Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#800
La clémence ne se commande pas. Elle tombe du ciel comme une pluie douce; elle fait du bien à celui qui donne et à celui qui reçoit. (Shakespeare, le Marchand de Venise)
#891
La division du travail une fois généralement établie, chaque homme ne produit plus par son travail que de quoi satisfaire une très petite partie de ses besoins... Ainsi chaque homme subsiste d'échanges ou devient une espèce de marchand et la société elle-même est proprement une société commerçante. (A. Smith)
#892
Si un pays étranger peut nous fournir une marchandise à meilleur marché que nous ne sommes en état de le faire nous-mêmes, il vaut bien mieux que nous la lui achetions avec quelques parties du produit de notre propre industrie employée dans le genre dans lequel nous mêmes nous avons avantage. (A. Smith)
#987
Si les empires, les grades, les places ne s'obtenaient pas par la corruption, si les honneurs purs n'étaient achetés qu'au prix du mérite, que de gens qui sont nus seraient couverts, que de gens qui commandent seraient commandés. (Shakespeare, le Marchand de Venise)
#1242
Le diable peut citer l'Ecriture pour ses besoins. (Shakespeare, le Marchand de Venise)
#2231
Si faire était aussi aisé que savoir ce qu'il est bon de faire, les chapelles seraient des églises, et les chaumières des pauvres gens des palais de princes. (Shakespeare, le Marchand de Venise)
#2525
Nous sommes les fleurs des fleuristes,
Nous sommes les fleurs des marchands,
Les petites fleurs qui sont tristes
De ne pas fleurir dans les champs. (Edmond Rostand, Les Musardises)
#4780
Les hommes n'ont plus le temps de rien conna√ģtre. Ils ach√®tent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis. (Antoine de Saint-Exup√©ry)
#5971
La foule est un monstre décervelé que la conscience humaine de quelques-uns suffit à abattre. (Raoul Vaneigem, Pour l'abolition de la société marchande pour une société vivante)
#6339
Le sens moral est en nous une faculté naturelle, tout comme le sens de l'odorat et le sens du toucher.
Quant à la Loi et à la Religion, qui elles aussi ont prêché ce principe [de solidarité], nous savons qu'elles l'ont simplement escamoté pour en couvrir leur marchandise - leur prescription à l'avantage du conquérant, de l'exploiteur et du prêtre. (Piotr Kropotkine, La morale anarchiste)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.