Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#116
Les manoeuvres inconscientes d'une âme pure sont encore plus singulières que les combinaisons du vice. (Raymond Radiguet)
#1068
La preuve que le théâtre est un endroit singulier: on s'habille pour entrer dans une "baignoire". (André Birabeau)
#1838
La verité que cherche l'oeuvre d'art, c'est la verité universelle de ce qui est singulier. (Michel Deguy, Fragment du cadastre, quatrième partie, À Marcel Proust)
#1849
Pour un amant bien tendre il n'est rien d'impossible. (Philippe Néricault dit DESTOUCHES, L'Homme singulier, acte III, scène 3)
#2675
Dans la dignité, le point de vue de la mort permet seulement de distinguer l'unicité du singulier car ce qui meurt est un seul. Ainsi comprise la dignité s'identifie à l'aura qui entoure chaque individu (et tout ce que l'on peut individualiser) comme le cercle magique que sa mort par avance soustrait à la vie qui ne fait que vivre à perte de vue. (Joseph Mouton)
#2773
Rochers, le chant, le roi, l'arbre longtemps bercé,
Astres longtemps liés à mon premier visage,
Singulier soleil de calme couronné.
(Catherine Pozzi)
#3569
On met la femme au singulier quand on a du bien à en dire, et on en parle au pluriel quand elle nous fait quelque méchanceté. (Sacha Guitry)
#3733
C'est singulier, le verbe guillotiner ne peut pas se conjuguer dans tous ses temps; on peut bien dire: Je serai guillotiné. tu seras guillotiné, mais on ne dit pas: J'ai été guillotiné. (Stendhal, le Rouge et le Noir; partie II, chap. XLII)
#5529
« Il sait trop tout ce qu'il veut dire... » Voilà un blâme littéraire qui paraît d'abord singulier, mais qui a du sens. Il taxe ces jeunes esprits qui ne soupçonnent jamais rien de ce qui est au delà de leur portée et qui ne voient que ce qu'ils atteignent. Genre de mérite et de médiocrité incompatibles avec tout progrès et avec toute modestie. (Joseph Joubert, Carnets; Tome 2)
#6261
Par une singulière équivoque, on cherche à confondre deux notions pourtant bien distinctes: l'identité et l'égalité. L'une réfère aux qualités physiques ou mentales des individus; l'autre à leurs droits sociaux et juridiques. La première relève de la biologie et de l'éducation; la seconde de la morale et de la politique. L'égalité n'est pas un concept biologique. On ne dit pas que deux molécules ou deux cellules sont égales. (François Jacob, Le jeu des possibles)
#6853
C'est assez singulier qu'aucun de nous ne sache sa grammaire et, pour être écrivain, ne veuille apprendre à écrire. (Jules Renard, Journal 1893 - 1898)

Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrançais.com | Tous droits réservés.