Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#470
Et le cristal poli, reflétant leurs images, les montrait debout et se baisant les lèvres avant de se séparer. (Guy de Maupassant, les Sœurs Rondoli)
#477
Quand nous vîmes le doux sourire de l'amante baisé par les lèvres de l'amant, celui qui jamais plus ne sera séparé de moi me baisa la bouche, tout tremblant; et ce jour-là, nous ne lûmes pas plus avant. (Dante, Enfer)
#696
La femme ne sait pas séparer l'âme du corps. Elle est simpliste, comme les animaux. Un satirique dirait que c'est parce qu'elle n'a que le corps. (Charles Baudelaire)
#1654
Croire qu'en dehors de nous le monde et la matière sont inanimés est une erreur de perception. Nous sommes tellement repliés sur nous-mêmes, tellement enfermés dans nos habitudes que nous ne savons plus voir. L'univers entier est tissé d'esprits qui peuvent agir, reliés les uns aux autres par un phénomène de résonance cosmique. C'est nous qui nous croyons isolés, séparés. L'univers ne se sent pas séparé. IL EST. (Jean-Paul Bourre, Préceptes de vie issus de la sagesse amérindienne)
#2030
Trivelan: Vous avez soupé hier si légèrement, que vous serez malade si vous ne prenez rien ce matin.
Silvia: Et moi, je hais la santé, et je suis bien aise d'être malade. Ainsi, vous n'avez qu'à renvoyer tout ce qu'on apporte; car je ne veux aujourd'hui ni déjeuner, ni dîner, ni souper; demain la même chose; je ne veux qu'être fâchée, vous haïr tous autant que vous êtes, jusqu'à tant que j'aie vu Arlequin, dont on m'a séparée. Voilà mes petites résolutions, et si vous voulez que je devienne folle, vous n'avez qu'à me prêcher d'être plus raisonnable, cela sera bientôt fait.
(Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux, La Double Inconstance)
#2153
La poésie, comme l'art, est inséparable de la merveille. (André Pieyre de Mandiargues, L'Âge de craie, introduction)
#2511
Don Février se chauffait les mains; tantôt le soleil luisait, tantôt l'été et l'hiver se livraient bataille; il venait les séparer, se plaignant de ce qu'il était le plus petit. (Juan Lorenzo Ségura, Poème d'Alexandre)
#2897
C'est la prestation même de l'esprit, peut-on dire, que d'unifier le multiple, dans les éléments du monde extérieur: les objets juxtaposés dans l'espace et le temps sont par lui rassemblés dans l'unité d'un tableau, d'un concept, d'une phrase. Plus les parties d'un ensemble se référent étroitement les unes aux autres, une vivante interaction les faisant passer de l'existence séparée à la dépendance réciproque, plus le tout paraît alors spiritualisé. C'est pourquoi l'organisme, étant donné l'étroite relation entre ses parties et leur absorption dans l'unité du processus de vie, représente le premier degré de l'esprit. (Georg Simmel)
#2898
Dans un sens immédiat aussi bien que symbolique, et corporel aussi bien que spirituel, nous sommes à chaque instant ceux qui séparent le relié ou qui relient le séparé. (Georg Simmel)
#2901
Mon grand-père me disait ceci:
"Quand tu as la chance de mesurer la distance qui te sépare du mal, aide ceux qui s'en délectent à s'en éloigner. Pas par des coups de pied aux fesses ou des humiliations. En les encourageant à fouiller au fond d'eux-mêmes pour réactiver le point de lumière qui doit éclairer cette distance." (Aminata Sow Fall)
#2953
Dans tous les pays où il y aura de la vanité, le goût sera mis au premier rang parce qu'il sépare les classes et qu'il est le signe de ralliement entre tous les individus de la première. (Mme de Staël, De l'Allemagne)
#2969
Le mal de la grandeur, c'est quand du pouvoir elle sépare la conscience. (Shakespeare, Jules César)
#4019
Dans un mois, dans un an, comment souffrirons-nous,
Seigneur, que tant de mers me séparent de vous?
(Jean Racine, Bérénice)
#4341
Vouloir brusquement revoir son mari après une séparation de cinq ans, cela peut être une envie de femme enceinte. (Sophie Arnould)
#7717
Le poète pense en pièces détachées, idées séparées, images formées par contiguïté ; le prosateur s'exprime en développant une succession d'idées qui sont déjà en lui et qui restent logiquement liées. (Pierre Reverdy, Le Livre de mon bord)
#4938
Ce qu'il y a de plus horrible au monde, c'est la justice séparée de la charité. (François Mauriac, L'affaire Favre-Bulle)
#5710
Frontières: En géographie politique, ligne imaginaire entre deux nations, séparant les droits imaginaires de l'une des droits imaginaires de l'autre. (Ambrose Gwinett Bierce, Le Dictionnaire du Diable)
#5899
J'ai de la peine à quitter Paris parce qu'il faut me séparer de mes amis; et de la peine à quitter la campagne parce qu'alors il faut me séparer de moi. (Joseph Joubert, Carnets t.1)
#6542
Le temps était l'une de ses [à l'esprit] inventions. Une trouvaille remarquable, un instrument de haute précision pour susciter en nous des tourments nouveaux, pour dissocier le monde et le rendre plus inextricable. Seul le temps, cette invention démente, séparait l'homme de tout ce qu'il convoitait. C'était là un de ces appuis, une de ces béquilles dont il fallait avant tout se défaire si l'on voulait être libre. (Hermann Hesse, Klein et Wagner)
#6603
Bartholo, plaidant: Je soutiens, moi, que c'est la conjonction copulative ET qui lie les membres corrélatifs de la phrase [...]
Figaro, plaidant: Je soutiens, moi, que c'est la conjonction alternative OU qui sépare lesdits membres [...]
(Beaumarchais, Le Mariage de Figaro - Acte III, scène 15)
#6713
[...] la jalousie et la soif de vengeance [...] sont inséparables comme l'action et la passion d'un même coeur. (Michel Tournier, Le médianoche amoureux)
#7003
Croire qu'en dehors de nous le monde et la matière sont inanimés est une erreur de perception. Nous sommes tellement repliés sur nous-mêmes, tellement enfermés dans nos habitudes que nous ne savons plus voir. L'univers entier est tissé d'esprits qui peuvent agir, reliés les uns aux autres par un phénomène de résonance cosmique. C'est nous qui nous croyons isolés, séparés. L'univers ne se sent pas séparé. IL EST. (Jean-Paul Bourre, Préceptes de vie issus de la sagesse amérindienne)
Commentaire : nature de mot facteur
#7903
[...] le hasard n'existe pas. Nous sommes tous reliés les uns aux autres. Nos vies sont tout inséparables les unes des autres que la brise l'est du vent. (Mitch Albom, Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut, Pocket, p. 58)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrançais.com | Tous droits réservés.