Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#9
On n'est jamais excusable d'être méchant, mais il y a quelque mérite à savoir qu'on l'est; et le plus irréparable des vices est de faire le mal par bêtise. (Charles Baudelaire)
#37
¬ęQue faisiez-vous au temps chaud?
Dit-elle à cette emprunteuse.
- Nuit et jour à tout venant
Je chantais, ne vous déplaise.
- Vous chantiez? j'en suis fort aise.
Et bien! dansez maintenant.¬Ľ (Jean de La Fontaine, La Cigale et la Fourmi)
#43
Restons un moment sans parler les uns et les autres, dit le premier bouvier. Ça nous éclairera. Après nous nous expliquerons. (Jean Giono, Le chant du monde)
#73
√Ä l'origine, n'est pas le mot, mais la phrase, une modulation. √Čcoutez le chant des oiseaux! (Blaise Cendrars)
#86
George Dandin: ¬ę [...] lorsqu'on a, comme moi, √©pous√© une m√©chante femme, le meilleur parti qu'on puisse prendre c'est de s'aller jeter dans l'eau la t√™te la premi√®re. ¬Ľ (Moli√®re, George Dandin, Acte III; sc√®ne 8)
#245
Je crois qu'on ne peut mieux vivre qu'en cherchant à devenir meilleur, ni plus agréablement qu'en ayant la pleine conscience de son amélioration. (Socrate)
#281
Et dans ce monde et dans l'autre, les méchants sont toujours bien embarrassants. (Jean-Jacques Rousseau)
#347
Notre Angleterre est un jardin, et l'on ne fait pas de tels jardins en chantant: ¬ę Oh! que c'est beau! ¬Ľ et en s'asseyant √† l'ombre. (Rudyard Kipling, la Gloire du Jardin)
#373
Ces Esclavons ne firent que chanter, manger de l'ail et fumer un mauvais tabac qui infectait l'air. (Casanova, Mémoires)
#378
Chanter je ne vay point la pomme
Par laquelle le premier homme
Miserablement fut perdu,
Et tout le monde confondu:
Mais bien la pomme reluisante,
Pour laquelle deesse gente
au beau P√Ęris monstra le cu,
Dont s'ensuivit un Roy cocu. (Charles Coypeau d'Assoucy, Le Jugement de Paris)
#429
Non, l'avenir n'est à personne!
Sire! l'avenir est à Dieu!
A chaque fois que l'heure sonne,
Tout ici-bas nous dit adieu. (Victor Hugo, les Chants du Crépuscule)
#481
Belles personnes,
Rayonnez, fleurissez, soyez des échansonnes
De rêve, d'un sourire enchantez un trépas,
Inspirez-vous des vers... mais ne les jugez pas!
Commentaire : Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac
#494
Quand vous serez bien vieille, au soir à la chandelle,
Assise auprès du feu, dévidant et filant,
Direz, chantant mes vers, en vous émerveillant,
Ronsard me célébrait du temps que j'étais belle. (Ronsard, Sonnets pour Hélène)
#637
Le bonheur ne consiste point à courir les routes emporté par une voiture automobile de cent chevaux ou à admirer un film de brigandage; mais le soir, accompagné par le bruit murmurant d'un feu qui chante et qui ondoie, à caresser une statuette de Tanagra, un vase de Douris, une reliure à la Fanfare. (Alfred PEREIRE, la Bibliothèque d'un Humaniste, Préface)
#671
Le plus humble chant populaire, si un rayon d'humanité y resplendit, est poésie et peur affronter toute autre sublime poésie. (Benedetto Croce)
#672
J'√ītai mon manteau pour me reposer mieux; je me pla√ßai sous l'ombre d'un bel arbre. Ainsi √©tendu, je perdis tous mes soucis; j'entendis le chant des oiseaux pur et m√©lodieux: jamais hommes n'ou√Įrent orgues plus harmonieuses, ni qui puissent former des sons mieux accord√©s. (Gonzalo de Berceo, les miracles de Notre-Dame)
#673
Vertu dieu! que ne chantez-vous: adieu paniers, vendanges sont faites? (Rabelais, Gargantua)
#677
Comme chante le chapelain, ainsi répond le sacristain. (Antoine Leroux de Lincy, Proverbes)
#678
Debout sur la poupe toujours vous me verrez chanter,
Une secrète rose gonfle dans ma poitrine
Et un rossignol ivre bat des ailes sur mon doigt. (Vincente Huidobro, Miroir d'eau)
#679
Il est doux de chanter, mais soyez-en certain:
Les lèvres chantent seulement quand elles ne peuvent baiser. (James Thomson, Dimanche en amont du fleuve)
#716
Alors tout s'avivant sous les lueurs décrues
Du couchant dont s'éteint peu à peu la rougeur,
Un charme se révèle aux yeux las du songeur:
Le charme des vieux murs au fond des vieilles rues. (Georges Rodenbach, la Jeunesse blanche, Vieux Quais)
#717
Combien j'aime la tendresse des rythmes, c'esr du charme sans nom, soupirer et vivre avec les génies que fit Dieu. La création n'est belle que parce qu'on la peut chanter. (Charles-Louis Philippe)
#759
Qu'il est difficile d'être courageux sans se faire méchant! (Emile Chartier, dit Alain)
#762
Tout pouvoir est méchant dès qu'on le laisse faire; tout pouvoir est sage dès qu'il se sent jugé. (Emile Chartier, dit Alain)
#874
Celui qui met un frein à la fureur des flots
Sait aussi des méchants arrêter les complots. (Jean Racine, Athalie)
#881
Je trouve la mort si terrible, que je hais plus la vie parce qu'elle m'y mène, que par les épines qui s'y rencontrent. (Marie de Rabutin-Chantal [dite Marquise de Sévigné])
#937
Il est si doux, parmi les désenchantements de la vie, de pouvoir se reporter en idée sur de nobles caractères, des affections pures et des tableaux de bonheur. (Gustave Flaubert, Madame Bovary)
#1043
J'aime mieux les méchants que les imbéciles, parce qu'ils se reposent. (Alexandre Dumas)
#1097
Oh! demain, c'est la grande chose!
De quoi demain sera-t-il fait? (Victor Hugo, les Chants du Crépuscule)
#1138
Le principe démocratique a contribué à l'affaiblissement de la civilisation en empêchant le développement de l'élite. (Alexis Carrel; l'Homme, cet inconnu)
#1228
On dit avec raison que le d√©veloppement harmonieux de toutes les facult√©s de l'homme est ce qu'il faut d√©sirer, et que c'est l√† la perfection; oui, mais l'homme n'en est pas capable, et il doit se consid√©rer et se d√©velopper comme fragment d'√™tre, en cherchant seulement √† bien concevoir ce que sont tous les hommes r√©unis. (W. GŇďthe, Conversations)
#1302
ADRIANA:
Mon sang, notre sang, son sang...
Que ces mots sont trompeurs!
Que ces mots sont salissants!
On prête au sang des vertus, des penchants,
Et même des opinions, des paroles:
¬ę Mon sang me dit ¬Ľ, ¬ę mon sang m'ordonne ¬Ľ...
Ton sang ne te dit rien, Yonas,
Il n'a pas de voix, il n'a pas de cri, il n'a pas de mémoire,
Il n'a pas d'ordre à te donner.
Ce que tu penses devoir faire, fais-le,
Mais ne parle plus jamais devant moi de ton sang!
(Amin Maalouf, Adriana Mater; 4me tableau)
#1374
J'aime les gens distraits; c'est une marque qu'ils ont des idées et qu'ils sont bons: car les méchants et les sots ont toujours de la présence d'esprit. (Le Prince Charles-Joseph de Ligne, Mes écarts)
#1390
Vous savez que la diversit√© pla√ģt √† l'esprit comme au go√Ľt; et mon histoire, en se variant, et semblant n'aller que par sauts et par bonds, vous en sera peut-√™tre plus agr√©able. (Arioste, Roland furieux; Chant XIII)
#1392
Ma joie de donner est morte, à force de donner; ma vertu s'est lassée d'elle-même dans sa surabondance. (Nietzche, le Chant de la nuit)
#1410
Tous les méchants sont buveurs d'eau;
C'est bien prouvé par le déluge. (Comte Louis-Philippe de Ségur, Chanson morale)
#1435
L'autonomie du sujet n'est pas l'ind√©pendance de l'individu (comme l'atteste chez kant, La critique des morales du bonheur, men√©e justement au nom du principe d'autonomie), elle suppose que je ne cherche √† me constituer comme "source de moi-m√™me" qu'en m'arrachant... √† l'imm√©diatement √©go√Įste des penchants (individualit√©) et en m'ouvrant √† l'alt√©rit√© du genre humain. (Alain Renaut)
#1487
La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté. (François Mauriac, Le Figaro littéraire)
#1620
Chacun a son penchant qui l'entra√ģne. (Vergilius Maro, dit Virgile)
#1747
Hélas! nous n'avons plus l'estomac de nos pères. (Joseph Berchoux, La Gastronomie, chant I)
#1755
Pour me tirer des pleurs, il faut que vous pleuriez. (Nicolas Boileau, L'Art poétique, chant III)
#1791
Qui meurt pour le peuple a vécu. (Marie-Joseph Chénier, Le Chant du départ)
#1824
Mieux vaudrait après votre mort, une méchante épitaphe que, de votre vivant, un mauvais renom. (Shakespeare, Hamlet)
#1883
Au fond de son √Ęme, cependant, elle attendait un √©v√©nement. Comme les matelots en d√©tresse, elle promenait sur la solitude de sa vie des yeux d√©sesp√©r√©s, cherchant au loin quelque voile blanche dans les brumes de l'horizon. (Gustave Flaubert, Madame Bovary)
#2019
Doux et courtois langage
Vaut mieux que riche héritage.
(Marie-Jeanne Lhéritier, Les Enchantements de l'éloquence)
#2066
"Vous qui entrez, laissez toutes espérance!"
Ces mots, je les vis √©crits en lettres noires sur le haut d'un porte; aussi, je m'√©criai: "Ma√ģtre, le sens de ces mots me para√ģt amer!".
Mais lui, d'une voix assur√©e: "Ici, il faut laisser toute crainte, il faut qu'en l'√Ęme toute l√Ęchet√© soit √©teinte". (Dante, Enfer, chant III)
#2098
L'esprit qu'on veut avoir g√Ęte celui qu'on a. (Jean-Baptiste Gresset, le M√©chant)
#2174
Oh! n'exilons personne! oh! l'exil est impie. (Victor Hugo, les Chants du Crépuscule)
#2179
Et toi tu t'en tires en laissant en arrière
Ceux √† c√īt√© desquels ta vie aura coul√©:
C'est là le premier coup qui frappe l'exilé.
Tu sentiras, bien loin de Florence et des n√ītres,
Qu'il est dur de montrer par l'escalier des autres,
Et combien est amer le pain de l'étranger!
(Dante, Paradis, Chant XVII)
#2259
Si j'eusse été méchant comme tant d'autres, je serais heureux comme eux. (Voltaire, Zadig ou la Destinée, La jalousie)
#2364
Ce fut un vrai poète: il n'avait pas de chant.
Mort, il aimait le jour et dédaigna de geindre.
Peintre: il aimait son art - Il oublia de peindre...
Il voyait trop - Et voir est un aveuglement.
(Tristan Corbière)
#2394
Ne nous en prenons qu'√† nous-m√™mes. Nous √©tions perdus nous aussi, ne sachant √† qui parler, comment parler et affirmer notre connaissance des hommes. (Andr√© Dh√ītel)
#2444
Les gens disent que c'est parce qu'ils sont malheureux qu'ils ne rient pas, qu'ils ne chantent pas, ne dansent pas. Moi, je crois que c'est parce qu'ils ne rient pas, ne chantent pas et ne dansent pas qu'ils sont malheureux... (Rabin SCHIMIO CARLEBACH)
#2490
Ah! s'ils chantaient comme gens forcés de chanter, tout en sachant qu'ils chantent dans le vide! (Witold Gombrowicz)
#2494
Dans ce qu'on appelle improprement la vision spirituelle, entendre et voir sont le même acte, comme si la réception profonde se faisait au confluent des deux organes, touchant directement l'entendement. (Armel Guerne)
#2570
La guerre crée plus de méchants qu'elle n'en supprime. (Emmanuel Kant)
#2631
La médecine rend les hommes malades, la mathématique les rend tristes, la théologie les rend méchants. (Martin Luther)
#2712
J'ai revu ma forêt, captive des hivers,
S'éveiller mollement à de tièdes haleines:
Déjà, dans l'air plus bleu, les grands arbres sont verts
Et le parfum des bois s'exhale vers les plaines. (Fernand Séverin, Un Chant dans l'Ombre)
#2730
Il ne faut pas imaginer Dieu ni trop bon, ni méchant. La justice est entre l'excès de la clémence et la cruauté, ainsi que les peines finies sont entre l'impunité et les peines éternelles. (Denis Diderot, Pensées philosophiques)
#2753
... il semble que par avance nous nous défendions d'être enchantés. La beauté ne nous est guère qu'une raison de défiance. (Jean Paulhan)
#2773
Rochers, le chant, le roi, l'arbre longtemps bercé,
Astres longtemps liés à mon premier visage,
Singulier soleil de calme couronné.
(Catherine Pozzi)
#2780
... il √©tait temps de savoir ce que je comptais √©crire. Mais d√®s que je me le demandais, t√Ęchant de trouver un sujet o√Ļ je pusse faire tenir une signification philosophique infinie, mon esprit s'arr√™tait de fonctionner, je ne voyais plus que le vide en face de mon attention, je sentais que je n'avais pas de g√©nie ou peut-√™tre une maladie c√©r√©brale l'emp√™chait de na√ģtre. (Marcel Proust)
#2796
Je ne comprenais pas alors ce qu’est la renommée, cette entreprise publique de destruction d'une personne en train de se construire, sur le chantier duquel la foule fait irruption en déplaçant toutes les pierres. (Rainer Maria Rilke)
#3131
Les lamentations des vivants sont un chant pour les morts. (Christopher Paolini)
#3232
Ne sachant à quel sein me vouer, j'ai choisi le plus confortable, le gauche de Marilyn Monroe. (Boris Vian)
#3262
Le livre de la vie est le livre suprême
Qu'on ne peut ni fermer, ni rouvrir à son choix;
Le passage attachant ne s'y lit pas deux fois,
Mais le feuillet fatal se tourne de lui-même;
On voudrait revenir √† la page o√Ļ l'on aime,
Et la page o√Ļ l'on meurt est d√©j√† sous vos doigts...
(Alphonse De Lamartine)
#3340
La photo, c'est un instant saisi, le plus fort, le plus touchant, le plus douloureux. (Chahdortt Djavann)
#3391
Les ignorants sont ceux qui croient savoir quelque chose, tout en ne sachant que peu ou rien du tout. (Platon)
#3428
Voir un monde en un grain de sable,
Un firmament dans une fleur des champs,
L'infini dans le creux de la main,
Et l'éternité en une heure.
(William Blake, Chants de l'Expérience)
#3450
De quel droit mettez-vous des oiseaux dans des cages?
De quel droit √ītez-vous ces chanteurs aux bocages?
Aux sources, à l'aurore, à la nuée, aux vents?
De quel droit √ītez-vous la vie aux vivants?
(Victor Hugo)
#3491
Aimer, clest la moitié de croire. (Victor Hugo, Les Chants du crépuscule)
#3501
J'aime, et je veux p√Ęlir; j'aime, et je veux souffrir;
J'aime, et pour un baiser je donne mon génie;
J'aime, et je veux sentir sur ma joue amaigrie
Ruisseler une source impossible à tarir.
J'aime et je veux chanter la joie et la paresse,
Ma folle expérience et mes soucis d'un jour,
Et je veux raconter et répéter sans cesse
Qu'apr√®s avoir jur√© de vivre sans ma√ģtresse.
J'ai fait serment de vivre et de mourir d'amour.
(Alfred de Musset, Po√©sies, ¬ę La Nuit d'ao√Ľt ¬Ľ)
#3509
O volupté calme et profonde
Des amours qui sont nés sans pleurs,
Volupté saine comme une onde
Qui chante sur un lit de fleurs. (Sully Prudhomme, Poésie)
#3799
L'√Ęme du philosophe veille dans sa t√™te, l'√Ęme du po√®te vole dans son coeur,l'√Ęme du chanteur vibre dans sa gorge, mais l'√Ęme de la danseuse vit dans son corps tout entier. (Gibran Khalil Gibran)
#3889
Rappelle-toi cet excellent homme! Il descendait, en soufflant un peu, les escaliers de la cave, et toi, enfant, tu le suivais en tenant le vieux chandelier de fer et le taste-vin d'argent. Il faisait le tour des casiers; il souriait en passant à ce subtil Meursault, limpide et brillant d'une belle teinte d'or vert; à ce sublime Montrachet dont la grappe a la couleur de l'ambre; à ce Chambertin dont la pourpre rappelle les plus magnifiques soleils couchants. (Guillaume Apollinaire)
#3948
Rien ne rend méchant comme le malheur. Voyez les prudes. (Stendhal, De l'Amour)
#3980
Ida j'adore Ida, la légère bacchante:
Ses cheveux noirs, mêlés de grappes et d'acanthe,
Sur le tigre, attaché par une griffe d'or,
Roulent abandonnés; sa bouche rit encor
En chantant √©vo√ę; sa d√©marche chancelle;
Les pieds nus, ses genoux que la robe décèle,
S'élancent, et son oeil, de feux étincelant,
Brille comme Ph√©bus sous le signe br√Ľlant.
Alfred de Vigny ( Poèmes Antiques )
#3981
Tel deuil n'est fort souvent qu'un changement d'habits. (Jean de la Fontaine, La Coupe Enchantée)
#4052
√Ē volupt√© calme et profonde
Des amours qui sont nés sans pleurs,
Volupté saine comme une onde
Qui chante sur un lit de fleurs.
(Sully Prud'Homme, Poésies)
#4097
J'ai entendu les cloches de No√ęl
J'ai écouté les vieux chants familiers
Et leurs mots puissants et doux rappellent
Paix sur Terre aux hommes de bonne volonté!
(Henry Wadsworth Longfellow)
#4169
Tant que sur la terre il restera un homme pour chanter, il nous sera encore permis d'espérer. (Gabriel Celaya)
#4214
Les amants ne voient les d√©fauts de leurs ma√ģtresses que lorsque leur enchantement est fini. (La Rochefoucauld, Maximes)
#4354
En ce temps-là j'aimais, et maintenant j'arrange
Mes beaux amours en méchants vers.
(Théophile Gautier, Poésies)
#4408
Les maux les plus cruels ne sont que des chansons
Près de ceux qu'aux maris cause la jalousie.
(Jean de la Fontaine, La Coupe Enchantée)
#4410
La nuit, on entendait leurs chants; dans la journée,
Leur sommeil: tant leur √Ęme √©tait abandonn√©e
Aux caprices divins du désir! Leur repas
Etaient rares, distraits; ils ne les voyaient pas.
(Alfred de Vigny, Les Amants de Montmorency)
#7826
... Le th√©√Ętre, sorte d'enchantement assez louche o√Ļ l'avoir l'air r√®gne comme trompe-l'Ňďil sur les plafonds italiens (Jean Cocteau, La machine infernale)
#4483
Ida j'adore Ida, la légère bacchante:
Ses cheveux noirs, mêlés de grappes et d'acanthe,
Sur le tigre, attaché par une griffe d'or,
Roulent abandonnés; sa bouche rit encor
En chantant √©vo√ę; sa d√©marche chancelle;
Les pieds nus, ses genoux que la robe décèle,
S'élancent, et son oeil, de feux étincelant,
Brille comme Ph√©bus sous le signe br√Ľlant.
(Alfred de Vigny, Poèmes Antiques)
#4614
[...] quelle arme est aussi tranchante, aussi p√©n√©trante, dans son mouvement aussi luisante et, gr√Ęce √† cela, aussi d√©cevante qu'un regard? (S√∂ren Kierkegaard, Le Journal du s√©ducteur)
#4648
J'avais donc dix-huit ans! j'étais donc plein de songes!
L'espérance en chantant me berçait mes mensonges.
(Victor Hugo, Les Feuilles d'Automne)
#4692
Je me trouve dans un engagement qui m'embarrasse: je suis embarquée dans la vie sans mon consentement; il faut que j'en sorte, cela m'assomme; et comment en sortirai-je? (Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné; Lettres)
Commentaire : à Mme de Grignan.
#4736
[...] la gloire des grands hommes est comme les ombres: elle s'allonge avec leur couchant. (Henry de Montherlant, La Reine Morte)
#4807
Tant√īt, rebelle injuste et jaloux, je la blesse
Et je sens dans mon coeur sourdre la cruauté.
Elle ne comprend pas, et je lui semble inf√Ęme.
Oh! que je serais doux si tu n'√©tais qu'une √Ęme!
Ce qui me rend méchant, vois-tu, c'est ta beauté.
(Sully Prud'Homme, Poésies)
#7722
Le monde est ma prison
Si je suis loin de ce que j'aime.
(Pierre Reverdy, Main-d'oeuvre - le Chant des morts)
#4862
Un conteur est un monsieur qui, ne sachant pas écrire, débite prétentieusement des balivernes. (Joris-Karl Huysmans)
#4929
Viens à la joie et chante! Rejette ton habit austère et danse; sinon, va t'asseoir dans ton coin, caché sous des voiles hypocrites. (Hafiz, les Ghazels)
#4940
La langue fran√ßaise est une femme. Et cette femme est si belle, si fi√®re, si modeste, si hardie, si touchante, si voluptueuse, si chaste, si noble, si famili√®re, si folle, si sage, qu'on l'aime de toute son √Ęme, et qu'on n'est jamais tent√© de lui √™tre infid√®le. (Anatole France, Propos; 1921)
#7553
Le penchant naturel du peuple ignorant tend à lui faire soupçonner celui qui l'aime et à lui donner confiance envers celui qui le trompe. (La Boétie)
#7698
Le coeur n'est jamais si bien en équilibre que sur un tranchant d'acier. (Pierre Reverdy, Le Livre de mon bord)
#5315
Il est certains esprits dont les sombres pensées
Sont d'un nuage épais toujours embarrassées;
Le jour de la raison ne le sauroit percer.
Avant donc que d'écrire apprenez à penser.
Selon que notre idée est plus ou moins obscure,
L'expression la suit, ou moins nette, ou plus pure.
Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement,
Et les mots pour le dire arrivent aisément.
(Boileau, Art poétique, chant I)
#5181
Boileau , L'Art Po√©tique , Chant IV : " Soyez plut√īt ma√ßon , si c'est votre talent "
Commentaire : A méditer , pur des étudiants en recherche d'orientation !

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.