Proverbes français expliqués ► vous êtes ici  

Proverbes français expliqués

La nature

(36 proverbes)

Sous-thèmes et mots-clés
Le temps qu’il fait, le changement climatique, les cinq éléments à savoir l’Eau, le Bois, le Feu, la Terre, et le Métal, etc.

• À chemin battu, il ne croît point d’herbe : Il n’y a aucun profit à espérer d’un commerce, d’une industrie dont beaucoup de gens se mêlent (Nouveau Larousse illustré).
• Après la pluie, le beau temps : les satisfactions, la gaieté finissent par remplacer les désagréments, la tristesse (TLFi, pluie).
• Autant en emporte le vent : Ce proverbe se dit en parlant de promesses, des paroles, des menances auxquelles on n’ajoute pas foi, ou qui ne sont pas réalisées.
• C’est la plus belle rose de son chapeau : C’est l’avantage le plus important.
• En avril, n’ôte pas un fil ; en mai, fais ce qu’il te plaît : on ne doit pas mettre des vêtements légers en avril ; on le peut en mai.
• Entre l’arbre et l’écorce, il ne faut pas mettre le doigt : Il ne faut pas juger de l’arbre par l’écorce ; il ne faut pas juger sur les apparences.
• Faute de grives, on mange des merles : À défaut de mieux, il faut savoir se contenter de ce que l’on a.
• Il n’est pire eau que l’eau qui dort : Ce sont souvent les personnes d’apparence inoffensive dont il faut le plus se méfier.
• Il n’est point de (si belle) rose qui ne devienne gratte-cul : Il n’est si belle femme qui ne devienne laide en vieillissant.
• Il n’y a pas de fumée sans feu : Toute rumeur repose sur un fond de vérité.
• Il n’y a pas de feu sans fumée : Il n’y a pas de cause sans effet et une passion vive ou un secret se trahit toujours par quelque indice.
• Il n’y a pas de montagnes sans vallées : Il faut considérer les choses sous leurs différents aspects (d’après Rey-Chantr. Expr. 1979).
• Il n’y a pas de roses sans épines : Il n’y a point de plaisir sans quelque mélange d’ennui, de chagrin.
• Il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas : Le hasard peut provoquer des rencontres inattendues.
• Il ne faut pas dire : Fontaine, je ne boirai pas de ton eau : Nul ne peut assurer qu’il n’aura jamais recours à telle personne, ou telle chose.
• L’eau va (toujours) à la rivière : C’est aux plus favorisés qu’arrive toujours un surcroît de fortune, de chance (TLFi, rivière).
• La pluie du matin n’arrête (ou n’effraie) pas le pélerin : Une difficulté initiale ne décourage pas l’homme d’entreprise (Rey-Chantr. Expr. 1979 – voir TLFi, pluie).
• La pluie du matin réjouit : La pluie du matin est souvent la promesse d’une belle journée.
• Le chardon gagne à fréquenter la rose : Un caractère désagréable s’améliore au contact d’une personne aimable.
• Le diable bat sa femme et marie sa fille : Se dit quand il pleut et qu’il fait soleil en même temps.
• Le soleil luit (ou brille) pour tout le monde : Il est des avantages dont chacun a le droit de jouir (Dict. Ac. fr.). Chacun a droit aux choses que la nature a départies à tous.
• Les arbres cachent la forêt : L’attention portée aux détails empêche de saisir l’ensemble.
• Les jours se suivent et ne ne ressemblent pas : Les circonstances varient avec le temps.
• Les petits ruisseaux font les grandes rivières : Une accumulation de petites choses peuvent constituer à la longue un ensemble important. Plusieurs petites sommes réunies en font une grande.
• Méchante, mauvaise herbe pousse toujours : Par référence à la croissance rapide et facile ou à la résistance de la mauvaise herbe, en parlant d’un enfant qui grandit vite ou d’une personne douée d’une grande robustesse.
• N’avoir ni vent, ni nouvelle : Ne rien savoir (TLFi, une nouvelle).
• Ne laissez pas croître l’herbe sur le chemin de l’amitié : Il ne faut pas laisser l’amitié sans l’entretenir et la cultiver (TLFi, herbe).
• On reconnaît l’arbre à ses fruits : On connaît les personnes à leurs œuvres et les choses à leurs résultats (Dict. Ac. fr., 1932).
• Petite pluie abat grand vent : Peu de chose suffit quelquefois pour calmer une grande querelle.
• Pierre qui roule n’amasse pas mousse : On ne s’enrichit pas en changeant souvent d’état, de pays.
• Pluie du matin n’arrête / n’effraie pas le pèlerin : Une difficulté initiale ne décourage pas l’homme d’entreprise (Rey-Chantr. Expr. 1979).
• Quand on sème des épines, on ne va pas sans sabots : Quand on provoque le malheur des autres, on doit se méfier à son tour.
• Qui sème le vent, récolte la tempête : Celui qui emploie des méthodes inadmissibles et produit des désordres, ne doit pas s’étonner d’en souffrir lui-même.
• Tant va à la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse (ou qu’enfin elle se brise) : À force de s’exposer au danger ou de vouloir trop faire, on risque d’être victime ou de se lasser (TLFi, cruche).
• Tous les goûts sont dans la nature : Se dit à propos d’une personne qui a des goûts singulière.
• Une goutte d’eau suffit pour faire déborder un vase plein ou c’est la goutte (d’eau) qui fait déborder le vase : Un dernier fait ajouté à une longue série finit par lasser la patience (TLFi, déborder).

Proverbes français expliqués

Introduction et sommaire

● La condition, la nature et les relations humaines

● Le corps humain

● La société

● Dieu et la religion

● Le temps, les fêtes et les mœurs

● La nature

● Les animaux

  • À consulter aussi sur EspaceFrançais.com

  • Suggestion de livres

    Dictionnaire des proverbes, sentences & maximes
    Proverbes du monde entier
    Le livre des proverbesLe Grand livre des proverbes chinois
    365 proverbes expliquésLe Grand livre des proverbes arabesToute la sagesse des proverbes populaires du monde entierDictons Proverbes et Autres Sagesses de Nos Campagnes
    Dictionnaire de proverbes et dictonsDictionnaire des proverbes africains7000 expressions, locutions, proverbes du grec moderneProverbes et Dictons Agricoles de France

À lire également...