Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#2335
Familles! je vous hais! Foyers clos; portes refermés; possessions jalouses du bonheur. (André Gide, Les Nourritures terrestres)
#4482
Jamais il n'avait vu cette splendeur de sa peau brune, la sĂ©duction de sa taille, ni cette finesse des doigts que la lumiĂšre traversait. [...] Il souhaitait connaĂźtre les meubles de sa chambre, toutes les robes qu'elle avait portĂ©es, les gens qu'elle frĂ©quentait; et le dĂ©sir de la possession physique mĂȘme disparaissait sous une envie plus profonde, dans une curiositĂ© douloureuse qui n'avait pas de limites. (Gustave Flaubert, L'Education Sentimentale)
#4501
Ce jeune musulman, Ă©lĂšve de Massignon, qui vint un matin me parler et que j'envoyai Ă  Marcel de Coppet: avec des larmes, des sanglots dans la voix, il racontait sa conviction profonde: l'Islam seul Ă©tait en possession de la vĂ©ritĂ© qui pouvait apporter la paix au monde, rĂ©soudre les problĂšmes sociaux, concilier les plus irrĂ©ductibles antagonismes des nations... Berdiaeff rĂ©serve ce rĂŽle Ă  l'orthodoxie grecque. De mĂȘme le catholique ou le juif, chacun Ă  sa religion propre. C'est au nom de Dieu qu'on se battra. Et comment en serait-il autrement, du moment que chaque religion prĂ©tend au monopole de la vĂ©ritĂ© rĂ©vĂ©lĂ©e? Car il ne s'agit plus ici de morale; mais bien de rĂ©vĂ©lation. C'est ainsi que les religions, chacune prĂ©tendant unir tous les hommes, les divisent. Chacune prĂ©tend ĂȘtre la seule Ă  possĂ©der la VĂ©ritĂ©. La raison est commune Ă  tous les hommes, et s'oppose Ă  la religion, aux religions. (AndrĂ© Gide, Journal)
#4743
Attends tout ce qui vient à toi; mais ne désire que ce qui vient à toi. Ne désire que ce que tu as. Comprends qu'à chaque instant du jour tu peux posséder Dieu dans sa totalité. Que ton désir soit de l'amour, et que ta possession soit amoureuse. (André Gide, Les nourritures terrestres)
#6174
L'homme, c'est ce qui tend Ă  surmonter.
La connaissance: ce n'est point la possession de la vérité, mais d'un langage cohérent.
La béatitude, c'est la possession du concept souverain, l'accession à un point de vue qui unifie l'univers. Je ne sais rien de plus sur l'univers en soi. Mais il n'est plus de litige entre l'univers et moi. (Antoine de Saint-Exupéry, Carnets)
#6506
Tu espĂšres que tu seras heureux dĂšs que tu auras obtenu ce que tu dĂ©sires. Tu te trompes. Tu ne seras pas plus tĂŽt en possession, que tu auras mĂȘmes inquiĂ©tudes, mĂȘmes chagrins, mĂȘmes dĂ©goĂ»ts, mĂȘmes craintes, mĂȘmes dĂ©sirs. Le bonheur ne consiste point Ă  acquĂ©rir et Ă  jouir, mais Ă  ne pas dĂ©sirer. Car il consiste Ă  ĂȘtre libre. (ÉpictĂšte, Entretiens - Livre IV, VI)
#7059
Une femme dĂ©sirĂ©e et possĂ©dĂ©e nous enrichit de clartĂ©s, certes, mais sur notre propre coeur, par tout ce qu'elle dĂ©chaĂźne : elle-mĂȘme risque de nous demeurer indĂ©chiffrable ; car la possession charnelle n'est pas le vrai moyen de connaissance : elle est crĂ©atrice de mirages ; le dĂ©sir, l'assouvissement tour Ă  tour transforment et dĂ©forment l'ĂȘtre aimĂ©. (François Mauriac, La Province)


Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.