Genres littéraires  Le roman Analyser un roman ► vous êtes ici  

Genres littéraires :  Le roman :

Analyser un roman :

La structure d’un récit

Les étapes du récit

Un roman est constitué d’actions qui s’organisent en une intrigue. Cette intrigue est composée de séquences, c’est-à-dire de passages qui forment une unité sur le plan du temps, des lieux, de l’action et des personnages. On a pu constater qu’une intrigue romanesque possédait une structure-type, commune à tous les récits. Elle peut être représentée par un schéma appelé schéma narratif simple qui prend en compte la succession logique des événements comme suit :

  • Un état initial qui définit le cadre de l’intrigue : il met en place le lieu, l’époque, les personnages…
  • Un événement perturbateur ou modificateur qui remet en cause l’état initial : rencontre, découverte, événement inattendu…
  • Une suite de transformations modifie la situation des personnages : elles peuvent prendre la forme de péripéties, de rebondissements ou de coups de théâtre.
  • Un événement équilibrant ou élément de résolution qui annonce la résolution de l’intrigue.
  • L’état final est celui, heureux ou malheureux, des personnages à la fin du récit.

Ce modèle, à l’origine de toute invention narrative, peut être plus ou moins modifié ; certaines étapes peuvent être difficiles à reconnaître, ou leur ordre changé. Mais retrouver et analyser ce schéma permet d’enrichir l’étude du roman. On s’intéressera surtout aux variantes de cette structure fondamentale.

Voici un simple exemple de ce changement (dans cet exemple, il s’agit d’un retour en arrière) : la situation finale → la situation initiale → la modification → la suite d’actions.

⚠ Remarque ⚠
Un récit peut être décomposé en une suite d’épisodes qui se présentent comme autant de micro-récits. Chaque épisode peut être résumé en fonction du schéma narratif. Leur enchaînement constitue l’intrigue. Cette construction est très fréquente dans les romans divisés en parties ; chaque partie fait passer d’un état initial à un état final qui devient le point de départ de la partie suivante.

Les formes de l’intrigue
L’intrigue unique

Elle présente l’histoire d’un personnage, du déclenchement de l’intrigue jusqu’à sa résolution. Elle fonctionne selon le principe du schéma narratif. Cette forme d’intrigue, très resserrée, est souvent utilisée dans la nouvelle.

L’intrigue complexe

Un lien unit plusieurs intrigues. Le lecteur peut suivre simultanément l’histoire de plusieurs personnages dont les destins se rejoignent ou se croisent. La multiplication des personnages a tendance à rendre l’intrigue plus complexe (le roman feuilleton).

L’enchâssement

Il permet de développer des intrigues secondaires à l’intérieur de l’intrigue principale, lorsque par exemple un personnage raconte sa propre histoire. Les modes et les niveaux de narration alternent alors : le récit-cadre est pris en charge par un narrateur premier tandis que les récits enchâssés sont pris en charge par un autre narrateur.

Lire : Les modes de narration (ci-dessous).

Les modes de narration

Le narrateur ne se contente pas de rapporter des événements, il les organise en fonction d’une logique propre, le plus souvent l’ordre chronologique de leur déroulement. Différents modes de narration permettent au lecteur de prendre connaissance de l’histoire racontée.

Le narrateur-personnage

Ou bien il est le narrateur de sa propre histoire, qu’il raconte à la première personne. Ce mode de narration est celui de l’autobiographie. Ou bien il n’est qu’un personnage secondaire de l’histoire, voire un simple témoin. Ce mode de narration donne l’illusion que l’histoire racontée s’est réellement déroulée.

Le narrateur qui raconte à la troisième personne

Il ne manifeste sa présence que par des interventions ponctuelles. Dans ce cas, il n’est pas un personnage et ses interventions à la première personne apparaissent comme des intrusions du discours dans le récit. Il effectue alors un va-et-vient entre le moment de la narration et l’époque de la fiction.

Le narrateur invisible

Il est totalement extérieur à l’histoire racontée et la première personne n’apparaît jamais dans le récit.

Genres littéraires

Articles connexes

Suggestion de livres


Le genre romanesque au Baccalauréat

Le roman et ses personnages

Romans clés de la littérature française

La littérature française en 50 romans

L’effet-personnage dans le roman

Ecrits sur le roman

Préfaces des romans français du XIXe siècle

Introduction aux grandes théories du roman

Petite histoire des personnages de roman : Le romancier et ses personnages

Le roman français aujourd’hui : Transformations, perceptions, mythologies

Le roman

Premier roman, mode d’emploi

À lire également...