La Voix du Nord - par Mélanie Danna.

Initialement prévue au Vietnam (qui a renoncé au dernier moment pour raisons économiques), la sixième Coupe du monde francophone s'est tenue dimanche au Palais Saint-Sauveur de Lille.


Il y a plus d'un mois, Patrick Leoszewski, président de la ligue Nord - Pas-de-Calais, recevait un appel de Roger Piarulli, président de la Fédération française mais aussi de l'Union Mondiale Francophone, lui demandant s'il pouvait organiser l'événement en un temps record. « C'était juste mais faisable. Une fois la confirmation pour Saint-Sauveur, j'ai répondu ok », raconte l'organisateur, président du club de Lambersart.

Après quatre éditions sur le continent africain, organiser le retour de la Coupe du monde francophone sur le territoire français était un sacré challenge que Patrick Leoszewski, aidé par les institutions publiques et une quarantaine de bénévoles, a brillamment relevé. « Les cinquante pays concernés ne pouvaient pas tous venir par manque d'argent mais il y a eu vingt et une nations, soit près de 150 athlètes. » Il y avait du beau monde à Lille. Et notamment une partie de l'élite française. L'étoile montante de la discipline, Flora Lellouche (17 ans) a fait belle impression contre l'Andorrane Zarouala chez les +67 kg tandis que Émilie Tran, vice-championne de France (18 ans), s'inclinait en finale contre la Marocaine Ennhari.

Longtemps dans l'ombre de Pascal Gentil, Mickaël Borot (+80 kg) s'est, quant à lui, facilement débarrassé de son adversaire ivoirien Koné. « Maintenant que je ne suis plus en concurrence avec Pascal, je m'exprime mieux. Je me concentre plus sur moi-même, avouait le vice-champion de France.

Je souhaitais vraiment marquer le coup pour cette Coupe du monde francophone car c'est ma première compétition officielle avec les nouvelles règles (surface de l'aire réduite, plastron électronique, vidéo, pas de limitation de points, sanction pour non-combativité) et il fallait montrer que la France est la meilleure nation. » Remarque pas si chauvine que ça puisque les huit représentants français sont tous montés sur le podium et cinq se sont octroyé la médaille d'or.

http://www.lille.maville.com/actu/actudet_--TAEKWONDO-La-delegation-francaise-s-illustre-chez-elle-face-a-ses-homologues-francophones_spo-922986_actu.Htm © 2009 La Voix du Nord. Tous droits réservés.