Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#45
Nous avons tous là un petit temple où nous abritons religieusement toutes nos idoles, croyances, rêves, affections. Elles sont là, debout, en équilibre, chacune sur son piédestal... Fiers de ce doux fardeau, nous marchons dans la vie comme ces mouleurs italiens qui traversent les rues, des plâtres dans les mains, sous chaque bras, sur la tête... Hélas ! un caillou sous le pied, le coude d'un passant, un rien suffit pour mettre en pièces tous ces beaux petits dieux ! Rarement, le pauvre mouleur rentre chez lui son étalage au complet ; plus rarement encore nous arrivons au terme de notre vie avec toutes nos idoles. (Alphonse Daudet, La dernière idole)
#822
Où sont tes fils? J'entends un bruit d'armes et de chars et de voix et de timbales; ils combattent, tes fils, dans des contrées étrangères... (Léopardi, A l'Italie)
#1692
Ce qui n'est pas clair n'est pas français; ce qui n'est pas clair est encore anglais, italien, grec ou latin. (Antoine de Rivarol, De l'universalité de la langue française)
#2077
On a tort de craindre la supériorité de l'esprit et de l'âme; elle est très morale cette supériorité, car tout comprendre rend très indulgent, et sentir profondément inspire une grande bonté. (Mme de Stael, Corinne ou de l'Italie)
#2543
...je ne vois pas d'autre issue: que chacun de nous fasse un retour sur lui-même et extirpe et anéantisse en lui tout ce qu'il croit devoir anéantir chez les autres. Et soyons bien convaincus que le moindre atome de haine que nous ajoutons à ce monde nous le rend plus inhospitalier qu'il n'est déjà. (Etty Hillesum)
#7826
... Le théâtre, sorte d'enchantement assez louche où l'avoir l'air règne comme trompe-l'œil sur les plafonds italiens (Jean Cocteau, La machine infernale)
#4721
Italie! Italie! toi qui possèdes
Le don fatal de la beauté.
(Lord Byron)
#6158
Adieu, Florence, peste de l'Italie; adieu, mère stérile, qui n'as plus de lait pour tes enfants. (Alfred de Musset, Lorenzaccio; Acte I, scène 6)
#6936
L'art italien a cela de commun avec tous les arts fortement constitués, qu'il est à la fois cosmopolite parce qu'il est allé partout, et très altier parce qu'il s'est suffi. (Eugène Fromentin, Les Maîtres d'autrefois)
#6945
L'art italien a cela de commun avec tous les arts fortement constitués, qu'il est à la fois cosmopolite parce qu'il est allé partout, et très altier parce qu'il s'est suffi. (Eugène Fromentin)
#7019
Rustighello. — Il y a deux choses qu'il n'est pas aisé de trouver sous le ciel, c'est un Italien sans poignard, et une Italienne sans amant. (Victor Hugo, Lucrèce Borgia - Acte II, deuxième partie, scène 1)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.