Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés


#64
Votre ami est la réponse à vos désirs. À quoi bon si vous le chercher afin de tuer le temps? Cherchez-le toujours pour les heures viants. Car il lui appartient de conbler votre besoin, mais non votre vide. (Gibran Khalil Gibran)
#185
A l'heure de l'adieu, en partant loin de toi, mes yeux se sont vidés tout d'un coup de lumière et je suis resté aveugle à force de pleurer. (Hafiz, Les Ghazels)
#257
Il est des heures vides, creuses, qui portent en elles le destin. (Stefan Zweig)
#430
L'avenir, fant√īme aux mains vides,
Qui promet et qui n'a rien! (Victor Hugo, les Voix Intérieures)
#487
Sais-tu pourquoi, cher camarade,
Le beau sexe n'est point barbu?
Barbillard comme il est, on n'aurait pu
Le raser sans estafilade. (Anonyme [d'après Ovide])
#510
Le droit naturel devient ce qui va de soi, ce que telle communauté considère comme obligation et droit si évidents qu'il lui semblerait ridicule de le formuler... Le droit naturel devient ainsi le droit non-écrit, supérieur au droit écrit parce qu'il n'a pas besoin de celui-ci pour être reconnu. Il n'en est pas moins historique... C'est ... lui qui, en évoluant, force le droit écrit à évoluer. (F. Weil, Philosophie politique)
#605
L'esprit humain se forme non à choisir, mais à accepter; non à décider si une oeuvre est belle, mais à réfléchir sur l'oeuvre belle. Ainsi, en dépit de lieux communs trop évidents, il y a imprudence à vouloir juger par soi. C'est l'humanité qui pense. (Emile Chartier)
Commentaire : dit Alain
#619
Je vois ce qui est le mieux et je l'approuve; mais j'accomplis le pire.
(Ovide)

#705
Si le vin disparaissait de la production humaine, il se ferait dans la santé et dans l'intelligence un vide, une absence plus affreuse que tous les excès dont on le rend coupable. (Charles Baudelaire)
#858
Les jours passent, passent [...] Qu'ils sont vides! [...] Il me semble que ma vie, toutes les forces de ma vie vont se perdre dans le sable. (Georges Bernanos, Journal d'un curé de campagne)
#1100
Ce que je sais pour demain, c'est que la Providence se lèvera avant le soleil. (Lacordaire)
#1208
Ne pourrait-on pas dire avec justice à ces détracteurs d'un homme supérieur, si avides de chercher ses défauts: Quel droit avez-vous de lui reprocher des fautes qui ne l'ont pas empêché de valoir encore mieux que vous? (Condorcet, Magraaf)
#1466
Il y a beaucoup d'affinités, de connivences, entre la lecture et la prière: dans les deux cas, marmonnement. Dans les deux cas, silencieux commerce avec l'Autre. (Christian Bobin, Souveraineté du vide)
#1510
Vide de vous et rempli de lui-même. (Abbé Jacques Delille, Conversations III)
#1611
Car le pur sensible n'a en soi aucune vérité et, par conséquent aucune évidence; et, si on en fait l'objet d'une affirmation, on l'interprète, on dit ce qu'il est, on a alors une connaissance expérimentale. (Lagneau)
#2173
Le monde entier se trouvait devant eux, o√Ļ choisir
Le lieu de repos, et la Providence fut leur guide:
La main dans la main, à l'aventure et lentement,
A travers l'Eden, ils cheminèrent seuls. (Milton, le Paradis perdu)
#2300
Ils ne se forment aucune idée du mal lui-même, cette énorme aspiration du vide, du néant. (Georges Bernanos)
#2490
Ah! s'ils chantaient comme gens forcés de chanter, tout en sachant qu'ils chantent dans le vide! (Witold Gombrowicz)
#2537
Pauvre capitaine! il ne se doute évidemment pas qu'à chaque secousse, la corde m'entre davantage dans la chair... (Hergé)
#2538
Or, s'il y a de l'injustice, ajoutent-ils, √† enlever des femmes, il y a de la folie √† se venger d'un rapt, et de la sagesse √† ne s'en pas mettre en peine, puisqu'il est √©vident que, sans leur consentement, on ne les e√Ľt pas enlev√©es. (H√©rodote)
#2780
... il √©tait temps de savoir ce que je comptais √©crire. Mais d√®s que je me le demandais, t√Ęchant de trouver un sujet o√Ļ je pusse faire tenir une signification philosophique infinie, mon esprit s'arr√™tait de fonctionner, je ne voyais plus que le vide en face de mon attention, je sentais que je n'avais pas de g√©nie ou peut-√™tre une maladie c√©r√©brale l'emp√™chait de na√ģtre. (Marcel Proust)
#2902
Plus on devient habile en poésie plus les messages sont évidents (encule pour pendule) mais on oublie l'amour qui leur donnait le Temps. (Jack Spicer)
#3098
Quelqu'un disait que la providence était le nom de baptême du hasard; quelque dévot dira que le hasard est un sobriquet de la providence. (Chamfort, Maximes et Pensées)
#3105
Aimez les choses à double sens, mais assurez-vous bien d'abord qu'elles ont un sens. Souvenez-vous qu'on peut être hermétique et ne rien renfermer. N'oubliez pas que hermétique, ça veut dire également bouché. Et quand une phrase ténébreuse, alambiquée, vous donne le vertige, souvenez-vous que ce qui vous donne encore le vertige, c'est le vide. (Sacha Guitry, l'Esprit de Paris)
#3163
L'adjectif "vrai", comme le chiffre zéro, est une expression indispensable du vide. (Amélie Nothomb)
#3316
Celui qui a une juste idée de la providence ne se tient pas au pied d'un mur qui menace de tomber en ruines. (Mong Tseu)
#3484
Il est évidemment bien dur de ne plus être aimé quand on aime, mais cela n'est pas comparable à l'être encore quand on n'aime plus. (Georges Courteline)
#3693
L'avenir est un fant√īme aux mains vides qui promet tout et qui n'a rien. (G√©rard De nerval)
#3732
Un curé vertueux et sans intrigue est une Providence pour le village. (Fleury)
#4053
Rien n'est plus trompeur que l'√©vidence. C'est un principe de logique qui s'applique aux √©checs: ce qui para√ģt √©vident n'est pas toujours ce qui s'est produit en r√©alit√©, ou ce qui est sur le point de se produire... (Arturo Perez-Reverte, Le Tableau du Ma√ģtre flamand)
#4085
Le peuple est avide de spectacles, et y court, parce qu'il est amus√© quand il en jouit, et qu'il est encore amus√© par le r√©cit qu'il en fait quand il en est revenu. (Denis Diderot, Jacques le Fataliste et son ma√ģtre)
#4087
... comme c'est vide, une glace o√Ļ je ne suis pas. (Jean-Paul Sartre, Huis Clos)
#4283
Nous vivons dans le vide ouvert par un événement, nous allons d'un événement à l'autre et il faut parfois des années pour qu'un événement succède à un autre. Entre les deux, le vide. Enfin, pas tout à fait: survient parfois la belle lumière d'un visage, d'une parole, d'un geste. (Christian Bobin, La plus que vive)
#4319
Oh! Que la providence est grande! Elle donne à chacun son jouet, la poupée à l'enfant, l'enfant à l'homme, l'homme à la femme, et la femme au diable! (Victor Hugo, [Marie Tudor, Journée 1, Scène 2])
#4363
Gens qui de leur savoir paraissent toujours ivres;
Riches, pour tout mérite, en babil importun;
Inhabiles à tout, vides de sens commun.
(Molière, Les Femmes Savantes)
#4512
Se passer de Dieu... Je veux dire: se passer de l'idée de Dieu, de la croyance en une Providence attentive, tutélaire et rémunératrice..., n'y parvient pas qui veut. (André Gide, Journal)
#4534
L'expérience du vide est la tentation mystique de l'incroyant, sa possibilité de prière, son moment de plénitude. (Emil Michel Cioran, La tentation d'exister)
#4535
Assez seul pour ne plus l'être jamais. (Christian Bobin, Souveraineté du vide)
#4657
Les années nous viennent sans bruit. (Ovide)
#4704
Tout engagement génère des compromis, et il est évidemment beaucoup plus facile de rester soi-même en ne faisant rien. (Ethan Hawke)
#4722
La sombre Jalousie, au teint p√Ęle et livide,
Suit d'un pied chancelant le Soupçon qui la guide.
(Voltaire, La Henriade)
#5012
Le comble de la politesse: refermer la fenêtre derrière soi après s'être jeté dans le vide. (Alphonse Allais)
#5129
L'amour tue l'intelligence. Le cerveau fait sablier avec le coeur. L'un ne se remplit que pour vider l'autre. (Jules Renard, Journal)
#5176
[...] quand nous entrons dans une maison o√Ļ nous avons pass√© des heures ou m√™me des jours d'enfance si heureux, que nous plongeons nos regards dans cette enfance, mais nous ne plongeons nos regards que dans ce tristement c√©l√®bre vide b√©ant. (Thomas Bernhard, Extinction)
#5420
Dans les choses profondes, c'est toujours le petit nombre qui est le plus perspicace; la majorité, elle, ne s'entend qu'aux évidences. (Giacomo Leopardi, Pensées)
#5451
Il est temps déjà que les diverses nations comprennent qu'une langue neutre pourra devenir pour leurs cultures un véritable rempart contre les influences monopolisatrices d'une ou deux langues seulement, comme ceci apparait maintenant toujours plus évident. Je souhaite sincèrement un progrès plus rapide de l'espéranto au service de toutes les nations du monde. (Vigdis Finnbogadottir)
#5452
Parfois les pleurs ont la vertu de l'éloquence. (Ovide)
#5852
Se font abstraits pour para√ģtre profonds.
Des ombres qui cachent des vides, c'est ce que sont la plupart des termes abstraits. (Joseph Joubert, Carnets t.2)
#5855
On ne demande pas de preuves à l'amitié, mais des évidences. (Philippe Soupault, L'Amitié)
#6060
Décrire les religions comme des virus de l'esprit est quelquefois interprété comme méprisant ou même hostile. C'est les deux... Amoureux de la vérité, je suis méfiant vis a vis des croyances qui ne sont pas étayées par l'évidence. (Richard Dawkins)
#6311
Sans la République, le Socialisme est impuissant, sans le Socialisme, la République est vide. (Jean Jaurès)
#6360
Dieu n'est pas bon non plus. Il suffit de jeter un coup d'oeil sur le monde pour se rendre à l'évidence. C'est la contradiction entre cette évidence et le bon Dieu vanté par des propagandistes puérils qui multiplie les incroyants. (René Barjavel, La faim du tigre)
#6541
Pour assurer le quotidien, un milliardaire vit de ses rentes alors qu’un SDF vide ses poches (Marc Escayrol, Mots et Grumots)
#6633
Il est peu d'hommes qui osassent mettre en évidence les requêtes secrètes qu'ils font à Dieu. (Michel de Montaigne, Essais 1.56)
#6732
Le départ de l'être aimé laisse un vide que rien ne peut combler dans le coeur de celui qui reste (Patrice Rodriguez)
#7102
La retraite est la hantise des parachutistes car ça leur fait un vide (Marc Escayrol)
#7461
Nous connaissons √† merveille le prix d'une maxime √† propos amen√©e, et toute la valeur d'une pens√©e noble pr√©sent√©e sous la forme d'une sentence; mais nous savons aussi combien il est facile de d√©guiser la st√©rilit√© de l'imagination par l'emploi de ce moyen, l'absence d'id√©es grandes et justes par l'enflure des mots, et on ne saurait dire combien est fatigante cette redondance continuelle de paroles pr√©tentieuses, et travaill√©es dans l'intention de couvrir le vide et l'absurde des pens√©es. (A. Delafor√™st, Th√©√Ętre moderne: Cours de litt√©rature dramatique)


Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.