Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#71
On veut toujours que l'imagination soit la facult√© de former des images. Or elle est plut√īt la facult√© de d√©former les images fournies par la perception, elle est surtout la facult√© de nous lib√©rer des images premi√®res, de chager les images. (Gaston Bachelard)
#91
La haine est sainte. Elle est l'indignation des coeurs forts et puissants, le d√©dain militant de ceux que f√Ęchent la m√©diocrit√© et la sottise. (Emile Zola, Mes Haines)
#95
[Il] me conta que ce qui l'avait v√©ritablement oblig√© de courir toute la Terre, et enfin de l'abandonner pour la Lune, √©tait qu'il n'avait pu trouver un seul pays o√Ļ l'imagination m√™me f√Ľt en libert√©. (Savinien de Cyrano de Bergerac, Les Etats et Empires de la Lune)

#131
Je suis le caillou d'or et de feu que Dieu jette,
Comme avec une fronde, au front noir de la nuit.
Je suis ce qui rena√ģt quand un monde est d√©truit,
O nations! je suis la po√©sie ardente. (Victor Hugo, Les Ch√Ętiments)
#252
La plupart des gens n'ont qu'une imagination émoussée. Ce qui ne les touche pas directement, en leur enfoncant comme un coin aigu en plein cerveau, n'arrive guère à les émouvoir. (Stefan Zweig)
#285
Le monde de la réalité a ses limites; le monde de l'imagination est sans frontières. (Jean-Jacques Rousseau)
#310
C'est l'étoffe de la nature que l'imagination a brodée. (Voltaire)
#349
Apprenons donc ici-bas ces choses dont la connaissance puisse continuer dans le ciel. (Adam Smith, La Richesse des Nations)
#403
L'armée est une nation dans la nation; c'est un vice de nos temps. (Alfred de Vigny, Servitude et Grandeur militaires)
#441
Derri√®re toutes les trag√©dies et com√©dies de la vie internationale, s'est d√©licieusement r√©v√©l√©e √† moi l'id√©e d'un groupement, d'une entente √©ventuelle et sublime de personnes d'√©ducation. Au point de vue intellectuel, moral, √©motif, sensuel, social, politique, et en pr√©sence des difficult√©s et des dangers sentis, cette id√©e exquise peut fournir des situations capables de faire p√Ęlir bon nombre des plus famili√®res. C'est l√† qu'il faut chercher le drame personnel de l'avenir. (Henry James)
#729
Désordre dans le corps, erreur dans l'esprit, l'un nourrissant l'autre, voilà le réel de l'imagination. (Emile Chartier, dit Alain)
#730
Je voyais donc l'imagination à sa naissance, l'imagination qui n'est que naissance, car elle n'est que le premier état de toutes nos idées. C'est pourquoi tous les dieux sont au passé. (Emile Chartier, dit Alain)
#731
L'imagination est pire qu'un bourreau chinois; elle dose la peur; elle nous la fait go√Ľter en gourmets. (Emile Chartier, dit Alain)
#1035
La culture d'une nation est le miroir o√Ļ se refl√®tent ses connaissances, ses croyances et ses traditions originales. C'est, en bref, une cl√© √† l'aide de laquelle on peut ouvrir la porte de la connaissance de son peuple et de ses institutions. Un jugement clair, reposant sur des informations exactes est, √† son tour, le vrai chemin vers l'amiti√© et la sympathie parmi les nations du monde. (Prince Fumimaro Konoye)
#1074
Le th√©√Ętre est le t√©moin de la naissance de la conscience nationale. (Habib Bourguiba, Discours)
#1106
L'imagination est plus importante que le savoir. (Albert Einstein)
#1316
Les seules ententes internationales possibles sont des ententes gastronomiques. (Alphonse Daudet)
#1408
Il est un droit supérieur à tous les autres, c'est le droit de vivre d'une collectivité nationale. Pour défendre l'existence de la nation, s'il avait fallu aller jusqu'à l'illégalité, je n'aurais pas hésité. (Aristide Briand)
#1504
Il est faux que l'égalité soit une loi de la nature. La nature n'a rien fait d'égal; sa loi souveraine est la subordination et la dépendance. (Vauvenargues, Pensées et Maximes)
#1547
Bien que je ne prévoie pas que l'énergie atomique devienne avant longtemps un grand bienfait, je dois dire que, pour l'instant, c'est une menace. Peut-être est-ce bien qu'il en soit ainsi. Cela peut intimider la race humaine et l'inciter à mettre de l'ordre dans les affaires internationales, ce qui, sans la pression de la crainte, ne s'accomplirait pas. (Einstein, Atlantic Monthly)
#1607
L'homme a √©tabli sa domination sur son environnement naturel en faisant na√ģtre un environnement artificiel; et ce monstre (...) se r√©v√®le √™tre un ma√ģtre bien plus intraitable et plus impitoyable que cet environnement naturel que les ouvrages de l'homme ont surmont√© ou √©touff√© et risquent m√™me d'an√©antir. (Arnold Toynbee, L'autre moiti√© du monde; Avant-Propos)
#1637
Ce n'est pas la crainte de la folie qui nous forcera à laisser en berne le drapeau de l'imagination. (André Breton)
#1716
Les livres font les époques et les nations, commes les époques et les nations font les livres. (Jean-Jacques Ampère, Mélanges littéraires; De l'histoire de la littérature française)
#1933
Un peuple en état de révolution est invincible. (Maximin Isnard, Assemblée nationale, 29 novembre 1791)
#1967
L'imagination est l'oeil de l'√Ęme. (Joseph Joubert, Pens√©es)
#2024
C'est l'imagination qui perd les batailles. (Joseph de Maistre, Les Soirées de Saint-Pétersburg, septième entretien)
#2160
L'homme est principalement une puissance d'action, la femme, une puissance de fascination. (Pierre Joseph Proudhon, La Pornocratie ou les femmes dans les temps modernes, chap 2)
#2184
Abolissez l'exploitation de l'homme par l'homme et vous abolirez l'exploitation d'une nation par une autre nation. (Karl Marx et Friedrich Engels, Manifeste du Parti Comm.)
#2214
Le socialisme est sans nationalit√© et il ne peut pas √™tre la propri√©t√© d'un seul pays. (Ahmed S√ČKOU TOUR√Č, La Guin√©e, l'Afrique et le socialisme in Tri-Continental n¬į14 [octobre-novembre 1969, Maspero])
#2216
[...] danser, c'est découvrir et recréer, surtout lorsque la danse est danse d'amour. C'est, en tout cas, le meilleur mode de connaissance. (Léopold Sédar Senghor, Au congrès de l'Union nationale de la jeunesse du Mali. Dakar, 1960)
#2245
La définition légale de la personne humaine est un problème d'intérêt national et universel. (Vercors, Les Animaux dénaturés, chap. 15)
#2267
La verité et la justice sont souveraines, car elles seules assurent la grandeur des nations. (Emile Zola, La Vérité en marche, M. Scheurer-Kestner)
#2583
L'intention est la r√©signation en sa forme la plus riche, o√Ļ aucun compte n'est tenu de ce qui doit √™tre perdu, seulement de ce qui doit √™tre gagn√© en persistant dans l'intention. (S√∂ren Kierkegaard)
#2587
L'indépendance, tellement vantée, est souvent un piège; tout désir peut être satisfait, toute inclination peut être suivie, tout caprice peut être nourri jusqu’à ce qu'ils se conjurent contre vous-même. (Sören Kierkegaard)
#2654
Enfin, lorsque vous √™tes intens√©ment soulev√© par ce sujet, vous ne pouvez manquer de tracer de grandes baleines dans les cieux √©toil√©s, avec des baleiniers qui les pourchassent ; de m√™me que lorsqu‚Äôelles √©taient toutes remplies de pens√©es de guerre, les nations de l‚ÄôEst virent des arm√©es en bataille dans les nuages. Ainsi, ai-je cherch√© le l√©viathan dans le ciel du Nord, autour du P√īle, dans les mille r√©volutions des √©toiles brillantes qui me l'avaient d'abord montr√©. Et, sous les cieux resplendissants antarctiques, j'ai abord√© la nef Argo et me suis joint √† la chasse de l'√©toile "C√©tus", loin au-del√† de l'extr√™me d√©ploiement de l'Hydre et du Poisson Volant. (Herman Melville)
#2713
Le style n'est rien du tout par lui-m√™me, mais la forme est l'incarnation de l'√™tre v√©ritable. O√Ļ il n'y a ni forme ni ordre, il n'y a rien. La mort est la dissolution d'un ordre. (Andr√© Suar√®s)
#2778
D'ailleurs toute nouveaut√© ayant pour condition l'√©limination pr√©alable du poncif auquel nous √©tions habitu√©s et qui nous semblait la r√©alit√© m√™me, toute conversation neuve aussi bien que toute peinture, toute musique originales, nous para√ģtra toujours alambiqu√©e et fatigante. (Marcel Proust)
#2837
Amour, tendresse, douceurs, tels sont les √©l√©ments principaux dont Dieu a form√© l'√Ęme de la femme; aimer, gu√©rir, consoler, telle est sa destination sur terre. (Hendrik Conscience, Les Drames flamands)
#2867
On dit qu'avec des cordes tressées en cheveux de femme, on peut lier aisément un énorme éléphant, et qu'avec une sifflet taillé dans un sabot de femme, le cerf de l'automne est fatalement attiré. Il faut donc redouter cette fascination et s'en garder (en luttant) contre soi-même. (Kenko, les mauvaises herbes de la paresse)
#2904
Dans cette vie nous nous effor√ßons avant tout de changer le corps de l'enfance en un autre, o√Ļ l'entendement signifie √† la m√©moire et √† l'imagination qu'elles sont presque insignifiantes. (Spinoza)
#2951
...pourquoi cette attirance étrange, cette fascination pour la vie d'un homme qui nous méprisait, moi et mes semblables? (Leonid Tsypkin)
#2984
Cette guerre n'est pas une guerre de chefs de clans, ni de princes, de dynasties ou d'ambition nationale; c'est la guerre des peuples et des causes. Nombreux sont ceux qui serviront fid√®lement, non seulement dans notre √ģle, mais dans tous les pays, sans que jamais leur nom ne soit connu, ni que leurs actes soient consign√©s par √©crit. C'est la guerre des Soldats Inconnus. (Sir Winston Churchill)
#3242
Une vérité énoncée avec de mauvaises intentions surpasse tous les mensonges de l'imagination. (William Blake)
#3354
Ce ne sont pas ceux qui sont insensibles qui font les meilleurs médecins. Ce sont ceux qui ont le plus d'imagination. (Claire de Lamirande)
#3445
On peut juger de la grandeur d'une nation par la façon dont on traite les animaux. (Ghandi)
#3653
L'amour est la victoire de l'imagination sur l'intelligence. (Bernard Werber)
#3738
‚ÄĒ Dieu a fait l'homme √† son image, disait un abb√©.
‚ÄĒ Oh! l'homme le lui a bien rendu, r√©pliqua Fontenelle.
Les nations n'ont de grands hommes que malgré elles.
(Charles Baudelaire, Mon cŇďur mis √† nu)
#3767
Un enfant prodige, c'est un enfant dont les parents ont beaucoup d'imagination. (Jean Cocteau)
#3852
Le mariage est la seule condamnation à vie qui peut être suspendue pour mauvaise conduite. (Oscar Wilde)
#3993
Le bonheur, c'est peut-être ça: l'imagination. Quand on en manque, il ne reste que les platitudes de la vie. (Henri Duvernois, Un gentleman-farmer)
#3994
L'imagination qui, d√©ployant la hardiesse de son vol, a voulu, pleine d'esp√©rance, s'√©tendre dans l'√©ternit√©, se contente alors d'un petit espace, d√®s qu'elle voit tout ce qu'elle r√™vait de bonheur s'√©vanouir dans l'ab√ģme du temps. (W. GŇďthe, Faust)
#3995
L'imagination! Elle fait plus de victimes que toutes les maladies réunies! Elle engendre des maladies! C'est une forme de folie! (Eugène O'Neill, L'étrange intermède)
#4058
Les grandes nations ont toujours agi en gangsters, les petites en prostituées. (Stanley Kubrick)
#4070
Comme l'imagination a créé le monde, elle le gouverne. (Charles Baudelaire)
#4121
La résignation est un suicide quotidien. (Honoré de Balzac)
#4238
Sans imagination, l'amour n'a aucune chance. (Romain Gary)
#4241
Il n'y a aucune connaissance de la terre qui ne commence par l'imagination. Lorsqu'elle dispara√ģt, lorsque se brise la cr√©ation par l'imaginaire, la curiosit√© s'√©vanouit avec elle et le savoir s'√©puise. (Alberoni, Francesco)
#4255
[...] qu'importe que tel ou tel besoin soit imaginaire: si rares sont les choses de la vie à ne pas tenir tout entières dans l'imagination. (Giacomo Leopardi, Pensées)
#4282
Quand on revoit quelqu'un après de longues années, il faudrait s'asseoir l'un en face de l'autre et ne rien dire pendant des heures, afin qu'à la faveur du silence la consternation puisse se savourer elle-même. (Emil Michel Cioran, De l'inconvénient d'être né)
#4501
Ce jeune musulman, √©l√®ve de Massignon, qui vint un matin me parler et que j'envoyai √† Marcel de Coppet: avec des larmes, des sanglots dans la voix, il racontait sa conviction profonde: l'Islam seul √©tait en possession de la v√©rit√© qui pouvait apporter la paix au monde, r√©soudre les probl√®mes sociaux, concilier les plus irr√©ductibles antagonismes des nations... Berdiaeff r√©serve ce r√īle √† l'orthodoxie grecque. De m√™me le catholique ou le juif, chacun √† sa religion propre. C'est au nom de Dieu qu'on se battra. Et comment en serait-il autrement, du moment que chaque religion pr√©tend au monopole de la v√©rit√© r√©v√©l√©e? Car il ne s'agit plus ici de morale; mais bien de r√©v√©lation. C'est ainsi que les religions, chacune pr√©tendant unir tous les hommes, les divisent. Chacune pr√©tend √™tre la seule √† poss√©der la V√©rit√©. La raison est commune √† tous les hommes, et s'oppose √† la religion, aux religions. (Andr√© Gide, Journal)
#4563
La vie a plus d'imagination que n'en portent nos rêves. (Ridley Scott)
#4581
Le génie c'est 1% d'imagination et 99% de transpiration. (T. Edisson)
#4660
Je crois que la vérité est parfaite pour les mathématiques, la chimie, la philosophie, mais pas pour la vie. Dans la vie, l'illusion, l'imagination, le désir, l'espoir comptent plus. (Ernesto Sabato)
#4691
Votre engagement aura une portée internationale qui encouragera d'autres pays à suivre l'exemple. (Jack Lang)
Commentaire : Lettre de félicitations adressée à Elton John et son mari, Davis Furnish, décembre 2005.
#4715
L'intelligence est le moteur de toutes les nations, le conducteur de toutes les armées, l'artillerie de toutes les guerres. Sans l'intelligence, l'imbécillité elle-même n'aurait pas de signification. (Giovanni Papini, Visages découverts)
#7763
Bérénice aimait, d'une de ces avenues, dont elle oubliait toujours l'ordre de succession, se jeter dans une rue traversière et gagner l'avenue suivante, comme elle aurait quitté une reine pour une fille, un roman de chevalerie pour un conte de Maupassant. Chemins vivants qui menaient ainsi d'un domaine à l'autre de l'imagination [...] ( Louis Aragon, Aurélien )
#4865
Le démon ne peut rien sur la volonté, très peu sur l'intelligence et tout sur l'imagination. (Joris-Karl Huysmans, L'Oblat)
#4927
Celui qui souffre seul, souffre surtout par imagination; mais l'√Ęme dompte ais√©ment la souffrance, quand sa douleur a des camarades d'√©preuve. (William Shakespeare, Le roi Lear)
#4934
Tout journal, de la première ligne à la dernière, n'est qu'un tissu d'horreurs. Guerres, crimes, vols, impudicités, tortures, crimes des princes, crimes des nations, crimes des particuliers, une ivresse d'atrocité universelle.
Et c'est de ce d√©go√Ľtant ap√©ritif que l'homme civilis√© accompagne son repas de chaque matin. Je ne comprends pas qu'une main pure puisse toucher un journal sans une convulsion de d√©go√Ľt. (Charles Baudelaire, Journaux intimes; CIII)
#7525
Ainsi dans notre accident du beau, on oublie la laideur. Celle-ci peut être aussi importante que la beauté. Car dans le monde occidental, la laideur se résume par déni, faute de notre rationalité et de notre conformisme.(Claude DAMIEN, Artiste Plasticien, Presse internationale)


#7560
Qu'une nation ne fasse aucun effort, si elle veut, pour son bonheur, mais qu'elle ne travaille pas elle-même à sa ruine. (La Boétie)
#5019
Les nations, comme les hommes, meurent d'imperceptibles impolitesses. C'est à leur façon d'éternuer ou d'éculer leurs talons que se reconnaissent les peuples condamnés. (Jean Giraudoux, La guerre de Troie n'aura pas lieu (1935), II, 13, Ulysse)
#5143
Il n'existe pas de bouclier contre le mensonge. Ni la crainte des dieux ni la damnation n'ont jamais empêché le mensonge ou le parjure. (François Cavanna, Le hun blond)
#5335
Nous avons l'imagination du doute. (Antoine Riboud)
#5358
Et le Poète aussi est avec nous, sur la chaussée des hommes de son temps.
Allant le train de notre temps, allant le train de ce grand vent.
Son occupation parmi nous: mise en clair des messages. Et la réponse en lui donnée par l'illumination du coeur.
Non point l'écrit, mais la chose même. Prise en son vif et dans son tout.
Conservation non des copies, mais des originaux. Et l'écriture du poète suit le procès-verbal. (Saint-John Perse, Vents, 6)
#5177
Il est étrange que la pensée, qui transforme la surface de la terre, détruit et construit les nations, et découvre de nouveaux univers au fond de l'immensité inconcevable de l'espace, s'élabore en nous sans consommer une quantité mesurable d'énergie. (Alexis Carrel, L'homme cet inconnu)
#5201
Le danger, c'est quand on se met à composer sa vie comme une oeuvre d'art. Le danger, c'est quand l'imagination n'écoute plus que sa propre poésie... (Madeleine Monette, Amandes et melon)
#5202
"Mais Etienne, quittant le chemin de Vandame, débouchait sur le pavé.A droite,
il apercevait..., et dont la germination allait faire bient√īt √©clater la terre"

Commentaire : (Emile Zola)
#5447
Il faudra que l'humanité crée une langue internationale; sa grammaire sera si simple qu'on pourra l'apprendre en quelques heures; il n'y aura qu'une seule déclinaison et une seule conjugaison; il n'y aura point d'exceptions ni irrégularités et les mots dériveront les uns des autres au moyen d'affixes. (20 novembre 1629. Lettre de René DESCARTES à son ami, le Père Mersenne)
#5448
L'esp√©rantisme a toujours eu pour objectif de rapprocher les hommes par-del√† leurs diff√©rences raciales, culturelles et linguistiques et j'estime que, dans le monde troubl√© et dangereux qui est le n√ītre, cette philosophie doit plus que jamais pr√©valoir. L'esp√©ranto, consid√©r√© comme langue auxiliaire et respectant les langues et cultures nationales, me para√ģt avoir fait les preuves de son utilit√© comme le reconnaissent d'ailleurs de nombreux organismes internationaux. (Mme Mich√®le Alliot-Marie)
#5450
Ce sont des idiomes existants qui, en se m√™lant, fournissent l'√©toffe [de l'esp√©ranto]. Il ne faut pas faire les d√©daigneux; si nos yeux [...] pouvaient en un instant voir de quoi est faite la langue de Racine et de Pascal, ils apercevraient un amalgame tout pareil. [...] Il ne s'agit pas, on le comprend bien, de d√©poss√©der personne, mais d'avoir une langue auxiliaire commune, c'est-√†-dire √† c√īt√© et en sus du parler indig√®ne et national, un commun truchement volontairement et unanimement accept√© par toutes les nations civilis√©es du globe. (Michel Br√©al)
#5451
Il est temps déjà que les diverses nations comprennent qu'une langue neutre pourra devenir pour leurs cultures un véritable rempart contre les influences monopolisatrices d'une ou deux langues seulement, comme ceci apparait maintenant toujours plus évident. Je souhaite sincèrement un progrès plus rapide de l'espéranto au service de toutes les nations du monde. (Vigdis Finnbogadottir)
#5473
Il voulait que les sujets de nos prix d'√©loquence ne fussent plus, comme ils l'ont √©t√© durant pr√®s d'un si√®cle, des textes de sermons, mais qu'on les consacr√Ęt √† l'√©loge des hommes c√©l√®bres qui ont honor√© la nation par leurs talents et par leurs vertus. (Jean le Rond d' Alembert, Eloges, abb√© de Saint-Pierre)
#5707
Dictateur. Chef d'une nation qui préfère la pestilence du despotisme à la plaie de l'anarchie. (Ambrose Gwinett Bierce, Le Dictionnaire du Diable)
#5710
Frontières: En géographie politique, ligne imaginaire entre deux nations, séparant les droits imaginaires de l'une des droits imaginaires de l'autre. (Ambrose Gwinett Bierce, Le Dictionnaire du Diable)
#5714
Paix. Dans les affaires internationales, période de duperie entre deux périodes de combats. (Ambrose Gwinett Bierce, Le Dictionnaire du Diable)
#5749
L'économisme déresponsabilise et démobilise en annulant le politique et en imposant tout une série de fins [objectifs] indiscutées, la croissance maximale, l'impératif de compétitivité, l'impératif de productivité et, du même coup, un idéal humain, que l'on pourrait appeler l'idéal FMI (Fond Monétaire International). (Pierre Bourdieu)
#5789
A Gaza, nous avons vu comment les colonies accaparent le front de mer, les arbres, l'eau, tandis que les r√©fugi√©s des camps croupissent dans une mis√®re d'autant plus insupportable qu'elle c√ītoie l'opulence. Nous avons employ√© un mot pour d√©signer cette discrimination: apartheid. (Jos√© Bov√©, La pens√©e coloniale de Taguieff et de ses amis)
#5828
L'√©loquence, l'amour des lettres et des beaux-arts, la philosophie, peuvent seuls faire d'un territoire une patrie, en donnant √† la nation qui l'habite les m√™mes go√Ľts, les m√™mes habitudes et les m√™mes sentiments. (Sta√ęl, De la litt√©rature)
#5903
Tous ceux qui veulent transformer la société en dehors de la conquête du pouvoir par le prolétariat organisé en parti de classe, par une série, une succession de réformes effectuées dans la société bourgeoise, relèvent du socialisme bourgeois. (Adéodat Compère-Morel - Encyclopédie socialiste, syndicale et coopérative de l'Internationale ouvrière)
#5904
La concentration capitaliste provoque la concentration ouvrière et son organisation en parti de classe pour conquérir le pouvoir politique en vue de la transformation sociale. Les forces productives colossales de la société capitaliste ont rendu la société socialiste possible, inévitable même. Cette transformation se produit dans et par la lutte des classes, engendrée fatalement par le régime capitaliste lui-même. L’action du prolétariat révolutionnaire est nécessaire pour effectuer cette transformation. Toute lutte des classes est accompagnée d’une lutte politique, d’une lutte pour la conquête du pouvoir. (Adéodat Compère-Morel - Encyclopédie socialiste, syndicale et coopérative de l'Internationale ouvrière)
#5905
Aujourd'hui, socialisme, collectivisme, communisme, sont des termes équivalents, sinon identiques. Les socialistes de toutes les écoles admettent, comme base de leurs conception sociale, la propriété commune des moyens de production (sol, sous-sol, usines, chemins de fer, fabriques, etc.. On n'est socialiste qu'à cette condition. (Adéodat Compère-Morel - Encyclopédie socialiste, syndicale et coopérative de l'Internationale ouvrière)
#5906
[Le socialisme] a besoin de la pensée vraiment libre, libre de tous les préjugés religieux et capitalistes, pour soulever les nations qui travaillent contre les oligarchies qui les exploitent et qui vivent en parasites. Il a besoin des hommes qui pensent librement sur tous les problèmes de la vie. Car le socialisme, c'est l'émancipation intégrale de l'homme. (Adéodat Compère-Morel - Encyclopédie socialiste, syndicale et coopérative de l'Internationale ouvrière)
#6008
L'un des pires démons de la civilisation technologique est la soif de croissance, laquelle est attirée par d'innombrables facteurs institutionnels, allant du prestige international à la promotion immobilière et à d'autres formes de publicités commerciales. (René Dubos, Les dieux de l'écologie)
#6015
Le nationalisme est une maladie infantile. C'est la rougeole de l'humanité. (Albert Einstein)
#6124
Celui qui souffre seul, souffre surtout par imagination, en pensant aux destin√©es privil√©gi√©es, aux √©clatants bonheurs qu'il laisse derri√®re lui; mais l'√Ęme dompte ais√©ment la souffrance, quand sa douleur a des camarades d'√©preuve. (William Shakespeare, Le roi Lear)
#6148
Les illusions nous rendent le service de nous épargner des sentiments pénibles et de nous permettre d'éprouver à leur place des sentiments de satisfaction. Aussi devons-nous nous attendre à ce qu'elles en viennent un jour à se heurter contre la réalité, et le mieux que nous ayons à faire, c'est d'accepter leur destruction sans plaintes ni récriminations. (Sigmund Freud, Considérations actuelles sur la guerre et sur la mort)
#6177
Plusieurs choses nous semblent plus grandes par imagination que par effet. (Michel de Montaigne, Essais 2.6)
#6190
Plus un gouvernement est injuste, et plus les grands sont insolents et fastueux; ils se vengent sur le pauvre des avanies qu'ils essuient souvent eux-m√™mes; ils masquent leur esclavage et leur petitesse r√©elle, sous le vain appareil de la magnificence. Une cour brillante annonce toujours une nation mis√©rable, et des grands qui se ruinent pour ne le point para√ģtre. (Paul-Henri, baron d'Holbach, La morale universelle)
#6260
Ce n'est pas seulement l'intérêt qui fait s'entre-tuer les hommes. C'est aussi le dogmatisme. Rien n'est aussi dangereux que la certitude d'avoir raison. Rien ne cause autant de destruction que l'obsession d'une vérité considérée comme absolue. Tous les crimes de l'histoire sont des conséquences de quelque fanatisme. Tous les massacres ont été accomplis par vertu, au nom de la religion vraie, du nationalisme légitime, de la politique idoine, de l'idéologie juste; bref au nom du combat contre la vérité de l'autre, du combat contre Satan. (François Jacob, Le jeu des possibles)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.