Le Journal de Québec - par Serge Drouin - Émis par Canoe.ca

Elle a connu un succès instantané au Québec et l'Europe francophone est aujourd'hui à ses pieds. À 19 ans, Coeur de pirate ne réalise pas encore tout ce qui lui arrive.

«Faire carrière en France n'a jamais fait partie de mes attentes. Percer un marché dans lequel il y a tellement de gens qui ont du talent, je ne le réalise pas encore», disait la chanteuse, hier, en point de presse à l'occasion de son passage au Festival d'été de Québec.

«Lorsqu'en France, on me compare à Vanessa Paradis, ça me fait plaisir. C'est un honneur que de se faire comparer à des artistes qui ont réalisé de grandes choses», dit-elle.

En France, les critiques sont dithyrambiques à l'égard de la chanteuse. Les grands journaux ont tous parlé d'elle avec éloges dans les dernières semaines.

Ouest France, entre autres, qualifie le disque de Coeur de pirate de «hautement séduisant» alors que Le Figaro croit que la «chanteuse est promise a un bel avenir».


Indochine
Coeur de pirate a présenté son spectacle à l'Impérial hier et, la veille, elle a chanté avec Indochine sur les plaines d'Abraham.

«Chanter sur les Plaines devant plus de 60 000 personnes, c'est assez incroyable et impressionnant», note-t-elle.

«Je ne suis pas de la génération qui a grandi avec Indochine, mais lorsqu'un artiste comme Nicola (Sirkis, le chanteur du groupe), me dit qu'il aime ce que je fais et me demande de venir chanter avec lui, tu ne peux pas dire non à une telle invitation. J'étais très contente de chanter avec lui», reconnaît-elle.


En Belgique
L'horaire de la chanteuse est complètement fou par les temps qui courent. Elle revient tout juste de Liège, en Belgique. Elle croyait se produire devant 1 000 personnes, mais, oh surprise, ce sont plus de 6 000 personnes qui se sont présentées à son concert... «Je n'en revenais pas», dit-elle.

Coeur de pirate sait son agenda rempli jusqu'en décembre. La jeune vedette se rendra en Suisse au cours des prochains jours, en plus d'être des FrancoFolies de Montréal les 30, 31 juillet ainsi que les 1er et 2 août.

«J'essaie de ne pas trop savoir à l'avance ce qui m'attend», dit-elle. Chose certaine, elle passera l'automne entre le Québec et l'Europe.

Malgré toute cette folie, Coeur de pirate, de son vrai nom Béatrice Martin, trouve le temps de composer.

«J'écris toujours, sinon j'aurais peur de perdre le fil de la création», affirme-t-elle.

Un nouvel album de la chanteuse devrait atter rir dans les bacs des magasins, quelque part en 2010. Jusqu'ici, le premier disque de la chanteuse s'est écoulé à plus de 40 000 copies au pays et à plus de 65 000 exemplaires en France. Là-bas, ce disque n'est disponible que depuis le mois de mai.

http://fr.canoe.ca/divertissement/musique/nouvelles/2009/07/16/10155096-jdm.html © 2009 Le Journal de Québec - Canoe. Tous droits réservés.