Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#822
O√Ļ sont tes fils? J'entends un bruit d'armes et de chars et de voix et de timbales; ils combattent, tes fils, dans des contr√©es √©trang√®res... (L√©opardi, A l'Italie)
#892
Si un pays étranger peut nous fournir une marchandise à meilleur marché que nous ne sommes en état de le faire nous-mêmes, il vaut bien mieux que nous la lui achetions avec quelques parties du produit de notre propre industrie employée dans le genre dans lequel nous mêmes nous avons avantage. (A. Smith)
#1141
Il est étrange que la science, qui jadis semblait inoffensive, se soit transformée en un cauchemar faisant trembler tout le monde. (Albert Einstein)
#1651
C'est étrange, comme des pensées absurdes peuvent parfois vous assaillir, au beau milieu de la journée... (Leo Perutz, Le Miracle du manguier)
#1861
√Čtranges philosophes, qui, parce qu'il s'arr√™tent, se croient arriv√©s [...] (F√©lix-Antoine Dupanloup, D√©fense de la r√©ligion)
#1907
Dans tous les pays du monde, quand on n'est pas Français, on est étranger. (Joseph Arthur de Gobineau, Les Pléiades, livre I, chap. 7)
#2097
Il faut se ressembler un peu pour se comprendre, mais il faut être un peu différents pour s'aimer. Oui, semblables et dissemblables... Ah! qu'étranger pourrait donc être un joli mot! (Paul Geraldy, L'Homme et l'Amour)
#2179
Et toi tu t'en tires en laissant en arrière
Ceux √† c√īt√© desquels ta vie aura coul√©:
C'est là le premier coup qui frappe l'exilé.
Tu sentiras, bien loin de Florence et des n√ītres,
Qu'il est dur de montrer par l'escalier des autres,
Et combien est amer le pain de l'étranger!
(Dante, Paradis, Chant XVII)
#2272
Le cŇďur est un organe √©trange; c‚Äôest seulement lorsqu‚Äôil est bris√© qu‚Äôil bat √† son propre rythme: lorsqu‚Äôil n‚Äôest pas bris√©, il se p√©trifie. (Hannah Arendt)
#2297
√Čtrange erreur d‚Äôun homme qui ne savait point encore que l‚Äôorgueil n‚Äôa rien en propre, n‚Äôest que le nom donn√© √† l‚Äô√Ęme qui se d√©vore elle-m√™me. (Georges Bernanos)
#2503
Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime,
Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même
Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend. (Paul Verlaine, Poèmes Saturniens)
#2514
L'homme est dans ses écarts un étrange problème;
Qui de nous en tout temps est fidèle à soi-même? (Andrieux, Contes, anecdotes et fables en vers)
#2524
Il est d'√©trangers soirs o√Ļ les fleurs ont une √Ęme. (Albert Samain, Au jardin de l'Infante)
#2693
Les femmes se défendent en attaquant, et leurs attaques sont faites d'étranges et brusques capitulations. (Oscar Wilde, Le portrait de Dorian Gray)
#2801
Je parvins à faire s'évanouir dans mon esprit toute l'espérance humaine. Sur toute joie pour l'étrangler j'ai fait le bond sourd de la bête féroce. (Arthur Rimbaud)
#2948
Je suis homme, je pense que rien d'humain ne m'est étranger. (Térence)
#2951
...pourquoi cette attirance étrange, cette fascination pour la vie d'un homme qui nous méprisait, moi et mes semblables? (Leonid Tsypkin)
#3259
Etrangement, on en veut souvent à la personne qui vous dit une vérité difficile à entendre, impossible à croire. (Marc Levy)
#3494
Amour est un √©trange ma√ģtre.
Heureux qui peut ne le conna√ģtre
Que part récit, lui et ses coups.
(Jean de la Fontaine, Le Lion amoureux)
#3588
Dans ce climat barbare o√Ļ le destin me range,
Me rendant mon pays comme un pays étrange ...
(Théophile de Viau)
#3634
L'univers est étrangement bien ordonnée, on le voit à la régularité du mouvement des étoiles... mais la vie humaine est l'expression même du chaos. (Katherine Anne Poter)
#3667
La jalousie est une chose bien étrange, tellement puissante et tellement irrationnelle. (Stephenie Meyer)
#3995
L'imagination! Elle fait plus de victimes que toutes les maladies réunies! Elle engendre des maladies! C'est une forme de folie! (Eugène O'Neill, L'étrange intermède)
#4134
Les écrivains sont des gens étranges qui font leur deuil des choses qu'ils n'ont pas encore perdues. (Francis Dannemark)
#4287
Comme on est exigeant, toujours! On commence par ne pas vouloir moins d'une vie de bonheur, puis on apprend que quelques années volées, c'est déjà une étrange chance... Après, on accepte de se contenter d'un soir... Et puis, tout d'un coup, il ne vous reste plus que cinq minutes, et on arrive à trouver que c'est encore une oasis infinie, cinq minutes de bonheur! (Jean Anouilh, Le rendez-vous de Senlis)
#4296
Pendant le repas de la Saint-Sylvestre, un type a √©trangl√© toute sa famille qui passait son temps √† t√©l√©phoner √† l'ext√©rieur, chacun sur son portable; les flics lui ont demand√© s'il avait un mobile; il a r√©pondu: ¬ęMoi non, mais eux, oui¬Ľ! (Laurent Ruquier, Il faut savoir changer de certitudes)
#4316
L'amour, c'est de la physique, le mariage c'est de la chimie. (Alexandre Dumas Fils, L'Etrangère)
#4361
Cocu: chose étrange que ce peiti mot n'ait pas de féminin! (Jules Renard, Journal)
#4590
[...] le monde entier n'est qu'un amas de clefs et une collection de serrures. Serrures le visage humain, le livre, la femme, chaque pays étranger, chaque oeuvre d'art, les constellations du ciel. Clefs les armes, l'argent, l'homme, les moyens de transport, chaque instrument de musique, chaque outil en général. La clef, il n'est que de savoir s'en servir. La serrure, il n'est que de savoir la servir... afin de pouvoir l'asservir. (Michel Tournier, Petites proses)
#4634
√Ē femme ! √©trange objet de joie et de supplice!
Myst√©rieux autel o√Ļ, dans le sacrifice,
On entends tour à tour blasphémer et prier!
(Alfred de Musset, Rolla)
#4719
Toi qui semblais trop étroite à tes fils, toi qui ne sais pas les nourrir en paix, terre fatale, tu subis les étrangers. C'est par toi que commence le jugement du ciel. Un ennemi que tu n'as point offensé se rue, l'outrage à la bouche, pour prendre place à la table. Ils se partagent la dépouille des insensés; ils arrachent l'épée de la main de tes rois. (Manzoni, Carmagnola)
#4904
Nous aurons des lits pleins d'odeurs légères,
Des divans profonds comme des tombeaux,
Et d'étranges fleurs sur des étagères,
Ecloses pour nous sous des cieux plus beaux.
(Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal)
#4993
Les gens trouvent leur supr√™me plaisir √† ce qui leur est supr√™mement √©tranger. (Erasme, √Čloge de la folie)
#5037
Le vrai champ et sujet de l'imposture sont les choses inconnues. D'autant qu'en premier lieu l'√©tranget√© m√™me donne cr√©dit; et puis, n'√©tant point sujettes √† nos discours ordinaires, elles nous √ītent le moyen de les combattre. (Michel de Montaigne, Essais 1.32)
#5054
L'absence d'un ami fait vite un étranger. (Edouard Pailleron)
#5313
Si la Tyrannie et l'Oppression s'imposent dans ce pays, ce sera sous le couvert du combat contre un ennemi étranger. (James Madison)
#5177
Il est étrange que la pensée, qui transforme la surface de la terre, détruit et construit les nations, et découvre de nouveaux univers au fond de l'immensité inconcevable de l'espace, s'élabore en nous sans consommer une quantité mesurable d'énergie. (Alexis Carrel, L'homme cet inconnu)
#5428
L'orthographe est le cricket des Français. Le cricket et l'orthographe ont en commun d'être incompréhensibles aux étrangers, sans parler des indigènes. (Alain Schifres, Les hexagons)
#5474
Jurisprudence, philologie, critique, langues savantes et étrangères, histoire ancienne et moderne, histoire littéraire, traductions, éloquence et poésie, il remua tout, il embrassa tout. (Jean le Rond d' Alembert, Eloges; Bouhier)
#5867
En fait, si on observe assez globalement ce qui se passe dans le monde, je pense que l'on pourrait décrire la situation comme suit : plus un Etat dispose de la capacité d'user de la violence, plus grand est son mépris de la souveraineté - des autres, cela s'entend. Les Etats-Unis sont - et de loin - les plus à même d'user de la violence et c'est sans doute pourquoi l'enthousiasme atteint chez nous son paroxysme. (Noam Chomsky, De la guerre comme politique étrangère des Etats-Unis)
#5868
En fait, le mépris américain de la souveraineté des autres est aussi vieux que l'Amérique elle-même.
Donc la souverainet√© des autres n'est rien s'ils se placent au travers de notre route - c'est-√†-dire si ce sont des "Etats sc√©l√©rats" qui n'ob√©issent pas aux ordres. D'un autre c√īt√©, notre propre souverainet√©, celle de nos clients et de ceux qui nous ob√©issent doivent √™tre d√©fendues. (Noam Chomsky, De la guerre comme politique √©trang√®re des Etats-Unis)
#5923
Si vous comptez sur les Restos du coeur pour faire reculer la mis√®re, le ch√īmage, l'exclusion, il me para√ģt clair que vous vous racontez des histoires.
Si vous comptez sur l'humanitaire pour tenir lieu de politique √©trang√®re, sur l'antiracisme pour tenir lieu de politique de l'immigration, il me para√ģt non moins clair que vous vous racontez des histoires.
La morale et la politique sont deux choses différentes, l'une et l'autre nécessaire, mais qu'on ne saurait confondre sans compromettre ce qu'elles ont chacune d'essentiel. (André Comte-Sponville, Le capitalisme est-il moral?)
#6134
La guerre civile est moins détestable que la guerre avec l'étranger. On sait du moins pourquoi l'on s'y bat. (Anatole France)
#6268
L'amour n'est pas l'amour, quand il s'y mêle des considérations étrangères à son objet suprême. (William Shakespeare, Le roi Lear)
#6532
La vérité doit forcément être plus étrange que la fiction car la fiction n'est qu'une création de l'esprit humain et, par conséquent, est à sa mesure. (Gilbert Keith Chesterton, Curieuse affaire de l'agent de location)
#7022
L'amour n'est pas l'amour, quand il s'y mêle des considérations étrangères à son objet suprême. (William Shakespeare, Le roi Lear)
#7037
Qu'une chose aussi visible qu'est la vanité du monde soit si peu connue, que ce soit une chose étrange et surprenante de dire que c'est une sottise de chercher les grandeurs. Cela est admirable. (Blaise Pascal, Pensées)
#7480
Souvent j'ai observ√© cette triste particularit√© de toutes les conversations mondaines, √† savoir qu'elles sont, plut√īt que des dialogues, des monologues entrem√™l√©s. Ceux qui conversent demeurent √©trangers entre eux : chacun suit sa ligne de pens√©e. On n'√©coute pas avec attention bienveillante, impatient qu'on est de placer son propos, que l'on croit toujours plus important que celui des autres. Presque jamais on n'arrive √† une fusion des sentiments, √† l'union d'intention, √† la communion d'esprit sur ce dont on parle. Il y a mati√®re √† m√©ditation s√©rieuse dans le fait que soient si fr√©quentes les interruptions dans les conversations mondaines : c'est le sympt√īme d'une maladie tr√®s douloureuse. (Miguel de Unamuno, Journal intime)
#8023
La passion amoureuse m√™le √©trangement l'amour don et l'amour le plus √©go√Įste qui soit. (Fr√©d√©ric Lenoir, CŇďur de cristal, Pocket, p. 85)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.