Leçons d’expression ►  vous êtes ici 

La description

 

Définition

Une description est le plus souvent un arrêt dans le récit. Elle sert à faire percevoir au lecteur le cadre ou des éléments du cadre dans lequel se déroule une action.

Une description peut faire comprendre : une situation historique, un milieu social, un paysage et son atmosphère. Ces éléments sont nécessaires à la cohérence du récit.

Où se place la description ?
Au début du récit

On décrit le lieu où va se dérouler l’action. Cela peut être un paysage extérieur (une forêt, une montagne…) ou un lieu fermé (une maison ou une de ses pièces…).

À l’intérieur du récit

La progression du récit peut entraîner un changement de lieu : on fait une description lorsqu’un personnage se déplace, ou lorsqu’il arrive pour la première fois dans un lieu important pour l’action.

Les outils grammaticaux à utiliser

● Afin d’alléger les phrases, pensez à toutes les formes d’expression du groupe nominal.
Exemple : qui se produit en même temps = simultané, de la commune = municipal.

● Évitez les cascades de relatives. N’écrivez pas par exemple : Je vois les lumières qu’on vient d’allumer et qui brillent et dont la lueur me rassure.

● Choisissez le pronom relatif qui convient. A chaque fonction correspond une forme différente du pronom.
Exemple : N’écrivez pas : C’est l’histoire que je t’ai parlé et qu’il m’a racontée. Mais écrivez : C’est l’histoire dont je t’ai parlé et qu’il m’a racontée.

À quoi sert une description ?
Informer et expliquer

La description des lieux ou des objets permet au lecteur de mieux comprendre le déroulement de l’action. C’est une description objective des choses.

Exprimer les sentiments

La description peut traduire les sentiments du personnage qui regarde, à travers :

  • l’impression d’ensemble qui se dégage de l’objet décrit (tristesse ou gaieté…) ;
  • le style utilisé : la construction de la phrase, le vocabulaire (favorable ou défavorable), les images. Par exemple, si un lieu est comparé à une prison, on sait que le personnage s’y sent mal à l’aise. C’est une description subjective.

La description objective

Comme on l’a déjà dit, la description objective sert à décrire les objets et les choses comme ils sont sans ajouter les sentiments. D’ici pour avoir une bonne description objective, il faut suivre les conseils suivants :

  • Choisissez un point de vue externe et un angle de vision approprié.
    Lire : Analyser un roman.
  • Enrichissez votre description par les champs lexicaux appropriés. Utilisez des noms propres, des mesures et des distances.
  • Caractérisez l’objet décrit par des adjectifs qualificatifs, des compléments du nom, une subordonné relative.
  • Organisez l’espace en différents plans.
  • Employez les indicateurs spatiaux et les mots-liens (connecteurs sans charge affectifs) appropriés.
  • Évitez les « il y a », les « se trouve », les « on voit », etc., et employez des verbes vivants, expressifs (d’action, de mouvement, d’attitude) ayant pour sujets grammaticaux les éléments décrits.
  • Privilégiez l’emploi du présent atemporel (de vérité générale), le temps de la description étant « statique », une sorte de time-out, à la différence du temps de la narration qui est « dynamique ». N’oubliez pas aussi d’employer l’imparfait de l’indicatif étant le temps de la description.

La description subjective

La description subjective sert à traduire les sentiments du personnage qui regarde. Il décrit tout en évoquant ses sentiments. Les conseils à suivre sont les suivants :

  • Employez le présent actuel ou atemporel ou l’imparfait de description.
  • Enrichissez votre description par le champ lexical de l’affectivité sans négliger celui de la lumière, la couleur, la forme…
  • Utilisez des phrases de type déclaratif et de forme affirmative…
  • Employez les adverbes qui marquent l’intensité, l’émotion…
  • N’oubliez jamais les adjectifs à valeur affective (appréciative ou dépréciative), les modalisateurs et les connecteurs…
  • Insistez sur le vocabulaire de l’affectivité qui se rapporte à la psychologie, aux émotions et aux sentiments…

Expression

La description

● Le portrait

● Le récit

● Le dialogue

Le discours rapporté

● La transformation du discours direct en discours indirect

● Exprimer et s’exprimer : la peur, la joie, la tristesse.

● Les animaux : le mâle, la femelle, le petit et leur cri

Les expressions vicieuses

 

À lire également...