Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#34
La jeunesse est un temps pendant lequel les conventions sont, et doivent être, mal comprises: ou aveuglément combattues, ou aveuglément obéies. On ne peut pas concevoir, dans les commencements de la vie réfléchie, que seules les décisions arbitraires permettent à l'homme de fonder quoi que ce soit: langage, sociétés, connaissances, oeuvres de l'art. (Paul Valéry)
#36
Quand on doit diriger des enfants ou des hommes, il faut de temps en temps commettre une belle injustice, bien nette, bien criante: c'est ça qui leur en impose le plus! (Marcel Pagnol, Topaze)
#37
¬ęQue faisiez-vous au temps chaud?
Dit-elle à cette emprunteuse.
- Nuit et jour à tout venant
Je chantais, ne vous déplaise.
- Vous chantiez? j'en suis fort aise.
Et bien! dansez maintenant.¬Ľ (Jean de La Fontaine, La Cigale et la Fourmi)
#64
Votre ami est la réponse à vos désirs. À quoi bon si vous le chercher afin de tuer le temps? Cherchez-le toujours pour les heures viants. Car il lui appartient de conbler votre besoin, mais non votre vide. (Gibran Khalil Gibran)
#77
La position [personnelle] de l'écrivain est sans doute plus difficile.
Ce n'est plus Raimu qui parle: c'est moi. Par ma seule fa√ßon d'√©crire, je vais me d√©voiler tout entier, et si je ne suis pas sinc√®re ‚ÄĒ c'est-√†-dire sans aucune pudeur ‚ÄĒ j'aurais perdu mon temps √† g√Ęcher du papier. (Marcel Pagnol, La Gloire de mon p√®re, Avant-propos)
#155
L'absence ni le temps ne sont rien quand on aime. (Alfred de Musset, Poésies nouvelles)
#164
De tous les arts qui recherchent la renommée, celui de l'acteur est le plus incertain. L'acteur seul redoute les arrêts du temps. Son souvenir n'est perpétué que par une faible tradition. (Sheridan, Monodie sur la mort de Garrick)
#182
C'est une erreur de s'attarder longtemps dans l'adulation du public, Comme un soufflé qu'on laisse attendre, elle ne tarde pas à se dégonfler. (Charles Chaplin)
#203
A Paris, ce qu'on appelait autrefois l'√Ęge m√Ľr tend √† dispara√ģtre. On reste jeune tr√®s longtemps, puis on devient g√Ęteux. (Alfred Capus, Notes et Pens√©es)
#209
Longtemps on aime encore en roudissant d'aimer. (Bernard-Joseph Saurin, Blanche et Guiscard)
#213
Dire que vous pouvez aimer une personne toute votre vie, c'est comme si vous pr√©tendiez qu'une bougie continuera √† br√Ľler aussi longtemps que vous vivrez. (L√©on Tolsto√Į, la Sonate √† Kreutzer)
#226
Si tu regardes trop longtemps l'ab√ģme, l'ab√ģme aussi regardera en toi. (Nietzsche)
#233
Pendant que l'√Ęme demande une chose, le plaisir en exige une autre; ainsi l'√Ęme, devenue captive du plaisir, devient en m√™me temps ennemie de la raison. (Bossuet)
#239
Sous la couche √©paisse de nos actes, notre √Ęme d'enfant demeure inchang√©e; l'√Ęme √©chappe au temps. (Fran√ßois Mauriac, la fin de la nuit)
#262
De tout temps la politique a été la science de l'absurdité. (Stefan Zweig)
#264
Les amis de l'heure présente
Ont le naturel du melon;
Il faut en essayer cinquante
Avant d'en rencontrer un bon. (Claude Mermet, le temps passé)
#266
Heureux, tu compteras des amitiés sans nombre,
Mais adieu les amis, si le temps devient sombre. (François Ponsard, l'honneur et l'argent)
#338
Une ann√©e qui finit, c'est une pierre jet√©e au fond de la citerne des √Ęges et qui tombe avec des r√©sonances d'adieu. (Firmin van den Bosch, Aphorismes du temps pr√©sent)
#344
Volonté, ordre, temps: tels sont les éléments de l'art d'apprendre. (Marcel Prévost, l'Art d'apprendre)
#366
La loi d'amour est dure, mais tout injuste qu'elle soit, il faut néanmoins la subir, car elle a uni le ciel et la terre depuis l'origine des temps. (Pétrarque, Triomphe de l'Amour)
#368
Il fut un temps o√Ļ les b√™tes parlaient; aujourd'hui, elles √©crivent. (Aur√©lien Scholl)
#388
Lumi√®re sereine de mon √Ęme, Matin √©clatant des plus doux feux, devenez en moi le jour. Amour qui non seulement √©clairez, mais divinisez, venez √† moi dans votre puissance, venez dissoudre doucement tout mon √™tre. D√©truite en ce qui est de moi, faites que je passe en vous tout enti√®re, en sorte que je ne me retrouve plus dans le temps, mais que je vous sois √©troitement unie pour l'√©ternit√©. (Sainte Gertrude)
#390
Nous devons nous trouver contents
d'être les êtres que nous sommes:
des amoureux intermittents
qui sont fous l'un de l'autre en somme
de temps en temps.
(Paul Geraldy, Toi et Moi)
#398
L'argent, c'est comme les femmes: pour le garder, il faut s'en occuper un peu ou alors... il va faire le bonheur de quelqu'un d'autre. (Edouard Bourdet, les Temps difficiles)
#403
L'armée est une nation dans la nation; c'est un vice de nos temps. (Alfred de Vigny, Servitude et Grandeur militaires)
#494
Quand vous serez bien vieille, au soir à la chandelle,
Assise auprès du feu, dévidant et filant,
Direz, chantant mes vers, en vous émerveillant,
Ronsard me célébrait du temps que j'étais belle. (Ronsard, Sonnets pour Hélène)
#497
Je sais que sur les cŇďurs ses droits sont absolus;
Que tant qu'on est belle, on fait na√ģtre
Des désirs, des transports et des soins assidus;
Mais on a peu de temps à l'être,
Et longtemps à ne pas l'être. (Mme Deschoulières)
#511
Celui qui ne se soucie aucunement d'autrui, qui pense n'en avoir nul besoin ou en est effectivement privé... demeure dans son être sur le mode de l'être-avec-autrui. (Heidegger, L'Être et le Temps)
#533
L'humanité serait depuis longtemps heureuse si tout le génie que les hommes mettent à réparer leurs bêtises, ils les employaient à ne pas les commettre. (George-Bernard Shaw)
#574
Boire sans soif et faire l'amour en tout temps, madame, il n'y a que ça qui nous distingue des autres bêtes. (Beaumarchais, le Mariage de Figaro)
#604
Ce n'est pas assez de faire des pas qui doivent un jour conduire au but, chaque pas doit être lui-même un but en même temps qu'il nous porte en avant. (Goethe, Conversations)
#658
Que peu de temps suffit pour changer toutes choses!
Nature au front serein, comme vous oubliez! (Victor Hugo, les Rayons et les Ombres)
#737
Le trop d'exp√©ditions peut g√Ęter une affaire:
On perd du temps au choix, on tente, on veut tout faire.
N'en ayons qu'un, mais qu'il soit bon.
Commentaire : Jean de La Fontaine, Fables; le Chat et le Renard.
#738
Choisissez, pendant qu'on vous laisse
Le temps de choisir vos amours;
Et songez que dans la jeunesse,
Les bonnes nuits font les beaux jours. (Abbé Régnier-Desmarais, Poésies françaises, I)
#749
Quatre choses ne peuvent rester longtemps cachées: la science, la sottise, la richesse et la pauvreté. (les Mille et une Nuits)
#758
L'individu qui pense contre la société qui dort, voilà l'histoire éternelle, et le printemps aura toujours le même hiver à vaincre. (Emile Chartier, dit Alain)
#793
La civilisation signifie une soci√©t√© reposant sur l'opinion des civils. Elle veut dire que la violence, la loi des guerriers et des chefs despotes, les conditions des camps et de la guerre, de la r√©volte et de la tyrannie, c√®dent la place aux parlements, o√Ļ des lois sont √©labor√©es, et aux cours de justice ind√©pendantes dans lesquelles, pendant longtemps, ces lois sont maintenues. (Winston Churchill; Sang, Sueur et Larmes)
#808
On ne meurt qu'une fois, et c'est pour si longtemps! (Molière)
#811
Tu as donc enti√®rement oubli√© que, bien longtemps, j'ai poss√©d√© ton cŇďur, ton petit cŇďur, si doux, si faux et si mignon, que rien au monde ne peut √™tre plus mignon et plus faux? (Harry Heine, Intermezzo lyrique)
#852
Le p√©ch√© contre l'esp√©rance ‚ÄĒ le plus mortel de tous, et peut-√™tre le mieux accueilli, le plus caress√©. Il faut beaucoup de temps pour le reconna√ģtre, et la tristesse qui l'annonce, le pr√©c√®de, est si douce! C'est le plus riche des √©lixirs du d√©mon, son ambroisie. (Georges Bernanos, Journal d'un cur√© de campagne)
#890
Cette grande augmentation dans la quantit√© d'ouvrage qu'un m√™me nombre de bras est en √©tat de fournir gr√Ęce √† la division du travail est due √† trois circonstances diff√©rentes: premi√®rement, √† un accroissement d'habilet√© dans chaque ouvrier individuellement; deuxi√®mement, √† l'√©conomie du temps qui se perd ordinairement quand on passe d'une esp√®ce d'ouvrage √† une autre; et troisi√®mement enfin, √† l'invention d'un grand nombre de machines qui facilitent et abr√®gent le travail et qui permettent √† un homme de reprendre la t√Ęche de plusieurs... (A. Smith)
#904
Dans la vie de l'esprit comme dans la vie pratique, celui dont les connaissances tiennent progresse toujours et réussit. Celui, au contraire, piétine qui perd son temps à réapprendre ce qu'il a oublié. (William James, Précis de psychologie)
#929
On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps. (Abraham Lincoln)
#1041
Supprimer la distance, c'est augmenter la durée du temps. Désormais, on ne vivra pas plus longtemps; seulement, on vivra plus vite. (Alexandre Dumas)
#1065
La vie est pi√®ce de th√©√Ętre: ce qui compte, ce n'est pas qu'elle dure longtemps, mais qu'elle soit bien jou√©e. (S√©n√®que)
#1085
Par l'ennui chassé de ma chambre.
J'errais le long du boulevard;
Il faisait un temps de décembre,
Vent froid, fine pluie et brouillard. (Théophile Gautier, Emaux et Camées)
#7897
Toutes les villes, tous les Etats, tous les royaumes sont mortels ; toute chose, ou par nature ou par accident finit et en termine d'une fa√ßon ou d'une autre : c'est pourquoi le citoyen qui assiste √† la fin de sa patrie, ne peut tant se plaindre du malheur de celle-ci et le mettre sur le compte d'une m√Ęle fortune, que du sien propre ; car √† sa patrie il est arriv√© ce qui devait arriver de toute mani√®re. En v√©rit√© le malheur est pour lui, qui a trouv√© moyen de na√ģtre en un temps o√Ļ devait advenir pareille catastrophe. (Francesco Guicciardini - 1483-1540 - Ricordi)
#1176
Dieu n'existe pas. S'il existait, depuis le temps que je dis des horreurs, il m'aurait déjà foudroyé. Ou Dieu est un mythe, ou il est sourd, ou c'est du mépris. (Francis Blanche)
#1196
Est-il temps au moment de mourir d'apprendre comment on aurait d√Ľ vivre? (Jean-Jacques Rousseau, Les r√™veries d'un promeneur solitaire)
#1210
L'esprit de notre temps ne laisse pas l'individu faire un retour sur lui-même. (Albert Schweitzer)
#1240
Nous avons toujours une ancre qui tient ferme aussi longtemps qu'on ne la brise pas soi-même: c'est le sentiment du devoir. (I. Tourgueniev, Scènes de la vie russe)
#1276
Dans un roman, on est porté par le récit. Le roman est situé dans le temps d'une lecture. Un poème est toujours "maintenant". (Jacques Roubaud)
Commentaire : Extrait de la revue Le Monde de l'éducation - Janvier 2001
#1305
La dictature ‚ÄĒ d√©votion-f√©tiche pour un homme ‚ÄĒ est une chose √©ph√©m√®re. Un √©tat de soci√©t√© o√Ļ l'on ne peut pas exprimer ses pens√©es, o√Ļ des enfants d√©noncent leurs parents √† la police, un tel √©tat de soci√©t√© ne peut pas durer longtemps. (Sir Winston Churchill; Sang, Sueur et Larmes)
#1322
L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rive; il coule, et nous passons! (Alphonse de Lamartine)
#1326
Le temps seul peut rendre les peuples capables de se gouverner eux-mêmes. Leur éducation se fait par leurs révolutions. (Alphonse de Lamartine)
#1335
Dieu n'est pas l'éternité, il n'est pas l'infini, mais il est éternel et infini. Il n'est ni la durée ni l'espace, mais il a existé de tout temps et sa présence est partout. (I. Newton, Principes math. de la philo, naturelle)
#1362
Le difficile, c'est ce qui peut être fait tout de suite; l'impossible, ce qui rend un peu plus de temps. (George Santayana)
#1368
Il faut boire jusqu'à l'ivresse sa jeunesse
Car tous les instants de nos vingt ans nous sont comptés
Et jamais plus le temps perdu ne nous fait face.
(Charles Aznavour, Sa Jeunesse)
Commentaire : Paroles de sa chanson
#1430
Je ne suis pas s√Ľr qu'il ne soit pas meilleur pour eux (les enfants) de les instruire oralement pour commencer. Il faudrait d'abord d√©velopper ses mains, son cerveau et son √Ęme. Les mains sont presque atrophi√©es. Quant √† l'√Ęme, on l'ignore enti√®rement. Des parents sages permettent √† leurs enfants de se tromper. Il est bon qu'ils se br√Ľlent les doigts de temps √† autre. (Ghandi)
Commentaire : cité dans "Tous les hommes sont frères"
#1495
La lecture des histoires et romans sert à tuer le temps de deuxième ou troisième qualité. Le temps de première qualité n'a pas besoin qu'on le tue. C'est lui qui tue tous les livres. Il en engendre quelques-uns. (Paul Valéry, Mauvaises pensées et autres)
#1547
Bien que je ne prévoie pas que l'énergie atomique devienne avant longtemps un grand bienfait, je dois dire que, pour l'instant, c'est une menace. Peut-être est-ce bien qu'il en soit ainsi. Cela peut intimider la race humaine et l'inciter à mettre de l'ordre dans les affaires internationales, ce qui, sans la pression de la crainte, ne s'accomplirait pas. (Einstein, Atlantic Monthly)
#1554
L'Ňďuvre surgit dans son temps et de son temps, mais elle devient Ňďuvre d'art par ce qui lui √©chappe. (Andr√© Malraux)
#1566
Toute oeuvre d'art survivante est amputée, et d'abord de son temps. (André Malraux)
#1575
On nous r√©concilia; nous nous embrass√Ęmes, et depuis ce temps-l√† nous sommes ennemis mortels. (Lesage, le Diable boiteux)
#1610
L'espace est la forme de ma puissance, le temps de mon impuissance. (Lagneau)
#1612
On ne peut pas vraiment parler du temps puisqu'on met du temps à parler et même à penser. Le temps est à la fois dedans et dehors, donc il n'est pas objet. (Jankélévitch)
#1613
Ce n'est pas tout de dire la vérité, "toute la vérité", n'importe quand, comme une brute: l'articulation de la vérité veut être graduée: on l'administre comme un élixir puissant et qui peut être mortel, en augmentant la dose chaque jour pour laisser à l'esprit le temps de s'habituer. La première fois, par exemple, on racontera une histoire: plus tard, on dévoilera le sens ésotérique de l'allégorie. (Jankélévitch)
#1619
Le temps emporte tout, l'esprit comme le reste. (Vergilius Maro, dit Virgile)
#1621
Le temps irréparable fuit. (Vergilius Maro, dit Virgile)
#1633
Le temps serait venu de faire valoir les idées de la femme aux dépens de celles de l'homme, dont la faillite se consomme assez tumultueusement aujourd'hui. (André Breton)
#1793
Le temps et le monde et la personne ne se rencontrent qu'une seule fois. (Hélène Cixous, Dedans)
#1844
La diff√©rence est l'articulation de l'espace et du temps. (Jacques Derrida, L'√Čcriture et la diff√©rence, Freud et la sc√®ne de l'√©criture)
#1905
La chute des civilisations est le plus frappant et en même temps le plus obscur de tous les phénomènes de l'histoire. (Joseph Arthur de Gobineau, Essai sur l'inégalité des races humaines)
#1923
La vie ne dispense pas seulement de beaux et merveilleux souvenirs. Je la vois comme la surface de l'eau d'un fleuve qui monte et qui descend selon la marée, et qui change d'aspect suivant les intempéries. (Ly Thu Ho, Printemps inachevé)
#1942
En vain, pour satisfaire √† nos l√Ęches envies,
Nous passons près des rois tout le temps de nos vies
A souffrir des mépris et ployer les genoux.
(François de Malherbe)
#1947
Je suis vaincu du temps; je cède à ses outrages. (François de Malherbe, Odes)
#2004
O√Ļ le temps a cess√© tout n'est-il pas pr√©sent? (Alphonse de Lamartine, Po√®mes du Cours familier de litt√©rature, La vigne et la maison, dialogue entre mon √Ęme et moi (Moi), V)
#2016
Le temps use l'erreur et polit la verité. (Gaston, duc de Lévis, Maximes, préceptes et réflexions, avant-propos)
#2049
On ne meurt qu'une fois, et c'est pour si longtemps. (Molière, Le Dépit amoureux, acte V, scène 3)
#2087
O√Ļ le rossignole tarde-t-il si longtemps? Oublie-t-il de venir consoler? L'√©t√© n'est pas encore l√†, mais l'√©t√© va venir. Le soleil de P√Ęques est √† l'orient. (Guido Gezelle, Couronnes de l'ann√©e)
#2093
Est-ce toi qui noues les liens des Pléiades,
Ou qui d√©lies les cha√ģnes d'Orion?
Est-ce toi qui fais sortir en son temps les constellations,
Et qui conduis la Grande Ourse avec ses petits?
(Ancien Testament, Job, XXXVIII, 31-32)
#2136
Il n'est rien de réel que le rêve et l'amour. (Anna de Noailles, Le Coeur innombrable, IV, Chanson du temps opportun)
#2157
La grande découverte du XVIIIe siècle, c'est [...] celle du phénomène de la mémoire. (Georges Poulet, Etudes sur le temps humain, introduction)
#2160
L'homme est principalement une puissance d'action, la femme, une puissance de fascination. (Pierre Joseph Proudhon, La Pornocratie ou les femmes dans les temps modernes, chap 2)
#2161
Le bonheur est dans l'amour un état anormal. (Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, À l'ombre des jeunes filles en fleur)
#2162
Mort à jamais? Qui peut le dire? (Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, La prisionnière)
#2172
La vie des grands hommes nous rappelle
Que nous aussi nous pouvons rendre notre vie sublime,
Et laisser derrière nous, après la mort,
Des empreintes sur le sable du temps. (Longfellow, Un psaume de vie)
#2251
La critique est une de ces professions qui prospèrent dans les temps malheureux. (François Villemain, Mélanges littéraires, Discours sur la critique)
#2258
L'Académie française est comme l'Université: l'une et l'autre étaient nécessaires dans un temps d'ignorance. (Voltaire, Le Sottisier, Pensées)
#2271
J'ai cueilli ce brin de bruyère
L'automne est morte souviens t'en
Nous ne nous verrons plus sur terre
Odeur du temps brin de bruyère
Et souviens-toi que je t'attends. (Guillaume Apollinaire)
#2283
...dans l'idéologie de notre temps, la référence obsessionnelle au "concret" [...] est toujours armée comme une machine de guerre contre le sens comme si, par une exclusion de droit, ce qui vit ne pouvait signifier -et réciproquement.
(Roland Barthes)
#2284
Seule l'exaltait la gr√Ęce d'entrer dans un monde de formes nouvelles qui le d√©livr√Ęt, et les autres avec lui, des contraintes, de l'ennui, des mensonges que le temps r√©v√©lait dans des formules mortes. (Georges Bataille)
Commentaire : à propos de Manet
#2360
Et une parole porte loin, - très loin - , et sème la destruction à travers le temps comme une balle à travers l’espace. (Joseph Conrad)
#2410
J'aime le mot "croire". En g√©n√©ral, quand on dit "je sais", on ne sait pas, on croit. Je crois que l'art est la seule forme d'activit√© par laquelle l'homme en tant que tel se manifeste comme v√©ri-table individu. Par elle seule il peut d√©passer le stade animal parce que l'art est un d√©bouch√© sur des r√©gions o√Ļ ne dominent ni le temps ni l'espace. Vivre, c'est croire; c'est du moins ce que je crois. (Marcel Duchamp)
#2450
Le Temps est l'image mobile de l'éternité immobile. (Platon)
#2491
Ici comme ailleurs, on assiste √† la multiplication d'un genre d'individu qui vous tape dr√īlement sur les nerfs: celui qui a dans le cr√Ęne une affreuse bouillie, un galimatias de pseudo-savoir et qui, en outre, est persuad√© d'√™tre au-dessus de tous les pr√©jug√©s de son temps. (Witold Gombrowicz)
#2499
Les femmes acceptent aisément les idées nouvelles, car elles sont ignorantes; elles les répandent facilement, parce qu'elles sont légères; elles les soutiennent longtemps, parce qu'elles sont têtues. (Joseph-Alexandre Ségur, Les Femmes)
#2514
L'homme est dans ses écarts un étrange problème;
Qui de nous en tout temps est fidèle à soi-même? (Andrieux, Contes, anecdotes et fables en vers)
#2533
Maintenant j'écris de telle sorte que personne ne me comprend même plus. Aucun doute là-dessus. Personne n'a besoin de ce gendre de littérature. Mais on finira par me comprendre, de même qu'on a toujours fini par comprendre les peintres. Il n'y faut que du temps et cela exige seulement de la confiance. (Ernest Hemingway)
#2534
Toute chose en tout temps réunit en soi tous les contraires. (Héraclite)


Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.