Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#16
Certainement, Dieu est un très bon-enfant d'avoir donné le vin à l'homme. Si j'avais été Dieu, j'en aurais gardé la recette pour moi seul. (Théophile Gautier)
#45
Nous avons tous là un petit temple où nous abritons religieusement toutes nos idoles, croyances, rêves, affections. Elles sont là, debout, en équilibre, chacune sur son piédestal... Fiers de ce doux fardeau, nous marchons dans la vie comme ces mouleurs italiens qui traversent les rues, des plâtres dans les mains, sous chaque bras, sur la tête... Hélas ! un caillou sous le pied, le coude d'un passant, un rien suffit pour mettre en pièces tous ces beaux petits dieux ! Rarement, le pauvre mouleur rentre chez lui son étalage au complet ; plus rarement encore nous arrivons au terme de notre vie avec toutes nos idoles. (Alphonse Daudet, La dernière idole)
#97
Ces dieux que l'homme a faits et qui n'ont point fait l'homme. (Savinien de Cyrano de Bergerac, La Mort d'Agrippine)
#109
Le gouvernement populaire est le pire fléau dont Dieu afflige un Etat quand il veut le châtier. (Savinien de Cyrano de Bergerac)
#131
Je suis le caillou d'or et de feu que Dieu jette,
Comme avec une fronde, au front noir de la nuit.
Je suis ce qui renaît quand un monde est détruit,
O nations! je suis la poésie ardente. (Victor Hugo, Les Châtiments)
#168
Quelque loin que la raison ait droit de nous conduire, nous ne tiendrons jamais nos actions pour obligatoires par la seule raison qu'elles sont des ordres de Dieu; mais elle nous paraissent au contraire des ordres de Dieu, parce que nous y sommes tenus intérieurement. (Kant, Critique de la raison pure)
#172
Adieu! France, adieu! HĂ©las! je ne te reverrai plus jamais. (Marie Stuart)
#174
Je n'Ă©coute plus rien; et pour jamais, adieu.
Pour jamais! Ah! Seigneur, songez-vous en vous-mĂŞme
Combien ce mot cruel est affreux quand on aime? (Jean Racine, Bérénice)
#175
Avant tous mes Adieux Ă  la vie, Ă  l'amour,
Qui sont la mĂŞme chose, et pour le mĂŞme jour,
J'en dois Ă  l'art de plaire, ainsi qu'Ă  la jeunesse:
Et je devrais en faire Ă  la tendresse;
Mais je laisse mon cœur aller tant qu'il pourra.
(Prince C. de Ligne, Mes Adieux)
#181
Adieu amours, adieu gentil corsage,
Adieu ce teint, adieu ces friands yeux.
Je n'ai pas eu de vous grand avantage.
Un moins aimant aura peut-être mieux. (Clément Marot)
#185
A l'heure de l'adieu, en partant loin de toi, mes yeux se sont vidés tout d'un coup de lumière et je suis resté aveugle à force de pleurer. (Hafiz, Les Ghazels)
#186
Prolonger des adieux ne vaut jamais grand-chose; ce n'est pas la présence que l'on prolonge, mais le départ. (Elisabeth A. Bibesco, le sapin et le palmier)
#204
Mon fils, ne fixons pas de limite à la bonté de Dieu. (Léon XIII)
#259
Toujours, les hommes qui prétendent combattre pour Dieu sont les plus insociables de la terre; parce qu'ils croient entendre des messages divins, leurs oreilles restent sourdes à toute parole d'humanité. (Stefan Zweig)
#266
Heureux, tu compteras des amitiés sans nombre,
Mais adieu les amis, si le temps devient sombre. (François Ponsard, l'honneur et l'argent)
#306
L'amitié d'un grand homme est un bienfait des dieux. (Voltaire, Œdipe)
#308
Amour, Amour, quand tu nous tiens,
On peut bien dire: « Adieu, prudence! » (La Fontaine)
Commentaire : Extrait de: Le Lion amoureux
#338
Une année qui finit, c'est une pierre jetée au fond de la citerne des âges et qui tombe avec des résonances d'adieu. (Firmin van den Bosch, Aphorismes du temps présent)
#339
Mon Dieu, le plus souvent l'apparence déçoit:
Il ne faut pas toujours juger sur ce qu'on voit. (Molière, Tartuffe)
#365
Si ce n'est pas l'amour, qu'est-ce donc que je sens? Mais si c'est l'amour, pour Dieu, qu'est-ce que l'amour peut être? S'il est bon, pourquoi son effet est-il âpre et mortel? S'il est mauvais, pourquoi tous ces tourments ont-ils l'air si doux? (Pétrarque, Poésies)
#420
"Qui donne aux pauvres prête à Dieu". C'est entendu, mais certains, qui ont plus l'âme du créancier que du donateur, réclament des intérêts et stipulent des garanties de remboursement. (Bosch)
#429
Non, l'avenir n'est Ă  personne!
Sire! l'avenir est Ă  Dieu!
A chaque fois que l'heure sonne,
Tout ici-bas nous dit adieu. (Victor Hugo, les Chants du Crépuscule)
#489
Ne perds pas l'occasion de voir quelque chose de beau. La beauté, c'est la signature de Dieu. (Charles Kingsley)
#516
Si vous avez la simple beauté et rien d'autre, vous avez à peu près ce que Dieu a fait de mieux. (Rudyard Kipling, Souvenirs)
#629
Dieu a fait la campagne et l'homme, la ville. (William Cowper, la Tâche)
#659
L'air frais des champs; voilĂ  notre vraie place; il semble que lĂ  l'esprit de Dieu entoure l'homme de son souffle, et qu'il soit soumis Ă  une influence divine. (W. GĹ“the, Conversations)
#672
J'ôtai mon manteau pour me reposer mieux; je me plaçai sous l'ombre d'un bel arbre. Ainsi étendu, je perdis tous mes soucis; j'entendis le chant des oiseaux pur et mélodieux: jamais hommes n'ouïrent orgues plus harmonieuses, ni qui puissent former des sons mieux accordés. (Gonzalo de Berceo, les miracles de Notre-Dame)
#673
Vertu dieu! que ne chantez-vous: adieu paniers, vendanges sont faites? (Rabelais, Gargantua)
#692
Soyez béni, mon Dieu, qui donnez la souffrance comme un divin remède à nos impuretés! (Charles Baudelaire)
#694
J'ai toujours été étonné qu'on laissât les femmes entrer dans les églises. Quelle conversation peuvent-elles tenir avec Dieu? (Charles Baudelaire)
#695
Il y a dans tout homme, à toute heure, deux postulations simultanées, l'une vers Dieu, l'autre vers Satan. L'invocation à Dieu, ou spiritualité, est un désir de monter en grade; celle de Satan, ou animalité, est une joie de descendre. (Charles Baudelaire)
#703
Mais en Dieu il n'y a rien de fini: en Dieu, il n'y a rien de transitoire; en Dieu il n'y a rien qui tende vers la mort. Il s'ensuit que pour Dieu le présent n'existe pas. (Charles Baudelaire)
#709
O Dieu! accordez-moi la chasteté, mais pas encore maintenant. (Saint Augustin)
#717
Combien j'aime la tendresse des rythmes, c'esr du charme sans nom, soupirer et vivre avec les génies que fit Dieu. La création n'est belle que parce qu'on la peut chanter. (Charles-Louis Philippe)
#730
Je voyais donc l'imagination à sa naissance, l'imagination qui n'est que naissance, car elle n'est que le premier état de toutes nos idées. C'est pourquoi tous les dieux sont au passé. (Emile Chartier, dit Alain)
#742
Dieur se réserve à lui seul les choses d'en haut; il partage avec vous les choses d'en bas. (Bossuet)
#791
Les cieux racontent la gloire de Dieu,
Et le firmanent publie l'Ĺ“uvre de ses mains.
Le jour en fait au jour le récit,
Et la nuit le répète à la nuit. (Ancien Testament, Psaumes, XVIII, 2-3)
#865
Mais, ce que nous appelons hasard, c'est peut-ĂŞtre la logique de Dieu. (Georges Bernanos)
#882
L'amour, c'est l'aile que Dieu a donnée à l'homme pour monter jusqu'à lui. (Michel-Ange)
#919
La conscience est la présence de Dieu dans l'homme. (Swedenborg, Arcana Cœlesta)
#938
Combien froide est la consolation dans l'adieu? (Charles Dickens, Martin Chuzzlewir)
#959
Dieu! que le son du cor est triste au fond des bois! (Alfred de Vigny, Poèmes antiques et modernes)
#969
Donnez au garçon l'idée qu'il a un corpe merveilleux, qu'il doit le garder et le développer comme étant l'œuvre et le temple de Dieu. (Lord Baden-Powell)
#1008
C'est la crainte qui, premièrement, fit les dieux sur la terre. (Statius, Thébaïde)
#1011
La crainte fit des dieux; l'audace a fait les rois. (Prosper Jolyot de Crébillon, Xerxès)
#1032
Dieu envoie la viande et le diable, les cuisiniers. (Thomas Deloney, Oeuvres)
#1051
Quand les dieux veulent nous punir, ils exaucent nos prières.
(Oscar Wilde)

#1059
Au théâtre, il y a deux sortes de metteurs en scène: ceux qui croient qu'ils sont Dieu et ceux qui en sont sûrs. (Rhetta Hugher)
#1087
Elle est tombée, elle est tombée, Babylone!
Toutes les idoles de ses dieux sont brisées sur le sol. (Ancien Testament, Isaïe, XXI, 9)
#1176
Dieu n'existe pas. S'il existait, depuis le temps que je dis des horreurs, il m'aurait déjà foudroyé. Ou Dieu est un mythe, ou il est sourd, ou c'est du mépris. (Francis Blanche)
#1183
On ne devient homme véritable qu'en se conformant à l'enseignement des mythes, en imitant les dieux. (Mircea Eliade, Le Sacré et le profane)
#1187
Je suis un mythe à mi-chemin entre le bon Dieu, le général De Gaulle et la tieuse de cartes. (Ménie Grégoire, Interview dans Le Monde; 23 octobre 1970)
#1230
Devoir! Ah, je ne puis souffrir ce vilain mot, cet odieux mot! Il est si pointu, si aigre, si froid. Devoir, devoir, devoir! On dirait des coups d'Ă©pingles. (Henrik Ibsen, Solness le Constructeur)
#1238
Tout est déterminé, sans doute, mais comme nous ne savons pas comment il l'est, ni ce qui est prévu ou résolu, nous devons faire notre devoir, suivant la Raison que Dieu nous a donnée et suivant les règles qu'il nous a prescrites. (Gottfried Wilhelm Leibniz, Théodicée)
#1248
Nous avons beaucoup d'écrits au style mordant où l'on se refuse à convenir qu'il existe un Dieu. Mais nul athée, tant que je sache, n'a refusé de façon probante l'existence du diable. (Heinrich von Kleist, la cruche cassée)
#1266
L'homme propose et Dieu dispose. (Alphonse Allais)
#1310
Après tout, qu'est Dieu? Un enfant éternel jouant à un jeu éternel dans un éternel jardin. (Shrî Aurobindo, Aperçus et Pensées)
#1311
Dieu est le poète, les hommes ne sont que les acteurs. Ces grandes pièces qui se jouent sur la terre ont été composées dans le ciel. (Guez de Balzac, le Socrate chrétien)
#1312
Pesons le gain et la perte, en prenant croix que Dieu est. Estimons ces deux cas: si vous gagnez, vous gagnez tout; si vous perdez, vous ne perdez rien. Gagez donc qu'il est, sans hésiter. (Pascal, Pensées)
#1313
L'homme s'agite, mais Dieu le mène. (Fénelon, Sermon pour la fête de l'Epiphanie)
#1328
Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister. (Charles Baudelaire, Journaux intimes)
#1329
Dieu est d'ordinaire pour les gros escadrons contre les petits. (Bussy-Rabutin, Lettre au comte de Limoges)
#1330
Le vrai Dieu, le Dieu fort, c'est le Dieu des idées. (Alfred de Vigny, les Destinées)
#1331
Dieu n'est qu'un mot rêvé pour expliquer le monde. (Alphonse de Lamartine, Harmonies poétiques et religieuses)
#1332
L'impossibilité où je suis de prouver que Dieu n'est pas me découvre son existence. (La Bruyère, les Caractères)
#1333
Je viens Ă  vous, Seigneur, confessant que vous ĂŞtes
Bon, clément, indulgent et doux, ô Dieu vivant!
Je conviens que vous seul savez ce que vous faites
Et que l'homme n'est rien qu'un jonc qui tremble au vent.
(Victor Hugo, les Contemplations)
#1334
Nul Dieu n'est assez sûr pour mon âme inquiète,
Nul Dieu n'est assez bon pour cette nuit d'été.
(Fernand Gregh, la beauté de vivre)
#1335
Dieu n'est pas l'éternité, il n'est pas l'infini, mais il est éternel et infini. Il n'est ni la durée ni l'espace, mais il a existé de tout temps et sa présence est partout. (I. Newton, Principes math. de la philo, naturelle)
#1336
Car qui peut se dérober à l'œil du Dieu qui voit tout, ou décevoir son esprit qui sait tout? (John Milton, Le Paradis perdu)
#1337
Si Dieu nous a faits Ă  son image, nous le lui avons bien rendu. (Voltaire, le Sottisier)
#1338
Si Dieu n'existait pas, il faudrait l'inventer. (Voltaire, Epîtres, CIV)
#1339
Mon Dieu
Quel effroi ton nom m'inspire!
Aux flammes de ta splendeur,
Je m'anéantis comme l'or au creuset!
Je fuis devant toi pour me cacher. (France Vodnik, le Combat avec Dieu)
#1340
Un homme avec Dieu est toujours dans la majorité. (John Knox)
#1341
Dieu a tout fait de rien, mais le rien perce. (Paul Valéry)
#1356
Ces dieux que l'homme a faits et qui n'ont point fait l'homme. (Cyrano de Bergerac, la mort d'Agrippine)
#1358
Pendant l'âge d'or, les Dieux vêtus d'air marchaient parmi les hommes. (Hésiode, les Travaux et les Jour)
#1359
La vérité des dieux est en proportion de la beauté solide des temples qu'on leur a élevés. (Ernest Renan)
#1360
Tu n'auras point d'autres dieux devant ma face. (Ancien Testament, Exode, XX, 3)
#1406
Vous ne pouvez choisir votre champ de bataille,
Les dieux s'en chargent pour vous;
Mais vous pouvez planter un drapeau
Où jamais un drapeau n'a été planté. (Natalia Grane, le Drapeau)
#1414
Je vis le sceptre rayonnant de l'Ă©clair
S'Ă©tendre et Ă©crire dans le ciel
L'autographe terrible de Dieu. (Joakin Miller, Le Vaisseau du DĂ©sert)
#1427
Un écrivain est essentiellement un homme qui ne se résigne pas à la solitude. Chacun de nous est un désert. (François Mauriac, Dieu et Mammon)
#1428
C'est elle! Dieu que je suis aise!
Oui, c'est la bonne Ă©dition;
VoilĂ  bien, pages douze et seize,
Les deux fautes d'impression
Qui ne sont pas dans la mauvaise. (Pons de Verdun)
#1451
Ne souhaitons pas que tout le monde pense comme nous. L'uniformité des sentiments serait odieuse. (Anatole France)
#1468
La lecture, mes amis, c'est comme la parole d'amour ou comme Dieu le Père: jouissif en diable, charnel d'abord. (Christian Bobin, Autoportrait au radiateur)
#1548
Si les enfants devenaient ce qu'en attendent ceux qui leur ont donné la vie, il n'y aurait que des dieux sur la terre. (A. Poincelot, Etudes de l'homme)
#1577
Qu'importe, mon Dieu, que je brûle toute l'éternité en enfer, si c'est ta volonté. (Sainte Thérèse de Lisieux)
#1603
Ce sont les Grecs qui nous ont légué le plus beau mot de notre langue: le mot « enthousiasme » — du grec en theo, un Dieu intérieur. (Pasteur)
#1659
Je suis comme un milieu entre Dieu et le néant.
(René Descartes)
#1681
C'est Ă  cause que tout doit finir que tout est si beau. (Charles-Ferdinand Ramuz; Adieu Ă  beaucoup de personnages [Les Cahiers vaudois])
#1749
Bach, c'est Bach, comme Dieu c'est Dieu. (Hector Berliotz, MĂ©moires)
#1904
O Dieu, si tu veux que jamais plus femme n'élève la voix, crée enfin un homme adulte! (Jean Giraudoux, Sodome et Gomorrhe, acte II, scène 6)
#1938
C'est Dieu qui nous fait vivre
C'est Dieu qu'il faut aimer.
(François de Malherbe, Poésies)
#1992
Les hommes mortels et les dieux éternels ne tuèrent jamais l'espérance. (Gabriele d'Annunzio, Phaedre)
#2067
O mon Dieu! lui aussi était maintenant une tombe! Et son épitaphe? Voyons! Quel est le mort qui dort là? Inscription d'enfer! "Ci-gît l'Espérance". — Silence, silence! (Mariano José de Larra, Figaro au cimetière)
#2074
Le plus grand dérèglements de l'esprit, c'est de croire les choses parce qu'on veut qu'elles soient, et non parce qu'on a vu qu'elles sont en effet. (Bossuet, Traité de la connaissance de Dieu et de soi-même)
#2169
Une brume ardente et une planète,
Un cristal et une cellule,
Une méduse et un saurien
Et des cavernes oĂą habitent des hommes,
Ensuite, un sens de la loi et de la beauté,
Et une figure façonnée de la matière...
Certains appellent cela Evolution.
Et d'autres appellent cela Dieu.
(William Herbet Carruth, Chacun dans sa propre langue)
#2192
C'est Ă  cause que tout doit finir que tout est si beau. (Charles-Ferdinand Ramuz, Adieu Ă  beaucoup de personnages)
#2228
Dieu! pourquoi l'orphelin dans ses langes funèbres
Dit-il: "j'ai faim". L'enfant, n'est-ce pas un oiseau?
Pourquoi le nid a-t-il ce qui manque au berceau? (Victor Hugo, Les contemplations)
#2269
Le “lâcher prise “ rend l’homme capable de Dieu. Mais lâcher Dieu même est un “lâcher prise” que peu d’hommes saisissent. (Angelus Silesius)
#2361
La réalité est cachée, Dieu merci! (Joseph Conrad)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.