Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#105
Que diable aller faire aussi dans la galère d'un Turc? (Savinien de Cyrano de Bergerac, Le Pédant joué)
#120
Toutes les mères, par principe, ne souhaitent rien tant pour leurs fils que le mariage, mais désapprouvent la femme qu'ils choisissent. (Raymond Radiguet, le Diable au corps)
#121
Dans l'extrême jeunesse, l'on est trop enclin, comme les femmes, à croire que les larmes dédommagent de tout. (Raymond Radiguet, le Diable au corps)
#123
L'ordre, à la longue, se met de lui-même autour des choses. (Raymond Radiguet, le Diable au corps)
#126
Il existe en nous des germes de ressemblance que d√©veloppe l'amour. Un geste, une inflexion de voix, t√īt ou tard, trahissent les amants les plus prudents. (Raymond Radiguet, le Diable au corps)
#127
Aucun genre épistolaire n'est moins difficile que la lettre d'amour: il n'y est besoin que d'amour. (Raymond Radiguet, le Diable au corps)
#128
Lorsqu'un amour est notre vie, quelle différence y a-t-il entre vivre ensemble ou mourir ensemble? (Raymond Radiguet, Le Diable au corps)
#129
L'homme très jeune est un animal rebelle à la douleur. (Raymond Radiguet, le Diable au corps)
#130
Les moments o√Ļ l'on ne peut pas mentir sont pr√©cis√©ment ceux o√Ļ l'on ment le plus et surtout √† soi-m√™me. (Raymond Radiguet, Le Diable au corps)
#596
Bouche: chez l'homme, la porte d'entr√©e de l'√Ęme; chez la femme, l'issue du cŇďur. (Ambrose Bierce, le Dictionnaire du Diable)
#886
Il n'y a de peine irrémédiable, sauf la mort. (Sidonie Gabrielle Colette [dite Colette])
#1032
Dieu envoie la viande et le diable, les cuisiniers. (Thomas Deloney, Oeuvres)
#1239
L'homme est de feu, la femme d'étoupe, le diable arrive et souffle. (Cervantes, les Nouvelles exemplaires)
#1242
Le diable peut citer l'Ecriture pour ses besoins. (Shakespeare, le Marchand de Venise)
#1243
La faim, l'occasion, l'herbe tendre, et, je pense,
Quelque diable aussi me poussant. (La Fontaine, Fables; les animaux malades de la peste)
#1247
Le diable est-il malade, il se fait solitaire;
L'infirmité le quitte, il quitte aussi la haire. (Leonius)
#1248
Nous avons beaucoup d'√©crits au style mordant o√Ļ l'on se refuse √† convenir qu'il existe un Dieu. Mais nul ath√©e, tant que je sache, n'a refus√© de fa√ßon probante l'existence du diable. (Heinrich von Kleist, la cruche cass√©e)
#1468
La lecture, mes amis, c'est comme la parole d'amour ou comme Dieu le Père: jouissif en diable, charnel d'abord. (Christian Bobin, Autoportrait au radiateur)
#1575
On nous r√©concilia; nous nous embrass√Ęmes, et depuis ce temps-l√† nous sommes ennemis mortels. (Lesage, le Diable boiteux)
#1588
Une personne qui parle lorsque vous désirez qu'elle vous écoute. (Ambrose Bierce, Le Dictionnaire du diable)
#2506
Les jours de fête ont été inventé par le diable pour faire croire aux gens que le bonheur peut être conquis en se laissant aller à ses pensées. (Sinclair Lewis, Impossible ici)
#2923
Dieu a fait l'aliment; le diable, l'assaisonnement. (James Joyce, Ulysse)
#3915
Citation. Répétition erronée d'une déclaration d'autrui. (Ambrose Bierce, Le dictionnaire du Diable)
#4319
Oh! Que la providence est grande! Elle donne à chacun son jouet, la poupée à l'enfant, l'enfant à l'homme, l'homme à la femme, et la femme au diable! (Victor Hugo, [Marie Tudor, Journée 1, Scène 2])
#4696
Noces. Cérémonie dans laquelle deux personnes s'engagent à devenir une, une s'engage à devenir rien du tout, et rien ne s'engage à devenir supportable. (Ambrose Bierce, Le dictionnaire du Diable)
#4737
[...] je ne trouve rien de plus ridicule au monde qu'un diable qui se désespère. (Goethe, Faust)
#4996
Félicitations. Politesse de la jalousie. (Ambrose Bierce, Le dictionnaire du Diable)
#4997
Politesse. La plus acceptable des hypocrisies. (Ambrose Bierce, Le Dictionnaire du diable)
#5031
Je tremblais que Marthe appart√ģnt √† son mari plus qu'elle ne voulait le pr√©tendre. Comme il m'est impossible de comprendre ce que je go√Ľte la premi√®re fois, je devais conna√ģtre ces jouissances de l'amour chaque jour davantage. En attendant, le faux plaisir m'apportait une vraie douleur d'homme: la jalousie. (Raymond Radiguet, Le Diable au Corps)
#5113
Il faut bien tuer ce qu'on aime. (Jean-Paul Sartre, Le Diable et le Bon Dieu)
#5343
Foi n. Croyance sans preuve dans ce qui est affirmé par quelqu'un qui parle sans savoir, ou qui pense sans comparer. (Ambrose Bierce, Le dictionnaire du Diable)
#5182
On peut faire du laid et du monstrueux avec n'importe quoi, y compris la vertu. (Robert Escarpit, Lettre ouverte au diable)
#5215
Si ce temps humide continue encore un mois, au printemps tout sortira de terre.
- ¬ęDiable! et moi qui viens d'enterrer ma belle-m√®re!¬Ľ (Almanach Vermot)
#5295
Mais si le Diable parle parfois, Dieu se tait, toujours. Il faut trouver les réponses seul. (René Barjavel, L'Enchanteur)
#5429
Orthographe. La science qui épelle avec l'oeil à la place de l'oreille. Défendue avec plus de chaleur que de lumière par quelques échappés d'asiles. (Ambrose Bierce, Le dictionnaire du Diable)
#5481
Eloquence: Art de convaincre les imbéciles par la parole de ce que le cheval blanc d'Henri IV est effectivement blanc. Cela inclut le talent de prouver que le cheval blanc est également de n'importe quelle autre couleur. (Ambrose Bierce, Le Dictionnaire du Diable)
#5571
Histoire: Compte rendu hautement douteux d'événements historiques hautement futiles, causés par des chefs d'une haute scélératesse et des soldats particulièrement stupides. (Ambrose Bierce, Le dictionnaire du Diable)
#5572
Excuser (s'): Poser les fondations d'une future offense. (Ambrose Bierce, Le dictionnaire du Diable)
#5590
Le diable lui aussi a ses martyrs. (Henry de Montherlant, Port-Royal)
#5706
Conservateur n. Politicien qui affectionne les maux existants, qu'il ne faut pas confondre avec le Libéral qui souhaite les remplacer par d'autres. (Ambrose Gwinett Bierce, Le Dictionnaire du Diable)
#5707
Dictateur. Chef d'une nation qui préfère la pestilence du despotisme à la plaie de l'anarchie. (Ambrose Gwinett Bierce, Le Dictionnaire du Diable)
#5708
Diplomatie. L'art patriotique de mentir pour son pays. (Ambrose Gwinett Bierce, Le Dictionnaire du Diable)
#5709
Emeute. Divertissement populaire donné pour des militaires par des spectateurs innocents. (Ambrose Gwinett Bierce, Le Dictionnaire du Diable)
#5710
Frontières: En géographie politique, ligne imaginaire entre deux nations, séparant les droits imaginaires de l'une des droits imaginaires de l'autre. (Ambrose Gwinett Bierce, Le Dictionnaire du Diable)
#5711
Insurrection n. Révolution qui a échoué. Tentative infructueuse pour substituer le désordre à un mauvais gouvernement. (Ambrose Gwinett Bierce, Le Dictionnaire du Diable)
#5712
Inventeur n. Personne qui fait un ingénieux arrangement de roues, de leviers et de ressorts, et qui croit que c'est la civilisation. (Ambrose Gwinett Bierce, Le Dictionnaire du Diable)
#5713
Ministre. Personne qui agit avec un grand pouvoir et une faible responsabilité. (Ambrose Gwinett Bierce, Le Dictionnaire du Diable)
#5714
Paix. Dans les affaires internationales, période de duperie entre deux périodes de combats. (Ambrose Gwinett Bierce, Le Dictionnaire du Diable)
#5715
Patriotisme: Matériau combustible susceptible de servir de torche à quiconque ambitionne d'illuminer son nom. (Ambrose Gwinett Bierce, Le Dictionnaire du Diable)
#5716
Un plébiscite est un vote populaire destiné à bien établir l'autorité du souverain. (Ambrose Gwinett Bierce, Le Dictionnaire du Diable)
#5717
S√©nat. Groupe de gentlemen d'un certain √Ęge charg√©s de hautes responsabilit√©s et de sombres m√©faits. (Ambrose Gwinett Bierce, Le Dictionnaire du Diable)
#5718
Travail. L'un des processus selon lequel A gagne des biens pour B. (Ambrose Gwinett Bierce, Le Dictionnaire du Diable)
#6104
Bien-√™tre n. √Čtat d'esprit produit par la contemplation des ennuis d'autrui. (Ambrose Bierce, Le dictionnaire du Diable)
#6123
La mariage est un peu comme la conduite à droite (ou à gauche, en Angleterre). C'est une convention qui n'évite ni les incidents de parcours ni les accidents, mais en limite le nombre et la gravité. L'important est le voyage. (Robert Escarpit, Lettre ouverte au diable)
#6231
Savoir n. Forme d'ignorance qui distingue les studieux. (Ambrose Bierce, Le dictionnaire du Diable)
#6272
Au diable cet √Ęge dont je ne veux √™tre l'otage. (Georges THIBEAUX, Casino ou les Tribulations d'un Valet)
#6419
Effet n. Le second de deux phénomènes qui apparaissent toujours ensemble et dans le même ordre. Le premier, appelé cause, est censé générer l'autre - ce qui n'est pas mieux démontré que par cette personne qui, n'ayant jamais vu de chien auparavant que dans la poursuite d'un lapin, déclare que le lapin est la cause du chien. (Ambrose Bierce, Le dictionnaire du Diable)
#6470
Quand le diable fait la cuisine le bon dieu se met à table et le pauvre monde nettoie les fourneaux. (Jacques Prévert)
#6472
Dieu est formidiable! (Jacques Prévert, Soleil de nuit)
#6557
Il faut savoir o√Ļ l'on va, que diable! Et ne pas partir comme un oiseau... (Alphonse Daudet, Tartarin de Tarascon)
#6599
Figaro: Diable! c'est une belle langue que l'anglais! il en faut peu pour aller loin. Avec ¬ę God-dam ¬Ľ, en Angleterre, on ne manque de rien nulle part. [...] (Beaumarchais, Le Mariage de Figaro - Acte III, sc√®ne 5)
#6844
Grammaire. Système de pièges délibérément préparé pour faire trébucher l'autodidacte, tout au long du chemin sur lequel il progresse vers la distinction. (Ambrose Bierce, Le Dictionnaire du Diable)
#6834
Beauté n. Pouvoir qui permet à la femme de charmer un amoureux et de terrifier un mari. (Ambrose Bierce, Le dictionnaire du Diable)
#6994
Et vous, qui êtes cause de leur folie, sottes billevesées, pernicieux amusements des esprits oisifs, romans, vers, chansons, sonnets et sonnettes, puissiez-vous être à tous les diables! (Molière, Les Précieuses ridicules)
#7147
On éviterait sans doute bien des malheurs et des complications si l'on apprenait à conduire son corps comme on apprend à conduire une automobile - sans oublier, bien entendu, le code de la route. (Robert Escarpit, Lettre ouverte au diable)
#7954
Cherche le divin en toi plut√īt que le diable ches les autres. (Laurent Gounelle, Le Jour o√Ļ j'ai appris √† vivre, Pocket, p. 98)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.