Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#229
C'est dans le mépris de l'ambition que doit se trouver l'un des principes essentiels du bonheur sur la terre. (Edgar Poe, le domaine d'Arneihm)
#1176
Dieu n'existe pas. S'il existait, depuis le temps que je dis des horreurs, il m'aurait déjà foudroyé. Ou Dieu est un mythe, ou il est sourd, ou c'est du mépris. (Francis Blanche)
#1384
La seule vraie dignité de l'homme est sa faculté de se mépriser. (George Santayana, Dialogues dans les limbes)
#1403
J'ai remarqué que plus on est envahi par le doute, plus on s'attache à une fausse lucidité d'esprit avec l'espoir d'éclaircir par le raisonnement ce que le sentiment a rendu trouble et obscur. (Alberto Moravia, le Mépris)
#1942
En vain, pour satisfaire √† nos l√Ęches envies,
Nous passons près des rois tout le temps de nos vies
A souffrir des mépris et ployer les genoux.
(François de Malherbe)
#1981
Peu de philosophie mène à mépriser l'érudition; beaucoup de philosophie mène à l'estimer. (Chamfort, Maximes et Pensées)
#2171
L'excès de sévérité produit la haine. L'excès de l'indulgence affaiblit l'autorité. Sachez garder le milieu et vous ne serez exposé ni au mépris ni aux outrages. Il faut imiter le chirugien qui, suivant le besoin, applique le fer ou le baume sur la blessure. (Saadi, le Jardin des Roses)
#2263
La familiarité engendre le mépris... et les enfants. (Mark Twain, Journaux inédits)
#2619
Un mauvais ouvrage porte en lui sa punition, - le m√©pris et le ridicule; un bon excite l'envie et vaut √† son auteur mille mortifications. Il se voit assailli de critiques partiales et malveillantes: l'un censure le plan, l'autre le style, un troisi√®me le but moral qu'il s'est propos√©; et ceux qui n'ont rien trouv√© √† reprocher au livre s'occupent √† fl√©trir l'auteur...visent √† blesser l'homme, ne pouvant nuire √† l'√©crivain. Bref, entrer dans la lice des litt√©rateurs, c'est vous exposer volontairement aux traits de la n√©gligence, du ridicule, de l'envie et du d√©sappointement. Que vous √©criviez bien ou mal, soyer s√Ľr que vous n'√©chapperez pas au bl√Ęme; c'est l√†-m√™me la principale consolation d'un jeune auteur; il se souvient que Lope de Vega et Calderon ont eu des envieux et d'injustes critiques, et sa modestie en conclut qu'il est absolument dans la m√™me cat√©gorie. (Matthew Gregory Lewis)
#2951
...pourquoi cette attirance étrange, cette fascination pour la vie d'un homme qui nous méprisait, moi et mes semblables? (Leonid Tsypkin)
#3343
Il y a dans les hommes plus de choses à admirer que de choses à mépriser. (Albert Camus)
#3345
Toutes les tendances √©go√Įstes qu'on trouve chez les hommes, le culte de soi et le m√©pris des autres, prennent leur source dans l'organisation actuelle des relations entre les hommes et les femmes. (John Stuart Mill)
#4081
Il y a parmi eux des hommes très malheureux que personne ne console: ce sont les maris jaloux; il y en a que tout le monde hait: ce sont les maris jaloux; il y en a que tous les hommes méprisent: ce sont encore les maris jaloux. (Montesquieu, Lettres Persanes)
#4163
La mort est une loterie méprisable, ordinaire, illogique, même sur le champ de bataille. (Istvan Orkeny)
#4394
Faire rire le public. Dissipe son ennui. Et s'il te m√©prise et t'oublie sit√īt qu'il a pass√© la porte, ah! laisse-le, √ßa ne fait rien. On oublie toujours ceux qui vous ont fait du bien. (Sacha Guitry, Debureau)
#4541
Il n'y a rien de plus odieux pour une femme que ces caresses qu'il est presque aussi ridicule de refuser que d'accepter. (Prosper Mérimée, La Double Méprise)
#7770
Je méprise profondément ceux qui aiment marcher en rang sur une musique: ce ne peut etre que par erreur qu'ils ont reçu un cerveau; une moelle épinière leur suffirait amplement.(Albert Einstein)
#4873
La réalité ne pardonne pas qu'on la méprise; elle se venge en effondrant le rêve, en le piétinant, en le jetant en loques dans un tas de boue! (Joris-Karl Huysmans, Là-bas)
#7617
Deux êtres qui s'aiment seuls, isolés du monde, c'est très beau. Mais de quoi nourriraient-ils leur tête-à-tête ? Si méprisable que soit le monde, ils en ont besoin pour pouvoir se parler. (Milan Kundera)
#4964
La moquerie est le langage du mépris, et l'une des manières dont il se fait le mieux entendre: elle attaque l'homme dans son dernier retranchement, qui est l'opinion qu'il a de lui-même. (Jean de La Bruyère, Caractères)
#5014
Les embrassades couvrent une profonde indifférence, et la politesse un mépris continuel. On n'y aime jamais autrui. (Honoré de Balzac, La Fille aux yeux d'or)
#5342
Des gens mal avisés croient pouvoir atténuer un malheur qui vous frappe en vous en racontant un plus grand qui leur est arrivé. Ils ne se rendent pas compte que, loin de diminuer votre chagrin, ils le méprisent. (Albert Brie, Le mot du silencieux)
#5409
L'adolescent est l'√™tre qui bl√Ęme, qui s'indigne, qui m√©prise. (Alain, Hegel)
#5461
Comme tous les hommes, il était beaucoup plus éloquent pour demander que pour remercier. (Prosper Mérimée, La double méprise)
#5550
Ni mépris, ni sentence à ce que les gens disent, en dernier fait le point et évite les mêmes bêtises.
Commentaire : Citation kabyle pour l'homme sage.
#5678
Les politiques eux-mêmes pensent comme nous de la politique; ils sont les premiers à l'estimer ce qu'elle vaut; c'est-à-dire à la mépriser. (Charles Péguy, Cahiers de la quinzaine)
#5764
La plus grande forme de mépris est le silence. (Albert Einstein)
#5793
Toute forme de mépris, si elle intervient en politique, prépare ou instaure le fascisme. (Albert Camus, L'Homme Révolté)
#5817
- Deux êtres qui s'aiment, seuls, isolés du monde, c'est très beau. Mais de quoi nourriraient-ils leurs tête-à-tête? Si méprisable que soit le monde, ils en ont besoin pour pouvoir se parler.
- Ils pourraient se taire.
- [...] Oh non, aucun amour ne survit au mutisme.
(Milan Kundera, L'identité)
#5867
En fait, si on observe assez globalement ce qui se passe dans le monde, je pense que l'on pourrait décrire la situation comme suit : plus un Etat dispose de la capacité d'user de la violence, plus grand est son mépris de la souveraineté - des autres, cela s'entend. Les Etats-Unis sont - et de loin - les plus à même d'user de la violence et c'est sans doute pourquoi l'enthousiasme atteint chez nous son paroxysme. (Noam Chomsky, De la guerre comme politique étrangère des Etats-Unis)
#5868
En fait, le mépris américain de la souveraineté des autres est aussi vieux que l'Amérique elle-même.
Donc la souverainet√© des autres n'est rien s'ils se placent au travers de notre route - c'est-√†-dire si ce sont des "Etats sc√©l√©rats" qui n'ob√©issent pas aux ordres. D'un autre c√īt√©, notre propre souverainet√©, celle de nos clients et de ceux qui nous ob√©issent doivent √™tre d√©fendues. (Noam Chomsky, De la guerre comme politique √©trang√®re des Etats-Unis)
#5870
Si l'on ne croit pas à la liberté d'expression pour les gens qu'on méprise, on n'y croit pas du tout. (Noam Chomsky)
#6060
Décrire les religions comme des virus de l'esprit est quelquefois interprété comme méprisant ou même hostile. C'est les deux... Amoureux de la vérité, je suis méfiant vis a vis des croyances qui ne sont pas étayées par l'évidence. (Richard Dawkins)
#6328
La patience est une vertu qu'on apprécie chez l'automobiliste qui nous suit, et que l'on méprise chez celui qui nous précède. (Anonyme)
#6392
Il n'y a point de science, point d'art qui ne m√©prise l'ignorance et les ignorants. La philosophie sera-t-elle donc la seule qui en fasse quelque cas, et qui se laisse √©branler par leurs reproches et par leurs faux jugements? (√Čpict√®te, Entretiens - Livre IV, XLVII)
#7085
Le mépris, c'est l'abscence. (Richard Bach)
#7414
Ne méprisez la sensibilité de personne. La sensibilité de chacun, c'est son génie. (Charles Baudelaire)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.