Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#334
Je n'aime dans l'histoire que les anecdotes. (Prosper Mérimée)
Commentaire : tiré de la Préface de la Chronique du Règne de Charles IX
#510
Le droit naturel devient ce qui va de soi, ce que telle communauté considère comme obligation et droit si évidents qu'il lui semblerait ridicule de le formuler... Le droit naturel devient ainsi le droit non-écrit, supérieur au droit écrit parce qu'il n'a pas besoin de celui-ci pour être reconnu. Il n'en est pas moins historique... C'est ... lui qui, en évoluant, force le droit écrit à évoluer. (F. Weil, Philosophie politique)
#631
La calomnie ne peut ĂŞtre une force que si elle correspond Ă  un besoin historique. (Trotsky, Ma Vie)
#721
La plus noble conquête que l'homme ait jamais faite est celle de ce fier et fougueux cheval, qui partage avec lui les fatigues de la guerre et la gloire des combats. (Buffon, Histoire des Mammifères)
#722
La chevalerie est en elle-même la poésie de la vie. (Schlegel, Philosophie de l'Histoire)
#728
L'histoire est un grand présent, et pas seulement un passé. (Emile Chartier, dit Alain)
#745
Tout l'histoire est incompréhensible sans le Christ. (George-Bernard Shaw, Vie de Jésus)
#758
L'individu qui pense contre la société qui dort, voilà l'histoire éternelle, et le printemps aura toujours le même hiver à vaincre. (Emile Chartier, dit Alain)
#1031
Les critiques sont généralement des gens qui auraient été poètes, historiens, biographes, s'ils avaient pu; ils ont essayé leurs talents d'une façon ou d'une autre, et n'ont pas réussi; en conséquence, ils se sont faits critiques. (Samuel-Taylor Coleridge, Conférences: Shakespeare et Milton)
#1096
A chaque époque, les plus vils spécimens de la nature humaine se trouvent parmi les démagogues. (Lord Macaulay, Histoire d'Angleterre)
#1181
Le comportement concret des hommes et le comportement historique répètent avec timidité... les décors et les situations dramatiques des grands mythes. (Gilbert Durand, Figures mythiques et visages de l'oeuvre)
#1202
Napoléon disait, à Sainte-Hélène, que la destinée d'un pays dépend parfois d'un seul jour. L'Histoire justifie cette assertion, mais montre aussi qu'il faut généralement beaucoup d'années pour préparer ce jour. (Gustave Le Bon, Hier et Demain)
#1268
Le roman est l'histoire du présent, tandis que l'histoire est le roman du passé. (Georges Duhamel)
#1273
Le roman est l'histoire des hommes et l'histoire le roman des rois. (Alphonse Daudet, Souvenirs d'un homme de lettres)
#1274
Le roman est l'histoire Ă©ternelle du coeur humain. L'histoire vous parle des autres, le roman vous parle de vous. (Alphonse Karr)
#1281
L'histoire est un roman qui a été; le roman est de l'histoire qui aurait pu être. (Edmond et Jules de Goncourt, Idées et sensations)
#1290
Les romans sentimentaux correspondent, en médecine, à des histoires de malades. (Novalis, Fragments inédits)
#1296
Ecrire un roman, c'est raconter une histoire. Ce sont les gens que vous faites vivre qui donnent le ton du roman, la couleur des mots qui sortent de la plume. (Paul Auster)
Commentaire : Extrait d'un Entretien avec Pierre Assouline - Avril 1994
#1380
Le plus difficile au monde est de dire en y pensant ce que tout le monde dit sans y penser. (Alain, Histoire de mes pensées)
#1390
Vous savez que la diversité plaît à l'esprit comme au goût; et mon histoire, en se variant, et semblant n'aller que par sauts et par bonds, vous en sera peut-être plus agréable. (Arioste, Roland furieux; Chant XIII)
#1407
On ne fait pas le droit, il se fait. Cette brève formule contient toute son histoire. (Gustave Le Bon, Hier et Demain)
#1461
La lecture des histoires est celle qui a plus d'efficace pour ensemble plaire et profiter. (Jacques Amyot, Préface, I, 26)
#1485
... la lecture est l'apothéose de l'écriture. (Alberto Manguel, Une histoire de la lecture)
#1486
Il y a ceux qui, lorsqu'ils lisent un livre, se souviennent, comparent, évoquent des émotions éprouvées lors de lectures précédentes, observait l'écrivain argentin Ezequiel Martínez Estrada. C'est une des plus délicates des formes d'adultère. (Alberto Manguel, Une histoire de la lecture)
#1495
La lecture des histoires et romans sert à tuer le temps de deuxième ou troisième qualité. Le temps de première qualité n'a pas besoin qu'on le tue. C'est lui qui tue tous les livres. Il en engendre quelques-uns. (Paul Valéry, Mauvaises pensées et autres)
#1613
Ce n'est pas tout de dire la vérité, "toute la vérité", n'importe quand, comme une brute: l'articulation de la vérité veut être graduée: on l'administre comme un élixir puissant et qui peut être mortel, en augmentant la dose chaque jour pour laisser à l'esprit le temps de s'habituer. La première fois, par exemple, on racontera une histoire: plus tard, on dévoilera le sens ésotérique de l'allégorie. (Jankélévitch)
#1691
Les langues sont les vraies médailles de l'histoire. (Antoine de Rivarol, De l'universalité de la langue française)
#1716
Les livres font les époques et les nations, commes les époques et les nations font les livres. (Jean-Jacques Ampère, Mélanges littéraires; De l'histoire de la littérature française)
#1770
[...] la matière pourrait bien n'être qu'un mode de notre âme, une de ses façons de voir. (Georges Louis Leclerc, comte de BUFFON; Histoire naturelle, De l'homme, De la nature de l'homme)
#1801
Les langues n'ont d'élégance qu'autant qu'il y en a dans l'esprit de ceux qui les parlent. (Étienne Bonnot, abbé de CONDILLAC, Cours d'étude pour l'instruction du prince de Parme, VI, Histoire moderne, livre XX, chap. 1)
#1876
C'est en dépassant la donnée historique, instrumentale, que j'introduis le cycle de ma liberté. (Franz Fanon, Peau noire, masques blancs)
#1877
[...] une civilisation peut mourir. La civilisation ne meurt pas. (Lucien Febvre, Combats pour l'histoire; Face au vent)
#1905
La chute des civilisations est le plus frappant et en même temps le plus obscur de tous les phénomènes de l'histoire. (Joseph Arthur de Gobineau, Essai sur l'inégalité des races humaines)
#1911
Chaque biographie est une histoire universelle. (Bernard GROETHUYSEN, Mythes et portraits, La vie de Goethe)
#2109
L'Angleterre est un empire; l'Allemagne, une race, et la France, une personne. (Jules Michelet, Histoire de la France, tome II)
#2133
[...] l'image la plus exacte de l'esprit français est la langue française elle-même. (Désiré Nisard, Histoire de la littérature française, livre I, chap. 1, § 4, titre)
#2239
Tout le progrès de l'homme, toute l'histoire des sciences est l'histoire de la lutte de la raison contre le sacré. (Roger Vailland, Le Surréalisme contre la révolution)
#2430
Bien que dans cette matière sensible il faille manipuler les mots avec précaution, en raison de la charge émotionnelle ou historique qu'ils portent, le type de problème auquel nous aurons à faire face se déplace de celui de l'immigration vers celui de l'invasion. (Valéry Giscard d'Estaing, Le Figaro Magazine, 21 septembre 1991)
#2617
Comme par hasard, frotter pour que le sang en jaillisse est peut-être la manière dont il faut frotter le texte pour arriver à la vie qu'il dissimule. Beaucoup d'entre vous penseront avec raison qu'en ce moment même je suis en train de frotter le texte pour en faire jaillir du sang. Je relève le défi! A-t-on jamais vu lecture qui soit autre chose que cet effort exercé sur un texte? Dans la mesure où elle repose sur la confiance accordée à l'auteur, elle ne peut consister qu'en cette violence faite aux mots pour leur arracher le secret que le temps et les conventions recouvrent de leurs sédimentations dès que ces mots s'exposent à l'air libre de l'histoire. Il faut en frottant enlever cette couche qui les altère. Je pense que vous trouverez cette méthode de travail naturelle. Raba en se frottant le pied donnait une expression plastique au travail intellectuel auquel il se livrait. (Emmanuel Lévinas)
#2683
Je voulais surtout mener l'histoire jusqu'Ă  sa fin. Je craignais, si je m'arrĂŞtais trop longtemps ici ou lĂ , de perdre mon enthousiasme, d'abandonner une fois encore, et une fois encore de me retrouver sans rien. (V.S. Naipaul)
#2957
Le gouvernement d'un peuple, à certains moments de son histoire, est aux mains de demi-fous. (Théodule-Armand Ribot)
#2979
Chaque peuple, chaque métier, chaque état s'habille à sa guise, et cependant ils sont tous chrétiens; tandis que nous, Maures, on nous défend le costume des Maures, comme si notre croyance était dans nos habits et non dans nos cœurs. (Mendoza, Histoire de la guerre de Grenade)
#3006
Le présent serait plein de tous les avenirs, si le passé n'y projetait déjà une histoire. (André Gide)
#3146
L'un des vices de l'histoire est que l'on situe les débuts où lon veut. Ainsi, pour justifier une guerre, on pourra toujours dire que c'est l'autre qui a commencé. (Amélie Nothomb)
#3276
S'aimer sois-mĂŞme, c'est se lancer dans une belle histoire d'amour qui durera toute sa vie. (Oscar Wilde)
#3439
Ce que raconte l'histoire n'est, en effet, que le long rêve, le songe lourd et confus de l'humanité. (Schopenhauer, le monde comme volonté et représentation)
#3440
Et voilĂ  justement comme on Ă©crit l'histoire. (Voltaire, Charlot ou La Comtesse de Givry)
#3441
L'histoire est une résurrection de la vie intégrale non pas dans ses surfaces, mais dans ses organismes intérieurs et profonds. (Jules Michelet, Histoire de France)
#3442
La première loi de l'Histoire est de ne pas oser mentir; la seconde, de ne pas craindre d'exprimer toute la vérité. (Léon XIII)
#3523
L'histoire justifie ce que l'on veut. Elle n'enseigne absolument rien, car elle contientr tout et donne des exemples de tout. Elle est le produit le plus dangereux que la chimie de l'intellect ait élaboré. (Paul Valéry, Regards sur le monde actuel)
#3524
L'histoire est le roman qui a été; le roman est de l'histoire qui aurait pu être. (Goncourt, Journal)
#3525
Il est permis de violer l'histoire, Ă  condition de lui faire un enfant. (Alexandre Dumas)
#3526
Ce n'est donc pas seulement une solide tradition, enracinée au cours de notre culture occidentale et chrétienne, c'est aussi la considération la plus objective de ces faits qui nous justifie quand, pour résumer toute cette longue suite d'événements significatifs, nous lui donnons pour titre ces deux mots: histoire sainte. (Daniel-Rops, Peuple de la Bible)
#3527
Il n'y a pas d'Histoire avec un H majuscule; il n'y a que des historiens. (Pierre Gaxotte, Le Figaro, 1969)
#3597
Les hommes en général ressemblent aux chiens qui hurlent quand ils entendent de loin d'autres chiens hurlent. (Voltaire, Fragments Historiques)
#3755
Qu'est-ce que l'Histoire, sinon une fable sur laquelle tout le monde est d'accord? (Napoléon Bonaparte)
#4035
Apparu, disparu, c'est toute l'histoire d'un homme, comme celle d'un monde et celle d'un infusoire. (Henri-Frédéric Amiel, Fragments d'un journal intime)
#4123
Les hommes ont peur de la mort, comme les enfants du noir; chez les enfants cette peur est due aux histoires qu’on leur raconte, chez les hommes aussi. (Maya Angelou)
#4240
Écrire, c'est unir la vie intérieure à la vie extérieure. C'est attendre longtemps, sans avoir peur, avant de pouvoir lier l'histoire du monde à son histoire. (Nina Bouraoui)
#4343
L'absence est Ă  l'amour ce qu'est au feu le vent;
Il Ă©teint le petit, il allume le grand.

[Bussy-Rabutin (Roger de Rabutin, comte de Bussy),
Histoire amoureuse des Gaules]
#4536
... il y a des histoires qui sont trop jolies pour être racontées... (Sacha Guitry, Béranger)
#4830
Pas un jour sans une ligne. (Pline l'Ancien, Histoire naturelle)
#4898
Des faits, le sociologue tire des lois, l'historien des leçons. À quoi sert le penseur ? À fournir de pensée ceux qui ne pensent pas. Autant dire alors que l'industrie de la pensée sera toujours prospère. (Fernand Vandérem, La Littérature)
#5039
Mais il ne me reste que peu de temps pour rêver à ma destinée! (Edgar Allan Poe, Histoires extraordinaires)
#5327
L'oeuvre de chaque romancier contient une vision implicite de l'histoire du roman, une idée de ce qu'est le roman; c'est cette idée du roman, inhérente à mes romans, que j'ai essayé de faire parler. (Milan Kundera, épigraphe à L'art du roman)
#5362
... le livre est une création, et cette création comporte un premier et un second degré.
Au premier degré, j'invente une histoire et des personnages.
Au second degré, le lecteur s'en empare et poursuit cette création pour la faire sienne. (Michel Tournier, Petites proses)
#5262
Les histoires sont pleines d'exemples qui illustrent la fidélité des chiens plutôt que celle des amis. (Alexander Pope)
#5160
L'équation américaine: le bonheur pour tous plus l'optimisme historique. L'équation française: la culture des plaisirs plus le scepticisme raisonné. La première dégénère parfois en entreprise insensée, la seconde en paralysie. (Pascal Bruckner, Misère de la prospérité)
#5403
Une idée que j'ai, il faut que je la nie: c'est ma manière de l'essayer. (Alain, Histoire de mes pensées)
#5404
Les temps sont courts à celui qui pense, et interminables à celui qui désire. (Alain, Histoire de mes pensées)
#5474
Jurisprudence, philologie, critique, langues savantes et étrangères, histoire ancienne et moderne, histoire littéraire, traductions, éloquence et poésie, il remua tout, il embrassa tout. (Jean le Rond d' Alembert, Eloges; Bouhier)
#5502
"Le théâtre est une histoire qui se vit, recommençant à chaque représentation, et c'est aussi une histoire que l'on voit vivre. Le théâtre est autnt visuel qu'auditif." (Eugène IONESCO, Notes et contre-notes)
#5518
La Francophonie commence à l'école. C'est à l'école qu'elle apprend à se marier avec toutes les formes, les références, les valeurs, d'une humanité très ancienne. Il y a des écoles françaises au Chili ou en Bulgarie, comme il y en a dans nos banlieues difficiles et dans nos beaux quartiers. Sous toutes les latitudes, on y aprend à devenir plus: à entrer dans une histoire qui est le contraire d'une nostalgie, dans une communauté qui est le contraire d'un ghetto. (Alain Peyrefitte)
#5533
Je vais bientôt mourir. Je trouve que c'est une grâce d'avoir vécu après Bach. Dans mon calendrier personnel, l'histoire du monde se divise en deux périodes: avant Bach, et après. (Henning Mankell, Le retour du professeur de danse)
#5537
La grande révolution dans l'histoire de l'homme, passée, présente et future, est la révolution de ceux qui sont résolus d'être libres. (John F. Kennedy)
#5571
Histoire: Compte rendu hautement douteux d'événements historiques hautement futiles, causés par des chefs d'une haute scélératesse et des soldats particulièrement stupides. (Ambrose Bierce, Le dictionnaire du Diable)
#5615
[...] la conversation consiste essentiellement en choses qu'on ne dit pas. (Cees Nooteboom, L'histoire suivante)
#5625
Une idéologie est un système (possédant sa logique et sa rigueur propres de représentations (images, mythes, idées ou concepts selon les cas doué d'une existence et d'un rôle historiques au sein d'une société donnée. Sans entrer dans le problème des rapports d'une science à son passé (idéologique, disons que l'idéologie comme système de représentations se distingue de la science en ce que la fonction pratico-sociale l'emporte en elle sur la fonction théorique (ou fonction de connaissance. (Louis Althusser)
#5640
L'Etat, c'est le mal, mais un mal historiquement nécessaire, aussi nécessaire dans le passé que le sera tôt ou tard son extinction complète. (Mikhaïl Bakounine, La Liberté)
#5641
Notre raison n'est propre qu'à brouiller tout et qu'à faire douter de tout: elle n'a pas plus tôt bâti un ouvrage qu'elle vous montre les moyens de le ruiner. (Pierre Bayle, Dictionnaire historique et critique)
#5677
Quand il s'agit d'histoire ancienne, on ne peut pas faire d'histoire parce qu'on manque de références. Quand il s'agit d'histoire moderne, on ne peut pas faire d'histoire, parce qu'on regorge de références. (Charles Péguy, Clio)
#5704
La particule [élémentaire] doit être pensée comme ÉTANT son histoire, et non pas comme une entité métaphysique AYANT une histoire. (Bertrand Russell, ABC de la relativité)
#5747
Ce qui est en jeu, aujourd'hui, c'est la reconquête de la démocratie contre la technocratie: il faut en finir avec la tyrannie des "experts", style Banque mondiale ou F.M.I., qui imposent sans discussion les verdicts du nouveau Léviathan (les "marchés financiers", et qui n'entendent pas négocier mais "expliquer"; il faut rompre avec la nouvelle foi en l'inévitabilité historique que professent les théoriciens du libéralisme; il faut inventer les nouvelles formes d'un travail politique collectif capable de prendre acte des nécessités, économiques notamment (ce peut être la tache des experts , mais pour les combattre et, le cas échéant, les neutraliser. (Pierre Bourdieu, Discours aux cheminots grévistes)
#5790
L'utopie est la matrice de l'histoire et la soeur jumelle de la révolte. (José Bové, La Confédération paysanne)
#5922
La régulation des égoïsmes, tout est là: c'est la grande affaire de la politique. Ne nous racontons pas d'histoires. Si les gens travaillent, s'ils payent leurs impôts, s'ils respectent à peu près la loi, c'est par égoïsme, toujours, et sans doute par égoïsme seulement, le plus souvent. (André Comte-Sponville, L'amour la solitude)
#5923
Si vous comptez sur les Restos du coeur pour faire reculer la misère, le chômage, l'exclusion, il me paraît clair que vous vous racontez des histoires.
Si vous comptez sur l'humanitaire pour tenir lieu de politique étrangère, sur l'antiracisme pour tenir lieu de politique de l'immigration, il me paraît non moins clair que vous vous racontez des histoires.
La morale et la politique sont deux choses différentes, l'une et l'autre nécessaire, mais qu'on ne saurait confondre sans compromettre ce qu'elles ont chacune d'essentiel. (André Comte-Sponville, Le capitalisme est-il moral?)
#5924
En même temps qu'il perd son adversaire historique le communisme, le capitalisme perd aussi l'espèce de justification négative que cet adversaire lui offrait comme sur un plateau. Aussi, le "triomphe" du capitalisme n'a-t-il d'égal que son désarroi. Le soupçon naît qu'il ait vaincu pour rien. A quoi bon vaincre quand on ne sait pas pourquoi vivre. Le capitalisme ne se pose pas la question. C'est en partie ce qui fait sa force: il n'a pas besoin de sens pour fonctionner. (André Comte-Sponville, Le capitalisme est-il moral?)
#5947
Quand on meurt pour le prince, on est mis dans l'histoire. (Thomas Corneille, Le GeĂ´lier de soi-mĂŞme)
#5958
Toutes les fois que la tyrannie s'efforce de soumettre la masse d'un peuple à la volonté d'une de ses portions, elle compte parmi ses moyens les préjugés et l'ignorance de ses victimes. (Condorcet, Esquisse d'un tableau historique des progrès de l'esprit humain)
#6020
[...] philosophiquement parlant, l'important n'est pas de savoir si Jésus, comme personnage historique, a « existé », mais de saisir que le concept de Christ, homme-Dieu, est décidément une grande et belle idée. (Denis Moreau, Je pense, donc je suis)
#6025
Toute l'histoire du monde se conçoit comme la biographie d'un seul homme. (Friedrich Nietzsche)
#6033
Avis aux grands de ce monde: peu importe ce que vous accomplirez, la seule façon de vous inscrire dans l'Histoire, c'est de vous trouver un bon biographe. (Bernard Werber, L'empire des anges)
#6039
Il y a deux sortes d'auteurs: les uns Ă©crivent l'histoire de leur temps, les autres leur biographie. (Henry David Thoreau, Journal)
Commentaire : (1906)
#6091
Une histoire qui circule en Espagne rapporte qu'après sa mort le général Franco eut avec vous [Dieu] un long entretien. Il en sortit soucieux. Curieux comme le concierge qu'il est, saint Pierre se mit à l'interroger: "Alors, mon général, quelle impression vous a produite notre Seigneur?" Et Franco de répondre, le sourcil froncé: "Il n'est pas mal, mais politiquement, il n'est pas sûr". (Robert Escarpit, Lettre ouverte à Dieu)
#6219
L'histoire est remplie de faits montrant la vérité réduite au silence par la persécution. (John Stuart Mill, De la liberté)
#6228
L'important, le principal est de savoir ce qu'il faut observer. (Edgar Allan Poe, Histoires extraordinaires)
#6260
Ce n'est pas seulement l'intérêt qui fait s'entre-tuer les hommes. C'est aussi le dogmatisme. Rien n'est aussi dangereux que la certitude d'avoir raison. Rien ne cause autant de destruction que l'obsession d'une vérité considérée comme absolue. Tous les crimes de l'histoire sont des conséquences de quelque fanatisme. Tous les massacres ont été accomplis par vertu, au nom de la religion vraie, du nationalisme légitime, de la politique idoine, de l'idéologie juste; bref au nom du combat contre la vérité de l'autre, du combat contre Satan. (François Jacob, Le jeu des possibles)
#6303
Les oeuvres d'un homme retracent souvent l'histoire de ses nostalgies ou de ses tentations, presque jamais sa propre histoire, surtout lorsqu'elles prétendent à être autobiographiques.
Aucun homme n'a jamais osé se peindre tel qu'il est. (Albert Camus, L'été)
#6307
La propriété foncière est mère d'inégalité et de brutalité. (Jean Jaurès, Histoire socialiste)
#6325
C'est la nature d'une pensée d'être irrévocable. (Edgar Allan Poe, Histoires extraordinaires)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrançais.com | Tous droits réservés.