Leçons de vocabulaire ►  vous êtes ici 

Les divers sens d’un mot

 

Diversité de sens et « champ sémantique »
La polysémie

La polysémie est le fait, pour un seul signifiant, d’avoir plusieurs signifiés.

Exemple : Le mot peine signifie :

  • une sanction (purger sa peine),
  • un chagrin (faire de la peine),
  • un effort (se donner de la peine),
  • une gêne (avoir de la peine à parler),
  • dans la locution à peine : – presque pas (avoir à peine de quoi vivre) / – depuis très peu de temps (avoir à peine commencé).

Mis à part quelques mots très spécialisés du vocabulaire scientifique ou technique, la plupart des mots sont polysémiques.

Le champ sémantique

On appelle champ sémantique (du grec sêmainein : signifier) l’ensemble constitué par les différentes significations d’un mot.
Exemple : Les emplois suivants forment le champ sémantique du verbe gagner gagner de l’argent par son travail, gagner au jeu, gagner à être connu, gagner une course (la remporter), gagner du terrain, gagner le rivage (l’atteindre).

Le sens figuré

Le sens figuré est le sens qu’un mot peut prendre en plus de son sens propre. C’est un cas particulier de la polysémie d’un mot. À partir du sens propre ou sens premier du mot, d’autres se dégagent, créés par métaphore ou métonymie ou par transfert du concret sur l’abstrait.

→ Voir les figures de style.

Exemples :

- Une terre fertile (où la végétation pousse bien) → sens propre.
- Une imagination fertile (riche, inventive) → sens figuré.

Richesse stylistique de la polysémie
L’écrivain, en utilisant les ressources du vocabulaire, peut tirer parti de la superposition des divers sens d’un mot ou de l’emploi d’un même mot dans des sens différents. À travers l’ambivalence du sens, la polysémie crée des rapprochements inattendus et ouvre à la diversité des interprétations.

La dénotation et la connotation
La dénotation

Le sens premier du mot : Le sens dénoté est celui que donne le dictionnaire. Il est compris par tous les utilisateurs de langue. La dénotation du mot correspond à la définition du mot, au sens objectif.
Exemple : Le mot « rouge » dénote une couleur : l’une des trois couleurs fondamentales.

La connotation

Les sens seconds du mot : La connotation est seconde car elle s’ajoute, en plus de la dénotation, du sens au texte, à l’image, au discours…

De plus, la connotation est occasionnelle car elle dépend du contexte, des niveaux de langues, de l’éducation, des références culturelles, des situations de l’émetteur et du récepteur. Donc la connotation correspond aux sens implicites qu’un mot reçoit. C’est pour cela qu’elle est difficile à cerner.
Exemple : « rouge » connote selon les situations et les associations mentales mises en jeu: l’interdiction, la colère, la révolution, le sang, la passion…

→ Lire : Les différents types de connotations.

Vocabulaire

Les origines des mots français● Les mots simples, dérivés et composés

● Les mots latins admis en français

● Les mots français d’origine arabe

Les divers sens d’un mot

● Radicaux, préfixes et suffixes

● Les famille des mots

● Synonymes, antonymes, homonymes et paronymes

● Le champ lexical

● Le dictionnaire et l’encyclopédie

● Jeux de mots

Histoire résumée du vocabulaire français

 

À lire également...