Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#421
Lors donc que tu fais l'aumône, ne fais pas sonner la trompette devant toi, comme font les hypocrites, dans les synagogues et dans les rues, pour être glorifié des hommes. (Nouveau Testament, Math., VI, 2)
#422
Pour toi, quand tu fais l'aumône, que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret. (Nouveau Testament, Math., VI, 3-4)
#443
Laissez-les; ce sont des aveugles qui conduisent des aveugles. Si un aveugle en conduit un autre, ils tomberont tous deux dans le fossé. (Nouveau Testament, Mathieu, XV, 14)
#530
Quand on observe l'évolution d'une science et qu'on se penche sur la volonté secrète du savant, on s'aperçoit que l'ambition asymptotique fondamentale de toute science est la création d'une théorie aussi totale que possible assumant mathématiquement une part de plus en plus grande du réel. (Lichnerowicz)
#531
Nos modes de connaissances sont bien mathématiques. A eux sont indissolublement liés nos pouvoirs. (Lichnerowicz)
#624
Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre, je bâtirai mon église. (Nouveau Testament, Mathieu XVI, 18)
#942
La réputation d'un mathématicien repose sur le nombre defaux calculs qu'il a donnés. (Abram Besicovitch)
#1147
En tant que les théorèmes des mathématiques se réfèrent à la réalité, ils ne sont pas exacts, en tant qu'ils sont exacts, ils ne se réfèrent pas à la réalité. (Albert Einstein)
#1335
Dieu n'est pas l'éternité, il n'est pas l'infini, mais il est éternel et infini. Il n'est ni la durée ni l'espace, mais il a existé de tout temps et sa présence est partout. (I. Newton, Principes math. de la philo, naturelle)
#1625
La rationalité est de plus en plus assimilé "more mathematico" à la faculté de quantifier. Aussi justement que cela rende compte du primat d’une science de la nature triomphante, aussi peu cela réside-t-il dans le concept de la ratio en soi. (Adorno)
#1648
Demander si "c'est pareil" ou s'il "y en a autant", en mettant en relation des "êtres physiques" est aussi absurde que de vouloir faire dire, en comparant deux personnes, qu'elles sont pareilles, ou qu'il y en a autant. (Stella Baruk, Échec et maths)
#1656
Penser scientifiquement, c'est se placer dans le champ épistémologique intermédiaire entre théorie et pratique, entre mathématiques et expérience. Connaître scientifiquement une loi naturelle, c'est la connaître à la fois comme phénomène et comme noumène. (Gaston Bachelard, La philosophie du non)
#1660
Un jeune médecin vit moins qu'un vieil ivrogne. (Mathurin Régnier, Poésies diverses)
#1661
Riche vilain vaut mieux que pauvre gentilhomme. (Mathurin Régnier, Satires)
#1662
Le monde est un brelan où tout est confondu:
Tel pense avoir gagné qui souvent a perdu. (Mathurin Régnier, Satires)
#1663
L'honneur est un vieux saint que l'on ne chôme plus.
Il ne sert plus de rien, sinon d'un peu d'excuse. (Mathurin Régnier, Satires)
#1665
La sage sait se vendre où la sotte se donne. (Mathurin Régnier)
#1666
Estimez vos amants selon le revenu. (Mathurin Régnier, Satires XIII)
#1667
Nous sommes du bonheur de nous-mêmes artisans, et fabriquons nos jours ou fâcheux ou plaisants. (Mathurin Régnier)
#1668
Le juge sans reproche est la postérité. (Mathurin Régnier)
#1669
Le péché que l'on cache est demi pardonné. (Mathurin Régnier)
#1670
Qui ose a peu souvent la fortune contraire. (Mathurin Régnier, Satires)
#1672
Les fous sont aux échecs les plus proches des rois. (Mathurin Régnier, Satires)
#1673
Chacun est artisan de sa bonne fortune. (Mathurin Régnier, Satires)
#1674
Qui veut choisir souvent prend le pire. (Mathurin Régnier)
#1675
Selon le vent qu’il fait, l’homme doit naviguer. (Mathurin Régnier, Satire VII)
#1676
Qui gai fait une erreur, la boit à repentance. (Mathurin Régnier, Satire XII)
#1677
Quand on se brusle au feu que soy-mesme on attise. Ce n’est point accident, mais c’est une sottise. (Mathurin Régnier, Satire XIV)
#1678
Ce qui plait à l’homme sain, offense un chassieux. (Mathurin Régnier, Satire VI)
#1679
Avecque la science, il faut un bon esprit. (Mathurin Régnier, Satire III)
#1683
Car c'est honte de vivre et de n'être amoureux. (Mathurin Régnier, Satire XVI, à M de Forquevaus)
#1825
J'ai vécu sans nul pensement,
Me laissant aller doucement
A la bonne loi naturelle.
Et si m'étonne fort pourquoi
La mort osa songer à moi,
Qui ne songeai jamais à elle. (Mathurin Régnier, Epitaphe)
#2631
La médecine rend les hommes malades, la mathématique les rend tristes, la théologie les rend méchants. (Martin Luther)
#4660
Je crois que la vérité est parfaite pour les mathématiques, la chimie, la philosophie, mais pas pour la vie. Dans la vie, l'illusion, l'imagination, le désir, l'espoir comptent plus. (Ernesto Sabato)
#7731
Les maths apprises trop tard c'est les pâtes aux blattes. (Mylène Farmer, Lisa-Loup et le Conteur)
#7590
La poésie est la mathématique du langage et de l'existence, le roman en est la physique. (Marc Gendron)
#4953
Notre pédagogie ne donne à ceux qui apprennent les mathématiques que bien peu de chances d'entrevoir le sens profond, la raison d'être, de ce sur quoi portent leurs efforts. (Seymour Papert, Jaillissement de l'esprit)
#5136
En mathématiques,nous sommes davantage des serviteurs que des maîtres. (Jacques Hadamard; Hermite cité par J.Hadamard dans Essai sur la psychologie de l'invention en mathématique)
#5370
C'est beaucoup trop simple de répéter sans cesse que le mathématicien ne sait pas de quoi il parle; en réalité, il affecte de ne le point savoir; il doit parler comme s'il ne le savait pas il refoule l'intuition; il sublime l'expérience. (Gaston Bachelard, Le nouvel esprit scientifique)
#6017
[...] il ne s'agit plus, comme on le répétait sans cesse au XIXe siècle, de traduire dans le langage mathématique les faits livrés par l'expérience. Il s'agit plutôt, tout à l'inverse, d'exprimer dans le langage de l'expérience commune une réalité profonde qui a un sens mathématique avant d'avoir une signification phénoménale. (Gaston Bachelard, Études)
#6139
[...] le terrorisme mathématique. Celui-ci consiste à utiliser le prestige des mathématiques dans le but de confondre, tromper ou autrement embrouiller les gens à qui l'on s'adresse. (Normand Baillargeon, Petit cours d'autodéfense intellectuelle)
#6292
Les mathématiques sont les ennemies acharnées de la mémoire, excellente par ailleurs, mais néfaste, arithmétiquement parlant! (Eugène Ionesco, La leçon)
#6384
Mathématiques. La préférence exclusive qu'on leur donne dans l'éducation a de grands inconvénients. (Joseph Joubert, Carnets t.1)
#6520
[...] la véhémence un peu farouche d'un nouveau converti, ou d'un autodidacte. (Guillermo Martinez, Mathématique du crime)
#7107
Saperllèlèpipède est un juron proféré par un mathématicien n’arrivant pas à résoudre un problème de géométrie particulièrement ardu (Marc Escayrol)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrançais.com | Tous droits réservés.