La grammaire  Les mots invariables ► vous êtes ici 


Les mots invariables :

Définition et emploi de l’adverbe

 

Dans la langue française n’est-il pas amusant de constater que mot est bien un mot ; que nom est un mot et un nom ; que adjectif est un mot, un nom et un adjectif ; tandis que adverbe n’est pas un adverbe.

(Philippe Geluck, Le tour du chat en 365 jours, 2006)

Qu’est-ce qu’un adverbe ?

Un adverbe, différent de la préposition, n’est point susceptible de complément, et forme, de lui-même, un sens complet. Tels sont les adverbes généreusementaujourd’huiici, qui signifient avec générositéen ce jouren ce lieu.

L’adverbe est un mot invariable qui modifie (précise ou complète) :

  • soit un verbe : Il marche lentement ;
  • soit un adjectif : Il est très bienfaisant ;
  • soit un autre adverbe : Il parle si poliment ;
  • soit même une phrase ou une proposition tout entière : Éventuellementil croit en Dieu.

Exemple : On s’ennuie presque toujours avec ceux qu’on ennuie. (La Rochefoucauld)
Cette phrase renferme deux adverbes qui tous deux modifient le verbe, et dont le premier modifie le second.

À savoir
Modifierqui signifie, en général, donner une manière d’être, signifie ici, déterminer la signification d’un mot, en exprimant quelque circonstance ou particularité qui accompagne ce mot. Si l’on dit, il faut s’occuper ; la signification du mot s’occuper, sera simple et sans aucune circonstance. Mais si l’on dit, il faut s’occuper utilement ; la signification de ce verbe sera modifiée , ou déterminée, par l’adverbe utilement, puisque celui-ci sera employé, pour faire entendre qu’il faut s’occuper d’une manière plutôt que d’une autre.

D’après l’ensemble de ses fonctions, cette partie du discours devrait avoir une dénomination plus générique ; mais on conserve le mot adverbe étant adopté par la plupart des grammairiens. Peut-être vient-il aussi de son emploi le plus ordinaire, qui est auprès du verbe.

Les adverbes modifient les mots auxquels ils se rapportent en y ajoutant :

  • Une idée de manière, de qualité ; tels sont les adverbes formés des adjectifs : prudemment, sagement, etc.
    Exemple : Un trône indignement renversé et miraculeusement rétabli. (Bossuet)
  • Une idée de temps : aujourd’hui, hier, demain, autrefois, jadis, alors, aussitôt, désormais, tôt, bientôt, tard, toujours, jamais, etc.
    Exemple : Quelques crimes toujours précèdent les grands crimes. (Racine)
  • Une idée de situation, de lieu, d’ordre : ici, là, y, devant, derrière, dedans, dehors, dessus, dessous, d’abord, premièrement, ensuite, etc.
    Exemple : On étale le titre de bon citoyen, et on cache dessous celui de jaloux.
  • Une idée de quantité : assez, beaucoup, peu, trop, moins, très, fort, que, combien, si, tant, tellement, etc.
    Exemple : J’ai fait ce que j’ai pu : vous régnez ; c’est assez. (Racine)
  • Une idée de comparaison, de préférence : mieux, plus, moins, autant, davantage, etc.
    Exemple : La sagesse vaux mieux que les armes des gens de guerre. (Fléchier)
  • Une idée d’affirmation : oui, assurément, certainement, certes, etc.
    Exemple : Certes, à voir les hommes si occupés, si vifs on dirait qu’ils travaillent pour des années éternelles. (Massillon)
  • Une idée de négation : non, non… pas, ne, ne… pas, ne… point, nullement, aucunement, etc.
    Exemple : Le jour n’est pas plus pur que le fond de mon cœur. (Racine)

Tableau des principaux adverbes
Ailleurs

Ainsi

Alentour

Alors

Amont

Assez

Aujourd’hui

Auparavant

Aussi

Aussitôt

Autant

Autrefois

Aval

Beaucoup

Bien

Çà

Certes

Céans

Cependant

Ci

Combien

Comment

Davantage

Dedans

Dehors

Déjà

Demain

Désormais

Dessous

Dessus

Dorénavant

Encore

Enfin

Ensemble

Ensuite

Fort

Gratis

Guère

Hier

Ici

Incessamment

Incognito

Incontinent

Instamment

Jadis

Jamais

Jusque

Loin

Lors

Maintenant

Mieux

Moins

Naguère

Ne

Néanmoins

Non, pour ne pas

Notamment

Nuitamment

Parfois

Partout

Peu

Pis

Plus

Plutôt

Pourtant

Presque

Puis

Quasi

Quelquefois

Sciemment

Souvent

Surtout

Tant

Tantôt

Tard

Tôt

Toujours

Toutefois

Très

Trop

Volontiers

Tout adverbe équivaut à un nom complément d’une préposition ; ainsi, prudemment, aujourd’hui, jamais, trop, sont les équivalents de avec prudence, dans ce jour, en aucun temps, avec excès.

D’où il suit que les adverbes ont un sens complet et s’emploient ordinairement sans complément.

Il en est quelques-uns cependant qui font exception à cette règle, et qui, n’ayant pas par eux-mêmes une signification absolue, prennent les mêmes compléments que les adjectifs dont ils sont formés, tels sont : antérieurement, dépendamment, différemment, indépendamment, postérieurement, préférablement, relativement, etc.
Exemple : Il faut aimer Dieu préférablement à toutes choses.

Les adverbes de quantité, assez, beaucoup, peu, plus, trop, moins, combien, que, tant, veulent la préposition delorsqu’ils ont un nom comme complément.
Exemple : Un bienfait reproché tint toujours lieu d’offense ;
Je veux moins de valeur et plus d’obéissance. (Racine)

Remarque
Un très grand nombre d’adjectifs s’emploient accidentellement pour modifier un verbe ; alors ils sont adverbes, et comme tels invariables.
Exemple : Il faut accoutumer les hommes à raisonner juste.

Les locutions adverbiales

Un assemblage de mots remplissant la fonction d’un adverbe forme une expression à laquelle on donne le nom delocution adverbiale ; tels sont : avant-hier, après-demain, à l’envi, à dessein, sans doute, sur-le-champ, à tort et à travers, sens dessus dessous, etc.
Exemples : – Ils servent à l’envi la passion d’un homme
Qui n’agit que pour soi feignant d’agir pour Rome. (Corneille)
– Il faut, en quelque sorte, respecter les fautes des grands hommes ; mais il ne faut pas les imiter. (La Roche)

Tableau des principales locutions adverbiales
À jamais

Avant-hier

Çà et là

Cahin-caha

Ci-après

Ci-inclus

Ci-joint

D’ailleurs

De là

De çà et de là

De même

De plus

Dès lors

D’ici

D’où

Du moins

Du tout, etc.

En arrière

En avant

En sus

En vain, etc.

Une fois pour toutes

Jusque-là

Là-dedans

Longtemps

Mal à propos

Ne… pas, ne… point

Ne… plus, etc.

Ni plus ni moins

Par ici

Par là, etc.

Pêle-mêle

Peut-être

Plus tard

Plus tôt, etc.

Sans doute

Tôt ou tard

Tout à fait

Locutions adverbiales formées d’une expression substantive complément d’une préposition
À cœurs avant

À demi

À juste raison

À juste titre

À l’amiable

À la fois

À l’envi

À loisir

À moitié

À part

À partie

Après-demain

À peine

À présent

À regret

À témoin

Au hasard

Coup sur coup

D’abord

D’accord

De jour

De nuit

De suite

D’ordinaire

Du reste

Nulle part

Par hasard

Par mégarde

Quelque part

Sens dessus dessous

Tour à tour

Tout à l’heure

Tout d’un coup

Remarque
La plupart des noms abstraits employés en complément circonstanciel régis par la préposition avec ou par, forment des locutions adverbiales équivalentes à des adverbes de manière ; ainsi, avec peine, avec soin, avec résolution, etc., se disent pour péniblement ou difficilementsoigneusement, résolument, etc. ; par hasard, par mégarde, pourfortuitementinvolontairement.

Les mots invariables

● L’adverbe

■ Définition et emploi

■ Formation de l’adverbe

■ Types ou catégories d’adverbes

Les adverbes de négation

Emploi et suppression de ne

Suppression de pas et de point

Différence entre pas et point

■ Place de l’adverbe

● Les interjections

■ Définition et emploi

■ Valeurs des interjections

● Les conjonctions de coordination 

et de subordination

● Les prépositions

● L’idiotisme

● La langue et le style

● Le style littéraire

 

À lire également...