Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#28
La misère de l'homme ne consiste pas seulement dans la faiblesse de sa raison, l'inquiétude de son esprit, le trouble de son coeur; elle se voit encore dans un certain fond ridicule des affaires humaines. Les révolutions surtout découvrent cette insuffisance de notre nature: si vous les considérez dans l'ensemble, elles sont imposantes; si vous pénétrez dans le détail, vous apercevez tant d'ineptie et de bassesse, tant d'hommes renommés qui n'étaient rien, tant de choses dites l'oeuvre du génie, qui furent l'oeuvre du hasard, que vous êtes également étonné et de la grandeur des conséquences et de la petitesse des causes. (Chateaubriand, Pensées et Premières Poésies)
#29
Pauvre amant, je te plains qui ne sais pas encore
Que bien qu'une beauté mérite qu'on l'adore,
Pour en perdre le goût, on n'a qu'à l'épouser. (Pierre Corneille)
#38
Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l'écoute. (La Fontaine, Le Corbeau et le Renard)
#39
La raison du plus fort est toujours la meilleure. (La Fontaine, Le Loup et l'Agneau)
#45
Nous avons tous là un petit temple où nous abritons religieusement toutes nos idoles, croyances, rêves, affections. Elles sont là, debout, en équilibre, chacune sur son piédestal... Fiers de ce doux fardeau, nous marchons dans la vie comme ces mouleurs italiens qui traversent les rues, des plâtres dans les mains, sous chaque bras, sur la tête... Hélas ! un caillou sous le pied, le coude d'un passant, un rien suffit pour mettre en pièces tous ces beaux petits dieux ! Rarement, le pauvre mouleur rentre chez lui son étalage au complet ; plus rarement encore nous arrivons au terme de notre vie avec toutes nos idoles. (Alphonse Daudet, La dernière idole)
#47
Aucune mère n'est le camarade de son fils. Le fils devine vite l'espion derrière le camarade et la femme jalouse derrière l'espion. (Jean Cocteau)
#48
J'ai pensé, je pense encore, qu'on n'obtient ni grand pathétique, ni profonde moralité, ni bon et vrai comique, au théâtre, sans des situations fortes et qui naissent toujours d'une disconvenance sociale dans le sujet qu'on veut traiter. (Beaumarchais, Le mariage de Figaro)
#49
Choisir la vie, c'est toujours choisir l'avenir. Sans cet élan qui nous porte en avant nous ne serions rien de plus qu'une moisissure à la surface de la terre. (Simone de Beauvoir)
#55
La Poésie n'était au premier âge qu'une Théologie allégorique, pour faire entrer au cerveau des hommes grossiers par fables plaisantes et colorées les secrets qu'ils ne pouvaient comprendre. (Ronsard)
#73
À l'origine, n'est pas le mot, mais la phrase, une modulation. Écoutez le chant des oiseaux! (Blaise Cendrars)
#80
Victor Hugo était un fou qui se croyait Victor Hugo. (Jean Cocteau)
#81
Je veux être Chateaubriand ou rien. (Victor Hugo)
Commentaire : Hugo a écrit cette citation sur un cahier d'écolier à l'âge de 14 ans.
#86
George Dandin: « [...] lorsqu'on a, comme moi, épousé une méchante femme, le meilleur parti qu'on puisse prendre c'est de s'aller jeter dans l'eau la tête la première. » (Molière, George Dandin, Acte III; scène 8)
#109
Le gouvernement populaire est le pire fléau dont Dieu afflige un Etat quand il veut le châtier. (Savinien de Cyrano de Bergerac)
#110
Il y a beaucoup de gens dont la facilité de parler ne vient que de l'impuissance de se taire. (Savinien de Cyrano de Bergerac)
#112
Ce n'est pas dans la nouveauté, c'est dans l'habitude que nous trouvons les plus grands plaisirs. (Raymond Radiguet)
#115
Beauté grecque: femme laide portant une amphore. (Raymond Radiguet)
#179
Waterloo! Waterloo! Waterloo! Morne plaine!
Comme une onde qui bout dans une urne trop pleine,
Dans ton cirque de bois, de coteaux, de vallons,
La pâle mort mêlait les sombres bataillons. (Victor Hugo, les Châtiments)
#180
Pour moi, je reprends et je châtie tous ceux que j'aime; aie donc du zèle et repens-toi. (Nouveau Testament, Apocalypse, III, 19)
#191
L'adversité est pour moi ce qu'était la terre pour Antée: je reprends des forces dans le sein de ma mère. (Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe)
#194
Ainsi toujours vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges,
Jeter l'ancre un seul jour? (Alphonse de Lamartine, Premières Méditation poétiques)
#207
Après le verbe « aimer », « aider » est le plus beau verbe du monde.
Commentaire : (Baronne Bertha von Suttner)
#211
Quand elles nous aiment, ce n'est pas vraiment nous qu'elles aiment. Mais c'est bien nous, un beau matin, qu'elles n'aiment plus. (Paul Geraldy, l'Homme et l'Amour)
#222
La guerre est une chose trop sérieuse pour la confier à des militaires. (Georges Clemenceau)
#243
O Pan! Et vous, divinités de ces ondes, donnez-moi la beauté intérieure de l'âme! (Socrate)
#252
La plupart des gens n'ont qu'une imagination émoussée. Ce qui ne les touche pas directement, en leur enfoncant comme un coin aigu en plein cerveau, n'arrive guère à les émouvoir. (Stefan Zweig)
#255
Il ne sert à rien d'éprouver les plus beaux sentiments si l'on ne parvient pas à les communiquer. (Stefan Zweig)
#267
Il n'y a pas de plaisir comparable à celui de rencontrer un vieil ami, excepté peut-être d'en faire un nouveau. (Rudyard Kipling, un beau dimanche anglais)
#268
Un ami dans la vie est très bien; deux, c'est beaucoup; trois, c'est à peine possible. L'amitié nécessite un certain parallélisme dans la vie, une communauté de pensée, une rivalité de but. (Henry Brooks Adams)
#272
Les lois sont toujours utiles à ceux qui possèdent et nuisibles à ceux qui n'ont rien. (Jean-Jacques Rousseau)
#273
Le plus fort n'est jamais assez fort pour être toujours le maître, s'il ne transforme sa force en droit et l'obéissance en devoir. (Jean-Jacques Rousseau)
#274
L'homme n'est point fait pour méditer, mais pour agir. (Jean-Jacques Rousseau)
#275
Tout homme est utile à l'humanité par cela seul qu'il existe. (Jean-Jacques Rousseau)
#276
J'ai toujours cru que le beau n'était que le bon mis en action, que l'un tenait intimement à l'autre, et qu'ils avaient tous deux une source commune dans la nature bien ordonnée. (Jean-Jacques Rousseau)
#277
La feinte charité du riche n'est en lui qu'un luxe de plus; il nourrit les pauvres comme des chiens et des chevaux. (Jean-Jacques Rousseau)
#278
Les sensations ne sont rien que ce que le coeur les fait être. (Jean-Jacques Rousseau)
#279
Les sensations ne sont rien que ce que le cœur les fait être. (Jean-Jacque Rousseau)
#280
J'ai dit des vérités aux hommes; ils les ont mal prises; je ne dirai plus rien. (Jean-Jacques Rousseau)
#281
Et dans ce monde et dans l'autre, les méchants sont toujours bien embarrassants. (Jean-Jacques Rousseau)
#282
S'il faut obéir par force on n'a pas besoin d'obéir par devoir. (Jean-Jacques Rousseau)
#283
C'est une prévoyance très nécessaire de sentir qu'on ne peut tout prévoir. (Jean-Jacques Rousseau)
#284
Le sauvage vit en lui-même; l'homme sociable toujours hors de lui ne sait vivre que dans l'opinion des autres. (Jean-Jacques Rousseau)
#285
Le monde de la réalité a ses limites; le monde de l'imagination est sans frontières. (Jean-Jacques Rousseau)
#286
Nul ne veut le bien public que quand il s'accorde avec le sien. (Jean-Jacques Rousseau)
#287
Faire un homme heureux, c'est mériter de l'être. (Jean-Jacques Rousseau)
#288
...Mais l'ordre social est un droit sacré, qui sert de base à tous les autres. Cependant ce droit ne vient pas de la nature; il est donc fondé sur des conventions... (Jean-Jacques Rousseau)

#289
Le plus lent à promettre est toujours le plus fidèle à tenir. (Jean-Jacques Rousseau)
#290
Je connais trop d'hommes pour ignorer que souvent l'offensé pardonne mais que l'offenseur ne pardonne jamais. (Jean-Jacques Rousseau)
#291
Les fripons sont d'honnêtes gens comme tout le monde! (Jean-Jacques Rousseau)
#292
Généralement, les gens qui savent peu parlent beaucoup, et les gens qui savent beaucoup parlent peu. (Jean-Jacques Rousseau)
#293
L'homme vraiment libre ne veut que ce qu'il peut. (Jean-Jacques Rousseau)
#294
Le bonheur me suivait partout; il n'était dans aucune chose assignable, il était tout en moi même; il ne pouvait me quitter un seul instant. (Jean-Jacques Rousseau)
Commentaire : Extrait de: Confessions, première partie, VI
#296
Convenons donc que la force ne fait pas le droit et qu'on n'est obligé d'obéir qu'aux puissances légitimes. (Jean-Jacques Rousseau)
#304
Deux étions et n'avions qu'un cœur. (François Villon, Rondeaux)
#309
Combien l'amitié mérite de respects et d'éloges! C'est elle qui fait naître, qui nourrit et entretient les plus beaux sentiments de générosité dont le cœur humain soit capable. (J. Boccace, le Décaméron)
#312
Amour, fléau du monde, exécrable folie. (Alfred de Musset, Premières poésies)
#323
Ce beau feu dont pour vous ce cœur embrassé,
Trouvera tout possible, et l'impossible aisé. (Rotrou)
#340
Va-t'en, retire-toi, spectre de ma maîtresse!
Rentre dans ton tombeau, si tu t'en es levé;
Laisse-moi pour toujours oublier ma jeunesse,
Et, quand je pense à toi, croire que j'ai rêvé...
Commentaire : Alfred de Musset (Nuit d'octobre)
#347
Notre Angleterre est un jardin, et l'on ne fait pas de tels jardins en chantant: « Oh! que c'est beau! » et en s'asseyant à l'ombre. (Rudyard Kipling, la Gloire du Jardin)
#370
... et j'aurai toujours mon mot d'éloge sur la tarte aux poireaux, le gâteau de citrouille et la tarte au fromage blanc, confiés au four du boulanger. (Colette, Belles saisons)
#376
L'humble dépense de son dîner s'accroît... d'inutiles suppléments de salades durement vinaigrées et d'un demi-siphon d'eau de Seltz. (J.-K. Huysmans, Croquis parisiens)
#377
Avec du laitage, des oeufs, des herbes, du fromage, du pain bis et du vin passable, on est toujours sûr de me bien régaler. (Jean-Jacques Rousseau, Confessions)
#378
Chanter je ne vay point la pomme
Par laquelle le premier homme
Miserablement fut perdu,
Et tout le monde confondu:
Mais bien la pomme reluisante,
Pour laquelle deesse gente
au beau Pâris monstra le cu,
Dont s'ensuivit un Roy cocu. (Charles Coypeau d'Assoucy, Le Jugement de Paris)
#395
Cœurs qui brûlent! Cheveux en désordre épandus!
Beaux seins lourds de désirs, pétris par des mains pâles!
Grands appels suppliants, et jamais entendus! (Albert Samain, Le Chariot d'Or)
#414
Attendre toujours, pour commencer l'ouvrage, que le corps soit bien disposé, que la santé soit parfaite et les forces physiques en bon état, c'est pour beaucoup d'hommes se condamner à l'inaction, c'est dévouer sa vie à la stérilité. (Henri Perreyve)
#415
Si maître Bernard de Palissy était l'auteur de tous les vases, plats, saucières, assiettes, salières et hanaps qu'on lui attribue, il aurait dû brûler tout le bois des futaies de Fontainebleau. (Léon Larguier)
#421
Lors donc que tu fais l'aumône, ne fais pas sonner la trompette devant toi, comme font les hypocrites, dans les synagogues et dans les rues, pour être glorifié des hommes. (Nouveau Testament, Math., VI, 2)
#422
Pour toi, quand tu fais l'aumône, que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret. (Nouveau Testament, Math., VI, 3-4)
#425
Déjà plus d'une feuille sèche
Parsème les gazons jaunis;
Soir et matin, la brise est fraîche,
Hélas! les beaux jours sont finis! (Théophile Gautier, Emaux et Camées)
#443
Laissez-les; ce sont des aveugles qui conduisent des aveugles. Si un aveugle en conduit un autre, ils tomberont tous deux dans le fossé. (Nouveau Testament, Mathieu, XV, 14)
#444
Maître, qui a péché, cet homme, ou ses parents, pour qu'il soit ainsi né aveugle? (Nouveau Testament, Jean, IX, 2)
#474
C'est fai! Je n'en puis plus! Elise, je me meurs!
Ce baiser est un sceau par qui ma vie est close;
Et comme on peut trouver un serpent sous des fleurs,
J'ai rencontré ma mort sur un bouton de rose!
Commentaire : Tristan l'Hermite
#485
Le beau est le symbole du bien moral. (Kant, la critique du jugement)
#486
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable. (Boileau, Epîtres)
#487
Sais-tu pourquoi, cher camarade,
Le beau sexe n'est point barbu?
Barbillard comme il est, on n'aurait pu
Le raser sans estafilade. (Anonyme [d'après Ovide])
#488
Le beau est toujours bizarre. (Charles Baudelaire)
#489
Ne perds pas l'occasion de voir quelque chose de beau. La beauté, c'est la signature de Dieu. (Charles Kingsley)
#490
Ce qui est beau est bon et qui est bon sera bientôt beau également. (Sapho, Fragements)
#492
La beauté est une source inépuisable de joie pour qui sait la découvrir. (Alexis Carrel, l'Homme)
#495
Belle, sans ornements, dans le simple appareil
D'une beauté qu'on vient d'arracher au sommeil. (Jean Racine, Britannicus)
#498
La beauté est une promesse de bonheur. (Stendhal)
#513
Et toute beauté charnelle de ma femme
N'a que la minceur de la peau. (Sir Thomas Overbury, Une épouse)
#514
Une chose de beauté est une joie éternelle. (John Keats, Endymion)
#515
La beauté, c'est quelque chose de rare, de merveilleux, que, dans le tourment de son âme, l'artiste extrait du chaos universel. Et, quand elle est créée, il n'est pas donné à tous de la voir. (Somerset Maugham, l'envoûte)
#516
Si vous avez la simple beauté et rien d'autre, vous avez à peu près ce que Dieu a fait de mieux. (Rudyard Kipling, Souvenirs)
#517
Ce sont les esprits téméraires et grossiers qui réduisent à un effet sensuel la beauté, par laquelle toute saine intelligence se sent émue et transportée vers le ciel. (Michel-Ange, Poésies)
#518
En maintenant la beauté, nous préparerons ce jour de renaissance où la civilisation mettra au centre de sa réflexion, loin des principes formels et des valeurs vivante qui fonde la commune dignité du monde et de l'homme. (Albert Camus, l'Homme révolté)
#525
La bêtise est souvent l'ornement de la beauté; c'est elle qui donne aux yeux cette limpidité morne des étangs noirâtres, et ce calme huileux des mers tropicales. (Charles Baudelaire, Journeaux intimes)
#526
Il faut que cette action nous soit révélée autrement que par son effet, qu'elle nous soit révélée en elle même. (Lagneau)
#527
Notre principe sera de substituer partout, dans nos rapports avec les hommes, la charité à la justice, ou plutôt de faire de la justice l'occasion de la charité. (Lagneau)
#528
Après cela, docteur, va pâlir sur la Bible. (Boileau, Satire VIII)
#535
L'Ancien Testament vous promet la prospérité et le Nouveau, l'adversité. (Bacon, les Essais)
#536
Ce qui doit faire la gloire et la fierté d'une bibliothèque, ce n'est pas la quantité d'ouvrages rares qu'elle contient, éditions du XVIe siècle ou manuscrits du Xe, mais le nombre de livres lus par le peuple, le nombre de nouveaux lecteurs, la rapidité du service, le nombre de livres prêtés, le nombre d'enfants gagnés à la lecture et fréquentant la bibliothèque. (Lénine)
#556
... il est de nécessité que tout homme apprenne à lire et à écrire avant d'apprendre à penser. Tout langage est d'abord ramage et gazouillement, comme des oiseaux. (Emile Chartier [Alain])
#571
Toute biographie digne d'être écrite est le récit d'une ascension. (Henri Bordeaux)
#574
Boire sans soif et faire l'amour en tout temps, madame, il n'y a que ça qui nous distingue des autres bêtes. (Beaumarchais, le Mariage de Figaro)
#599
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage;
Polissez-le sans cesse et repolissez. (Boileau, l'Art Poétique)
#603
A ton bûcher, Phénix, j'ajouterai ma bûche
C'est pour nous que tu meurs et nerais de ta mort
Bruxelles! douce main de la France qui dort.
Et je vois sur ta place au centre de la ruche
La reine Elisabeth comme une abeille d'or. (Jean Cocteau)
#614
La poésie est de toutes les eaux claires celle qui s'attarde le moins aux reflets de ses ponts. (René Char)
#617
La douleur est le terreau de l’artiste. (Dalida)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrançais.com | Tous droits réservés.