Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#15
Dans l'adolescence on aime les autres femmes parce qu'elles ressemblent plus ou moins à la première; plus tard on les aime parce qu'elles diffèrent entre elles. (Gustave Flaubert)
#126
Il existe en nous des germes de ressemblance que d√©veloppe l'amour. Un geste, une inflexion de voix, t√īt ou tard, trahissent les amants les plus prudents. (Raymond Radiguet, le Diable au corps)
#318
Ce qui ressemble à l'amour est toujours de l'amour. (Tristan Bernard)
#482
Rassurez les Gr√Ęces confuses!
Ne trahissez point vos appas.
Voulez-vous ressembler aux Muses?
Inspirez, mais n'écrivez pas! (Ecouchard-Lebrun, Ode aux Belles qui veulent écrire)
#751
Eh! mon cher, il y a une minute o√Ļ toutes les femmes se ressemblent, c'est quand elles tombent. (Alfred Capus, l'Adversaire)
#950
De ce qu'un construction ne ressemble ni √† un temple grec, ni √† une cath√©drale du moyen √Ęge, il n'en r√©sulter pas n√©cessairement qu'elle soit indigente ou m√©diocre. (Louis Gonze, l'Art japonais)
#983
Avais je atteint ici ce qu'on ne recommence point? Tout est ressemblant aux premières années de ma vie et je reconnais peu à peu au rétrécissement du domaine rurale, aux chats, à la chienne vieillie,à l'emerveillement, à une sérénité dont je sens de loin le souffle, je reconnais le chemin du retour. (Colette)
#1016
Et pour ce cŇďur instruit par une √Ęme si noire,
Des crimes éclatants ressemblent à la gloire. (Georges de Brébeuf, Pharsale)
#1447
Nous vivons trop dans les livres et pas assez dans la nature, et nous ressemblons à ce niais de Pline le Jeune qui étudiait un orateur grec pendant que sous ses yeux le Vésuve engloutissait cinq villes sous la cendre. (Anatole France)
#2097
Il faut se ressembler un peu pour se comprendre, mais il faut être un peu différents pour s'aimer. Oui, semblables et dissemblables... Ah! qu'étranger pourrait donc être un joli mot! (Paul Geraldy, L'Homme et l'Amour)
#2306
Hasard, dit-on. Mais le hasard nous ressemble. (Georges Bernanos)
#2331
Toutes les familles heureuses se ressemblent; chaque famille heureuse est malheureuse à sa manière. (Tolstoi, Anna Karénine)
#2613
La plupart des "vrais écrivains" ressemblent à des gens qui ratent l'autobus.
(D. H. Lawrence)
#2707
Ne réponds pas à l'insensé selon sa folie,
De peur que tu ne lui ressembles toi-même.
Réponds à l'insensé selon sa folie,
Afin qu'il ne se regarde pas comme sage.
(Ancien Testament, Proverbes, XXVI, 4, 5)
#2779
Nous sommes tr√®s longs √† reconna√ģtre dans la physionomie particuli√®re d'un nouvel √©crivain le mod√®le qui porte le nom de ¬ę grand talent ¬Ľ dans notre mus√©e des id√©es g√©n√©rales. Justement parce que cette physionomie est nouvelle, nous ne la trouvons pas tout √† fait ressemblante √† ce que nous appelons talent. (Marcel Proust)
#2846
Les femmes sont toujours des √©crivains qui ne ressemblent pas √† leurs Ňďuvres et toutes leurs lettres d'amour ne valent jamais ce qu'elles vous disent √† leurs heures d'amour et de trahison, de joie et de tristesse. (Maurice Donnay, Pens√©es)
#3007
Les fausses opinions ressemblent à la fausse monnaie qui est frappée d'abord par de grands coupables, et dépensée ensuite par d'honnêtes gens qui perpétuent le crime sans savoir ce qu'ils font. (Maistre)
#3597
Les hommes en général ressemblent aux chiens qui hurlent quand ils entendent de loin d'autres chiens hurlent. (Voltaire, Fragments Historiques)
#3617
¬ę Plut√īt la mort que le d√©shonneur ¬Ľ. Mais l'honneur ressemble aux jupes des femmes. Il se porte long, il se porte court, il se porte large, il se porte √©troit, il se porte avec des jupons, il se porte sans culotte. (Aldous Huxley, la paix des profondeurs)
#3747
Vous ressemblez à des sépulcres blanchis. Au-dehors, ils paraissent beaux; au-dedans, ils sont pleins d'ossements, de cadavres et de toute sorte de pourriture. Vous de même, vous paraissez justes; au-dedans, vous êtes pleins d'hypocrisie et d'iniquité. (Nouveau Testament, Matthieu, XXIII, 27-28)
#3963
La vie montre notre différence, la mort, notre ressemblance. (Abla Farhoud, Le bonheur à la queue glissante)
#3964
Le corps de l'ami pourrit aussi vite que celui de l'ennemi. Rien ne ressemble plus à un mort qu'un autre mort. La vanité est du domaine des vivants. La mort est identique pour tous, elle se résume à un souffle qui s'éteint. (Abla Farhoud, Le bonheur à la queue glissante)
#4159
√Čcrire, c'est aussi inspirer autrui, le pousser vers sa ressemblance, vers sa pr√©f√©rence. (Jean Cayrol)
#4633
Si on juge de l'amour par la plupart de ses effets, il ressemble plus à la haine qu'à l'amitié. (La Rochefoucauld, Maximes)
#7612
Le romancier est, de tous les hommes, celui qui ressemble le plus à Dieu : il est le singe de Dieu. (François Mauriac)
#4868
Les queues de siècle se ressemblent.
Toutes vacillent et sont troubles.
(Joris-Karl Huysmans, Là-bas)
#5034
Les femmes ressemblent aux girouettes: elles se fixent quand elles rouillent. (Voltaire, Le Sottisier)
#5361
[...]Le gouvernement d'une conversation ressemble beaucoup √† celui d'un Etat; il faut qu'on se doute √† peine de l'influence qui la conduit. L'administrateur et la ma√ģtresse de maison ne doivent jamais se m√™ler des choses qui vont d'elles-m√™mes, mais √©viter les maux et les inconv√©nients qui viennent √† la traverse, √©loigner les obstacles, ranimer les objets qui languissent. Une ma√ģtresse de maison doit emp√™cher que la conversation ne prenne un tour ennuyeux, d√©sagr√©able ou dangereux; mais elle ne doit faire aucun effort tant que l'impulsion donn√©e suffit et n'a pas besoin d'√™tre renouvel√©e; trop acc√©l√©rer c'est g√™ner. (Madame de Sta√ęl, L'√Ęge de la conversation)
#5179
Mais qu'est-ce que c'est, la Nature?
Cette entité, à laquelle se réfèrent les esprits rationalistes pour expliquer l'inexplicable, ressemble beaucoup à un dieu auquel on n'ose pas dire son nom, et qu'on a amputé de toute volonté et de tout esprit d'initiative. (René Barjavel, La faim du tigre)
#5562
Le vrai contact entre les êtres ne s'établit que par la présence muette, par l'apparente non-communication, par l'échange mystérieux et sans parole qui ressemble à la prière intérieure. (Emil Michel Cioran, De l'inconvénient d'être né)
#5620
Le propre des grandes stars est de ne ressembler à personne. (Patrick Cauvin, Pythagore je t'adore)
#6000
Il y a des circonstances de la vie o√Ļ l'homme ressemble effectivement √† un ordinateur: tout lisse √† l'ext√©rieur, mais clignotant des neurones avec fr√©n√©sie. (Daniel Pennac, La f√©e carabine)
#6086
Ils ressemblaient tous à des gens dont on oublie les noms. (Richard Brautigan, La vengeance de la pelouse)
#6120
Les grimaces d'amour ressemblent fort à la vérité; et j'ai vu de grands comédiens là-dessus. (Molière, Le malade imaginaire)
#6265
Je n'ai pas de solution: mon objectif, ce n'est pas de construire la société de demain, c'est de montrer qu'elle ne doit pas ressembler à celle d'aujourd'hui. (Albert Jacquard)
#6302
Attention, car les ressemblances sont grandes. Ce sont des ressemblances identiques. (Eugène Ionesco, La leçon)
#6485
Nous sommes tr√®s longs √† reconna√ģtre dans la physionomie particuli√®re d'un nouvel √©crivain le mod√®le qui porte le nom de "grand talent" dans notre mus√©e des id√©es g√©n√©rales. Justement parce que cette physionomie est nouvelle, nous ne la trouvons pas tout √† fait ressemblante √† ce que nous appelons talent. Nous disons plut√īt originalit√©, charme, d√©licatesse, force; et puis un jour nous nous rendons compte que c'est justement tout cela le talent. (Marcel Proust, Du c√īt√© de chez Swann)
#6523
[...] les événements mémorables ne ressemblent jamais à ce qu'on attend d'eux. (Georges Simenon, Le bourgmestre de Furnes)
#6741
Les b√™tes ont un cerveau ignorant et na√Įf, de sorte que les petits enfants les aiment parce qu'ils sentent qu'elles leur ressemblent. (Charles-Louis Philippe, La M√®re et l'enfant)
#6915
Sur le printemps de ma jeunesse folle,
Je ressemblais l'arondelle qui vole
Puis √ß√†, puis l√†: l'√Ęge me conduisait,
Sans peur ni soin, o√Ļ le coeur me disait.
(Clément Marot, Eglogue au roi sous les noms de Pan et Robin)
#6970
Misérable! quel crime j'ai commis, et quel crime je fais commettre à la société!
Oh! est-il bien vrai que je vais mourir avant la fin du jour ? Est-il bien vrai que c'est moi ? Ce bruit sourd de cris que j'entends au-dehors, ce flot de peuple joyeux qui d√©j√† se h√Ęte sur les quais, ces gendarmes qui s'appr√™tent dans leurs casernes, ce pr√™tre en robe noire, cet autre homme aux mains rouges, c'est pour moi! c'est moi qui vais mourir! moi, le m√™me qui est ici, qui vit, qui se meut, qui respire, qui est assis √† cette table, laquelle ressemble √† une autre table, et pourrait aussi bien √™tre ailleurs ; moi, enfin, ce moi que je touche et que je sens, et dont le v√™tement fait la plis que voil√†! (Victor Hugo, Le Dernier Jour d'un condamn√© - Chapitre XXVI)
#7988
[...] si tu rencontres un homme de valeur, cherche à lui ressembler ; si tu rencontres un homme médiocre, cherche ses défauts en toi. (Eric-Emmanuel Schmitt, Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus, Le Livre de Poche, p. 41)
#8052
- Un bon p√®re ? - Oui. Comme le votre. Un homme poss√©dant une t√™te, un cŇďur et une √Ęme. Un homme capable d'√©couter, de guider et de respecter un enfant, et non de l'√©touffer sous ses propres d√©fauts. Quelqu'un que l'enfant n'aimerait pas seulement parce que c'est son p√®re, mais qu'il admirerait pour ce qu'il est r√©ellement. Quelqu'un √† qui son enfant voudrait ressembler. (Carlos Ruiz Zaf√≥n, L'Ombre du vent, Pocket, p. 256)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.