Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#69
Quand on me dit qu'une personne est arrivée, je suis tentée de demander où, et par quels moyens, et dans quel but! Seuls se félicitent ceux qui se savent incapables d'aller plus loin. (Amine Maalouf)
#74
C'était donc ça la poudre, la terrible substance qui avait tué tant de bêtes et tant d'hommes, qui avait sauter tant de maisons, et qui avait lancé Napoléon jusqu'en Russie... On aurait dit du charbon pilé, rien de plus... (Marcel Pagnol, La Gloire de mon père)
Commentaire : Roman facile Ă  lire et passionnant...
#75
Je crois que l'homme est naturellement cruel: les enfants et les sauvages en font la preuve chaque jour. (Marcel Pagnol, La Gloire de mon père)
#76
Le style d'un auteur dramatique est dans le choix des personnages, dans les sentiments qu'il leur prête, dans la démarche de l'action. Quant à sa position personnelle, elle doit rester modeste. (Marcel Pagnol, La Gloire de mon père, Avant-propos)
Commentaire : Cet avant-propos est excellent pour ĂŞtre lu!
#77
La position [personnelle] de l'Ă©crivain est sans doute plus difficile.
Ce n'est plus Raimu qui parle: c'est moi. Par ma seule façon d'écrire, je vais me dévoiler tout entier, et si je ne suis pas sincère — c'est-à-dire sans aucune pudeur — j'aurais perdu mon temps à gâcher du papier. (Marcel Pagnol, La Gloire de mon père, Avant-propos)
#78
Ce qui m'effraie, ce n'est point tant le choix des mots ou des tournures, ni les subtilités grammaticales — qui sont, finalement, à la portée de tout le monde: mais c'est la position du romancier, et celle, plus dangereuse encore, du mémorialiste. (Marcel Pagnol, La Gloire de mon père, Avant-propos)
#82
Il est permis de mentir aux enfants, lorsque c'est pour leur bien. (Marcel Pagnol, La Gloire de mon père)
#84
Il n'est pas besoin d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer. (Marcel Pagnol, La Gloire de mon Père)
#135
Les mots que j'emploie,
Ce sont les mots de tous les jours, et ce ne sont point les mĂŞmes!
Vous ne trouverez point de rimes dans mes vers ni aucun sortilège. Ce sont vos phrases mêmes. Pas aucune de vos phrases que je ne sache reprendre! (Claudel, Cinq Grandes Odes)
#168
Quelque loin que la raison ait droit de nous conduire, nous ne tiendrons jamais nos actions pour obligatoires par la seule raison qu'elles sont des ordres de Dieu; mais elle nous paraissent au contraire des ordres de Dieu, parce que nous y sommes tenus intérieurement. (Kant, Critique de la raison pure)
#183
L'Adultère, en latin, cela veut dire, en somme:
Qu'on avance la nuit près du lit d'un autre homme,
Pour diviser en trois ce qui n'Ă©tait Ă  deux
Qu'un seul et mĂŞme corps selon la loi des Cieux. (Geoffrey Chaucer)
#185
A l'heure de l'adieu, en partant loin de toi, mes yeux se sont vidés tout d'un coup de lumière et je suis resté aveugle à force de pleurer. (Hafiz, Les Ghazels)
#190
Agis comme si la maxime de ton action devait être érigée par ta volonté en loi universelle de la nature. (E. Kant)
#272
Les lois sont toujours utiles à ceux qui possèdent et nuisibles à ceux qui n'ont rien. (Jean-Jacques Rousseau)
#295
La nature commande à tout animal et la bête obéit. L'homme éprouve la même impression, mais il se reconnaît libre d'acquiescer ou de résister; et c'est surtout dans la conscience de cette liberté que se montre la spiritualité de son âme: car la physique explique en quelque manière le mécanisme des sens et la formulation des idées; mais dans la puissance de vouloir ou plutôt de choisir, et dans le sentiment de cette puissance on ne trouve que des actes purement spirituels, dont on n'explique rien par des lois de la mécanique... (ce qui le distingue), c'est la faculté de se perfectionner; faculté qui, à l'aide des circonstances, développe successivement toutes les autres...
Commentaire : Jean-Jacques Rousseau
#324
Ah! cher amour, chère passion qui m'emporte, les routes sont grandes ouvertes où fleurissent les baisers qui orneront nos tombes. J'ai voyagé sur ton souffle jusqu'aux lointains de l'amour. (Louise de Vilmorin, Le retour d'Erica)
#330
La nature n'a fait ni serviteurs, ni maîtres.
Je ne veux ni donner, ni recevoir de lois. (Denis Diderot)
#347
Notre Angleterre est un jardin, et l'on ne fait pas de tels jardins en chantant: « Oh! que c'est beau! » et en s'asseyant à l'ombre. (Rudyard Kipling, la Gloire du Jardin)
#366
La loi d'amour est dure, mais tout injuste qu'elle soit, il faut néanmoins la subir, car elle a uni le ciel et la terre depuis l'origine des temps. (Pétrarque, Triomphe de l'Amour)
#387
Une loi naturelle veut que l'on désire son contraire, mais que l'on s'entende avec son semblable. L'amour suppose des différences. L'amitié suppose une égalité, une similitude de goûts, de force et de tempérament. (Françoise Parturier)
#404
Tu viendras jusqu'ici, pas plus loin,
Ici s'arrĂŞtera l'orgueil de tes flots. (Ancien Testament)
#437
Il y a toujours dans notre enfance, un moment oĂą la porte s'ouvre et laisse entrer l'avenir. (Graham Greene, la puissance et la gloire)
#518
En maintenant la beauté, nous préparerons ce jour de renaissance où la civilisation mettra au centre de sa réflexion, loin des principes formels et des valeurs vivante qui fonde la commune dignité du monde et de l'homme. (Albert Camus, l'Homme révolté)
#536
Ce qui doit faire la gloire et la fierté d'une bibliothèque, ce n'est pas la quantité d'ouvrages rares qu'elle contient, éditions du XVIe siècle ou manuscrits du Xe, mais le nombre de livres lus par le peuple, le nombre de nouveaux lecteurs, la rapidité du service, le nombre de livres prêtés, le nombre d'enfants gagnés à la lecture et fréquentant la bibliothèque. (Lénine)
#550
Le langage signifiant voudrait dire l’absolu de façon médiate, et cet absolu ne cesse de lui échapper, laissant chaque intention particulière, du fait de sa finitude, loin derrière lui. La musique, elle, l’atteint immédiatement, mais au même instant il lui devient obscur, tout comme l’œil est aveuglé par une lumière excessive, et ne peut plus voir ce qui est parfaitement visible. (Th.W. Adorno)
#582
C'est un grand art quelquefois de vouloir ce que l'on est assuré de désirer. (Alain)
#584
J'en viens à ceci, que les travaux d'écolier sot des épreuves pour le caractère, et non point pour l'intelligence. Que ce soit orthographe, version ou calcul, il s'agit de surmonter l'humeur, il s'agit d'apprendre à vouloir. (Alain)
#605
L'esprit humain se forme non à choisir, mais à accepter; non à décider si une oeuvre est belle, mais à réfléchir sur l'oeuvre belle. Ainsi, en dépit de lieux communs trop évidents, il y a imprudence à vouloir juger par soi. C'est l'humanité qui pense. (Emile Chartier)
Commentaire : dit Alain
#635
La production du capitalisme engendre, avec l'inexorabilité d'une loi de la nature, sa propre négation. (Karl Marx, le Capital)
#655
Je rêve une existence en un cloître de fer,
Brûlée au jeûne et sèche et râpée aux cilices,
OĂą l'on abolirait, en de muets supplices,
Par seule ardeur de l'âme, enfin, toute la chair. (Emile Verhaeren, les Débâcles)
#686
Des amis, un flacon de vin, du loisir, un livre, un coin parmi les fleurs... Je n'échangerai pas cette joie pour un monde, présent ou à venir. (Hafiz, les Ghazels)
#689
Le bonheur, c'est savoir ce que l'on veut et le vouloir passionnément. (Félicien Marceau)
#721
La plus noble conquête que l'homme ait jamais faite est celle de ce fier et fougueux cheval, qui partage avec lui les fatigues de la guerre et la gloire des combats. (Buffon, Histoire des Mammifères)
#732
Le plus bel amour ne va pas loin si on le regarde courir. Mais plutot il faut le porter à bras comme un enfant chéri. (Emile Chartier, dit Alain)
#736
Arrière, vaines chimères,
Soupçons de choses amères,
Eloignez-vous de nos cœurs. (Malherbe)
#754
C'est peu de prendre les ĂŞtres comme ils sont, et il faut toujours en venir-lĂ ; mais les vouloir comme ils sont, voilĂ  l'amour vrai. (Emile Chartier, dit Alain)
#763
L'homme s'ennuie du plaisir reçu et préfère de bien loin le plaisir conquis. (Emile Chartier, dit Alain)
#791
Les cieux racontent la gloire de Dieu,
Et le firmanent publie l'Ĺ“uvre de ses mains.
Le jour en fait au jour le récit,
Et la nuit le répète à la nuit. (Ancien Testament, Psaumes, XVIII, 2-3)
#793
La civilisation signifie une société reposant sur l'opinion des civils. Elle veut dire que la violence, la loi des guerriers et des chefs despotes, les conditions des camps et de la guerre, de la révolte et de la tyrannie, cèdent la place aux parlements, où des lois sont élaborées, et aux cours de justice indépendantes dans lesquelles, pendant longtemps, ces lois sont maintenues. (Winston Churchill; Sang, Sueur et Larmes)
#802
Mon impression à moi, que je garde, esr le désir d'être de plus en plus retiré du monde et dans un cloître d'études et d'oubli. (Sainte-Beuve, Correspondances I)
#804
Comment peut-on ne pas adorer les cloîtres, ces lieux tranquilles, fermés et frais, inventés, semble-t-il, pour faire naître la pensée pendant qu'on va à pas lents sous les longues arcades mélancoliques? (Guy de Maupassant, la Vie errante; la Sicile)
#806
Cloîtres silencieux, voûtes des monastères,
C'est vous, sombres caveaux, vous qui savez aimer!
Ce sont vos froids nefs, vos pavés et vos pierres.
Que jamais lèvre en feu n'a baisés sans pâmer. (Alfred de Musset, Poésies nouvelles; Rolla)
#951
D'ĂŞtre content sans vouloir davantage,
C'est un trésor qu'on ne peut estimer. (Clément Marot, Rondeau)
#983
Avais je atteint ici ce qu'on ne recommence point? Tout est ressemblant aux premières années de ma vie et je reconnais peu à peu au rétrécissement du domaine rurale, aux chats, à la chienne vieillie,à l'emerveillement, à une sérénité dont je sens de loin le souffle, je reconnais le chemin du retour. (Colette)
#996
La coutume, cette loi non Ă©crite.
Dont le peuple, même aux rois, impose le respect. (Charles D'Avenant, Ciré, II)
#1000
France, mère des arts, des armes et des lois. (Joachim du Bellay, les Regrets)
#1016
Et pour ce cœur instruit par une âme si noire,
Des crimes éclatants ressemblent à la gloire. (Georges de Brébeuf, Pharsale)
#1139
Avec la gloire, je deviens de plus en plus stupide, ce qui, je le reconnais, est un phénomène très courant. (Albert Einstein)
#1198
Le mythe paraît vouloir opposer à un monde divin où l’ordre est immuablement fixé depuis la victoire de Zeus, un monde humain dans lequel peu à peu le désordre s’installe et qui doit finir par basculer tout entier du côté de l’injustice, du malheur et de la mort. (Hegel)
#1208
Ne pourrait-on pas dire avec justice à ces détracteurs d'un homme supérieur, si avides de chercher ses défauts: Quel droit avez-vous de lui reprocher des fautes qui ne l'ont pas empêché de valoir encore mieux que vous? (Condorcet, Magraaf)
#1260
C'est quand on serre une femme de trop près qu'elle trouve qu'on va trop loin parce que la fortune vient en dormant que celle-ci arrive si lentement. (Alphonse Allais)
#1307
Si les hommes comprenaient mieux les dangers que comporte l'emploi de certains mots, les dictionnaires, aux devantures des librairies, seraient enveloppés d'une bande rouge: « Explosifs. A manier avec soin ». (André Maurois)
#1308
Quand les sauvages de la Louisiane veulent avoir du fruit, ils coupent l'arbre au pied, et cueillent le fruit. VoilĂ  le gouvernement despotique. (Montesquieu, l'Esprit des Lois)
#1348
Les savants sont des gens qui, sur la route des choses inconnues, s'embourbent un peu plus loin que les autres. (Alphonse Karr)
#1371
La dignité de l'homme requiert l'obéissance à une loi supérieure, à la puissance de l'esprit. (Ghandi)
Commentaire : cité dans "Tous les hommes sont frères)
#1409
Il n'y a point de droit naturel: ce mot n'est qu'une antique niaiserie. Avant la loi, il n'y a de naturel que la force du lion, ou le besoin de l'ĂŞtre qui a faim, qui a froid, le besoin en un mot. (Stendhal, le Rouge et le Noir)
#1426
Les grands écrivains n'ont jamais été faits pour subir la loi des grammairiens, mais pour imposer la leur. (Paul Claudel, Positions et Propositions)
#1438
La subjectivité, telle qu'elle émerge avec l'humanisme moderne se définit par deux propriétés: l'auto-réflexion (la transparence à soi) et l'autofondation ou si l'on préfère l'autonomie, le fait de se donner à soi-même la loi de son agir. (Alain Renaut)
#1504
Il est faux que l'égalité soit une loi de la nature. La nature n'a rien fait d'égal; sa loi souveraine est la subordination et la dépendance. (Vauvenargues, Pensées et Maximes)
#1506
Certes, les êtres humains sont égaux. Mais les individus ne le sont pas. L'égalité de leurs droits est une illusion. Le faible d'esprit et l'homme de génie ne doivent pas être égaux devant la loi. (Dr. Alexis Carrel, l'Homme, cet inconnu)
#1530
L'Ă©goĂŻste est celui qui n'emploie pas toutes les minutes de sa vie Ă  assurer le bonheur de tous les autres Ă©goĂŻstes. (Lucien Guitry)
#1546
Puisque je vais porter un sort, le mien,
Puisque je vais tenter mes forces, ma mesure,
Et jouer ce rĂ´le qui m'appartient,
Que l'énergie me soit donnée, avec l'amour! (Georges Duhamel, Selon ma Loi)
#1633
Le temps serait venu de faire valoir les idées de la femme aux dépens de celles de l'homme, dont la faillite se consomme assez tumultueusement aujourd'hui. (André Breton)
#1648
Demander si "c'est pareil" ou s'il "y en a autant", en mettant en relation des "êtres physiques" est aussi absurde que de vouloir faire dire, en comparant deux personnes, qu'elles sont pareilles, ou qu'il y en a autant. (Stella Baruk, Échec et maths)
#1656
Penser scientifiquement, c'est se placer dans le champ épistémologique intermédiaire entre théorie et pratique, entre mathématiques et expérience. Connaître scientifiquement une loi naturelle, c'est la connaître à la fois comme phénomène et comme noumène. (Gaston Bachelard, La philosophie du non)
#1657
Finalement la philosophie de la science physique est peut-être la seule philosophie qui s'applique en déterminant un dépassement de ses principes. Bref, elle est la seule philosophie ouverte. Toute autre philosophie pose ses principes comme intangibles, ses premières vérités comme totales et achevées. Toute autre philosophie se fait gloire de sa fermeture. (Gaston Bachelard, La philosophie du non)
#1825
J'ai vécu sans nul pensement,
Me laissant aller doucement
A la bonne loi naturelle.
Et si m'Ă©tonne fort pourquoi
La mort osa songer Ă  moi,
Qui ne songeai jamais Ă  elle. (Mathurin RĂ©gnier, Epitaphe)
#1827
Ci-gît le pauvre Pellegrin
Qui, dans le double emploi de poète et de prêtre,
Eprouva mille fois l'embarras que fait naître
La crainte de mourir de faim.
Il dînait de l'autel et soupait du théâtre,
Le matin catholique et le soir idolâtre. (Charles Remy)
Commentaire : au sujet de l'abbé Pellegrin, mort en 1745.
#1837
Tous les hommes sont Ă©gaux par la nature et devant la loi. (DĂ©claration des droits de l'homme et du citoyen)
#1882
Ministre. - Dernier terme de la gloire humaine. (Gustave Flaubert, Dictionnaire des idées réçues)
#1883
Au fond de son âme, cependant, elle attendait un événement. Comme les matelots en détresse, elle promenait sur la solitude de sa vie des yeux désespérés, cherchant au loin quelque voile blanche dans les brumes de l'horizon. (Gustave Flaubert, Madame Bovary)
#1936
Arrière, vaines chimères,
Soupçons de choses amères,
Eloignez-vous de nos coeurs. (François de Malherbe)
#1952
Le pauvre en sa cabane oĂą le chaume le couvre
Est sujet Ă  ses lois
Et la garde qui veille aux barrières du Louvre
N'en défend point nos rois.
(François de Malherbe, Stances)
#1982
L'érudition est bien loin d'être un mal; elle agrandit le champ de l'expérience, et l'expérience des hommes et des choses est la base du talent. (Max Jacob, Conseils à un jeune poète)
#2020
Les mariages se font au ciel et se consomment sur la terre. (Antoine Loisel, Institutes coutumières)
#2071
L'esprit sommeille dans la brute et c'est pourquoi elle ne connaît que la loi de la force physique. La dignité de l'homme demande l'obéissance à une loi plus haute, à la force de l'esprit. (Ghandi)
Commentaire : cité dans "Tous les hommes sont frères", Unesco
#2095
Deux choses remplissent l'esprit d'admiration et de crainte incessants: le ciel étoilé au-dessus de moi et la loi morale en moi. (Emmanuel Kant, Critique de la Raison pure)
#2139
La gloire de la France n'a pas besoin d'être accrue, c'est sa liberté qui demande à l'être. (Émile Ollivier, Journal, 12 janvier 1859)
#2169
Une brume ardente et une planète,
Un cristal et une cellule,
Une méduse et un saurien
Et des cavernes oĂą habitent des hommes,
Ensuite, un sens de la loi et de la beauté,
Et une figure façonnée de la matière...
Certains appellent cela Evolution.
Et d'autres appellent cela Dieu.
(William Herbet Carruth, Chacun dans sa propre langue)
#2179
Et toi tu t'en tires en laissant en arrière
Ceux à côté desquels ta vie aura coulé:
C'est là le premier coup qui frappe l'exilé.
Tu sentiras, bien loin de Florence et des nĂ´tres,
Qu'il est dur de montrer par l'escalier des autres,
Et combien est amer le pain de l'Ă©tranger!
(Dante, Paradis, Chant XVII)
#2184
Abolissez l'exploitation de l'homme par l'homme et vous abolirez l'exploitation d'une nation par une autre nation. (Karl Marx et Friedrich Engels, Manifeste du Parti Comm.)
#2257
Quand on ne voyage qu'en passant, on prend les abus pour les lois du pays. (Voltaire, Le Sottisier, Pensées)
#2285
La loi sévère acceptée de ceux qui n’ont pas la nostalgie du sommet est douce et désirable. Mais s’il s’agit d’aller plus loin (le plus loin possible), la douceur fait défaut. (Georges Bataille)
#2322
Quand la musique vient de loin, les souvenirs qu'elle éveille sont ceux de l'enfance, de soirées où nous n'avions pas la permission de sortir cependant que sur la place retentissait la fanfare d'un cirque. (Emmanuel Bove)
#2351
Avec quoi fait-on la morale et la science et les lois de la vie? Toujours avec le désespoir des autres. (Charles-Albert Cingria)
#2360
Et une parole porte loin, - très loin - , et sème la destruction à travers le temps comme une balle à travers l’espace. (Joseph Conrad)
#2419
Il y a une gloire dans une grande faute. (Nathalie Crane, Imperfection)
#2424
Appeler les femmes "le sexe faible" est une diffamation; c'est l'injuste de l'homme envers la femme. Si l'on appelle force brutale, alors, certes, la femme est moins brutale que l'homme. Mais si l'on parle de la force morale, la femme est bien supérieure à l'homme. Si la non-violence est la loi de l'humanité, l'avenir appartient aux femmes. Qui peut faire appel au cœur des hommes avec plus d'efficacité que la femme? (Ghandi)
Commentaire : cité dans "Tous les hommes sont frères"
#2473
C'est pour le moins un sort pénible que d'être ce que nous appelons hautement cultivé et de ne pas en jouir: d'assister au grand spectacle de la vie et de ne jamais se délivrer de son être borné, affamé, grelottant – de ne jamais être pleinement possédé par cette gloire que nous contemplons, de ne jamais sentir notre conscience se transformer en ravissement dans la vigueur d'une pensée, l'ardeur d'une passion, l'énergie d'une action, mais de rester toujours un érudit sans inspiration, ambitieux et timide, scrupuleux et de vues obscures.
Comme son nom ne l'indique pas, il s'agit d'une femme dont l'oeuvre est archi connue des anglophones; beaucoup moins des français d'aujourd'hui et bien à tort: Proust fut un fervent lecteur d'Adam Bède! (George Eliot)
#2474
Comment prévoir les effets d'un écrit? S'il fut gravé dans une pierre gisant face contre terre dans un rivage désert ou s'il « repose sous les tambours et les foulées des masses conquérantes », il nous révélera peut-être, après plusieurs siècles, certain secret des empires lointains, ce monde étant une voûte énorme où se renvoient les échos. (George Eliot)
#2492
Loi commune: personne n'est content de son sort, mĂŞme le meilleur, mais personne ne se plaint de son esprit, mĂŞme le pire. (Baltasar Gracian)
#2502
Les femmes d'à présent sont bien loin de ces mœurs:
Elles veulent écrire et devenir auteurs. (Molière, Les Femmes Savantes)
#2504
On a raison d'exclure les femmes des affaires publiques et civiles; rien n'est plus opposé à leur vocation naturelle que tout ce qui leur donnerait des rapports de rivalité avec les hommes, et la gloire elle-même ne saurait être pour une femme qu'un deuil éclatant du bonheur. (Mme de Staël, De l'Allemagne)
#2527
DĂ©jĂ  trente ans, je me sens vieux.
Le soleil s'attarde encore...
Satisfaite, mon âme musarde
Et, Ă  loisir, je regarde
Tomber, tomber les fleurs... (Soseki Natsume, Poèmes; Méditations)
#2541
... écoute donc la justice, oublie la violence à jamais. Telle est la loi que le Cronide a prescrite aux hommes: que les poissons, les fauves, les oiseaux ailés se dévorent, puisqu'il n'est point parmi eux de justice , mais aux hommes Zeus a fait don de la justice, qui est de beaucoup le premier des biens. (Hésiode)
#2592
Plus on regarde de près un mot, plus il vous semble vous regarder de loin. (Karl Kraus)
#2601
... être libre, c'est à dire tellement soumis aux lois que ni moi ni personne n'en fût secouer l'honorable joug. (Rousseau)
#2610
Les Vertus et les Voluptés
Détraquant d’un rien sa machine,
Il ne vit que pour disputer
Ce domaine Ă  rentes divines
Aux lois de mort qui le taquinent.
...
Nature est sans pitié
Pour son petit dernier. (Jules Laforgue)
#2654
Enfin, lorsque vous êtes intensément soulevé par ce sujet, vous ne pouvez manquer de tracer de grandes baleines dans les cieux étoilés, avec des baleiniers qui les pourchassent ; de même que lorsqu’elles étaient toutes remplies de pensées de guerre, les nations de l’Est virent des armées en bataille dans les nuages. Ainsi, ai-je cherché le léviathan dans le ciel du Nord, autour du Pôle, dans les mille révolutions des étoiles brillantes qui me l'avaient d'abord montré. Et, sous les cieux resplendissants antarctiques, j'ai abordé la nef Argo et me suis joint à la chasse de l'étoile "Cétus", loin au-delà de l'extrême déploiement de l'Hydre et du Poisson Volant. (Herman Melville)
#2659
Il s'éloigne du pont, s'allonge sur sa couchette, y écrit les mille romans dont est fait l'avenir et que l'avenir défait. (Pierre Michon)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.