Leçons de vocabulaire ►  vous êtes ici 

Vocabulaire

Le dictionnaire et l’encyclopédie

Le dictionnaire : La connaissance de la langue
Le dictionnaire : un catalogue de mots

C’est un catalogue plus ou moins important. Certains dictionnaires scolaires recueillent 10 000 mots, d’autres 15 000 mots. Le Petit Larousse, qui est sans doute le dictionnaire le plus connu, donne 45 000 mots (la partie noms propres non comprise).

Pour ranger cette armée de mots, c’est, comme on le sait, l’ordre alphabétique qui a été adopté. Cette façon de faire est très commode : pour s’y retrouver, il suffit d’avoir mémorisé l’ordre alphabétique.

Elle a aussi ses inconvénients : deux mots commençant par le même son peuvent se trouver à des endroits très différents : c’est le cas, par exemple, pour ambassadeur et embarrasser.

Présentation

Le dictionnaire est un ouvrage qui répertorie les mots d’une langue et les met en rapport avec des définitions explicitant leur sens. Cet inventaire, dont les prétentions à l’exhaustivité sont variables en fonction du type de dictionnaire, est présenté sous une forme canoniquement alphabétisée.

Les dictionnaires sont avant tout, non pas des résumés du savoir sur la langue, ni une représentation de la langue elle-même ou encore de la compétence linguistique, mais des ouvrages qui résultent d’une activité de recension et de classement alphabétique de mots ; leur vocation est donc plus empirique que scientifique.

En tant que partie d’une description des langues (celle-ci s’effectue également à l’aide de grammaires), les dictionnaires, historiquement, ont joué un rôle dans le phénomène de grammatisation des langues, dans la fixation des états historiques d’une langue et dans l’inventaire des mots d’une langue uniquement orale (comme c’est le cas de certaines langues africaines ou aborigènes). On conviendra qu’une langue peut être considérée comme décrite une fois que l’on possède un inventaire de ses mots, ainsi qu’une grammaire donnant des indications sur sa syntaxe et sa morphologie.

Les différents types de dictionnaires

Il existe plusieurs types de dictionnaires, indépendamment du développement des lexiques spécialisés, qui inventorient les mots propres à un domaine spécifique.

La nomenclature (étymologiquement « liste de noms ») d’un dictionnaire est absolument indéterminée : elle varie en fonction de la visée de l’ouvrage concerné et inclut un nombre arbitraire de mots.

● Les dictionnaires encyclopédiques

Les dictionnaires dits encyclopédiques répertorient non seulement des noms communs, mais aussi des noms propres, et ils comportent des développements encyclopédiques relevant de tous les domaines de savoir possibles, depuis la médecine jusqu’à l’épistémologie en passant par la botanique et la physique nucléaire, la littérature ou les mathématiques.

● Les dictionnaires de langue

Les dictionnaires de langue recensent les noms communs, donnent des indications sur leur origine (notamment des indications étymologiques), ainsi que sur leur niveau de langue ; ils inventorient leurs sens ou leurs acceptions en les classant soit dans l’ordre historique de leur apparition, soit dans un ordre décroissant de fréquence.

● Les dictionnaires bilingues

Les dictionnaires bilingues mettent en rapport non des mots d’une langue et leurs définitions, mais les mots d’une langue et leurs traductions dans un autre système de langue.

Ces ouvrages bilingues, parfois trilingues, servent d’outil pour la compréhension et la traduction. Ils donnent en général, outre les indications sémantiques nécessaires à l’inventaire des sens des mots (qui ne sont qu’exceptionnellement monosémiques, dotés d’une seule signification), des indications phonétiques sur la prononciation, ainsi qu’un ensemble d’informations sur les niveaux de langue.

● Les lexiques

On désigne sous le nom de lexiques les dictionnaires spécialisés, qui répertorient les mots propres à un domaine de spécialité (dictionnaires de l’informatique, dictionnaires médicaux, dictionnaires du marketing, etc.) ou à un sociolecte, c’est-à-dire une langue spécifique à une classe sociale (dictionnaires de l’argot). Il existe des dictionnaires spécialisés dans l’inventaire des locutions idiomatiques, comme des dictionnaires de citations, issus des florilèges de jadis, ainsi que des dictionnaires de synonymes.

L’encyclopédie : La connaissance des choses
Présentation

L’encyclopédie (du grec egkuklopardia) est un ouvrage où est exposé, dans l’ordre alphabétique, l’ensemble des connaissances universelles ou spécifiques à un domaine.

L’encyclopédie est devenue un ouvrage de référence au sens le plus strict du terme, à savoir, un ouvrage que l’on consulte sur un sujet particulier, répertorié par ordre alphabétique. Cet ordre se retrouve dans toutes les encyclopédies modernes, avec certaines variantes. Certaines se rapprochent du dictionnaire avec un nombre important d’entrées et des articles concis. À l’inverse, d’autres se concentrent sur un sujet plus restreint avec des articles plus développés. Les dictionnaires encyclopédiques modernes et les encyclopédies comme le Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle (1866-1876), de Pierre Larousse, illustrent le principe des petites rubriques. L’autre approche a conduit à des encyclopédies qui tiennent davantage de la compilation de monographies et d’articles de synthèse.

Les dictionnaires encyclopédiques

On peut considérer que la première encyclopédie de type « dictionnaire » est le Grand Dictionnaire historique, ou le Mélange curieux de l’histoire sacrée et profane (1674), du prêtre et érudit français Louis Moreri. Dictionnaire spécialisé en histoire, mythologie, généalogie et biographies, il fut maintes fois remanié et traduit en anglais, allemand, espagnol et italien. De nombreux auteurs entreprirent de corriger les erreurs et les omissions de Moreri, parmi lesquels Pierre Bayle, dont le Dictionnaire historique et critique (2 volumes, 1695-1697) est réputé pour sa simplicité et la clarté de son style.

L’Encyclopédie de Diderot

Tour à tour théoricien du théâtre, critique d’art, romancier, dramaturge, Denis Diderot fut surtout le principal ordonnateur de l’Encyclopédie (1747-1772). Le projet de l’Encyclopédie est originellement de rassembler les connaissances acquises par l’humanité et de produire ainsi une critique de la religion. Le matérialisme et la lutte contre le christianisme de Diderot participent des fondements de l’Encyclopédie.

→ Lumière sur L’Encyclopédie du XVIIIe siècle ; pour tout savoir à propos de l’Encyclopédie de Diderot.

Vocabulaire

Articles connexes

Choix de dictionnaires et d’encyclopédies


Dictionnaire Hachette Junior CE-CM – 8-11 ans

Dictionnaire analogique

Le dictionnaire des synonymes et des contraires

Dictionnaire étymologique & historique du français

Le Petit Robert : Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française

Dictionnaire culturel en langue française

Mon premier Larousse des Pourquoi?

Diderot et L’Encyclopédie



À lire également...