Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#380
En amour, on pla√ģt plut√īt par d'agr√©ables d√©fauts que par des qualit√©s essentielles; les grandes vertus sont des pi√®ces d'or, dont on fait moins usage que de la monnaie. (Ninon de Lenclos)
#879
Nous autres, sur notre petit tas de boue, nous ne concevons rien au-delà de nos usages. (Voltaire, Micromégas)
#1027
Critiquer, c'est avoir recours, c'est employer les id√©es des autres ‚ÄĒ et c'est souvent en faire un bien mauvais usage. Et puis, s'en √©tant inspir√©, c'est par la suite en vivre. Ne commencez donc pas par √™tre un parasite. (Sacha Guitry; Th√©√Ętre, je t'adore)
#2308
... leur parole impure, mornes litanies du péché, mots souillés depuis des siècles, ignoblement ternis par l'usage, passant de la bouche des pères dans celles des fils, pareils aux pages les plus lues d'un mauvais livre, et que le vice a marquées de son signe - contresignées - dans la crasse de milliers de doigts. (Georges Bernanos)
#3057
Ce ne sont pas les richesses qui font le bonheur, mais l'usage qu'on en fait. (Cervantes)
#3925
Supprimer les guillemets des citations: une manière élégante de recycler les idées usagées. (Jacques Attali)
#4445
Effleurer et non s'affairer.
[...] Faisons le serment d'effleurer et non point d'empoigner - et alors les êtres nous livreront ce qu'ils sont, ce qu'ils consentent à être, progressant vers nous à l'allure qui est la leur, parfois sur un mode vivace, parfois sur un mode lent. (Pierre Sansot, Du bon usage de la lenteur)
#4760
L'usage le plus digne qu'on puisse faire de son bonheur, c'est de s'en servir à l'avantage des autres. (Marivaux, L'Ile de la Raison)
#4803
Le bien est dans le bon usage que l'on fait de n'importe quoi. (Marcel Jouhandeau)
#4946
Les liaisons sont des serments tacites que la morale peut désapprouver, mais que l'usage excuse et que la fidélité justifie. (Lamartine)
#4971
Le regret qu'ont les hommes du mauvais emploi du temps qu'ils ont déjà vécu ne les conduit pas toujours à faire de celui qui leur reste à vivre un meilleur usage. (Jean de La Bruyère, Caractères)
#4995
Politesse: usage hors d'usage. (Romain Coolus)
#5011
La vanité qu'il eut de vouloir se soustraire à ces visites d'usage et de politesse, qu'à la vérité on n'exige pas des candidats, mais qu'ils ne doivent pas non plus regarder comme avilissantes pour eux. (Jean le Rond d' Alembert, Eloges; Saci)
#5336
Les paysans font toujours les bons gestes. (Marcel Jullian, la Courte supplique au roi pour le bon usage des énarques)
#5337
La France est un travesti. Ceux qui gouvernent ne sont pas visibles et ceux qui sont visibles ne gouvernent pas. (Marcel Jullian, la Courte supplique au roi pour le bon usage des énarques)
#5230
Il n'y a pas de printemps sans péril. (Marcel Jullian, Courte Supplique au roi pour le bon usage des énarques)
#5542
Les sots admirent tout dans un auteur estimé. Je ne lis que pour moi; je n'aime que ce qui est à mon usage. (Voltaire, Candide)
#5556
[...] une drogue est au bonheur ce que la masturbation est à l'amour: une fermeture sur soi-même, nécessaire à certaines périodes, qui devient appauvrissante si elle coupe le contact avec le monde extérieur. (Albert Jacquard, Petite philosophie à l'usage des non-philosophes)
#5647
La diff√©rence entre le peuple et le public, c'est que le public paye... Mais √† l'usage, on s'aper√ßoit qu'un billet de th√©√Ętre est souvent moins co√Ľteux qu'un bulletin de vote. (Guy Bedos, Merci pour tout)
#5927
Si l'entreprise appartient à ceux qui la possèdent (les actionnaires, elle est donc légalement à leur service: propriété vaut usage. Le MEDEF dit donc n'importe quoi, le CJD [Centre des Jeunes Dirigeants] dit donc n'importe quoi, lorsqu'ils essaient de nous faire croire que l'entreprise est au service de ses clients et de ses salariés: cela ne peut être vrai, puisqu'elle est au service de ses actionnaires. (André Comte-Sponville, Le capitalisme est-il moral?)
#5932
[...] la nature ne choisit jamais. (Albert Jacquard, Petite philosophie à l'usage des non-philosophes)
#6037
Oh! qu'il devrait donc bien y avoir, à chaque biographie de poète, un petit chapitre secret et réservé, à l'usage des seuls bons esprits, capables de porter la vérité, toute la vérité, sans la prendre de travers ni en abuser. (Charles-Augustin Sainte-Beuve, Mes Poisons)
#6118
Il y a toujours quelque effronterie à regarder de front. (Pierre Sansot, Du bon usage de la lenteur)
#6262
La fraternité a pour résultat de diminuer les inégalités tout en préservant ce qui est précieux dans la différence. (Albert Jacquard, Petite philosophie à l'usage des non-philosophes)
#6263
Est fanatique celui qui est s√Ľr de poss√©der la v√©rit√©. Il est d√©finitivement enferm√© dans cette certitude; il ne peut donc plus participer aux √©changes; il perd l'essentiel de sa personne. Il n'est plus qu'un objet pr√™t √† √™tre manipul√©. (Albert Jacquard, Petite philosophie √† l'usage des non-philosophes)
#6264
Ceux qui prétendent détenir la vérité sont ceux qui ont abandonné la poursuite du chemin vers elle. La vérité ne se possède pas, elle se cherche. (Albert Jacquard, Petite philosophie à l'usage des non-philosophes)
#6503
Seule peut-être la création est un acte solitaire mais aussi constructif. (Albert Jacquard, Petite philosophie à l'usage des non-philosophes)
#6536
La premi√®re et la plus n√©cessaire partie de la philosophie est celle qui traite de la pratique des pr√©ceptes; par exemple: il ne faut point mentir. La seconde, est celle qui en fait les d√©monstrations: pourquoi il ne faut point mentir. Et la troisi√®me, celle qui fait la preuve de ces d√©monstrations, en expliquant en quoi consiste une d√©monstration, et ce qui en fait la v√©rit√© et la certitude ; elle d√©finit ces diff√©rents termes: d√©monstration, cons√©quence, opposition, v√©rit√©, fausset√©. Cette troisi√®me partie est n√©cessaire pour la seconde, et la seconde pour la premi√®re; mais la premi√®re est la plus n√©cessaire de toutes, et celle o√Ļ il faut s'arr√™ter et se fixer. D'ordinaire, nous renversons cet ordre; nous nous arr√™tons enti√®rement √† la troisi√®me; tout notre travail, toute notre √©tude, est pour la troisi√®me, pour la preuve, et nous n√©gligeons absolument la premi√®re, qui est l'usage et la pratique. Il arrive par l√† que nous mentons; mais en revanche nous sommes toujours pr√™ts √† bien prouver qu'il ne faut pas mentir. (√Čpict√®te, Pens√©es - LXXX)
#6602
Figaro: L'usage, ma√ģtre Double-Main, est souvent un abus. Le client un peu instruit sait toujours mieux sa cause que certains avocats, qui, suant √† froid, criant √† tue-t√™te, et connaissant tout, hors le fait, s'embarrassent aussi peu de messieurs: plus boursoufl√©s apr√®s qu'ils eussent compos√© l'Oratio pro Murena. [...] (Beaumarchais, Le Mariage de Figaro - Acte III, sc√®ne 15)
#6843
Ceux qui veulent combattre l'usage par la grammaire se moquent. (Montaigne, Essais)
#7106
Un prothésiste est quelqu'un qui fait des pieds et des mains pour que ses patients puissent retrouver l’usage de leurs membres (Marc Escayrol)

#7332
La Francophonie, c'est l'usage de la langue française comme instrument de symbiose, par delà nos propres langues nationales ou régionales, pour le renforcement de notre coopération culturelle et technique, malgré nos différentes civilisations. (Léopold Sédar Senghor, Discours prononcé lors de sa visite au siège de l'Organisation internationale de la Francophonie)


Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.