Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#113
Tous les grands poètes ont écrit à dix-sept ans; les plus grands sont ceux
qui parvinrent à le faire oublier. (Raymond Radiguet)
#1149
S'il en demeure dix, je serai le dixième;
Et s'il n'en reste qu'un, je serai celui-l√†! (Victor Hugo, les Ch√Ętiments)
#1282
L'écriture, c'est comme un iceberg, avec un dixième émergé. La partie émergée, c'est le premier roman. Ensuite, il y a le deuxième, le troisième... A chaque roman, on va plus profond. (Edna O'Brien)
#1853
Un mauvais mot, une expression bizarre m'en a quelquefois plus appris que dix belles phrases. (Denis Diderot, Pens√©es d√©tach√©es sur la peinture, la sculpture et la po√©sie, Du go√Ľt)
#2860
La France est divis√© en 43 millions de Fran√ßais... La France est le seul pays du monde o√Ļ, si vous ajoutez dix citoyens √† dix autres, vous ne faites pas une addition, mais vingt divisions. (Pierre Daninos, Les carnets du Major Thompson)
#2931
Le génie représente un pour cent d'inspiration et quatre-vingt-dix-neuf pour cent de transpiration. (Thomas Alva Edison)
#3326
Ma grande, ma seule, mon absorbante passion pendant dix ans ce fut la Seine. (Guy de Maupassant)
#3709
Les ennuis, c'est comme le papier hygiénique, on en tire un, il en vient dix. (Woody ALLEN)
#3816
Quel enfant tu fais! Dix-huit ans et tu te laisses impressionner par une idylle! Idylle, mon vieux, ça commence comme idiot et ça finit comme imbécile. (Maurice Donnay, le Geste)
#4648
J'avais donc dix-huit ans! j'étais donc plein de songes!
L'espérance en chantant me berçait mes mensonges.
(Victor Hugo, Les Feuilles d'Automne)
#4768
Qui compte dix amis n'en a pas un. (Chrétien Guillaume Malesherbes)
#5351
Devenir sage signifie pouvoir reconna√ģtre toujours plus les erreurs, en pliant cet instrument par lequel nous percevons et nous jugeons. La circonspection dans les jugements est, de nos jours, ce qui est le plus recommandable √† chacun. Gagnerait-on, de tous les √©crits philosophiques, √† peine une seule v√©rit√© indiscutable tous les dix ans, que la r√©colte serait encore bien abondante. (G.C. Lichtenberg, Le miroir de l'√Ęme)
#5167
L'honnête homme ment dix fois par jour, l'honnête femme vingt fois par jour, l'homme du monde cent fois par jour. On n'a jamais pu compter combien de fois par jour ment une femme du monde. (Hippolyte Taine, Vie et opinions de Frédéric Thomas Graindorge)
#5791
Hélicon: Il faut un jour pour faire un sénateur et dix ans pour faire un travailleur.
Caligula: Mais j'ai bien peur qu'il en faille vingt pour faire un travailleur d'un sénateur.
(Albert Camus, Caligula)
#6111
On n'est pas sérieux, quand on a dix-sept ans. (Arthur Rimbaud, Poésies)
#6208
S√©lectionner parmi quelques centaines d'√©tudiants ceux qui seront aptes, dix ann√©es plus tard, √† exercer tel m√©tier est une t√Ęche impossible. Sauf cas extr√™mes, seule une voyante extralucide pourrait pr√©tendre donner une r√©ponse. Comment quelques copies apporteraient-elles des informations suffisantes pour d√©cider d'une performance √† venir aussi multiforme que, par exemple, la profession de m√©decin? (Albert Jacquard, Mon utopie)
#6246
Chaque enfant qu'on enseigne est un homme qu'on gagne.
Quatre-vingt-dix voleurs sur cent qui sont au bagne
Ne sont jamais allés à l'école une fois,
Et ne savent pas lire, et signent d'une croix.
C'est dans cette ombre-là qu'ils ont trouvé le crime.
L'ignorance est la nuit qui commence l'ab√ģme.
O√Ļ rampe la raison, l'honn√™tet√© p√©rit.
(Victor Hugo, Les Quatre vents de l'esprit, I,24)
#6252
Des deux hommes qui ont dominé le dix-huitième siècle, Jean-Jacques a plus fait pour la révolution, Voltaire pour la civilisation. (Victor Hugo, Choses vues)
#6343
Comme quatre-vingt-dix pour cent du genre humain il croyait lui aussi que le dipl√īme de fin d'√©tudes en bonne et due forme de la derni√®re √©cole qu'il avait fr√©quent√©e √©tait l'apog√©e de sa vie. C'est ce que croient la plupart des gens, il a de quoi devenir fou. Ils sortent de l'√©cole et restent bloqu√©s et ne font plus aucun effort. [...] L'ensemble des gens ne se donnent du mal, dirait-on, qu'aussi longtemps qu'ils peuvent attendre des dipl√īmes stupides avec lesquels ils peuvent se pavaner en public, lorsqu'ils ont en main un nombre suffisant de ces dipl√īmes stupides, ils se laissent aller. (Thomas Bernhard, Extinction)
#6801
Il y a plus loin d'une femme à son premier amant, que de son premier au dixième. (Jules Barbey d'Aurevilly, Les diaboliques)
#7986
Nous naissons frères par la nature et devenons distincts par l'éducation. (Eric-Emmanuel Schmitt, Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus, Le Livre de Poche, p. 7)
#7987
C'est l'imagination qui singularise, l'imagination qui arrache à la banalité, à la répétition, à l'uniformité. (Eric-Emmanuel Schmitt, Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus, Le Livre de Poche, p. 35)
#7988
[...] si tu rencontres un homme de valeur, cherche à lui ressembler ; si tu rencontres un homme médiocre, cherche ses défauts en toi. (Eric-Emmanuel Schmitt, Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus, Le Livre de Poche, p. 41)
#7989
L'homme supérieur se montre amical sans familiarité ; l'homme vulgaire se montre familier sans amitié. (Eric-Emmanuel Schmitt, Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus, Le Livre de Poche, p. 43)
#7990
L'expérience est une bougie qui n'éclaire que celui qui la tient. (Eric-Emmanuel Schmitt, Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus, Le Livre de Poche, p. 45)
#7991
Les arbres sont le contraire des hommes ; à mesure qu'ils s'élèvent, ils cherchent le ciel. (Eric-Emmanuel Schmitt, Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus, Le Livre de Poche, p. 48)
#7992
Pourquoi investir sur le n√©ant plut√īt que sur l'√™tre ? (Eric-Emmanuel Schmitt, Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus, Le Livre de Poche, p. 52)
#7993
Celui qui déplace la montagne commence à enlever les petites pierres. (Eric-Emmanuel Schmitt, Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus, Le Livre de Poche, p. 57)
#7995
L'herbe, si le vent vient à passer, s'incline nécessairement. (Eric-Emmanuel Schmitt, Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus, Le Livre de Poche, p. 57)
#7994
Choisissez un travail qui vous passionne et vous n'aurez pas travaillé un seul jour de votre vie. (Eric-Emmanuel Schmitt, Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus, Le Livre de Poche, p. 59)
#7996
L'homme supérieur ne demande rien qu'à soi-même ; l'homme trivial et déterminant demande tout aux autres. (Eric-Emmanuel Schmitt, Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus, Le Livre de Poche, p. 59)
#7997
Difficile pour le pauvre de n'éprouver aucune rancune ; facile pour le riche de ne pas s'enorgueillir. (Eric-Emmanuel Schmitt, Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus, Le Livre de Poche, p. 59)
#7998
Apprendre sans réfléchir est inutile ; réfléchir sans apprendre est dangereux. Aucun de vous deux ne réussira s'il ne s'amende. (Eric-Emmanuel Schmitt, Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus, Le Livre de Poche, p. 60)
#7999
Celui qui ne progresse pas chaque jour recule chaque jour. (Eric-Emmanuel Schmitt, Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus, Le Livre de Poche, p. 62)
#8000
Celui qui sait une chose ne devance pas celui qui l'aime ; mais celui qui aime une chose reste derrière celui qui s'en délecte. (Eric-Emmanuel Schmitt, Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus, Le Livre de Poche, p. 69)
#8001
La sincérité, c'est le contraire du discernement ! Pour atteindre l'harmonie entre soi et les autres, il faut analyser les pensées, les filtrer, en refouler certaines. La vérité ne constitue pas un but, elle n'a d'intérêt que si elle sert ; or, la plupart du temps, elle freine ; pis, elle détruit. (Eric-Emmanuel Schmitt, Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus, Le Livre de Poche, p. 70)
#8002
Le silence est un ami qui ne trahit jamais. (Eric-Emmanuel Schmitt, Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus, Le Livre de Poche, p. 72)
#8003
Qui plante la vertu ne doit pas oublier de l'arroser souvent. (Eric-Emmanuel Schmitt, Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus, Le Livre de Poche, p. 72)
#8004
Conficius habitait le cerveau des hommes : sa d√©fense de l'amour familial, son culte du respect, sa lutte contre les abus perduraient dans les t√™tes. √Ä la diff√©rence des Europ√©ens qui conservent des ruines gallo-romaines au cŇďur de leurs m√©tropoles mais oublient S√©n√®que, qui visitent les cath√©drales en d√©laissant le christianisme, les Chinois ne logent pas leur culture dans les pierres. (Eric-Emmanuel Schmitt, Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus, Le Livre de Poche, p. 74-75)
#8005
La vérité m'a toujours fait regretter la certitude. (Eric-Emmanuel Schmitt, Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus, Le Livre de Poche, p. 90)
Commentaire : C'est la dernière phrase du livre !
#8037
- Quel √Ęg√© a ce jouvenceau ? s'enquit-il en me d√©visageant avec int√©r√™t. - Presque onze ans, d√©clarai-je. [...] - C'est-√†-dire dix. Ne te rajoute pas des ann√©es, vaurien, la vie s'en chargera bien assez t√īt. (Carlos Ruiz Zaf√≥n, L'Ombre du vent, Pocket, p. 22)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.