Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#40
Le trépas vient tout guérir;
Mais ne bougeons d'où nous sommes.
Plutôt souffrir que mourir,
C'est la devise des hommes. (J. de La Fontaine, La Mort et le Bûcheron)
#374
Les repas occupent la plus grande partie du jour. A huit heures, le matin, le thé fume dans les tasses. Des sandwiches de pain d'épice et de beurre, de radis noir et de boeuf fumé, de pain de seigle et de pain tigré de raisins... (J.-K. Huysmans, Paris)
#408
L'art ne doit pas être seulement des sucreries pour la table des puissants et des opulents; il doit être un repas plein de force pour tous. Ainsi qu'une deuxième nature, il doit se répandre, comme les rayons du soleil, sur les grands et les petits, sur les pauvres et les riches. (Pierre de Cornelius)
#481
Belles personnes,
Rayonnez, fleurissez, soyez des échansonnes
De rêve, d'un sourire enchantez un trépas,
Inspirez-vous des vers... mais ne les jugez pas!
Commentaire : Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac
#2518
Hélas! que j'en ai vu mourir de jeunes filles!
C'est le destin: il faut une proie au trépas. (Victor Hugo, Les Orientales)
#2925
Le plaisir de la table est la sensation réfléchie qui naît de diverses circonstances de faits, de lieux, de choses et de personnes qui accompagnent le repas. (Brillat-Savarin, Psychologie du Goût)
#3398
Cueille dès maintenant les fleurs de la vie car la mort est si pressée que le frêle bouton qui s'ouvre aujourd'hui aura bientôt trépassé. (Walt Whitman)
#3838
À tout repas, la faim est la meilleure et la plus piquante des sauces. (Chrétien de Troyes)
#4296
Pendant le repas de la Saint-Sylvestre, un type a étranglé toute sa famille qui passait son temps à téléphoner à l'extérieur, chacun sur son portable; les flics lui ont demandé s'il avait un mobile; il a répondu: «Moi non, mais eux, oui»! (Laurent Ruquier, Il faut savoir changer de certitudes)
#4410
La nuit, on entendait leurs chants; dans la journée,
Leur sommeil: tant leur âme était abandonnée
Aux caprices divins du désir! Leur repas
Etaient rares, distraits; ils ne les voyaient pas.
(Alfred de Vigny, Les Amants de Montmorency)
#4427
Nous n'aurons qu'une vie
Et n'aurons qu'un trépas.
Je ne veux pas ta mort,
Je désire la mienne.
Mais ma mort est ta mort
Et ma vie est la tienne.
Ainsi, je peux mourir
Et je ne le veux pas.

(Marguerite de Valois, Poésies)
#4934
Tout journal, de la première ligne à la dernière, n'est qu'un tissu d'horreurs. Guerres, crimes, vols, impudicités, tortures, crimes des princes, crimes des nations, crimes des particuliers, une ivresse d'atrocité universelle.
Et c'est de ce dégoûtant apéritif que l'homme civilisé accompagne son repas de chaque matin. Je ne comprends pas qu'une main pure puisse toucher un journal sans une convulsion de dégoût. (Charles Baudelaire, Journaux intimes; CIII)
#7074
Et à la fin de tout, on s’aperçoit que personne n’est capable réellement de penser à personne, fût-ce dans le pire des malheurs. Car penser à quelqu’un, c’est y penser minute après minute, sans être distrait par rien, ni les soins du ménage, ni la mouche qui vole, ni les repas, ni une démangeaison. Mais il y a toujours des mouches et des démangeaisons. C’est pourquoi la vie est difficile à vivre. (Albert Camus, La peste. )

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrançais.com | Tous droits réservés.