Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#28
La misère de l'homme ne consiste pas seulement dans la faiblesse de sa raison, l'inquiétude de son esprit, le trouble de son coeur; elle se voit encore dans un certain fond ridicule des affaires humaines. Les révolutions surtout découvrent cette insuffisance de notre nature: si vous les considérez dans l'ensemble, elles sont imposantes; si vous pénétrez dans le détail, vous apercevez tant d'ineptie et de bassesse, tant d'hommes renommés qui n'étaient rien, tant de choses dites l'oeuvre du génie, qui furent l'oeuvre du hasard, que vous êtes également étonné et de la grandeur des conséquences et de la petitesse des causes. (Chateaubriand, Pensées et Premières Poésies)
#60
Nommer un objet, c'est supprimer trois quarts de la puissance du poème qui est faite du bonheur de deviner peu à peu ; le suggérer, voilà le rêve. (Mallarmé)
#164
De tous les arts qui recherchent la renommée, celui de l'acteur est le plus incertain. L'acteur seul redoute les arrêts du temps. Son souvenir n'est perpétué que par une faible tradition. (Sheridan, Monodie sur la mort de Garrick)
#240
Chacun de dit ami: mais fou qui s'y repose;
Rien n'est plus commun que le nom,
Rien n'est plus rare que la chose. (Jean de La Fontaine, Parole de Socrate)
#247
Les monomaniaques de tout poil, les gens qui sont possédés par une seule idée m'ont toujours spécialement intrigué, car plus un esprit se limite, plus il touche par ailleurs à l'infini. (Stefan Zweig)
#266
Heureux, tu compteras des amitiés sans nombre,
Mais adieu les amis, si le temps devient sombre. (François Ponsard, l'honneur et l'argent)
#300
Ton amitié m'a souvent fait souffrir;
Sois mon ennemi, au nom de l'amitié. (William Blake)
#441
Derrière toutes les tragédies et comédies de la vie internationale, s'est délicieusement révélée à moi l'idée d'un groupement, d'une entente éventuelle et sublime de personnes d'éducation. Au point de vue intellectuel, moral, émotif, sensuel, social, politique, et en présence des difficultés et des dangers sentis, cette idée exquise peut fournir des situations capables de faire pâlir bon nombre des plus familières. C'est là qu'il faut chercher le drame personnel de l'avenir. (Henry James)
#448
Si de Noé l'un des enfants maudits
De son seigneur perdit la sauvegarde,
Ce ne fut point pour avoir, comme on dit,
Surpris son père en posture gaillarde,
Mais c'est qu'ayant fait cacher sa guilbarde
Au fond de l'arche, en guise de relais,
Il en tira cette espèce bâtarde,
Qu'on nomme gens de robe et de palais.
Commentaire : Jean-Baptiste Rousseau, Epigrammes.
#536
Ce qui doit faire la gloire et la fierté d'une bibliothèque, ce n'est pas la quantité d'ouvrages rares qu'elle contient, éditions du XVIe siècle ou manuscrits du Xe, mais le nombre de livres lus par le peuple, le nombre de nouveaux lecteurs, la rapidité du service, le nombre de livres prêtés, le nombre d'enfants gagnés à la lecture et fréquentant la bibliothèque. (Lénine)
#590
C'est bonhomme
Qu'on me nomme;
Ma gaieté, c'est mon trésor,
Et Bonhomme vit encor. (Gustave Nadaud, le Bonhomme)
#717
Combien j'aime la tendresse des rythmes, c'esr du charme sans nom, soupirer et vivre avec les génies que fit Dieu. La création n'est belle que parce qu'on la peut chanter. (Charles-Louis Philippe)
#750
Là se perdent ces noms de maîtres de la terre
Et tombent avec ceux d'une chute commune
Tous ceux que leur fortune
Faisait leurs serviteurs. (Malherbe, Ĺ’uvres, livre VI)
#774
Un peu d'inactitude peut parfois Ă©viter de nombreuses explications. (Hector Hugh Munro [Saki])
#864
Les plus irréparables sottises sont celles que l'on commet au nom des principes. Les plus dangereuses erreurs, celles ou la proportion de vérité reste assez forte pour qu'elles trouvent un chemin jusqu'au coeur de l'homme. (Georges Bernanos)
#888
Ces plaisirs qu'on nomme, à la légère, physiques. (Sidonie Gabrielle Colette [dite Colette])
#890
Cette grande augmentation dans la quantité d'ouvrage qu'un même nombre de bras est en état de fournir grâce à la division du travail est due à trois circonstances différentes: premièrement, à un accroissement d'habileté dans chaque ouvrier individuellement; deuxièmement, à l'économie du temps qui se perd ordinairement quand on passe d'une espèce d'ouvrage à une autre; et troisièmement enfin, à l'invention d'un grand nombre de machines qui facilitent et abrègent le travail et qui permettent à un homme de reprendre la tâche de plusieurs... (A. Smith)
#942
La réputation d'un mathématicien repose sur le nombre defaux calculs qu'il a donnés. (Abram Besicovitch)
#1014
Si l'idée embrassant la force engendra les mondes, la joie d'être engendra l'idée. C'est parce que l'Infini conçut en lui-même une joie innombrable que les mondes et les univers naissance. (Aurobindo, la joie d'être)
#1113
La démocratie dont je suis partisan, c'est elle qui donne à tous les mêmes chances de réussite, selon la capacité de chacun. Celle que je repousse, c'est celle qui prétend remettre au nombre l'autorité qui appartient au mérite. (Henry Ford, Ma vie et mon œuvre)
#1139
Avec la gloire, je deviens de plus en plus stupide, ce qui, je le reconnais, est un phénomène très courant. (Albert Einstein)
#1245
Un dictateur n'est qu'une fiction. Son pouvoir se dissémine en réalité entre de nombreux sous-dictateurs anonymes et irresponsables dont la tyrannie et la corruption deviennent bientôt insupportables. (Gustave Le Bon, Hier et Demain)
#1316
Les seules ententes internationales possibles sont des ententes gastronomiques. (Alphonse Daudet)
#1339
Mon Dieu
Quel effroi ton nom m'inspire!
Aux flammes de ta splendeur,
Je m'anéantis comme l'or au creuset!
Je fuis devant toi pour me cacher. (France Vodnik, le Combat avec Dieu)
#1379
Un poème jamais ne valut un dîner. (Joseph Berchoux, la Gastronomie)
#1435
L'autonomie du sujet n'est pas l'indépendance de l'individu (comme l'atteste chez kant, La critique des morales du bonheur, menée justement au nom du principe d'autonomie), elle suppose que je ne cherche à me constituer comme "source de moi-même" qu'en m'arrachant... à l'immédiatement égoïste des penchants (individualité) et en m'ouvrant à l'altérité du genre humain. (Alain Renaut)
#1436
La visée de l'autonomie suppose l'ouverture à l'autre, donc la communication. (Alain Renaut)
#1438
La subjectivité, telle qu'elle émerge avec l'humanisme moderne se définit par deux propriétés: l'auto-réflexion (la transparence à soi) et l'autofondation ou si l'on préfère l'autonomie, le fait de se donner à soi-même la loi de son agir. (Alain Renaut)
#1502
Le résultat le plus précieux de l'éducation est peut-être d'arriver à faire ce qu'il faut — bon gré, mal gré — au moment voulu. C'est la première leçon qu'il faudrait apprendre, mais si tôt que commence le dressage de l'homme, c'est probablement la dernière leçon qu'il sache à fond. (Thomas H. Huxley, Bonne économie domestique)
#1654
Croire qu'en dehors de nous le monde et la matière sont inanimés est une erreur de perception. Nous sommes tellement repliés sur nous-mêmes, tellement enfermés dans nos habitudes que nous ne savons plus voir. L'univers entier est tissé d'esprits qui peuvent agir, reliés les uns aux autres par un phénomène de résonance cosmique. C'est nous qui nous croyons isolés, séparés. L'univers ne se sent pas séparé. IL EST. (Jean-Paul Bourre, Préceptes de vie issus de la sagesse amérindienne)
#1656
Penser scientifiquement, c'est se placer dans le champ épistémologique intermédiaire entre théorie et pratique, entre mathématiques et expérience. Connaître scientifiquement une loi naturelle, c'est la connaître à la fois comme phénomène et comme noumène. (Gaston Bachelard, La philosophie du non)
#1747
Hélas! nous n'avons plus l'estomac de nos pères. (Joseph Berchoux, La Gastronomie, chant I)
#1819
L'Académie assurément
Choisit un prince de l'Eglise
Pour l'absoudre de la sottise
Qu'elle va faire en le nommant. (Anonyme)
#1822
Quand pour s'unir à vous Alcipe se présente
Pourquoi tant crier haro?
Dans le nombre quarante
Ne faut-il pas un zéro? (Edmé Boursault)
Commentaire : contre La Bruyère avant son élection à l'Académie en 1693.
#1824
Mieux vaudrait après votre mort, une méchante épitaphe que, de votre vivant, un mauvais renom. (Shakespeare, Hamlet)
#1905
La chute des civilisations est le plus frappant et en même temps le plus obscur de tous les phénomènes de l'histoire. (Joseph Arthur de Gobineau, Essai sur l'inégalité des races humaines)
#1935
[...] l'art d'en faire les couronnes
N'est pas su de toutes personnes;
Et trois ou quatre seulement
Au nombre desquels on me range,
Peuvent donner une louange
Qui demeure Ă©ternellement.
(François de Malherbe, Odes)
#1951
Là se perdent ces noms de maîtres de la terre
Et tombent avec eux d'une chute commune
Tous ceux que leur fortune
Faisait leurs serviteurs.
(François de Malherbe, Oeuvres, Livre VI)
#2040
Chaque objet est le miroir de tous les autres. (Maurice Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception, première partie, Le corps)
#2125
On ne peut offrir que le moi. Sinon, tout ce qu’on nomme offrande n’est pas autre chose qu’une étiquette posée sur une revanche du moi. (Simone Weil)
#2135
La douleur et la mort sont moins involontaires
Que le choix du désir. (Anna de Noailles, Le Coeur innombrable, I, Le baiser)
#2136
Il n'est rien de réel que le rêve et l'amour. (Anna de Noailles, Le Coeur innombrable, IV, Chanson du temps opportun)
#2157
La grande découverte du XVIIIe siècle, c'est [...] celle du phénomène de la mémoire. (Georges Poulet, Etudes sur le temps humain, introduction)
#2182
L'expérience, nom dont les hommes baptisent leurs erreurs. (Oscar Wilde, Le portrait de Dorian Gray)
#2191
Pauvres paysans, pauvre royaume. (François Quesnay, Maximes générales du gouvernement économique d'un royaume agricole, maxime XX note)
#2195
Il y avait des graines terribles sur la planète du petit prince... c'étaient les graines de baobabs. Le sol de la planète en était infesté. Or un baobab, si l'on s'y prend trop tard, on ne peut jamais plus s'en débarasser. Il encombre toute la planète. Il la perfore de ses racines. Et si la planète est trop petite, et si les baobabs sont trop nombreux, ils la font éclater. (Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince)
#2255
Il y avait en Westphalie, dans le château de monsieur le baron de Thunder-ten-tronckh, un jeune garçon à qui la nature avait donné les moeurs les plus douces. Sa physionomie annonçait son âme. Il avait le jugement assez droit, avec l'esprit le plus simple; c'est, je crois, pour cette raison qu'on le nommait Candide. (Voltaire, Candide ou l'optimisme)
#2291
L’important, c’est que de la vérité affecte le nom propre, que les noms communs aient puissance de nom propre, et qu’Untel renvoie sensiblement à de la vérité. (Philippe Beck)
#2297
Étrange erreur d’un homme qui ne savait point encore que l’orgueil n’a rien en propre, n’est que le nom donné à l’âme qui se dévore elle-même. (Georges Bernanos)
#2305
Pour beaucoup de niais vaniteux que la vie déçoit, la famille reste une institution nécessaire, puisqu’elle met à leur disposition, et comme à portée de la main, un petit nombre d’êtres faibles, que le plus lâche peut effrayer. Car l’impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d’autrui. (Georges Bernanos)
#2314
Le nombre est infini des hommes-enfants qui croient souffrir sans mesure, et qui souffrent, en réalité, fort peu. Le nombre est infini de ceux qui s’imaginent posséder la Foi, et dont la foi ne soulèverait pas un grain de poussière. Pour ce qui est de l’Espérance et de l’Amour, quels mots ont été plus prostitués? (Léon Bloy)
#2473
C'est pour le moins un sort pénible que d'être ce que nous appelons hautement cultivé et de ne pas en jouir: d'assister au grand spectacle de la vie et de ne jamais se délivrer de son être borné, affamé, grelottant – de ne jamais être pleinement possédé par cette gloire que nous contemplons, de ne jamais sentir notre conscience se transformer en ravissement dans la vigueur d'une pensée, l'ardeur d'une passion, l'énergie d'une action, mais de rester toujours un érudit sans inspiration, ambitieux et timide, scrupuleux et de vues obscures.
Comme son nom ne l'indique pas, il s'agit d'une femme dont l'oeuvre est archi connue des anglophones; beaucoup moins des français d'aujourd'hui et bien à tort: Proust fut un fervent lecteur d'Adam Bède! (George Eliot)
#2493
Tant de choses nous Ă©chappent. Nous ne savons que donner un nom Ă  des souffrances que nous sommes incapables d'arrĂŞter. (Julien Green)
#2530
les noms des hommes ont une importance inouĂŻe, une importance qui leur Ă©chappe, parce qu'elle est au-dessus de leur intelligence. Leur nom parle leur ĂŞtre; c'est leur substance qui se trahit. (Ernest Hello)
#2641
Qui sait, c'est peut-être au nom de cette vieille douleur qu'on commence à écrire. Du fond de cette douleur. Que l'écriture nuance et transforme, mais ne guérit pas, tout en faisant de l'homme ce qu'il est. (Vladimir Makanine)
#2662
L'habitude, la croyance et la présomption nous causent plus de torts que le hasard ou les phénomènes naturels. (Montaigne)
#2724
Je crois que nous avons plus d'idées que de mots; combien de choses senties qui ne sont pas nommées! (Denis Diderot, Pensées philosophiques)
#2754
Chacun sait qu'il y a de nos jours, deux littératures: la mauvaise, qui est proprement illisible (on la lit beaucoup). Et la bonne qui ne se lit pas. C'est ce que l'on a appelé, entre autres noms, le divorce de l'écrivain et du public. (Jean Paulhan)
#2779
Nous sommes très longs à reconnaître dans la physionomie particulière d'un nouvel écrivain le modèle qui porte le nom de « grand talent » dans notre musée des idées générales. Justement parce que cette physionomie est nouvelle, nous ne la trouvons pas tout à fait ressemblante à ce que nous appelons talent. (Marcel Proust)
#2796
Je ne comprenais pas alors ce qu’est la renommée, cette entreprise publique de destruction d'une personne en train de se construire, sur le chantier duquel la foule fait irruption en déplaçant toutes les pierres. (Rainer Maria Rilke)
#2797
Non, non , il est impossible en ce monde de rien imaginer, pas même la moindre chose. Tout se compose d'un tel nombre de détails uniques qu'on ne peut rien prévoir. Quand on imagine les choses, on passe par-dessus les détails et on ne remarque pas qu'ils sont absents, tant on se dépêche. Mais les réalités sont lentes et incroyablement circonstanciées. (Rainer Maria Rilke)
#2798
Mais la vie elle-même n'est difficile qu'à force de simplicité. Elle n'est faite que d'un petit nombre de choses d'une grandeur à laquelle nous n'accédons pas. (Rainer Maria Rilke)
#2849
Fragilité, ton nom est femme! (Shakespeare, Hamlet)
#2863
La terre et la mer produisent un grand nombre d'animaux féroces, mais la femme est la grande bête féroce entre toutes. (Ménandre)
#2927
Après trente ans, on voit vraiment ce que l'on vaut, parce que les plus jeunes arrivent. Jusque vers les trente ans, il faut batailler avec les anciens, et l'entreprise est plus commode. Nous sommes juges et bourreaux au nom de la force irrésistible de la croissance, qui veut, elle aussi, un peu de soleil pour fleurir. (Giovanni Papini, Un homme fini)
#2984
Cette guerre n'est pas une guerre de chefs de clans, ni de princes, de dynasties ou d'ambition nationale; c'est la guerre des peuples et des causes. Nombreux sont ceux qui serviront fidèlement, non seulement dans notre île, mais dans tous les pays, sans que jamais leur nom ne soit connu, ni que leurs actes soient consignés par écrit. C'est la guerre des Soldats Inconnus. (Sir Winston Churchill)
#3070
Un probleme politique est un probleme Ă©conomique sans solution. (Georges El Gozy)
#3077
Chacun se dit ami, mais fou qui s'y repose. Rien n'est plus commun que le nom, rien n'est plus rare que la chose. (Jean de La Fontaine)
#3098
Quelqu'un disait que la providence était le nom de baptême du hasard; quelque dévot dira que le hasard est un sobriquet de la providence. (Chamfort, Maximes et Pensées)
#3160
On ne sait rien de soi. On croit s'habituer à être soi, c'est le contraire. Plus les années passent et moins on comprend qui est cette personne au nom de laquelle on dit et on fait les choses. (Amélie Nothomb)
#3374
Cette même égalité qui rend l'individu indépendant de chacun de ses concitoyens en particulier le livre isolé et sans défense à l'action du plus grand nombre. (Alexis de Tocqueville)
#3449
La composition poétique résulte de deux phénomènes
intellectuels, la méditation et l'inspiration.
La méditation est une faculté, l'inspiration est un don.
(Victor Hugo)
#3549
Aucun poème ne sera si grand, si noble, si véritablement digne du nom de poème, que celui qui aura été écrit uniquement pour le plaisir d'écrire un poème. (Charles Baudelaire)
#3674
Mon coeur a tant murmuré ton nom. Je t'ai tant espéré appelé que c'est ma volonté et mon désir qui t'ont placé sur mon chemin. (Jacques Cassabois)
#3685
Si nombre de gens ont peur de la mort, la mort ne craint personne. (Pierre Dac)
#3740
Rien ne doit déranger l'honnête homme qui dîne. (Joseph Berchoux, la Gastronomie)
#3828
Car par le nom connaît-on l'homme. (Chrétien de Troyes, Perceval)
#3867
Les méthodes sont les habitudes de l'esprit et les économies de la mémoire. (Rivarol)
#3897
J'ai souvent pensé que si l'on ne trouve pas le bonheur pendant la jeunesse, on est en danger de ne point le trouver, mais au lieu, de chasser après la richesse ou le renom - des choses qui ne nous vont pas bien, mais qui sont tout de même attrayantes. (Richard Taylor)
#3968
La vraie pauvreté n'est pas celle que l'on croit et que la vraie richesse n'est celle que l'on accumule et que l'on peut compter. La vraie richesse est là ou elle n'est pas là, elle s'en va sans prévenir et revient si elle en a envie. On ne peut en tirer ni orgueil ni vanité. On la porte en soi sans en connaître la valeur jusqu'au jour où on la perd. Petite étincelle, si petite qu'on ne lui a pas trouvé de nom... (Abla Farhoud, Le bonheur à la queue glissante)
#3982
La beauté pour le sexe est un rare trésor.
De l'admirer jamais on ne se lasse;
Mais ce qu'on nomme bonne grâce
Est sans prix, et vaut mieux encor.
(Charles Perrault, Cendrillon)
#4029
La liberté ne peut être limitée qu'au nom de la liberté. (Rawls)
#4033
Impérialisme est civilisation pure. Le destin d'Occident est dans ce phénomène irrévocable. L'homme cultivé a son énergie en dedans, le civilisé en dehors. (Oswald Spengler, le déclin de l'Occident)
#4114
Pour ma part, je ne connais que des gens plus ou moins atteints de maladies plus ou moins nombreuses Ă  Ă©volution plus ou moins rapide. (Jules Romains, Knock)
#4373
Une femme inconnu,
Qui ne dit point son nom, et qu'on n'a point revue.
(Jean Racine, Athalie)
#4428
Alors commença l'intimité enfantine et charmante des niaiseries d'amour, des petits mots bêtes et délicieux, le baptême avec des noms mignards de tous les détours et contours et replis de leur corps où se plaisaient leur bouches. (Guy de Maupassant, Une Vie)
#4475
Mode. Mode toujours. Mode partout. La mode est le masque innombrable de la vie. (Francis de Miomandre, La Mode)
#4500
Les persécutions ont toujours eu lieu (ou presque), jusqu'à présent, au nom d'une religion. Que la libre pensée à son tour persécute, la religion trouve cela monstrueux. Mais peut-on vraiment dire qu'il y ait persécution? J'ai toujours quelque peine à accepter pour vrai ce qu'on a tout intérêt à nous faire croire. (André Gide, Journal)
#4501
Ce jeune musulman, élève de Massignon, qui vint un matin me parler et que j'envoyai à Marcel de Coppet: avec des larmes, des sanglots dans la voix, il racontait sa conviction profonde: l'Islam seul était en possession de la vérité qui pouvait apporter la paix au monde, résoudre les problèmes sociaux, concilier les plus irréductibles antagonismes des nations... Berdiaeff réserve ce rôle à l'orthodoxie grecque. De même le catholique ou le juif, chacun à sa religion propre. C'est au nom de Dieu qu'on se battra. Et comment en serait-il autrement, du moment que chaque religion prétend au monopole de la vérité révélée? Car il ne s'agit plus ici de morale; mais bien de révélation. C'est ainsi que les religions, chacune prétendant unir tous les hommes, les divisent. Chacune prétend être la seule à posséder la Vérité. La raison est commune à tous les hommes, et s'oppose à la religion, aux religions. (André Gide, Journal)
#4505
Nombreux sont ceux qui confondent mysticisme et spiritualité, et qui croient que l'homme ne peut que ramper, si la religion ne le soulève; qui croient que seule la religion peut empêcher l'homme de ramper. (André Gide, Journal)
#4611
[...] il n'y aura pas d'autres Médée, jamais, sur cette terre. Les mères n'appelleront jamais plus leurs filles de ce nom. Tu seras seule, jusqu'au bout des temps, comme en cette minute. (Jean Anouilh, Médée)
#4708
J'ai connu un type qui était tellement radin qu'il avait engagé une bonne aveugle... pour économiser de l'électricité! (Pierre Doris)
#4720
Je crois à la vertu du petit nombre; le monde sera sauvé par quelques-uns. (André Gide)
Commentaire : quelques mois avant sa mort.
#4745
Si vous croyez que je vais dire
Qui j'ose aimer,
Je ne saurais, pour un empire,
Vous la nommer.
(Alfred de Musset, Le Chandelier)
#4769
Heureux, tu compteras des amitiés sans nombre,
Mais adieu les amis, si le temps devient sombre.
(François Ponsard)
#7759
Qu'y a-t-il dans un nom ? Ce que nous appelons une rose embaumerait autant sous un autre nom. Ainsi, quand Roméo ne s'appellerait plus Roméo, il conserverait encore les chères perfections qu'il possède ... (Shakespeare, Roméo & Juliette Acte II, scène 2)
#4944
Maudit est nom qui par C se commence:
Coquin, cornard, caignard, cocu, cafard;
Aussi par B: badaud, badin, bavard;
Mais pire est C, si j'ai bien remembrance.
(Roman de Vaudemont, Ditiés et Proverbes)
#7573
Dieu est le nom donné par les hommes à ce qui échappe à leur maîtrise du futur... (Bernard Werber)
#4976
Il ne manque à l'oisiveté du sage qu'un meilleur nom, et que méditer, parler, lire et être tranquille s'appelât travailler. (Jean de La Bruyère)
#4990
Il n'est pas si aisé de se faire un nom par un ouvrage parfait que d'en faire valoir un médiocre par le nom qu'on s'est déjà acquis. (Jean de La Bruyère, Caractères)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.