Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#27
Rien de tel pour vous apprendre l'√©criture qu'un ma√ģtre qui ne sait pas lire. (Paul Claudel, L'Otage)
#83
Sans art, sans livre, sans grammaire ou pr√©cepte, sans fouet et sans larmes, j'avais appris du latin, tout aussi pur que mon ma√ģtre d'√©cole le savait. (Michel Eyquem de Montaigne, Essais)
Commentaire : Une consigne a été donnée au précepteur de Montaigne de ne jamais lui adresser la parole autrement que ds une langue ancienne
#273
Le plus fort n'est jamais assez fort pour √™tre toujours le ma√ģtre, s'il ne transforme sa force en droit et l'ob√©issance en devoir. (Jean-Jacques Rousseau)
#299
L'amour est tout, ‚ÄĒ l'amour, et la vie au soleil.
Amour est le grand point, qu'importe la ma√ģtresse?
Qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse! (Alfred de Musset, la Coupe et les Lèvres)
#311
Qui que tu sois, voici ton ma√ģtre:
Il l'est, le fut, ou doit l'être. (Voltaire, Poésies Mêlées)
#330
La nature n'a fait ni serviteurs, ni ma√ģtres.
Je ne veux ni donner, ni recevoir de lois. (Denis Diderot)
#340
Va-t'en, retire-toi, spectre de ma ma√ģtresse!
Rentre dans ton tombeau, si tu t'en es levé;
Laisse-moi pour toujours oublier ma jeunesse,
Et, quand je pense à toi, croire que j'ai rêvé...
Commentaire : Alfred de Musset (Nuit d'octobre)
#399
N'estime l'argent ni plus ni moins qu'il ne vaut: c'est un bon serviteur et un mauvais ma√ģtre. (Alexandre Dumas, fils, La Dame aux Cam√©lias)
Commentaire : citation tirée de la Préface.
#415
Si ma√ģtre Bernard de Palissy √©tait l'auteur de tous les vases, plats, sauci√®res, assiettes, sali√®res et hanaps qu'on lui attribue, il aurait d√Ľ br√Ľler tout le bois des futaies de Fontainebleau. (L√©on Larguier)
#444
Ma√ģtre, qui a p√©ch√©, cet homme, ou ses parents, pour qu'il soit ainsi n√© aveugle? (Nouveau Testament, Jean, IX, 2)
#576
Heureuse par l'amour, quelle femme discute son bonheur?
L'homme qui le lui donne est le premier parmi les hommes.
Il n'est pas question de le comparer: il est roi...
(Marcel Pr√©vost, Sa Ma√ģtresse et moi)
#585
Le ma√ģtre ne nous apprend rien d'autre que ceci, qu'il faut que chacun soit son propre ma√ģtre, ce qui fait tous les hommes √©gaux. (Emile Chartier)
Commentaire : dit Alain
#690
La charit√© est l'arme ma√ģtresse, celle qui p√©n√®tre les cŇďurs et y fait des blessures de vie √©ternelle. (Cardinal Lavigerie)
#750
L√† se perdent ces noms de ma√ģtres de la terre
Et tombent avec ceux d'une chute commune
Tous ceux que leur fortune
Faisait leurs serviteurs. (Malherbe, Ňíuvres, livre VI)
#805
Il le faut avouer, l'amour est un grand ma√ģtre;
Ce qu'on ne fut jamais, il vous enseigne à l'être. (Molière)
#849
Vous avez la vocation de l'amiti√©, observait un jour mon vieux ma√ģtre le chanoine Durieux. Prenez garde qu'elle ne tourne √† la passion. De toutes, c'est la seule dont on ne soit jamais gu√©ri. (Georges Bernanos, Journal d'un cur√© de campagne)
#854
N'est-ce pas assez que Notre-Seigneur m'ait fait cette gr√Ęce de me r√©v√©ler aujourd'hui, par la bouche de mon vieux ma√ģtre, que rien ne m'arracherait √† la place choisie pour moi de toute √©ternit√©, que j'√©tais prisonnier de la Sainte Agonie? (Georges Bernanos, Journal d'un cur√© de campagne)
#1112
De m√™me que je ne voudrais pas √™tre un esclave, je ne voudrais pas √™tre un ma√ģtre. Telle est ma conception de la d√©mocratie. Tout ce qui en diff√®re, et la diff√©rence est d'autant plus grande, n'est point de la d√©mocratie. (Abraham Lincolin, Lettres (1858))
#1295
Nous autres Anglais, nous ne sommes que des amateurs dans le domaine de l'art. Les vrais professionnels du roman, les grands ma√ģtres du roman, ce sont les Fran√ßais. (Anthony Burgess)
Commentaire : Extrait d'un Entretien avec Sophie Lannes - Juin 1977
#1607
L'homme a √©tabli sa domination sur son environnement naturel en faisant na√ģtre un environnement artificiel; et ce monstre (...) se r√©v√®le √™tre un ma√ģtre bien plus intraitable et plus impitoyable que cet environnement naturel que les ouvrages de l'homme ont surmont√© ou √©touff√© et risquent m√™me d'an√©antir. (Arnold Toynbee, L'autre moiti√© du monde; Avant-Propos)
#1616
Par les airs du valet, on peut juger du ma√ģtre. (Philippe N√©ricault)
#1929
Admirons les grands ma√ģtres, ne les imitons pas. (Victor Hugo, Odes et Ballades, pr√©face de 1826)
#1951
L√† se perdent ces noms de ma√ģtres de la terre
Et tombent avec eux d'une chute commune
Tous ceux que leur fortune
Faisait leurs serviteurs.
(François de Malherbe, Oeuvres, Livre VI)
#2066
"Vous qui entrez, laissez toutes espérance!"
Ces mots, je les vis √©crits en lettres noires sur le haut d'un porte; aussi, je m'√©criai: "Ma√ģtre, le sens de ces mots me para√ģt amer!".
Mais lui, d'une voix assur√©e: "Ici, il faut laisser toute crainte, il faut qu'en l'√Ęme toute l√Ęchet√© soit √©teinte". (Dante, Enfer, chant III)
#2100
Les gens ne devraient pas toujours tant r√©fl√©chir √† ce qu'ils doivent faire, ils devraient plut√īt penser √† ce qu'ils doivent √™tre. S'ils √©taient seulement bons et conformes √† leur nature, leurs Ňďuvres pourraient briller d'une vive clart√©. (Ma√ģtre Eckhart, Instruction spirituelle)
#2175
Jamais l'exil n'a corrig√© les rois. (Beranger, Denys, ma√ģtre d'√©cole)
#2375
"N'arr√™te pas ta pens√©e en un lieu", dit le doux ma√ģtre, qui me tenait aupr√®s de lui, du c√īt√© du cŇďur. (Dante)

#2635
Ma vie appartient √† moi seul, je ne suis le serviteur de personne, les esclaves seuls ont des ma√ģtres. (Dominic Devost, l'anarchiste)
#2638
L'homme qui s'arr√™te aux d√©lices du symbole, n'arrive jamais √† la v√©rit√© tout enti√®re. (Ma√ģtre Eckhart)
#2639
Jamais ne surgit en nous un trouble qui n'ait sa source dans la volont√© propre, qu'on en soit conscient ou non. (Ma√ģtre Eckhart)
#2640
Si tu crois savoir, Il n'est rien de cela. Il n'y pas Lui l√† et ici toi, il y a un unique nous. (Ma√ģtre Eckhart)
#2718
Sais-tu qui sont les mauvais p√®res? Ce sont ceux qui ont oubli√© les fautes de leur jeunesse. (Denis Diderot, Jacques le Fataliste et son ma√ģtre)
#2758
Un ma√ģtre peut s'arr√™ter. Un ma√ģtre sait s'arr√™ter. Un √©l√®ve ne s'arr√™te jamais.
(Charles Péguy)
#2967
La vraie grandeur consiste √† √™tre ma√ģtre de soi-m√™me. (Daniel Defoe, Robinson Cruso√ę)
#3106
Tant que sa faveur vous seconde,
Vous √™tes les ma√ģtres du monde.
Votre gloire nous éblouit;
Mais, au moindre revers funeste,
Le masque tombe, l'homme reste,
Et le héros s'évanouit.
(Jean-Baptiste Rousseau, Odes)
#3376
L'esclave est un serviteur qui ne discute point et se soumet √† tout sans murmure. Quelquefois il assassine son ma√ģtre mais il ne lui r√©siste jamais. (Alexis de Tocqueville)
#3412
Le temps est un grand ma√ģtre, il r√®gle bien des choses. (Pierre Corneille)
#3462
L'argent est un bon serviteur et un mauvais ma√ģtre. (Alexandre Dumas)
#3494
Amour est un √©trange ma√ģtre.
Heureux qui peut ne le conna√ģtre
Que part récit, lui et ses coups.
(Jean de la Fontaine, Le Lion amoureux)
#3499
Quand l'amour parle, il est le ma√ģtre. (Marivaux, Les Fausses Confidences)
#3500
Amour, tu as √©t√© mon ma√ģtre,
Je t'ai servi sur tous les dieux
√Ē si je pouvais deux fois na√ģtre,
Comme je te servirais mieux!
(Clément Marot, Epigrammes)
#3501
J'aime, et je veux p√Ęlir; j'aime, et je veux souffrir;
J'aime, et pour un baiser je donne mon génie;
J'aime, et je veux sentir sur ma joue amaigrie
Ruisseler une source impossible à tarir.
J'aime et je veux chanter la joie et la paresse,
Ma folle expérience et mes soucis d'un jour,
Et je veux raconter et répéter sans cesse
Qu'apr√®s avoir jur√© de vivre sans ma√ģtresse.
J'ai fait serment de vivre et de mourir d'amour.
(Alfred de Musset, Po√©sies, ¬ę La Nuit d'ao√Ľt ¬Ľ)
#3537
Heureuse par l'amour, quelle femme discute son bonheur? L'homme qui le lui donne est le premier parmi les hommes. Il n'est pas question de le comparer: il est roi... (Marcel Pr√©vost, Sa Ma√ģtresse et moi)
#3587
Ah! voici le poignard qui du sang de son ma√ģtre
S'est souill√© l√Ęchement: il en rougit, le tra√ģtre!
(Théophile de Viau, Pyrame et Thisbé)
#3635
Je suis le maitre de mon destin, le capitaine de mon √Ęme. (William Henley)
#3932
Ne fais donc jamais de citations classiques: tu exhumes la grand-m√®re en pr√©sence de ta ma√ģtresse. (L√©on-Paul Fargue, Sous la lampe)
#4053
Rien n'est plus trompeur que l'√©vidence. C'est un principe de logique qui s'applique aux √©checs: ce qui para√ģt √©vident n'est pas toujours ce qui s'est produit en r√©alit√©, ou ce qui est sur le point de se produire... (Arturo Perez-Reverte, Le Tableau du Ma√ģtre flamand)
#4085
Le peuple est avide de spectacles, et y court, parce qu'il est amus√© quand il en jouit, et qu'il est encore amus√© par le r√©cit qu'il en fait quand il en est revenu. (Denis Diderot, Jacques le Fataliste et son ma√ģtre)
#4214
Les amants ne voient les d√©fauts de leurs ma√ģtresses que lorsque leur enchantement est fini. (La Rochefoucauld, Maximes)
#4284
√Ä moi aussi, mes professeurs n'ont rien donn√© d'autre que leur incapacit√©, me dis-je. √Ä moi aussi ils n'ont rien enseign√© d'autre que le chaos. En moi aussi ils ont d√©truit pour des dizaines d'ann√©es avec la plus grande brutalit√© tout ce qu'il y avait originellement en moi pour me d√©velopper, avec toutes les possibilit√©s de mon intelligence, dans un univers qui √©tait le mien. (Thomas Bernhard, Ma√ģtres anciens)
#4430
Ma seule amour, ma joie et ma Ma√ģtresse,
Puisqu'il me faut loin de vous demeurer,
Je n'ai plus rien, à me réconforter,
Qu'un souvenir pour retenir liesse.
(Charles d'Orléans, Poésies)
#4672
Les chiens ont des ma√ģtres, et les chats des serviteurs. (Dave Barry)
#4731
J'avais vingt ans, une folle ma√ģtresse,
De francs amis et l'amour des chansons.
(BERANGER, Le Grenier)
#7736
[...] en tant qu'auteur j'aimerais jouir de ma plume comme je l'entends ! jolie Lisa.
C'est moi qui √©cris, l√† ! Aussi, √† l'avenir, je souhaiterais un peu de discipline... Et √™tre seul ma√ģtre de mon imaginaire. (Myl√®ne Farmer, Lisa-Loup et le Conteur)
#4925
Une femme ne peut devenir l'amie d'un homme qu'apr√®s avoir √©t√© une camarade, puis une ma√ģtresse. (Anton Tchekhov, Oncle Vania)
#7576
Le plus fort n'est jamais assez fort pour √™tre toujours le ma√ģtre. (Jean-Jacques Rousseau, Du contrat social)
#4994
Le publicitaire est en quelque sorte un √©ducateur des temps nouveaux, un guide, un entra√ģneur et, √† tout prendre, un ma√ģtre √† penser √† notre place. (Albert Brie, Le mot du silencieux)
#5135
Il n'y a pas de go√Ľt artistique plus m√©diocre que celui des professeurs. D√®s l'√©cole primaire, les professeurs g√Ętent le go√Ľt artistique des √©l√®ves, d√®s le d√©but ils font passer le go√Ľt de l'art √† leurs √©l√®ves au lieu de les √©clairer sur l'art et en particulier la musique, et d'en faire le plaisir de leur existence. (Thomas Bernhard, Ma√ģtres anciens)
#5136
En math√©matiques,nous sommes davantage des serviteurs que des ma√ģtres. (Jacques Hadamard; Hermite cit√© par J.Hadamard dans Essai sur la psychologie de l'invention en math√©matique)
#5350
La pratique du reader's digest refl√®te fid√®lement les tendances profondes de notre temps et me fait penser qu'un jour toute la culture pass√©e sera compl√®tement r√©√©crite et compl√®tement oubli√©e derri√®re son rewriting. Les adaptations cin√©matographiques et th√©√Ętrales des grands romans ne sont que reader's digest sui generis. (Milan Kundera, Jacques et son ma√ģtre)
#5353
Nous marier? Des gens qui s'aiment! (Marivaux, Le Petit Ma√ģtre Corrig√©)
#5361
[...]Le gouvernement d'une conversation ressemble beaucoup √† celui d'un Etat; il faut qu'on se doute √† peine de l'influence qui la conduit. L'administrateur et la ma√ģtresse de maison ne doivent jamais se m√™ler des choses qui vont d'elles-m√™mes, mais √©viter les maux et les inconv√©nients qui viennent √† la traverse, √©loigner les obstacles, ranimer les objets qui languissent. Une ma√ģtresse de maison doit emp√™cher que la conversation ne prenne un tour ennuyeux, d√©sagr√©able ou dangereux; mais elle ne doit faire aucun effort tant que l'impulsion donn√©e suffit et n'a pas besoin d'√™tre renouvel√©e; trop acc√©l√©rer c'est g√™ner. (Madame de Sta√ęl, L'√Ęge de la conversation)
#5209
Il est plus difficile de se d√©fendre de l'amertume dans la pauvret√© que de l'orgueil dans l'opulence. (Confucius, Entretiens du Ma√ģtre avec ses disciples)
#5470
Une √©loquence et une po√©sie d'Asiatique, des √©tats d'√Ęme indescriptible, incalculable. C'est de la po√©sie comme l'or est un m√©tal pr√©cieux: par convention. (Lema√ģtre, Journal de Jules Renard 1893 - 1898)
#5561
S'il faut √™tre vrai, c'est comme Moli√®re, Regnard, Richardson, Sedaine; la v√©rit√© a ses c√īt√©s piquants, qu'on saisit quand on a du g√©nie. (Denis Diderot, Jacques le Fataliste et son ma√ģtre)
#5727
Ni Dieu, ni ma√ģtre. (Louis-Auguste Blanqui)
Commentaire : Titre du journal qu'il créa en 1880
#5779
On s'√©gare rarement en s'imposant soi-m√™me des r√®gles s√©v√®res. (Confucius, Entretiens du Ma√ģtre avec ses disciples)
#5860
L'enfant, un chercheur... sous tutelle. Semblable en cela √† un v√©ritable chercheur, l'enfant peut mener des investigations qui le conduisent vers la connaissance. Mais il a besoin d'√™tre guid√© et accompagn√© par les questions du ma√ģtre et d'oeuvrer dans le cadre d'un sujet construit, non pas choisi uniquement en fonction des occasions. (Georges Charpak, La main √† la p√Ęte)
Commentaire : Entretien pour L'Humanité
#5861
L'enfant, un chercheur... sous tutelle. Semblable en cela √† un v√©ritable chercheur, l'enfant peut mener des investigations qui le conduisent vers la connaissance. Mais il a besoin d'√™tre guid√© et accompagn√© par les questions du ma√ģtre et d'oeuvrer dans le cadre d'un sujet construit, non pas choisi uniquement en fonction des occasions. (Georges Charpak - La main √† la p√Ęte)
#5880
Je suis s√©v√®re pour ceux qui offensent mes principes, m√™me quand ils sont de mes amis. Et indulgent pour ceux qui m'offensent en tant qu'homme. (Henry de Montherlant, Le Ma√ģtre de Santiago)
#5916
Ce qui fait que les amants et les ma√ģtresses ne s'ennuient point d'√™tre ensemble, c'est qu'ils parlent toujours d'eux-m√™mes. (La Rochefoucauld, R√©flexions ou Sentences et Maximes morales)
#5921
Cessons de r√™ver l'homme, cessons de faire de l'humanisme une religion : ce ne serait qu'un narcissisme g√©n√©ralis√© ou hypostasi√©. L'homme n'est grand que dans la conscience qu'il a de sa mis√®re. Il n'est humain qu'√† condition de renoncer √† la divinit√©. L'homme, par exemple, n'est ni ma√ģtre ni possesseur de la nature: si l'humanisme n'est pas un sous-ensemble de l'√©cologisme, il ne saurait non plus justifier une quelconque indiff√©rence √† l'environnement ou aux autres esp√®ces vivantes. (Andr√© Comte-Sponville, Une √©ducation philosophique)
#5976
Bureaucrate: L'une des pi√®ces ma√ģtresses du char de l'√Čtat: le frein. (Albert Brie, Le mot du silencieux)
#6050
Est-ce au peuple, Madame, √† se choisir un ma√ģtre?
Sit√īt qu'il hait un roi, doit-on cesser de l'√™tre?
(Jean Racine, La Th√©ba√Įde)
#6090
La la√Įcit√©, c'est la disponibilit√© universelle du patrimoine humain, c'est la loi qui veut que chaque homme soit ma√ģtre de son bien et que son bien se trouve partout o√Ļ il y a des hommes. (Robert Escarpit, Ecole la√Įque, √©cole du peuple)
#6116
Est-ce qu'on est ma√ģtre de devenir ou de ne pas devenir amoureux? Et quand on l'est, est-on ma√ģtre d'agir comme si on ne l'√©tait pas? (Denis Diderot, Jacques le Fataliste et son ma√ģtre)
#6119
L'amour surprend les coeurs, et s'en rend bient√īt ma√ģtre. (Jean Rotrou, Venceslas, acte 3 sc. 2)
#6245
Les ma√ģtres d'√©cole sont des jardiniers en intelligences humaines. (Victor Hugo, Faits et croyances - Oc√©an, 1840)
#6271
Valère: Est-ce ainsi qu'un valet doit servir?
Crispin: Parbleu! monsieur, je vous sers comme vous me payez. Il me semble que l'un n'a pas plus de sujet de se plaindre que l'autre.
(Alain Ren√© Lesage, Crispin rival de son ma√ģtre)
#6285
Plut√īt que le ma√ģtre d'√©cole, le critique doit √™tre l'√©l√®ve de l'oeuvre. (Eug√®ne Ionesco, Notes et Contre-Notes)
#6355
Votre Excellence conna√ģt-elle beaucoup de ma√ģtres qui fussent dignes d'√™tre valets? (Pierre Augustin Caron de Beaumarchais, Le Barbier de S√©ville)
#6592
Ch√©rubin: [...] Enfin le besoin de dire √† quelqu'un ¬ę Je vous aime ¬Ľ, est devenu pour moi si pressant, que je le dis tout seul, en courant dans le parc, √† ta ma√ģtresse, √† toi, aux arbres, aux nuages, au vent qui les emporte avec mes paroles perdues. (Beaumarchais, Le Mariage de Figaro - Acte I, sc√®ne 7)
#6561
Je n'enseigne pas celui qui ne s'efforce pas de comprendre; je n'aide pas √† parler celui qui ne s'efforce pas d'exprimer sa pens√©e. Si je soul√®ve un angle [de la question] et que l'on est incapable de me retourner les trois autres, alors je n'y reviens pas. (Confucius, Entretiens du Ma√ģtre avec ses disciples)
#6602
Figaro: L'usage, ma√ģtre Double-Main, est souvent un abus. Le client un peu instruit sait toujours mieux sa cause que certains avocats, qui, suant √† froid, criant √† tue-t√™te, et connaissant tout, hors le fait, s'embarrassent aussi peu de messieurs: plus boursoufl√©s apr√®s qu'ils eussent compos√© l'Oratio pro Murena. [...] (Beaumarchais, Le Mariage de Figaro - Acte III, sc√®ne 15)
#6622
La Comtesse: Vous leur dites que vous les aimez d'amour, √† vos ma√ģtresses?
Le Comte: Il faut bien. Les femmes sont tellement formalistes.
(Jean Anouilh, La répétition)
#6758
Ce n'est pas une sup√©riorit√© de rester toujours ma√ģtre de soi. (Gabriel Marcel, La chapelle ardente)
#6799
Les petits soins sont les grands pour les femmes. (Jules Barbey d'Aurevilly, Une vieille ma√ģtresse)
#6754
Les bons ma√ģtres font les bons serviteurs. (L'Acad√©mie fran√ßaise)
#6910
Mon beau printemps et mon été
Ont fait le saut par la fenêtre.
Amour, tu as √©t√© mon ma√ģtre:
Je t'ai servi sur tous les dieux.
O si je pouvais deux fois na√ģtre,
Comme je te servirais mieux!
(Clément Marot, Epigrammes - CCXIII, de soi-même)
#6936
L'art italien a cela de commun avec tous les arts fortement constitu√©s, qu'il est √† la fois cosmopolite parce qu'il est all√© partout, et tr√®s altier parce qu'il s'est suffi. (Eug√®ne Fromentin, Les Ma√ģtres d'autrefois)
#6937
L'art de peindre n'est que l'art d'exprimer l'invisible par le visible. (Eug√®ne Fromentin, Les Ma√ģtres d'autrefois)
#6949
On dirait que l'art de peindre est depuis longtemps un secret perdu et que les derniers ma√ģtres tout √† fait exp√©riment√©s qui le pratiqu√®rent en ont emport√© la clef avec eux. (Eug√®ne Fromentin, Les Ma√ģtres d'autrefois)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.