Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#55
La Po√©sie n'√©tait au premier √Ęge qu'une Th√©ologie all√©gorique, pour faire entrer au cerveau des hommes grossiers par fables plaisantes et color√©es les secrets qu'ils ne pouvaient comprendre. (Ronsard)
#87
Quand il vint au monde, il n’était guère plus gros que le pouce, ce qui fit qu’on l’appela le petit Poucet. (Charles Perrault, Le Petit Poucet)

#517
Ce sont les esprits téméraires et grossiers qui réduisent à un effet sensuel la beauté, par laquelle toute saine intelligence se sent émue et transportée vers le ciel. (Michel-Ange, Poésies)
#1329
Dieu est d'ordinaire pour les gros escadrons contre les petits. (Bussy-Rabutin, Lettre au comte de Limoges)
#1500
L'√©ducation d'un peuple se juge d'apr√®s son maintien dans la rue. O√Ļ tu verras la grossi√®ret√© dans la rue, tu es s√Ľr de trouver la grossi√®ret√© dans les maisons. (Edmondo de Amicis, Grands cŇďurs)
#2405
Surtout ne vous mentez pas √† vous-m√™me. Celui qui se ment √† soi-m√™me et √©coute son propre mensonge va jusqu'√† ne plus distinguer la v√©rit√© ni en soi ni autour de soi; il perd donc le respect de soi et des autres. Ne respectant personne il cesse d'aimer, et pour s'occuper et se distraire, en l'absence d'amour, il s'adonne aux passions et aux grossi√®res jouissances; il va jusqu'√† la bestialit√© dans ses vices, et tout cela provient du mensonge continuel √† soi-m√™me et aux autres. (Dosto√Įevski)
#2545
Les fortes sottises sont souvent faites, comme les grosses cordes, d'une multitude de brins. (Victor Hugo)
#2835
N'avons-nois pas eu tous les fous de la ville de notre c√īt√©? Et n'y a-t-il pas une grosse majorit√© dans chaque ville? (Mark Twain)
#2941
Il mange tout, ce gros glouton,
Il boit tout ce qu'il a de rente;
Son pourpoint n'a plus qu'un bouton,
Mais son nez en plus que trente. (Jean Ogier de Gombauld)
#3036
Le bonheur n'est pas un gros diamant, c'est une mosa√Įque de petites pierres harmonieusement rang√©es. (Alphonse Karr)
#3213
Ambition: une bulle de savon qui voudrait √™tre un peu plus grosse au moment o√Ļ elle cr√®vera. (Jean Rostand)
#3359
Le remords, ça pousse comme une fleur empoisonnée, comme un fruit vénéneux qui grossit, grossit et finit pas prendre toute la place. (Claire de Lamirande)
#4399
Chacun songe en veillant, il n'est rien de plus doux:
Une flatteuse erreur emporte alors nos √Ęmes:
Tout le bien du monde est à nous,
Tous les honneurs, toutes les femmes.
Quand je suis seul, je fais au plus brave un défi;
Je m'√©carte, je vais d√©tr√īner le Sophi;
On m'élit roi, mon peuple m'aime;
Les diadèmes vont sur ma tête pleuvant:
Quelque accident fait-il que je rentre en moi-même;
Je suis gros Jean comme devant.
(Jean de La Fontaine, La Laitière et le Pot au lait)
#7645
Hier fut un petit roman de ma vie, aujourd'hui un gros livre inachevé, demain une encyclopédie complète. (Leila DAKHLALLAH)
#5171
Les hommes, fripons en détails, sont en gros de très honnêtes gens: ils aiment la morale. (Montesquieu, L'esprit des lois)
#5756
Je crois avoir identifié les raisons de l'extraordinaire engouement de mes contemporains pour des sports qu'ils n'exercent pas personnellement. C'est d'abord l'identification des freluquets aux gros bras. C'est ensuite une érudition à peu de frais. C'est enfin un folklore que la caution de quelques intellos finit par transformer en patrimoine. (Philippe Bouvard, Journal)
#5812
Le dictionnaire nous dit que l'écologie est l'étude des rapports existants entre les êtres vivants et leur milieu (en gros, ça doit être ça, j'écris en voltige, pas de dico sous la main. Mais c'était avant la survenue du "mouvement écologique". Depuis, le mot "écologie" a pris de l'ampleur et de l'ambition. Je crois pouvoir le définir en disant qu'il exprime l'inquiétude d'UN être vivant (l'homme civilisé devant la dégradation accélérée de son propre milieu d'existence. Je pense que cette définition est suffisamment générale pour mettre tout le monde d'accord.
Si maintenant on veut un peu affiner, par exemple poser les questions du "pourquoi", du "comment" et du "qu'est-ce qu'il faut faire ?", ça diverge tout de suite. (François Cavanna, La belle fille sur le tas d'ordures)
#5977
Une blonde s'adapte inconsciemment à ses cheveux. Surtout si cette blonde est une brune qui se fait teindre en jaune. Elle veut être fidèle à sa couleur et se comporte comme un être fragile, une poupée frivole, une créature exclusivement préoccupée de son apparence, et cette créature exige de la tendresse et des services, de la galanterie et une pension alimentaire, elle est incapable de rien faire par elle-même, elle est toute délicatesse au-dehors et au-dedans toute grossièreté. Si les cheveux noirs devenaient une mode universelle, on vivrait nettement mieux en ce monde. Ce serait la réforme sociale la plus utile que l'on ait jamais accomplie. (Milan Kundera, La valse aux adieux)
#6216
Ce qui me d√©go√Ľte dans la haine, c'est sa grossi√®ret√©: elle accueille n'importe quel bruit, se nourrit de tout, sans examen, sans discernement. Comme elle est b√™te et rend b√™te! Un grand esprit qui hait devient aussi stupide qu'un bouvier. (Henry de Montherlant, Malatesta)
#6396
[...] une panthère, ce n'est qu'un gros chat... (Alphonse Daudet, Tartarin de Tarascon)
#6438
Le melon a été divisé en tranches par la nature afin d'être mangé en famille. La citrouille étant plus grosse peut-être mangée avec les voisins. (Bernardin de Saint-Pierre, Etude de la nature XI)
#6460
Le melon a été divisé en tranches par la nature, afin d'être mangé en famille; la citrouille, étant plus grosse, peut être mangée avec les voisins. (Bernardin de Saint-Pierre)
#6579
On trouve toujours trop gros le morceau de galette au main de l'orphelin. (Jean-Jacques Rousseau)
#6704
La politique dans une oeuvre littéraire, c'est un coup de pistolet au milieu d'un concert, quelque chose de grossier et auquel pourtant il n'est pas possible de refuser son attention. (Stendhal, La Chartreuse de Parme)
#6979
Marianne. Je croyais qu'il en √©tait du vin comme des femmes. Une femme n'est-elle pas aussi un vase pr√©cieux, scell√© comme ce flacon de cristal ? Ne renferme-t-elle pas une ivresse grossi√®re ou divine, selon sa force et sa valeur ? Et n'y a-t-il pas parmi elles le vin du peuple et les larmes du Christ ? Quel mis√©rable cŇďur est-ce donc que le v√ītre, pour que vos l√®vres lui fassent la le√ßon ? Vous ne boiriez pas le vin que boit le peuple ; vous aimez les femmes qu'il aime ; l'esprit g√©n√©reux et po√©tique de ce flacon dor√©, ces sucs merveilleux que la lave du V√©suve a cuv√©s sous son ardent soleil, vous conduiront chancelant et sans force dans les bras d'une fille de joie ; vous rougiriez de boire un vin grossier ; votre gorge se soul√®verait. Ah ! vos l√®vres sont d√©licates, mais votre cŇďur s'enivre √† bon march√©. [...]
(Alfred de Musset, Les Caprices de Marianne - Acte II, scène 1)
#7980
Chaque alcool poss√®de une force de frappe particuli√®re ; le champagne est l'un des seuls √† ne pas susciter de m√©taphore grossi√®re. Il √©l√®ve l'√Ęme vers ce que dut √™tre la condition de gentilhomme √† l'√©poque o√Ļ ce beau mot avait du sens. Il rend gracieux, √† la fois l√©ger et profond, d√©sint√©ress√©, il exalte l'amour et conf√®re de l'√©l√©gance √† la perte de celui-ci. (Am√©lie Nothomb, P√©tronille, Pocket, p. 8-9)
#8048
Le cŇďur de la femme est un labyrinthe de subtilit√©s qui d√©fie l'esprit grossier du m√Ęle √† l'aff√Ľt. (Carlos Ruiz Zaf√≥n, L'Ombre du vent, Pocket, p. 185)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.