Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#992
Je définis la cour un pays où les gens,
Tristes, gais, prêts à tout, à tout indifférents,
Sont ce qu'il plaît au prince, ou, s'ils ne peuvent l'être,
Tâchent au moins de le paraître. (Jean de La Fontaine, Fables; les Obsèques de la lionne)
#1438
La subjectivité, telle qu'elle émerge avec l'humanisme moderne se définit par deux propriétés: l'auto-réflexion (la transparence à soi) et l'autofondation ou si l'on préfère l'autonomie, le fait de se donner à soi-même la loi de son agir. (Alain Renaut)
#1632
L'homme, ce rêveur définitif... (André Breton)
#2022
Le Maine ! le Maine enfin, dernière étape. Un État aux frontières mal définies, controversées. Où finit le Maine et où commence l'Acadie ?
— L'Acadie ? Connais pas.
Et Pélagie comprit que son pays serait à refaire.
— À reprendre, acre par acre.
(Antonine Maillet, Pélagie-la-charette)
#2115
Il y a dans le monde des langages quelque chose qui est définitivement fini. …et la parole même apparaît comme une convention tout de suite usée… L’homme dirait-on, ne parvient plus à parler. Il y a une violence dans les choses qui devient sa violence et l’empêche de parler. Une violence plus forte que la parole. (Giuseppe Ungaretti)
#2245
La définition légale de la personne humaine est un problème d'intérêt national et universel. (Vercors, Les Animaux dénaturés, chap. 15)
#2676
Nous pouvons donc supposer l'existence d'un second état bien défini, extraordinaire, capital, auquel l'homme est capable d'accéder et qui est plus ancien que toute religion. (Robert Musil)
#2952
Il y a dans le monde des langages quelque chose qui est définitivement fini. ... Et la parole même apparaît comme une convention tout de suite usée... L'homme dirait-on, ne parvient plus à parler. Il y a une violence dans les choses qui devient sa violence et l'empêche de parler. Une violence plus forte que la parole. (Giuseppe Ungaretti)
#3121
Le mot "normal"? Tout le monde sait ce que ça veut dire et pourtant personne ne sait donner la définition exacte. (Sarah Inari)
#3134
Définir, c’est limiter. (Oscar Wilde)
#3611
Un être qui s'habitue à tout, voilà, je pense, la meilleure définition qu'on puisse donner de l'homme. (F. Dostoievsky, Souvenirs de la maison des morts)
#4502
C'est un vase informe [le mot Dieu] à parois indéfiniment extensibles, qui contient ce qu'il plait à chacun d'y mettre, mais qui ne contient que ce que chacun de nous y a mis. (André Gide, Les Nouvelles Nourritures)
#4881
Profitons du temps qui nous reste avant la définitive invasion de la grande muflerie du Nouveau Monde! (Joris-Karl Huysmans, A vau-l'eau)
#5006
"Après vous": cette formule de politesse devrait être la plus belle définition de notre civilisation. (Emmanuel Levinas)
#5322
Il n'est pas tout à fait sûr que l'emploi des sons et des couleurs suffise à définir la musique ou la peinture, mais il est certain que l'emploi des mots et des phrases ne suffit pas à définir la littérature, et encore moins la littérature comme art. (G. Genette, Fiction et diction)
#5163

“Il faudrait avoir perdu tout esprit de rigueur pour définir le Romantisme.”
Paul Valéry
#5368
Qu'est-ce que définir? C'est décrire, c'est dessiner avec des mots ce que l'esprit seul aperçoit; c'est donner des extrémités à ce qui n'en a pas pour l'oeil; c'est peindre ce qu'on ne peut voir; c'est circonscrire en un espace qui n'a pas de réalité un objet qui n'a pas de corps. Et qu'est-ce que bien définir? C'est représenter nettement l'idée que tous les esprits se font en eux et malgré eux de l'objet dont on veut parler, quand ils y pensent au hasard. (Joseph Joubert, Carnets; Tome 2)
#5476
Les anciens ont défini l'éloquence le talent de persuader, et ils ont distingué persuader de convaincre, le premier de ces mots ajoutant à l'autre l'idée d'un sentiment actif excité dans l'âme de l'auditeur et joint à la conviction. (Jean le Rond d'Alembert, Mélanges littéraires)
#5660
Une grande philosophie n'est pas celle qui installe une vérité définitive, c'est celle qui introduit une inquiétude. (Charles Péguy)
#5670
L'ordre, et l'ordre seul, fait en définitive la liberté. Le désordre fait la servitude. (Charles Péguy, Cahiers de la quinzaine)
#5812
Le dictionnaire nous dit que l'écologie est l'étude des rapports existants entre les êtres vivants et leur milieu (en gros, ça doit être ça, j'écris en voltige, pas de dico sous la main. Mais c'était avant la survenue du "mouvement écologique". Depuis, le mot "écologie" a pris de l'ampleur et de l'ambition. Je crois pouvoir le définir en disant qu'il exprime l'inquiétude d'UN être vivant (l'homme civilisé devant la dégradation accélérée de son propre milieu d'existence. Je pense que cette définition est suffisamment générale pour mettre tout le monde d'accord.
Si maintenant on veut un peu affiner, par exemple poser les questions du "pourquoi", du "comment" et du "qu'est-ce qu'il faut faire ?", ça diverge tout de suite. (François Cavanna, La belle fille sur le tas d'ordures)
#5822
Je crois en définitive que l'homme est un être si libre que l'on ne peut lui contester le droit d'être ce qu'il croit qu'il est. (G.C. Lichtenberg, Le miroir de l'âme)
#5909
Tout le monde: Individu indéfinissable, d'une grande force multiplicatrice, sur qui le plaideur peut compter, à condition qu'il ne soit pas là. (Albert Brie - Le mot du silencieux (Dictionnaire du marginal); Le Devoir)
#6145
Quand une amitié est bafouée, rien ne peut la reconstituer. Tandis que les blessures d'amour - du désir, de la sexualité - peuvent se cicatriser, celles de l'amitié sont éternelles, définitives. (Tahar Ben Jelloun, Éloge de l'amitié)
#6263
Est fanatique celui qui est sûr de posséder la vérité. Il est définitivement enfermé dans cette certitude; il ne peut donc plus participer aux échanges; il perd l'essentiel de sa personne. Il n'est plus qu'un objet prêt à être manipulé. (Albert Jacquard, Petite philosophie à l'usage des non-philosophes)
#6524
Que l'homme ne se laisse ni corrompre, ni dominer par les choses extérieures et ne place son admiration qu'en lui-même; qu'il se fie à son courage et, préparé à toutes les éventualités, soit l'artisan de sa vie. Que sa confiance ne soit pas privée de science, ni sa science de constance: que ses décisions, une fois prises, soient définitives, que rien dans ses décrets ne puisse être biffé. (Sénèque, La vie heureuse)
#6536
La première et la plus nécessaire partie de la philosophie est celle qui traite de la pratique des préceptes; par exemple: il ne faut point mentir. La seconde, est celle qui en fait les démonstrations: pourquoi il ne faut point mentir. Et la troisième, celle qui fait la preuve de ces démonstrations, en expliquant en quoi consiste une démonstration, et ce qui en fait la vérité et la certitude ; elle définit ces différents termes: démonstration, conséquence, opposition, vérité, fausseté. Cette troisième partie est nécessaire pour la seconde, et la seconde pour la première; mais la première est la plus nécessaire de toutes, et celle où il faut s'arrêter et se fixer. D'ordinaire, nous renversons cet ordre; nous nous arrêtons entièrement à la troisième; tout notre travail, toute notre étude, est pour la troisième, pour la preuve, et nous négligeons absolument la première, qui est l'usage et la pratique. Il arrive par là que nous mentons; mais en revanche nous sommes toujours prêts à bien prouver qu'il ne faut pas mentir. (Épictète, Pensées - LXXX)
#6562
[...] rien d'important ne se définit par ses frontières [...] (Edgar Morin, Le vif du sujet)
#6614
Pourquoi est-ce toujours triste, en définitive, d'aimer quelqu'un ? (Henry de Montherlant, Fils de personne)
#6810
L'idéal économique des bourgeois est d'augmenter indéfiniment le nombre des consommateurs. (Jules Barbey d'Aurevilly)
#6940
Il n'y a de définitif et d'absolu que les lois du beau. (Eugène Fromentin, Une année dans le Sahel)
#6967
Tout projet important doit avoir pour fondation une définition de l'être humain qui tienne compte de sa double source, la nature et l'aventure : d'une part l'organisme, tel qu'il a été mis en place à partir du patrimoine biologique reçu, d'autre part la conscience d'être, édifiée grâce aux autres.
La fonction première de toute collectivité humaine est de susciter cette aventure, d'en faciliter le déroulement. Elle doit donc aider chacun à rencontrer l'autre avec l'attitude de celui qui va vers une source, non de celui qui se prépare à un affrontement. (Albert Jacquard, Halte aux Jeux!)
#7035
Les hommes sont tous condamnés à mort avec des sursis indéfinis. (Victor Hugo, Han d'Islande)
#7146
Qu'on affirme ou qu'on nie Dieu et l'âme, l'on n'en tombe pas moins probablement dans les mêmes fondrières de la mort absolue et définitive, mais les négateurs ont la malchance de voir ces fondrières, tandis que les affirmateurs ont la bonne chance de ne les voir pas. (Edmond Thiaudière, La Proie du Néant - Notes d'un pessimiste)
#7388
La langue française est la plus précise : c'est la langue de la définition, du droit, des traités, elle ne peut être ambiguë. (Maurice Druon)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrançais.com | Tous droits réservés.