Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#998
Un vrai moine n'a qu'une patrie, son couvent. (Joris-Karl Huysmans, l'Oblat)
#7897
Toutes les villes, tous les Etats, tous les royaumes sont mortels ; toute chose, ou par nature ou par accident finit et en termine d'une fa√ßon ou d'une autre : c'est pourquoi le citoyen qui assiste √† la fin de sa patrie, ne peut tant se plaindre du malheur de celle-ci et le mettre sur le compte d'une m√Ęle fortune, que du sien propre ; car √† sa patrie il est arriv√© ce qui devait arriver de toute mani√®re. En v√©rit√© le malheur est pour lui, qui a trouv√© moyen de na√ģtre en un temps o√Ļ devait advenir pareille catastrophe. (Francesco Guicciardini - 1483-1540 - Ricordi)
#1216
Les grands artistes n'ont pas de patrie. (Alfred de Musset)
#1324
L'√©go√Įsme et la haine ont seuls une patrie; la fraternit√© n'en a pas! (Alphonse de Lamartine)
#1445
On ne meurt pas pour la Patrie, on meurt pour les industriels. (Anatole France)
#2149
La science n'a pas de patrie. (Louis Pasteur)
#2177
Il n'y a d'amis, d'épouses, de pères et de frères que dans la patrie. L'exilé partout est seul. (Lammenais, Paroles d'un croyant)
#2858
Pour tout homme, le premier pays est sa patrie, et le second c'est la France. (Thomas Jefferson)
#4205
Sans toi, tout s'effeuille et tombe;
L'ombre emplit mon noir sourcil;
Une fête est une tombe,
La patrie est un exil.
(Victor Hugo, Les Contemplations)
#5585
C'est la cendre des morts qui créa la patrie. (Alphonse de Lamartine)
#5828
L'√©loquence, l'amour des lettres et des beaux-arts, la philosophie, peuvent seuls faire d'un territoire une patrie, en donnant √† la nation qui l'habite les m√™mes go√Ľts, les m√™mes habitudes et les m√™mes sentiments. (Sta√ęl, De la litt√©rature)
#5890
On n'habite pas un pays, on habite une langue. Une patrie, c'est cela et rien d'autre. (Emil Cioran, Aveux et anathèmes)
#5991
Il n'y a plus de patrie; je ne vois d'un p√īle √† l'autre que des tyrans et des esclaves. (Denis Diderot, Le Neveu de Rameau)
#6096
Je ne suis pas plus moderne qu'ancien, pas plus Fran√ßais que Chinois, et l'id√©e de la patrie c'est-√†-dire l'obligation o√Ļ l'on est de vivre sur un coin de terre marqu√© en rouge ou en bleu sur la carte et de d√©tester les autres coins en vert ou en noir m'a paru toujours √©troite, born√©e et d'une stupidit√© f√©roce. (Gustave Flaubert, Lettre √† Louise Colet)
#6180
La mode - cette dictature de l'éphémère qui s'exerce sur les transfuges de l'éternel - remplace la tradition abolie; la variation tient lieu de variété et la diversion fleurit sur le tombeau de la diversité. Ainsi les engouements collectifs se succèdent sans laisser de traces: la feuille morte voltige d'un lieu à l'autre, mais tous les lieux se valent pour elle, car son unique patrie est dans le vent qui l'emporte... (Gustave Thibon, L'équilibre et l'harmonie)
#6192
Quelques moralistes outr√©s ont pr√©tendu qu'il n'√©tait jamais permis de mentir, quand m√™me il s'agirait du salut de l'univers. Mais une morale plus sage ne peut adopter cette maxime insociable. Un mensonge qui sauverait le genre humain, serait l'action la plus noble dont un homme f√Ľt capable: un mensonge qui sauverai la patrie, serait une action tr√®s vertueuse et digne d'un bon citoyen; une v√©rit√© qui la ferait p√©rir, serait un crime d√©testable. (Paul-Henri, baron d'Holbach, La morale universelle)
#6207
Pour le sage, toute la terre est accessible; l'univers entier est la patrie d'une √Ęme honn√™te. (D√©mocrite, Les penseurs grecs avant Socrate)
#6250
Ne soyons plus anglais ni français ni allemands. Soyons européens. Ne soyons plus européens, soyons hommes. - Soyons l'humanité.
Il nous reste √† abdiquer un dernier √©go√Įsme: la patrie. (Victor Hugo, Choses vues)
#6308
A celui qui n'a rien, la patrie est son seul bien. (Jean Jaurès)
#6572
Il faut aimer, et très tendrement, les créatures; il faut aimer sa patrie, sa femme, son père, ses enfants; et il faut si bien les aimer que Dieu nous les fait aimer malgré nous. Les principes contraires ne sont propres qu'à faire de barbares raisonneurs. (Voltaire, Lettres philosophiques)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.