Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#38
Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l'écoute. (La Fontaine, Le Corbeau et le Renard)
#502
L'écrivain écrit pour être aimé. Il est lu sans pouvoir l'être. (Jules Renard)
#847
Ma décision prise, je balance longuement. (Jules Renard, Journal)
#955
La conversation est un jeu de s√©cateur o√Ļ chacun taille la voix du voisin aussit√īt qu'elle pousse. Je ne ris pas de la plaisanterie que vous faites, mais de celle que je vais faire. (Jules Renard)
#1052
Nous voulons de la vie au th√©√Ętre, et du th√©√Ętre dans la vie. (Jules Renard, Journal)
#1271
La formule nouvelle du roman, c'est de ne pas faire de roman. (Jules Renard)
Commentaire : Extraite de son Journal 1887-1892
#1285
Dès qu'une vérité dépasse cinq lignes, c'est du roman. (Jules Renard)
#1493
Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. (Jules Renard, Journal, 8 mai 1901)
#1494
Un homme qui se plairait trop à la lecture des essais de Maeterlinck serait un homme perdu. Si l'on veut vivre d'une vie humaine extérieure et retentissante, il ne faut ouvrir que quelques fenêtres de son cerveau, et laisser fermées les autres. (Jules Renard)
#1687
Le style, c'est l'oubli de tous les styles. (Jules Renard, Journal, 7 avril 1891)
#1688
√Čcrire, c'est une fa√ßon de parler sans √™tre interrompu. (Jules Renard, Journal (Gallimard) 10 avril 1895)
#2453
La rêverie est le clair de lune de la pensée. (Jules Renard)
#2520
Ainsi dit le renard; et flatteurs d'applaudir. (Jean de La Fontaine, Fables; Les Animaux malades de la peste)
#2787
Le poète, en écrivant, devient d'une certaine manière le poème qu'il écrit - et le poème, en s'écrivant, devient d'une certaine manière le poète qui l'écrit: l'un et l'autre s'identifiant en se modifiant l'un et l'autre et l'un par l'autre. (Jean-Claude Renard)
#2975
Je sais, quand il le faut, quitter la peau du lion pour prendre celle du renard. (Napoléon 1er [1807])
#3003
Mon passé, c'est les trois quarts de mon présent. Je rêve plus que je ne vis, et je rêve en arrière. (Jules Renard)
#3047
Le bonheur, c'est être heureux; ce n'est pas de faire croire aux autre qu'on l'est. (Jules Renard)
#3170
La vérité vaut bien qu'on passe quelques années sans la trouver. (Jules Renard)
#3223
J'ai b√Ęti de si beaux ch√Ęteaux que les ruines m'en suffiraient. (Jules Renard)
#3302
Si l'argent ne fait pas le bonheur, rendez-le! (Jules Renard)
#3304
Je vous croyais mort... Enfin, ce sera pour une autre fois. (Jules Renard)
#3431
Quand on l'est, il reste beaucoup à faire: à consoler les autres. (Jules Renard, Journal, 1897)
#3643
Mon passé, c'est les trois quarts de mon présent. Je rêve plus que je ne vis et je rêve en arrière. (Jules Renard)
#3761
Combien d'acteurs paraissent naturels parce qu'ils n'ont aucun talent? (Jules Renard)
#4056
Libre penseur. Penseur suffirait. (Jules Renard, Journal [26 juin 1905])
#4172
Homme f√©roce, homme sensible, que de fois il t'est arriv√©, partout o√Ļ tu t'abandonnes au r√™ve, d'imaginer la mort de ta femme, et de fondre en larmes! (Jules Renard)
#4357
Si l'on b√Ętissait la maison du bonheur, la plus grande pi√®ce serait la salle d'attente. (Jules Renard, Journal)
#4358
C'est la plus fidèle de toutes les femmes: elle n'a trompé aucun de ses amants. (Jules Renard, Journal)
#4361
Cocu: chose étrange que ce peiti mot n'ait pas de féminin! (Jules Renard, Journal)
#4370
Ils sont trop verts, dit-il, et bons pour des goujats. (Jean de La Fontaine, Fables; Le Renard et les Raisins)
#4411
Scène possible. L'enfant est mort. La mère et le père sont en larmes. Mais l'amant prend la main de la femme, frappe sur l'épaule du mari et dit:
- Allons, du courage! nous en ferons un autre.
(Jules Renard, Journal)
#4436
Ma m√©moire est comme une bo√ģte o√Ļ il y aurait un peu de tout. √áa me d√©go√Ľte de chercher dedans. (Jules Renard, Journal)
#4479
Ne réveillez pas le chagrin qui dort. (Jules Renard, Journal)
#4550
La peur de l'ennui est la seule excuse du travail. (Jules Renard, Journal)
#4553
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. (Jules Renard, Journal)
#4620
Adultère:
- Mais la question est de ne pas faire de peine à sa femme!
- Ca ne se fait pas.
- Ca ne se sait pas.
- Ca se sait toujours.
- Comment?
- N'importe comment, par tout le monde, par le premier venu, par moi, tiens! Je ne laisse rien perdre, et, quand j'ai fait de la peine à quelqu'un, je veux qu'il le sache.
(Jules Renard, Journal)
#4820
Ecrire, c'est presque toujours mentir. (Jules Renard, Journal)
#4838
Si vous voulez plaire aux femmes, dites-leur ce que vous ne voudriez pas qu'on d√ģt √† la votre. (Jules Renard, Journal)
#4860
Il n'y a que d'un fils qu'on ne soit point jaloux. (Jules Renard, Journal)
#4961
La pudeur de la femme est un mur mitoyen. N'allez pas, imprudent, le dégrader vous-même, car il s'effritera, à la longue fera brèche, et les voisins entreront chez vous. (Jules Renard, L'Ecornifleur)
#5005
La clarté est la politesse de l'homme de lettres. (Jules Renard, Journal)
#5083
Le talent, c'est comme l'argent: il n'est pas nécessaire d'en avoir pour en parler. (Jules Renard, Journal)
#5129
L'amour tue l'intelligence. Le cerveau fait sablier avec le coeur. L'un ne se remplit que pour vider l'autre. (Jules Renard, Journal)
#5178
Que de gens ont voulu se suicider, et se sont contentés de déchirer leur photographie! (Jules Renard, Journal)
#5286
Rien ne d√©go√Ľte de la vie comme de feuilleter un dictionnaire de m√©decine. (Jules Renard, Journal)
#5307
Ne vous illusionnez donc pas! N√© vingt ans plus t√īt, vous auriez fait du naturalisme comme tout le monde. (Jules Renard, Journal)
#5374
La vie n'est peut-être qu'une maladie, le phylloxera de notre planète. (Jules Renard, Journal)
#5470
Une √©loquence et une po√©sie d'Asiatique, des √©tats d'√Ęme indescriptible, incalculable. C'est de la po√©sie comme l'or est un m√©tal pr√©cieux: par convention. (Lema√ģtre, Journal de Jules Renard 1893 - 1898)
#5531
Le train, l'automobile du pauvre. Il ne lui manque que de pouvoir aller partout. (Jules Renard, Journal)
#5777
Nietzsche. Ce que j'en pense? C'est qu'il y a bien des lettres inutiles dans son nom. (Jules Renard, Journal)
#6026
Lis toutes les biographies des grands morts, et tu aimeras la vie. (Jules Renard, Journal)
#6213
C'est bon de ne pas regarder à la dépense de son énergie! (Jules Renard, Journal - 11 mai 1894)
#6227
Bêtise humaine. "Humaine" est de trop: il n'y a que les hommes qui soient bêtes. (Jules Renard, Journal - 21 mai 1898)
#6248
Tous les gouvernements ont de tout temps violé tous les droits, à commencer par le droit des gens. Les canons s'appelaient l'ultima ratio. Qui a force a droit, voilà quelle était la maxime ; les petits états dévorés par les grands ; les poules mangées par les renards, les renards mangés par les loups, les loups mangés par les lions, voilà quelle était la pratique. Ce qui est une nouveauté, c'est le respect du droit. Ceci est l'honneur de la civilisation du XIXe siècle de vouloir que le faible soit respecté par le fort, et que la morale éternelle soit au-dessus des piques et des mousquets. (Victor Hugo, Choses vues)
#6346
Un préjugé, c'est une vérité qu'on affirme trop. Il y a des vérités partout, mais il ne faut pas trop y croire, ni surtout y tenir. (Jules Renard, Journal - 25 septembre 1908)
#6425
On gagne à être connu. On perd à être trop connu. (Jules Renard, Journal - 10 avril 1895)
#6501
J'aime à lire comme une poule boit, en relevant fréquemment la tête, pour faire couler. (Jules Renard, Journal)
#6504
La femme est un roseau dépensant. (Jules Renard, Journal)
#6853
C'est assez singulier qu'aucun de nous ne sache sa grammaire et, pour être écrivain, ne veuille apprendre à écrire. (Jules Renard, Journal 1893 - 1898)
#6962
L'oiseau en cage ne sait pas qu'il ne sait pas voler. (Jules Renard, Journal)
#7455
Une belle femme est encore embellie par un paysage qui lui va bien. (Jules Renard, Journal - 3 octobre 1906)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrançais.com | Tous droits réservés.