Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#181
Adieu amours, adieu gentil corsage,
Adieu ce teint, adieu ces friands yeux.
Je n'ai pas eu de vous grand avantage.
Un moins aimant aura peut-ĂȘtre mieux. (ClĂ©ment Marot)
#222
La guerre est une chose trop sérieuse pour la confier à des militaires. (Georges Clemenceau)
#800
La clémence ne se commande pas. Elle tombe du ciel comme une pluie douce; elle fait du bien à celui qui donne et à celui qui reçoit. (Shakespeare, le Marchand de Venise)
#951
D'ĂȘtre content sans vouloir davantage,
C'est un trésor qu'on ne peut estimer. (Clément Marot, Rondeau)
#1333
Je viens Ă  vous, Seigneur, confessant que vous ĂȘtes
Bon, clément, indulgent et doux, Î Dieu vivant!
Je conviens que vous seul savez ce que vous faites
Et que l'homme n'est rien qu'un jonc qui tremble au vent.
(Victor Hugo, les Contemplations)
#1394
Au paresseux Clément la lumiÚre est ravie,
Clément dormait toujours, et fait aprÚs sa mort
Ce qu'il faisait pendant sa vie:
Clément dormait, et Clément dort. (Epitaphe anonyme)
Commentaire : du XVIIIe siĂšcle
#1795
L'homme absurde est celui qui ne change jamais. (Georges Clémenceau, Discours de guerre, discours au Sénat, 22 juillet 1917)
#2730
Il ne faut pas imaginer Dieu ni trop bon, ni méchant. La justice est entre l'excÚs de la clémence et la cruauté, ainsi que les peines finies sont entre l'impunité et les peines éternelles. (Denis Diderot, Pensées philosophiques)
#2876
je m'Ă©tonne de celui qui se sent gĂȘnĂ© et dĂ©primĂ©! N'a-t-il pas pensĂ© qu'il est en prĂ©sence du ClĂ©ment?.(Ali in abou taleb)
#3185
La culture c'est comme la confiture, moins on en a, plus on étale... (Clément Derrien)
#3500
Amour, tu as été mon maßtre,
Je t'ai servi sur tous les dieux
Ô si je pouvais deux fois naütre,
Comme je te servirais mieux!
(Clément Marot, Epigrammes)
#3681
La France est un pays extrĂȘmement fertile: on y plante des fonctionnaires et il y pousse des impĂŽts. (Georges Clemenceau)
#3810
Il est plus facile de faire la guerre que la paix. (Georges Clémenceau)
#4335
Le plus beau moment de l'amour, c'est quand on monte l'escalier. (Georges Clemenceau)
#4878
Il comprit qu'il ne fallait compter sur aucune clémence du sort, sur aucune justice de la destinée. (Joris-Karl Huysmans, A vau-l'eau)
#5033
Adieu la Cour, adieu les dames,
Adieu les filles et les femmes,
Adieu vous dis pour quelques temps,
Adieu vos plaisants passetemps;
Adieu le bal, adieu la danse,
Adieu mesure, adieu cadence,
Tambourins, hautbois et violons,
Puisqu'Ă  la guerre nous allons.
(Clément Marot, Epßtres)
#5900
Les dictatures militaires sont comme le supplice du pal: elles commencent bien, mais elles finissent mal. (Georges Clemenceau)
#5901
Une dictature est un pays dans lequel on a pas besoin de passer toute une nuit devant son poste pour apprendre le résultat des élections. (Georges Clemenceau)
#5902
Le monopole, c'est le dogme. (Georges Clemenceau)
#6621
La clémence: une élégance des tyrans pour se faire de la publicité. (Jean Anouilh)
#6905
D'ĂȘtre content sans vouloir davantage
C'est un trésor qu'on ne peut estimer. (Clément Marot)
#6906
Coeur sans amour toujours loyer demande. (Clément Marot, Le Baladin)
#6907
Amour: Deux bonnes fois Ă  son aise le faire
C'est d'homme sain suffisant ordinaire. (Clément Marot)
#6909
La mort est fin et principe de vie. (Clément Marot, La mort du juste et du pécheur)
#6910
Mon beau printemps et mon été
Ont fait le saut par la fenĂȘtre.
Amour, tu as été mon maßtre:
Je t'ai servi sur tous les dieux.
O si je pouvais deux fois naĂźtre,
Comme je te servirais mieux!
(ClĂ©ment Marot, Epigrammes - CCXIII, de soi-mĂȘme)
#6911
Corps fĂ©minin, coeur d'homme et tĂȘte d'ange. (ClĂ©ment Marot)
Commentaire : A propos de Marguerite de Navarre.
#6912
Des sages Dieu la sagesse réprouve,
Et des petits l'humilité approuve,
Auxquels il a ses secrets révélés,
Qu'il a cachés aux sages, et célés.
(Clément Marot, Sermon du bon pasteur et du mauvais)
#6914
Sais-tu pas bien qu'en coeur de noble dame
Loger ne peut ingratitude infĂąme?
(Clément Marot, Elégie - I)
#6915
Sur le printemps de ma jeunesse folle,
Je ressemblais l'arondelle qui vole
Puis çà, puis là: l'ùge me conduisait,
Sans peur ni soin, oĂč le coeur me disait.
(Clément Marot, Eglogue au roi sous les noms de Pan et Robin)
#6916
Un homme ne peut bien Ă©crire,
S'il n'est quelque peu bon lisart.
(Clément Marot, Epßtres - Du coq à l'ùne)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrançais.com | Tous droits réservés.