Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#532
La logique est devenue, pour sa plus grande part, la théorie des structures logiques, c'est à dire de certaines structures algébriques particulières, déjà isolées partiellement par les algébristes du XIXe siècle. (Lichnerowicz)
#865
Mais, ce que nous appelons hasard, c'est peut-être la logique de Dieu. (Georges Bernanos)
#880
Il est moins facile de mesurer la valeur logique d'une conclusion en matière de sentiment, d'amour, de foi, qu'il n'est facile de mesurer la valeur logique d'une conclusion en matière de géométrie. (Antonio Fogazzaro, le Saint)
#968
La conversation de gens d'esprit est plus logique que le livre d'aucun d'eux, parce que chacun est entraîné par tous les autres, que chacun est sans cesse ramené à ce qui excite la curiosité de tous, que chacun est appelé à produire ce qu'il sait plutôt que ce qu'il veut montrer. (Sismondi)
#1058
Ne pas se rendre au théâtre, c'est comme faire sa toilette sans miroir. (Arthur Schopenhauer, Observations psychologiques)
#1656
Penser scientifiquement, c'est se placer dans le champ épistémologique intermédiaire entre théorie et pratique, entre mathématiques et expérience. Connaître scientifiquement une loi naturelle, c'est la connaître à la fois comme phénomène et comme noumène. (Gaston Bachelard, La philosophie du non)
#1873
Que ne ferait-on pas dans l'espoir d'une idée! (Henri Fabre, Souvenirs entomologiques, huitième série, VI, Le réduve à masque)
#2003
Dans tout ce que la nature opère, elle ne fait rien brusquement. (Jean-Baptiste de Monet, chevalier de LAMARCK, Philosophie zoologique, chap. 3)
#2737
L'éloquence n'est que l'art d'embellir la logique. (Denis Diderot)
#3516
La sécurité et la logique ne vont pas ensemble. (Albert Camus)
#4053
Rien n'est plus trompeur que l'évidence. C'est un principe de logique qui s'applique aux échecs: ce qui paraît évident n'est pas toujours ce qui s'est produit en réalité, ou ce qui est sur le point de se produire... (Arturo Perez-Reverte, Le Tableau du Maître flamand)
#4163
La mort est une loterie méprisable, ordinaire, illogique, même sur le champ de bataille. (Istvan Orkeny)
#4554
La physique nucléaire est bien plus facile à comprendre qu'une feuille d'imposition. Les opérations sont logiques et se font toujours de haut en bas. (Jerold Rochwald)
#7717
Le poète pense en pièces détachées, idées séparées, images formées par contiguïté ; le prosateur s'exprime en développant une succession d'idées qui sont déjà en lui et qui restent logiquement liées. (Pierre Reverdy, Le Livre de mon bord)
#5625
Une idéologie est un système (possédant sa logique et sa rigueur propres de représentations (images, mythes, idées ou concepts selon les cas doué d'une existence et d'un rôle historiques au sein d'une société donnée. Sans entrer dans le problème des rapports d'une science à son passé (idéologique, disons que l'idéologie comme système de représentations se distingue de la science en ce que la fonction pratico-sociale l'emporte en elle sur la fonction théorique (ou fonction de connaissance. (Louis Althusser)
#5752
Je pense à ce que l'on a appelé "le retour de l'individualisme", sorte de prophétie auto-réalisante qui tend à détruire les fondements philosophiques du welfare state et en particulier la notion de responsabilité collective (dans l'accident de travail, la maladie ou la misère), cette conquête fondamentale de la pensée sociale (et sociologique). Le retour à l'individu, c'est aussi ce qui permet de "blâmer la victime", seule responsable de son malheur, et de lui prêcher la self help, tout cela sous le couvert de la nécessité inlassablement répétée de diminuer les charges de l'entreprise. (Pierre Bourdieu)
#5810
L'illusion écologique est un consolationnisme comme tous les systèmes fondés sur la donnée de base que l'homme veut avant tout vivre heureux dans un monde heureux et harmonieux. C'est le principe, proclamé et allant de soi, de toutes les utopies sociales, que ce soit les innombrables variétés du socialisme, de l'anarchie, du communisme... De l'écologie. Toutes entrevoient les lendemains radieux dans un avenir à portée de main, il suffit d'en mettre un bon coup, par la révolution ou par l'éducation des masses, pour que le bon sens et l'altruisme prennent enfin les commandes. (François Cavanna, La belle fille sur le tas d'ordures)
#5812
Le dictionnaire nous dit que l'écologie est l'étude des rapports existants entre les êtres vivants et leur milieu (en gros, ça doit être ça, j'écris en voltige, pas de dico sous la main. Mais c'était avant la survenue du "mouvement écologique". Depuis, le mot "écologie" a pris de l'ampleur et de l'ambition. Je crois pouvoir le définir en disant qu'il exprime l'inquiétude d'UN être vivant (l'homme civilisé devant la dégradation accélérée de son propre milieu d'existence. Je pense que cette définition est suffisamment générale pour mettre tout le monde d'accord.
Si maintenant on veut un peu affiner, par exemple poser les questions du "pourquoi", du "comment" et du "qu'est-ce qu'il faut faire ?", ça diverge tout de suite. (François Cavanna, La belle fille sur le tas d'ordures)
#5876
Le profil épistémologique de la notion d'énergie chez Nietzsche, par exemple, suffirait peut-être à expliquer son irrationalisme. Avec une fausse notion, on peut faire une grande doctrine. (Gaston Bachelard, La philosophie du non)
#5878
La langue française, d’ailleurs, est une eau pure que les écrivains maniérés n’ont jamais pu et ne pourront jamais troubler. Chaque siècle a jeté dans ce courant limpide ses modes, ses archaïsmes prétentieux et ses préciosités, sans que rien surnage de ces tentatives inutiles, de ces efforts impuissants. La nature de cette langue est d’être claire, logique et nerveuse. Elle ne se laisse pas affaiblir, obscurcir ou corrompre. (Guy de Maupassant, Pierre et Jean)
#6008
L'un des pires démons de la civilisation technologique est la soif de croissance, laquelle est attirée par d'innombrables facteurs institutionnels, allant du prestige international à la promotion immobilière et à d'autres formes de publicités commerciales. (René Dubos, Les dieux de l'écologie)
#6261
Par une singulière équivoque, on cherche à confondre deux notions pourtant bien distinctes: l'identité et l'égalité. L'une réfère aux qualités physiques ou mentales des individus; l'autre à leurs droits sociaux et juridiques. La première relève de la biologie et de l'éducation; la seconde de la morale et de la politique. L'égalité n'est pas un concept biologique. On ne dit pas que deux molécules ou deux cellules sont égales. (François Jacob, Le jeu des possibles)
#6275
Tout est logique. Comprendre, c'est justifier. (Eugène Ionesco, Rhinocéros)
#6357
Penser de façon complexe est pertinent dans les cas, (presque tous), où nous rencontrons la nécessité d'articuler, de relationner, de contextualiser. Penser de façon complexe est pertinent chaque fois qu'il faut penser. Lorsqu'on ne peut réduire le réel ni à la logique, ni à l'idée. Lorsqu'on ne peut ni ne doit rationaliser. Lorsque nous cherchons à dépasser ce qui est déjà connu. (Edgar Morin, Éduquer pour l'ère planétaire)
#6967
Tout projet important doit avoir pour fondation une définition de l'être humain qui tienne compte de sa double source, la nature et l'aventure : d'une part l'organisme, tel qu'il a été mis en place à partir du patrimoine biologique reçu, d'autre part la conscience d'être, édifiée grâce aux autres.
La fonction première de toute collectivité humaine est de susciter cette aventure, d'en faciliter le déroulement. Elle doit donc aider chacun à rencontrer l'autre avec l'attitude de celui qui va vers une source, non de celui qui se prépare à un affrontement. (Albert Jacquard, Halte aux Jeux!)
#7470
Ce n'est pas nos idées qui nous font optimistes ou pessimistes, c'est notre optimisme ou notre pessimisme d'origine physiologique ou au besoin pathologique, l'un autant que l'autre, qui fait nos idées. (Miguel de Unamuno , Le sentiment tragique de la vie)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrançais.com | Tous droits réservés.