Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#200
La douce illusion ne sied qu'Ă  la jeunesse;
Et déjà l'austère Sagesse
Vient tout bas m'avertir que j'ai vu trente hivers. (Antoine Bertin)
Commentaire : Extrait de "Les Amours"
#271
L'une des fonctions principales d'un ami consiste à subir, sous une forme plus douce et symbolique, les châtiments que nous désirerions, sans le pouvoir, infliger à nos ennemis. (Aldous Huxley, Le meilleur des Mondes)
#388
Lumière sereine de mon âme, Matin éclatant des plus doux feux, devenez en moi le jour. Amour qui non seulement éclairez, mais divinisez, venez à moi dans votre puissance, venez dissoudre doucement tout mon être. Détruite en ce qui est de moi, faites que je passe en vous tout entière, en sorte que je ne me retrouve plus dans le temps, mais que je vous sois étroitement unie pour l'éternité. (Sainte Gertrude)
#546
Les citations sont les pilotis de l'écrivain fantôme: sans elles, il s'enfoncerait doucement dans le néant. (Érik Orsenna, extrait de Grand amour)
#603
A ton bûcher, Phénix, j'ajouterai ma bûche
C'est pour nous que tu meurs et nerais de ta mort
Bruxelles! douce main de la France qui dort.
Et je vois sur ta place au centre de la ruche
La reine Elisabeth comme une abeille d'or. (Jean Cocteau)
#800
La clémence ne se commande pas. Elle tombe du ciel comme une pluie douce; elle fait du bien à celui qui donne et à celui qui reçoit. (Shakespeare, le Marchand de Venise)
#852
Le péché contre l'espérance — le plus mortel de tous, et peut-être le mieux accueilli, le plus caressé. Il faut beaucoup de temps pour le reconnaître, et la tristesse qui l'annonce, le précède, est si douce! C'est le plus riche des élixirs du démon, son ambroisie. (Georges Bernanos, Journal d'un curé de campagne)
#1399
Dormir me plaît et plus encore d'être de pierre
Tant que durent le mal et la honte lĂ -bas...
Ne rien voir ni sentir m'est chose douce et chère;
Ne m'éveillez donc point! Par pitié, parlez bas!
(Michel-Ange)
#1505
Ce n'est pas la grande préoccupation de l'égalité qui crée la douceur et l'affabilité des mœurs. La meilleure base de la bonté, c'est l'admission d'un ordre provisoire, où tout a sa place et son rang, son utilité, sa nécessité même. Les hommes ne sont pas égaux, les races ne sont pas égales. (Joseph-Ernest Renan, Dialogues et Fragments philosophiques)
Commentaire : tirée de la préface
#1519
Ce qui fait qu'on désire et qu'on aime, c'est une force douce et terrible, plus puissante que la beauté. (Anatole France)
#1552
Il est si beau, l'enfant, avec son doux sourire,
Sa douce bonne foi, sa voix qui veut tout dire,
Ses pleurs vites apaisés. (Victor Hugo, Les Feuilles d'Automne)
#1825
J'ai vécu sans nul pensement,
Me laissant aller doucement
A la bonne loi naturelle.
Et si m'Ă©tonne fort pourquoi
La mort osa songer Ă  moi,
Qui ne songeai jamais Ă  elle. (Mathurin RĂ©gnier, Epitaphe)
#1963
Le vrai ciment de durable alliance
Est sans mentir la douce jouissance. (Amadis Jamyn, Amours d'Oriane)
#2213
L'amour fait les plus grandes douceurs et les plus sensibles infortunes de la vie. (Madeleine de Scudéry, Choix de pensées de l'amour)
#2255
Il y avait en Westphalie, dans le château de monsieur le baron de Thunder-ten-tronckh, un jeune garçon à qui la nature avait donné les moeurs les plus douces. Sa physionomie annonçait son âme. Il avait le jugement assez droit, avec l'esprit le plus simple; c'est, je crois, pour cette raison qu'on le nommait Candide. (Voltaire, Candide ou l'optimisme)
#2285
La loi sévère acceptée de ceux qui n’ont pas la nostalgie du sommet est douce et désirable. Mais s’il s’agit d’aller plus loin (le plus loin possible), la douceur fait défaut. (Georges Bataille)
#2791
... avoir en soi la mort, la mort en sa totalité, et dès avant la vie encore si doucement la contenir, et ne pas en être mauvais!... Oh! c’est inexprimable! (Rainer Maria Rilke)
#2837
Amour, tendresse, douceurs, tels sont les éléments principaux dont Dieu a formé l'âme de la femme; aimer, guérir, consoler, telle est sa destination sur terre. (Hendrik Conscience, Les Drames flamands)
#2857
Combien j'ai douce souvenance
Du joli lieu de ma naissance!
Ma sœur, qu'ils étaient beaux les jours
De France!
O mon pays, sois mes amours
Toujours!
(Chateaubriand, Poésies diverses)
#3397
Enfant, vous êtes l'aube, et mon âme est la plaine qui des plus douces fleurs embaume son haleine quand vous la respirez. (Victor Hugo)
#3703
La beauté plaît aux yeux, la douceur charme l'âme. (Voltaire)
#3991
Dieu fit la douce illusion
Pour les heureux fous du bel âge;
Pour les vieux fous, l'ambition,
Et la retraite pour le sage.
(Voltaire, Epîtres)
#4074
Le silence a parfois la même douceur que l'eau quand elle défatigue. (Bernard Noël)
#4113
[...] peut-être les larmes ne sont-elles que l'adoucissement d'une offense. (José Saramago, Le Dieu manchot)
#4839
Le front pâli par un long jeûne,
Triste et douce, en grand deuil.
(Théodore de Banville, Odelettes)
#7708
Quand tu rencontres la douceur, sois prudent, n'en abuse pas, prends garde de ne pas démasquer la violence. (Pierre Reverdy, En vrac)
#7554
Ne croyez pas qu’il y ait nul oiseau qui se prenne mieux à la pipée, ni aucun poisson qui, pour la friandise du ver, morde plus tôt à l’hameçon que tous ces peuples qui se laissent promptement allécher à la servitude, pour la moindre douceur qu’on leur fait goûter. (La Boétie)
#5047
Solitude: douce absence de regards. (Milan Kundera)
#5211
[...] l'amitié n'était-elle pas une forme de la musique? (Erik Orsenna, La grammaire est une chanson douce)
#5280
Le temps de lire, c'est du temps volé, comme le temps d'aimer. (Miloudi Hamdouchi, Le Chacal Blanc)
#5304
Les petits lapins dans les bois
Folâtrent sur l'herbe arrosée,
Et comme nous le vin d'Arbois
Ils boivent la douce rosée.
(Thédore de Banville)
#6071
Enseigner c'est, qu'on le veuille ou non, opprimer, c'est plier ou rompre, par la persuasion ou la douceur, des volontés. (Marc Gendron, Louise ou la nouvelle Julie)
#6714
J'ai un méchant voisin, un méchant père. Ils ne sont méchants que pour eux, ils sont très bons pour moi, car ils exercent et fortifient ma douceur, mon équité, ma patience. Voilà la verge de Mercure; elle ne changera pas en or tout ce que je toucherai, ce serait peu de chose; mais elle changera en biens tout ce qui passe pour des maux: la maladie, la pauvreté, l'ignominie et la mort même. (Épictète, Entretiens - Livre III, XL)
#6851
Tous les mots sont des outils. Ni plus ni moins. Des outils de communication. Comme les voitures. Des outils techniques, des outils utiles. Quelle idée de les adorer comme des dieux! (Erik Orsenna, La grammaire est une chanson douce)
#6852
Un écrivain a pour métier la vérité. Laquelle a pour meilleure amie la liberté. L'animal par nature étant plus libre que l'humain, nul ne prête plus attention à ses propos que l'écrivain. (Erik Orsenna, La grammaire est une chanson douce)
#6974
Ils disent que ce n'est rien, qu'on ne souffre pas, que c'est une fin douce, que la mort de cette façon est bien simplifiée.
Eh! qu'est-ce donc que cette agonie de six semaines et ce râle de tout un jour ? Qu'est-ce que les angoisses de cette journée irréparable, qui s'écoule si lentement et si vite ? Qu'est-ce que cette échelle de tortures qui aboutit à l'échafaud ? (Victor Hugo, Le Dernier Jour d'un condamné - Chapitre XXXIX)
#7039
Ne va ni aux récits, ni aux lectures des ouvrages de certaines gens, ou du moins n'y va pas sans motif. Mais, si tu t'y trouves, conserve la gravité et la retenue, et une douceur qui ne soit mêlée d'aucune marque de chagrin et d'ennui. (Épictète, Pensées - LIV)
#7327
Je ne sais en quel temps c'Ă©tait, je confonds toujours l'enfance et l'Eden-Comme je mĂŞle la Mort et la Vie - un pont de douceur les relie. (LĂ©olpold SĂ©dar Senghor)
#7339
Je ne sais en quel temps c'Ă©tait, je confonds toujours l'enfance et l'Eden
Comme je mĂŞle la Mort et la Vie
Un pont de douceur les relie.
(LĂ©opold SĂ©dar Senghor, Ethiopiques)
#7949
Pour bien vivre sa vie, il est nécessaire d'être à l'écoute de ce qui vient du plus profond de notre âme. Mais notre âme est comme un ange qui murmure d'une voix si douce, si faible, qu'il faut tendre l'oreille. Comment veux-tu la percevoir dans le brouhaha incessant ? Comment veux-tu y prêter attention quand ton esprit est en permanence accaparé par des milliers de choses en dehors de toi-même ? (Laurent Gounelle, Le Jour où j'ai appris à vivre, Pocket, p. 79)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrançais.com | Tous droits réservés.