Ă´ chair mortelle!
Forte esr votre emprise, ô amour. (Walt Whitman, Murmures d'une mort céleste)
#2119
Le coït n’est pas plus sale pour moi que la mort, Je crois à la chair, ses appétits, Voir, ouïr, toucher sont des miracles, pas une des particules qui ne soit miracle. (Walt Whitman)
#2537
Pauvre capitaine! il ne se doute évidemment pas qu'à chaque secousse, la corde m'entre davantage dans la chair... (Hergé)
#3323
J'aime la chair des femmes du même amour que j'aime l'herbe, les rivières, la mer. (Guy de Maupassant)
#4477
Les parfums de la chair et des cheveux flottants
S'éparpillent dans l'air brûlant, et comme au temps
De Caprée, où Tibère épouvantait les nues,
Entrelaçant leurs corps impudiques et beaux,
Sur les rouges tapis cinquante femmes nues
Dansent effrontément, aux clartés des flambeaux.
(Théodore de Banville, Poésies)
#4882
Vouloir se confiner dans les buanderies de la chair, rejeter le suprasensible, dénier le rêve, ne pas même comprendre que la curiosité de l'art commence là où les sens cessent de servir! (Joris-Karl Huysmans, Là-bas)
#5122
Quiconque a entendu les cris d'un animal qu'on tue ne peut plus jamais manger de sa chair. (Confucius)
#5427
Tristesse - la fatigue qui entre dans l'âme.
Fatigue - la tristesse qui entre dans la chair.
(Christian Bobin, L'autre visage)
#5454
La nudité est l'éloquence de la chair. (Daniel Darc)
#5460
La parole est un fruit dont l'Ă©corce s'appelle bavardage, la chair Ă©loquence, et le noyau bon sens. (Tierno Bokar)
#5733
L'amour est toujours une intrusion. Le hasard se fait chair, la passion se fait raison. (Amin Maalouf, Le PĂ©riple de Baldassare)
#6431
La beauté séduit la chair pour obtenir la permission de passer jusqu'à l'âme. (Simone Weil, La pesanteur et la grâce)
#6969
Tout est prison autour de moi ; je retrouve la prison sous toutes les formes, sous la forme humaine comme sous la forme de grille ou de verrou. Ce mur, c'est de la prison en pierre ; cette porte, c'est de la prison en bois ; ces guichetiers, c'est de la prison en chair et en os. La prison est une espèce d'être horrible, complet, indivisible, moitié maison, moitié homme. Je suis sa proie ; elle me couve, elle m'enlace de tous ses replis. Elle m'enferme dans ses murailles de granit, me cadenasse sous ses serrures de fer, et me surveille avec ses yeux de geôlier. (Victor Hugo, Le Dernier Jour d'un condamné - Chapitre XX)
#7038
[...] toute souffrance est lâche: elle recule devant la puissance du vouloir-vivre qui est ancré plus fortement dans notre chair que toute la passion de la mort ne l'est dans notre esprit. (Stefan Zweig, Vingt-quatre heures de la vie d'une femme)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrançais.com | Tous droits réservés.