Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#1289
Un roman commence par un coup de dĂ©s. (Roger Vailland, La fĂȘte)
#1313
L'homme s'agite, mais Dieu le mĂšne. (FĂ©nelon, Sermon pour la fĂȘte de l'Epiphanie)
#1465
Celui qui est sans argent manque de tout. Celui qui est sans lecture manque du manque. (Christian Bobin, Une petite robe de fĂȘte)
#1469
On lit comme on aime, on entre en lecture comme on tombe amoureux: par espĂ©rance, par impatience... trouver le sommeil dans un seul corps, toucher au silence dans une seule phrase. (Christian Bobin, Une petite robe de fĂȘte)
#2505
Ils sont passĂ©s, ces jours de fĂȘte,
Ils sont passés, ils ne reviendront plus. (Ariette du XVIIIe siÚcle)
#2506
Les jours de fĂȘte ont Ă©tĂ© inventĂ© par le diable pour faire croire aux gens que le bonheur peut ĂȘtre conquis en se laissant aller Ă  ses pensĂ©es. (Sinclair Lewis, Impossible ici)
#2980
Pour moi, je voudrais que mon dévot et ma dévote fussent toujours les mieux habillés de la troupe, mais les moins pompeux et affétés, et, comme il est dit au proverbe, qu'ils fussent parés de grùce, bienséance et dignité. (Saint François de Sales, Introduction à la vie dévote)
#4205
Sans toi, tout s'effeuille et tombe;
L'ombre emplit mon noir sourcil;
Une fĂȘte est une tombe,
La patrie est un exil.
(Victor Hugo, Les Contemplations)
#4314
Ton souvenir est comme un livre bien-aimé,
Qu'on lit sans cesse, et qui jamais n'est referné,
- Te souvient-il de notre extase ancienne?
- Pourquoi voulez-vous donc qu'il m'en souvienne?
(Paul Verlaine, FĂȘtes Galantes)
#4334
La bague: on s'en fiche. Ce qui compte, c'est la fĂȘte. (Olivier Arnaud)
#4489
Votre Ăąme est un paysage choisi
Que vont charmant masques et bergamasques
Jouant du luth et dansant et quasi
Tristes sous leurs déguisements fantasques.
(Paul Verlaine, FĂȘtes Galantes)
#6405
Mais c'est trĂšs bien, les communions! [...] Une occasion de rĂ©unir les familles et de faire un peu la fĂȘte! (Jean L'HĂŽte, Confessions d'un enfant de chƓur)
#7931
Quelle bĂ©nĂ©diction du Ciel quand on aime manger ! Le matin tu te laisses rĂ©veiller par l'odeur du cafĂ© torrĂ©fiĂ©. C'est l'odeur du BrĂ©sil, et c'est la plus dĂ©licieuse de la terre. Tu es dĂ©jĂ  de bonne humeur, et tu te dis que tu vas avoir trois festins avant que la journĂ©e ne soit finie. Trois grandes fĂȘtes quotidiennes ! Mille cent fĂȘtes par an ! Qui a dit que la gourmandise Ă©tait un vice ? C'est un cadeau du Ciel ! C'est une bĂ©nĂ©diction ! Et c'est un art ! [...] C'est le plus beau mariage entre le raffinement et l'animalitĂ©. (Amin Maalouf, Les DĂ©sorientĂ©s, Livre de Poche, p. 428)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrançais.com | Tous droits réservés.