Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#28
La misère de l'homme ne consiste pas seulement dans la faiblesse de sa raison, l'inquiétude de son esprit, le trouble de son coeur; elle se voit encore dans un certain fond ridicule des affaires humaines. Les révolutions surtout découvrent cette insuffisance de notre nature: si vous les considérez dans l'ensemble, elles sont imposantes; si vous pénétrez dans le détail, vous apercevez tant d'ineptie et de bassesse, tant d'hommes renommés qui n'étaient rien, tant de choses dites l'oeuvre du génie, qui furent l'oeuvre du hasard, que vous êtes également étonné et de la grandeur des conséquences et de la petitesse des causes. (Chateaubriand, Pensées et Premières Poésies)
#379
Cette tricherie salutaire, cette esquive, ce leurre magnifique, qui permet d'entendre la langue hors pouvoir, dans la splendeur d'une révolution permanente du langage, je l'appelle pour ma part: littérature. (Roland Barthes)
#597
Le bourgeois moderne? C'est un type, c'est une résultante, c'est l'arrière-petit fruit de la grande Révolution, avec toute faiblesse de l'esprit fort et tout le jésuitisme du libre penseur; c'est le parvenu diplômé et le lampion de la liberté autoritaire, de l'égalité ambitieuse et de la fraternité égoïste. (Maurice Donnay, Pensées)
#719
Quand un homme désire tuer un tigre, il appelle cela sport; quand un tigre désire le tuer, il appelle cela férocité. (George-Bernard Shaw, Maximes pour Révolutionnaires)
#1326
Le temps seul peut rendre les peuples capables de se gouverner eux-mêmes. Leur éducation se fait par leurs révolutions. (Alphonse de Lamartine)
#1596
Celui qui peut, agit. Celui qui ne peut pas, enseigne. (George-Bernard Shaw, Maximes pour révolutionnaires)
#1933
Un peuple en état de révolution est invincible. (Maximin Isnard, Assemblée nationale, 29 novembre 1791)
#1983
L'esclavage humain a atteint son point culminant à notre époque sous forme de travail librement salarié. (George-Bernard Shaw, Bréviaire de Révolutionnaire)
#2083
Tandis que l'Etat existe, pas de liberté; quand régnera la liberté, il n'y aura plus d'Etat. (Lénine, L'Etat et la Révolution)
#2215
Une révolution est une fatale lumière qui découvre la hideuse nudité de la majeure partie des hommes. (Gabriel Sénac de Meilhan, L'Émigré, lettre IX)
#2239
Tout le progrès de l'homme, toute l'histoire des sciences est l'histoire de la lutte de la raison contre le sacré. (Roger Vailland, Le Surréalisme contre la révolution)
#2346
Si quelque chose devait être antipathique à Monsieur de Fontanes, c’était ma manière d’écrire. En moi commençait avec l’école dite romantique, une révolution dans la littérature française : toutefois mon ami, au lieu de se révolter contre ma barbarie, se passionna pour elle. Je voyais bien de l’ébahissement dans son visage quand je lui lisais des fragments des Natchez, d’Atala, de René; il ne pouvait ramener ces productions aux règles communes de la critique, mais il sentait qu’il entrait dans un monde nouveau; il voyait une nature nouvelle; il comprenait une langue qu’il ne parlait pas... (Chateaubriand)
#2654
Enfin, lorsque vous êtes intensément soulevé par ce sujet, vous ne pouvez manquer de tracer de grandes baleines dans les cieux étoilés, avec des baleiniers qui les pourchassent ; de même que lorsqu’elles étaient toutes remplies de pensées de guerre, les nations de l’Est virent des armées en bataille dans les nuages. Ainsi, ai-je cherché le léviathan dans le ciel du Nord, autour du Pôle, dans les mille révolutions des étoiles brillantes qui me l'avaient d'abord montré. Et, sous les cieux resplendissants antarctiques, j'ai abordé la nef Argo et me suis joint à la chasse de l'étoile "Cétus", loin au-delà de l'extrême déploiement de l'Hydre et du Poisson Volant. (Herman Melville)
#4935
Grand est le journalisme. Chaque éditeur capable n'est-il pas un gouverneur du monde, étant l'un de ceux qui le persuadant, quoique élu personnellement et cependant sanctionné par la vente de ses numéros? (Carlyle, La Révolution française; II)
#5028
Les seules révolutions durables sont celles de la pensée. (Gustave Le Bon, Aphorismes du temps présent)
#5086
Ah! la faim! la faim! ce mot-là, ou plutôt cette chose-là, a fait les révolutions; elle en fera bien d'autres! (Gustave Flaubert, Agonies)
#5459
L'éloquence est un fruit des révolutions: elle y croit spontanément et sans culture. (François René de Chateaubriand)
#5537
La grande révolution dans l'histoire de l'homme, passée, présente et future, est la révolution de ceux qui sont résolus d'être libres. (John F. Kennedy)
#5575
La révolution, l'anarchie, la liberté sont les lauriers de la pensée. Elles n'ont pas d'autre couronne que notre tête. (Carlos Fuentes, Diane ou La chasseresse solitaire)
#5627
Le soleil a toujours blessé les yeux de ses adorateurs. (Louis Aragon, Revue La révolution surréaliste - Décembre 1924)
#5636
L'homme n'est réellement libre qu'autant que sa liberté, librement reconnue et représentée comme par un miroir par la conscience libre de tous les autres, trouve la confirmation de son extension à l'infini dans leur liberté. L'homme n'est vraiment que parmi d'autres hommes également libres; et comme il n'est libre qu'à titre humain, l'esclavage d'un seul homme sur la terre, étant une offense contre le principe même de l'humanité, est une négation de la liberté de tous. (Mikhaïl Bakounine, Catéchisme révolutionnaire)
#5637
Abolition du droit d'héritage. - Tant que ce droit existera la différence héréditaire des classes, des positions, des fortunes, l'inégalité sociale en un mot et le privilège subsisteront sinon en droit, du moins en fait. Mais l'inégalité de fait, par une loi inhérente à la société, produit toujours l'inégalité des droits: l'inégalité sociale devient nécessairement inégalité politique. Et sans égalité politique, avons-nous dit, point de liberté dans le sens universel, humain, vraiment démocratique de ce mot; la société restera toujours divisée en deux parts inégales, dont l'une immense, comprenant toute la masse populaire, sera opprimée et exploitée par l'autre. Donc le droit de succession est contraire au triomphe de la liberté, et si la société veut devenir libre, elle doit l'abolir. (Mikhaïl Bakounine, Catéchisme révolutionnaire)
#5639
La révolution n'est pas la révolution lorsqu'elle agit en despote et lorsque, au lieu de provoquer la liberté dans les masses, elle provoque la réaction en leur sein. (Mikhaïl Bakounine, La Liberté)
#5711
Insurrection n. Révolution qui a échoué. Tentative infructueuse pour substituer le désordre à un mauvais gouvernement. (Ambrose Gwinett Bierce, Le Dictionnaire du Diable)
#5810
L'illusion écologique est un consolationnisme comme tous les systèmes fondés sur la donnée de base que l'homme veut avant tout vivre heureux dans un monde heureux et harmonieux. C'est le principe, proclamé et allant de soi, de toutes les utopies sociales, que ce soit les innombrables variétés du socialisme, de l'anarchie, du communisme... De l'écologie. Toutes entrevoient les lendemains radieux dans un avenir à portée de main, il suffit d'en mettre un bon coup, par la révolution ou par l'éducation des masses, pour que le bon sens et l'altruisme prennent enfin les commandes. (François Cavanna, La belle fille sur le tas d'ordures)
#5862
Surtout, soyez toujours capables de ressentir au plus profond de votre coeur n'importe quelle injustice commise contre n'importe qui, où que ce soit dans le monde. C'est la plus belle qualité d'un révolutionnaire. (Ernesto Che Guevara)
#5904
La concentration capitaliste provoque la concentration ouvrière et son organisation en parti de classe pour conquérir le pouvoir politique en vue de la transformation sociale. Les forces productives colossales de la société capitaliste ont rendu la société socialiste possible, inévitable même. Cette transformation se produit dans et par la lutte des classes, engendrée fatalement par le régime capitaliste lui-même. L’action du prolétariat révolutionnaire est nécessaire pour effectuer cette transformation. Toute lutte des classes est accompagnée d’une lutte politique, d’une lutte pour la conquête du pouvoir. (Adéodat Compère-Morel - Encyclopédie socialiste, syndicale et coopérative de l'Internationale ouvrière)
#6093
Nous voulons non seulement être libres nous-mêmes, mais encore que tous les hommes le soient comme nous-mêmes. Aussi longtemps qu'il y aura des chaînes, quand même elles seraient dorées, quand même elles seraient légères, quand même elles seraient relâchées et affaiblies, quand même elles ne lieraient qu'un seul de nos semblables, nous ne désarmerons pas: nous voulons que toutes les chaînes tombent, toutes et à jamais! (Sébastien Faure, Les forces de la révolution)
#6204
Il n'y a pas d'algorithme neutre pour le choix d'une théorie, pas de procédure systématique de décision, qui, appliquée à bon escient, doive conduire chaque individu du groupe à la même décision. (Thomas S. Kuhn, La structure des révolutions scientifiques)
#6249
Les grandes révolutions naissent des petites misères comme les grands fleuves des petits ruisseaux. (Victor Hugo, Choses vues)
#6252
Des deux hommes qui ont dominé le dix-huitième siècle, Jean-Jacques a plus fait pour la révolution, Voltaire pour la civilisation. (Victor Hugo, Choses vues)
#6316
Il ne peut y avoir de révolution que là où il y a conscience. (Jean Jaurès)
#7270
Cet ouvrage produira sûrement avec le temps une révolution des esprits, et j'espère que les tyrans, les oppresseurs, les fanatiques et les intolérants n'y gagneront pas. (Denis Diderot, Lettre à Sophie Volland)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrançais.com | Tous droits réservés.