Abidjan.net - par Morgan Ekra

Les résultats du concours national de la dictée seront proclamés, ce matin, au Palais de la Culture (Treichville) à l'occasion de la cérémonie solennelle des journées internationales de la Francophonie. Ce sont 54 élèves du premier et second cycles de l'enseignement secondaire qui y ont participé, hier, à l'Institut français d'Abidjan (Plateau), à l'occasion des journées de la Francophonie qui se tiennent depuis le 17 mars sur toute l'étendue du territoire national. Ils sont 24 élèves provenant de l'intérieur, 24 élèves issus de 4 Dren d'Abidjan et 6 élèves venant des différents établissements français. Ceux-ci ont composé sur un sujet de l'auteur Michel Hubaut ayant pour titre «Serai-je un homme de réconciliation» subdivisé en quatre paragraphes.

Le premier cycle a eu droit aux deux premiers paragraphes tandis que leurs aînés du second cycle ont composé sur toute la dictée. «La dictée forge l'intellect des enfants. Ce qui est indispensable pour le développement d'un pays. (…). La Francophonie est un moyen de cohésion et de réconciliation des peuples qui ont en partage la langue française», s'est exprimé Kandia Kamara, ministre de l'Éducation nationale. Après les encouragements de Christian Oquet, directeur du service de Coopération et d'action culturelle à l'ambassade de France et Zoro Epiphane Ballo, directeur de l'Agence ivoirienne de la coopération francophone. Dans le même cadre, Pr. Amoa Urbain a prononcé une conférence-débat sur le thème «la cohésion sociale à l'épreuve de la réconciliation nationale : L'apport des traditions ivoiriennes», au Centre de recherche et d'action pour la paix (Cerap) sis à Cocody. «La langue française est notre héritage commun. Malgré cela, nos langues ne doivent pas perdre leurs spécificités et leur particularité», a souhaité Maurice Kouakou Bandaman, ministre de la Culture et de la francophonie. Cette cérémonie solennelle ouvre aujourd'hui, une série de conférences publiques animées de façon éclatée en Côte d'Ivoire sur différents thèmes portés sur la Francophonie, la cohésion sociale et la paix en Côte d'Ivoire. Car, comme l'indique le thème international de cette année : «Le français est une chance».

http://news.abidjan.net/h/429560.html © 2012 Abidjan. Tous droits réservés.