Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#268
Un ami dans la vie est trÚs bien; deux, c'est beaucoup; trois, c'est à peine possible. L'amitié nécessite un certain parallélisme dans la vie, une communauté de pensée, une rivalité de but. (Henry Brooks Adams)
#556
... il est de nécessité que tout homme apprenne à lire et à écrire avant d'apprendre à penser. Tout langage est d'abord ramage et gazouillement, comme des oiseaux. (Emile Chartier [Alain])
#1505
Ce n'est pas la grande prĂ©occupation de l'Ă©galitĂ© qui crĂ©e la douceur et l'affabilitĂ© des mƓurs. La meilleure base de la bontĂ©, c'est l'admission d'un ordre provisoire, oĂč tout a sa place et son rang, son utilitĂ©, sa nĂ©cessitĂ© mĂȘme. Les hommes ne sont pas Ă©gaux, les races ne sont pas Ă©gales. (Joseph-Ernest Renan, Dialogues et Fragments philosophiques)
Commentaire : tirée de la préface
#2073
Il faut ĂȘtre bien dĂ©nuĂ© d'esprit, si l'amour, la malignitĂ©, la nĂ©cessitĂ© n'en font pas trouver. (La BruyĂšre, les CaractĂšres)
#2556
... rien ne dégrise mieux la conscience que la méditation des nécessités diverses qui l'encadrent et la légalisent... (Vladimir Jankélévitch)
#4253
Ce n'est point nécessité qu'il y ait du sang et des morts dans une tragédie; il suffit que l'action en soit grande, que les acteurs en soient héroïques, que les passions y soient excitées, et que tout s'y ressente de cette tristesse majestueuse qui fait tout le plaisir de la tragédie. (Jean Racine, Bérénice [Préface])
#4461
La difficulté de réussir ne fait qu'ajouter à la nécessité d'entreprendre (Beaumarchais)

#7718
On est orgueilleux par nature, modeste par nécessité. (Pierre Reverdy, En vrac)
#5172
Un honnĂȘte homme ne saute Ă  la gorge d'un autre qu'en cas de nĂ©cessitĂ© urgente. (Alexandre Soukhovo-Kobyline, L'affaire)
#5372
Je ne crois point, au sens philosophique du terme, à la liberté de l'homme. Chacun agit non seulement sous une contrainte extérieure, mais aussi d'aprÚs une nécessité intérieure. (Albert Einstein, Comment je vois le monde)
#5540
Jamais les hommes ne font le bien que par nĂ©cessitĂ©; mais lĂ  oĂč chacun, pour ainsi dire, est libre d'agir Ă  son grĂ© et Ă  s'adonner Ă  la licence, la confusion et le dĂ©sordre ne tardent pas Ă  se manifester de toutes parts. (Machiavel, le Prince)
#5618
Quand il me faut mener Ă  bien une tĂąche que j'ai assumĂ©e par nĂ©cessitĂ© ou par goĂ»t, Ă  peine m'y suis-je attaquĂ©, que tout me semble important, tout me sĂ©duit, sauf elle. (Emil Michel Cioran, De l'inconvĂ©nient d'ĂȘtre nĂ©)
#5732
Oui, je le sais, la faim est une porte basse:
Et, par nécessité lorsqu'il faut qu'il y passe,
Le plus grand est celui qui se courbe le plus.
(Victor Hugo, Ruy Blas)
#5740
Le Français est rarement aimable de premier jet; on dirait toujours qu'il est aimable par ordre, par calcul. Si, par exemple, il voit la nĂ©cessitĂ© d'ĂȘtre, Ă  l'encontre de l'ordinaire, fantaisiste, original, la fantaisie la plus absurde et le plus artificielle revĂȘt chez lui des formes admises d'avance et depuis longtemps ramenĂ©es au rang des banalitĂ©s. À l'Ă©tat naturel, le Français ressort au positivisme le plus bourgeois, le plus ennuyeux, le plus plat. C'est, somme toute, l'ĂȘtre le plus ennuyeux qui soit au monde. (Fiodor M. DostoĂŻevsky, Le Joueur)
#5747
Ce qui est en jeu, aujourd'hui, c'est la reconquĂȘte de la dĂ©mocratie contre la technocratie: il faut en finir avec la tyrannie des "experts", style Banque mondiale ou F.M.I., qui imposent sans discussion les verdicts du nouveau LĂ©viathan (les "marchĂ©s financiers", et qui n'entendent pas nĂ©gocier mais "expliquer"; il faut rompre avec la nouvelle foi en l'inĂ©vitabilitĂ© historique que professent les thĂ©oriciens du libĂ©ralisme; il faut inventer les nouvelles formes d'un travail politique collectif capable de prendre acte des nĂ©cessitĂ©s, Ă©conomiques notamment (ce peut ĂȘtre la tache des experts , mais pour les combattre et, le cas Ă©chĂ©ant, les neutraliser. (Pierre Bourdieu, Discours aux cheminots grĂ©vistes)
#5752
Je pense Ă  ce que l'on a appelĂ© "le retour de l'individualisme", sorte de prophĂ©tie auto-rĂ©alisante qui tend Ă  dĂ©truire les fondements philosophiques du welfare state et en particulier la notion de responsabilitĂ© collective (dans l'accident de travail, la maladie ou la misĂšre), cette conquĂȘte fondamentale de la pensĂ©e sociale (et sociologique). Le retour Ă  l'individu, c'est aussi ce qui permet de "blĂąmer la victime", seule responsable de son malheur, et de lui prĂȘcher la self help, tout cela sous le couvert de la nĂ©cessitĂ© inlassablement rĂ©pĂ©tĂ©e de diminuer les charges de l'entreprise. (Pierre Bourdieu)
#5848
Parler est une source d'erreurs, peut-ĂȘtre aussi de quelques vĂ©ritĂ©s. La parole a des ailes. Elle porte oĂč l'on n'irait pas. NĂ©cessitĂ© de discourir, nĂ©cessitĂ© d'en trop dire, de surabonder. (Joseph Joubert, Carnets t.1)
#6092
Le Communisme - qu'il faut se garder de confondre avec "le Parti Communiste" - est une doctrine sociale qui, basĂ©e sur l'abolition de la propriĂ©tĂ© individuelle et sur la mise en commun de tous les moyens de production et de tous les produits, tend Ă  substituer au rĂ©gime capitaliste actuel une forme de sociĂ©tĂ© Ă©galitaire et fraternelle. Il y a deux sortes de communisme: le communisme autoritaire qui nĂ©cessite le maintien de l'État et des Institutions qui en procĂšdent et le communisme libertaire qui en implique la disparition. (SĂ©bastien Faure, EncyclopĂ©die anarchiste: article "Communisme")
#6132
La paix universelle se réalisera un jour non parce que les hommes deviendront meilleurs mais parce qu'un nouvel ordre, une science nouvelle, de nouvelles nécessités économiques leur imposeront l'état pacifique. (Anatole France, Sur la pierre blanche)
#6155
A dire vrai, les devoirs envers l'Etat sont ceux que j'ai mis le plus de temps et eu le plus de mal à apprendre. Je suis resté longtemps à leur égard dans cette confiance naïve de l'enfant qui s'imagine que son chocolat du matin arrive tout chaud quotidiennement sur sa table, en vertu de quelque nécessité cosmique. Il est bon, pour l'éducation de l'enfant, que, par quelque perturbation familiale, son chocolat, de temps à autre, soit renversé. La peur de ne plus avoir de chocolat du tout est salutaire. (André Gide, Journal 1889-1939)
#6321
Celui qui ne sait point recourir Ă  propos Ă  la plaisanterie, et qui manque de souplesse dans l'esprit, se trouve trĂšs souvent placĂ© entre la nĂ©cessitĂ© d'ĂȘtre faux ou d'ĂȘtre pĂ©dant, alternative fĂącheuse Ă  laquelle un honnĂȘte homme se soustrait, pour l'ordinaire, par de la grĂące et de la gaietĂ©. (SĂ©bastien Chamfort, Maximes et pensĂ©es)
#6357
Penser de façon complexe est pertinent dans les cas, (presque tous), oĂč nous rencontrons la nĂ©cessitĂ© d'articuler, de relationner, de contextualiser. Penser de façon complexe est pertinent chaque fois qu'il faut penser. Lorsqu'on ne peut rĂ©duire le rĂ©el ni Ă  la logique, ni Ă  l'idĂ©e. Lorsqu'on ne peut ni ne doit rationaliser. Lorsque nous cherchons Ă  dĂ©passer ce qui est dĂ©jĂ  connu. (Edgar Morin, Éduquer pour l'Ăšre planĂ©taire)
#6445
La nécessité donne de l'industrie, et souvent les inventions les plus utiles ont été dues aux hommes les plus misérables. (Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virginie)
#6566
Un signe certain d'un esprit lourd, c'est de s'occuper longtemps du soin du corps, comme de s'exercer longtemps, de boire longtemps, de manger longtemps, et de donner beaucoup de temps aux autres nĂ©cessitĂ©s corporelles. Toutes ces choses ne doivent pas ĂȘtre le principal, mais l'accessoire de notre vie, et il ne les faut faire que comme en passant: toute notre application et toute notre attention doivent ĂȘtre pour notre esprit. (ÉpictĂšte, PensĂ©es - LXVII)
#6880
Ambitieux par vanité, laborieux par nécessité, mais paresseux... Avec délices! (Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais, Le Mariage de Figaro)
#6756
Nécessité n'a point de lois. (L'Académie française)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrançais.com | Tous droits réservés.