Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#58
Je dis qu'il faut être voyant, se faire voyant.
Le poète se fait voyant par un long, immense et raisonné dérèglement de tous les sens. Toutes les formes d'amour, de souffrance, de folie; il cherche lui-même, il épuise en lui tous les poisons, pour n'en garder que les quintessences. (Arthur Rimbaud)
#362
Tels sont les quatre âges de l'amour: il naît dans les bras du dédain, il croît sous la protection du désir, il s'entretient avec les faveurs et meurt empoisonné par la jalousie. (Caldéron, Le pire n'est pas toujours certain)
#1709
Le remède est dans le poison. (Marcel Achard, Patate, épigraphe)
#2751
La conscience est un poison, un instrument d'auto-intoxication pour le sujet qui se l'applique à lui-même. La conscience est une lumière dirigée vers le dehors, la conscience éclaire la route au-devant de nous, pour nous éviter de broncher. La conscience, c'est un phare allumé à l'avant d'une locomotive. Dirigez le vers l'intérieur, et ce sera la catastrophe. (Boris Pasternak)
#3133
L'absence de l'être aimé laisse derrière soi un lent poison qui s'appelle l'oubli. (Claude Aveline)
#3359
Le remords, ça pousse comme une fleur empoisonnée, comme un fruit vénéneux qui grossit, grossit et finit pas prendre toute la place. (Claire de Lamirande)
#3506
L'amour, l'amour en ce qu'il a de complet et de vraiment passionné, est quelque chose de si terrible que les témoignages même les plus sincères, les plus enivrants, de son bonheur, si on les lui représente après que le délire est passé, deviennent les instruments les plus cruels et les plus empoisonnés de la vengeance. Ce qui fit leur bonheur deviendra leur supplice. Des lettres relues, des vers retrouvés, d'anciennes fleurs et des rubans fanés qui furent chers, des parfums qu'on a trop aimés: supplice! (Sainte-Beuve)
#4094
Entre une mauvaise cuisinière et une empoisonneuse, il n'y a qu'une différence d'intention. (Pierre Desproges)
#4306
Les mots avec lesquels on empoisonne le coeur d'un enfant, par petitesse ou ignorance, restent enkystés dans sa mémoire et, tôt ou tard, lui brûlent l'âme. (Carlos Ruiz Zafón, L'ombre du vent)
#5309
Des jeunes gens antisémites, ça existe donc, cela ? Il y a donc des cerveaux neufs, des âmes neuves, que cet imbécile poison a déjà déséquilibrés ? Quelle tristesse, quelle inquiétude pour le XXe siècle qui va venir. (Emile Zola)
Commentaire : Citation formulée par Emile Zola au temps de l'Affaire Dreyfus.
#6037
Oh! qu'il devrait donc bien y avoir, à chaque biographie de poète, un petit chapitre secret et réservé, à l'usage des seuls bons esprits, capables de porter la vérité, toute la vérité, sans la prendre de travers ni en abuser. (Charles-Augustin Sainte-Beuve, Mes Poisons)
#6420
Le remède est dans le poison. (Marcel Achard, Patate)
#6630
Une femme dit à Sacha Guitry: "Monsieur, si vous étiez mon mari, je vous mettrai du poison dans le verre!"
Sacha Guitry de répondre: "Madame, si vous étiez ma femme, je le boirai aussitôt". (Sacha Guitry)
#7094
La solitude est le pire des poisons, car personne n'est là pour vous guérir.(Anas Sareen, Les demi-vies)
#7932
[...] la langue française se trompait en autorisant « amour » à rimer avec « toujours », et qu'en revanche elle sonnait juste en mariant « amitié » avec éternité. (Eric-Emmanuel Schmitt, Le Poison d'amour, Livre de Poche, p. 20-21)
#7933
On ne choisit pas en amour, on est choisir par l'amour. (Eric-Emmanuel Schmitt, Le Poison d'amour, Livre de Poche, p. 76)
#7934
L'amour souffre mais ne meurt pas. (Eric-Emmanuel Schmitt, Le Poison d'amour, Livre de Poche, p. 129)
#7935
C'est tellement bon d'aimer que ça finit par faire mal. (Eric-Emmanuel Schmitt, Le Poison d'amour, Livre de Poche, p. 136)
#7936
Dans un rêve d'amour, tout est beau sauf le réveil. (Eric-Emmanuel Schmitt, Le Poison d'amour, Livre de Poche, p. 142)
#7937
Les larmes sont des messagères subtiles qui distillent mille informations à la fois. (Eric-Emmanuel Schmitt, Le Poison d'amour, Livre de Poche, p. 151)
#7938
[...] les sentiments se révèlent si ambivalents, comme des tissus à plusieurs fils colorés... (Eric-Emmanuel Schmitt, Le Poison d'amour, Livre de Poche, p. 155)
#7939
Mieux vaut mourir incomprise que passer sa vie à s'expliquer. (Eric-Emmanuel Schmitt, Le Poison d'amour, Livre de Poche, p. 158)
#7940
Il n'y a que deux verbes que je peux conjuguer au futur avec certitude, j'aimerai, je mourrai. Alors, je vous l'annonce : avant de mourir, j'aurai beaucoup aimé ! (Eric-Emmanuel Schmitt, Le Poison d'amour, Livre de Poche, p. 163)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrançais.com | Tous droits réservés.