Espace des Citations

Retour au siteIndex Les thèmesLes auteurs

RechercherCoups de cœurNouveautés





#28
La misère de l'homme ne consiste pas seulement dans la faiblesse de sa raison, l'inquiétude de son esprit, le trouble de son coeur; elle se voit encore dans un certain fond ridicule des affaires humaines. Les révolutions surtout découvrent cette insuffisance de notre nature: si vous les considérez dans l'ensemble, elles sont imposantes; si vous pénétrez dans le détail, vous apercevez tant d'ineptie et de bassesse, tant d'hommes renommés qui n'étaient rien, tant de choses dites l'oeuvre du génie, qui furent l'oeuvre du hasard, que vous êtes également étonné et de la grandeur des conséquences et de la petitesse des causes. (Chateaubriand, Pensées et Premières Poésies)
#85
Claudine: « Pour moi, je hais les maris soupçonneux, et j'en veux un qui ne s'épouvante de rien, un si plein de confiance, et sûr de ma chasteté, qu'il me vît sans inquiétude au milieu de trente hommes ». (Molière, George Dandin, Acte II; scène 1)
#609
Le bonheur suppose sans doute toujours quelque inquiétude, quelque passion, une pointe de douleur qui nous éveille à nous-même. (Emile Chartier)
Commentaire : dit Alain
#802
Mon impression à moi, que je garde, esr le désir d'être de plus en plus retiré du monde et dans un cloître d'études et d'oubli. (Sainte-Beuve, Correspondances I)
#910
J'ai étudié la philosophie,
La jurisprudence et la médecine,
Et même, hélas! la théologie
Laborieusement d'un bout à l'autre.
Et voici que, pauvre fou, avec toute ma science,
Je ne suis pas plus sage qu'auparavant. (Gœthe, Faust, I)
#1093
La délicatesse est à l'esprit ce que la saveur est au fruit. (A. Poincelot, Etudes de l'homme ou Réflexions morales)
#1447
Nous vivons trop dans les livres et pas assez dans la nature, et nous ressemblons à ce niais de Pline le Jeune qui étudiait un orateur grec pendant que sous ses yeux le Vésuve engloutissait cinq villes sous la cendre. (Anatole France)
#1474
La lecture de tous bons livres est comme une conversation avec les plus honnêtes gens des siècles passés qui en ont été les auteurs, et même une conversation étudiée, en laquelle ils ne nous découvrent que les meilleures de leurs pensées. (René Descartes, Discours de la méthode)
#1548
Si les enfants devenaient ce qu'en attendent ceux qui leur ont donné la vie, il n'y aurait que des dieux sur la terre. (A. Poincelot, Etudes de l'homme)
#1724
Un Picasso étudie un object comme un chirurgien dissèque un cadavre. (Guillaume Apollinaire, Les Peintres cubistes, Méditations esthétiques, Sur la peinture II)
#1726
Le hasard est le plus grand romancier du monde: pour être fécond, il n'y a qu'à l'étudier. (Honoré de Balzac, La Comédie humaine)
Commentaire : La citation est tirée de l'Avant-Propos
#1801
Les langues n'ont d'élégance qu'autant qu'il y en a dans l'esprit de ceux qui les parlent. (Étienne Bonnot, abbé de CONDILLAC, Cours d'étude pour l'instruction du prince de Parme, VI, Histoire moderne, livre XX, chap. 1)
#2106
Réfugie-toi dans l'étude, tu échapperas à tous les dégoûts de l'existence. L'ennui du jour ne te fera pas soupirer après la nuit et tu ne seras pas à charge de toi-même et inutile aux autres. (Sénèque)
#2107
L'étude a été pour moi le souverain remède contre les dégoûts de la vie, n'ayant jamais eu de chagrin qu'une heure de lecture n'ait dissipé. (Monstesquieu, Pensées diverses)
#2108
Adonne-toi à l'étude des lettres pour en tirer quelque chose qui soit toute tienne. (Montaigne, Essais)
#2151
Je ne cherche pas, je trouve. (Pablo Picasso, Etude de femme)
#2157
La grande découverte du XVIIIe siècle, c'est [...] celle du phénomène de la mémoire. (Georges Poulet, Etudes sur le temps humain, introduction)
#2163
Chaque jeune homme, chaque jeune fille doivent savoir qu'en étudiant à l'école, ils doivent se préparer au travail, se préparer à créer des valeurs utiles à l'homme et à la société. Chacun, indépendamment de la situation de ses parents, doit avoir un seul chemin: se mettre à apprendre et, après avoir appris, travailler. (Nikita Khrouchtchev)
#2164
Etudiez comme si vous deviez vivre toujours; vivez comme si vous deviez mourir demain. (Saint Isidore de Séville)
#2220
En France, on étudie les hommes, en Allemagne, les livres. (Madame de Staël, De l'Allemagne, chap. 13)
#2265
Il ne faut pas dire que la voie est étroite; c'est l'étroitesse qui est la voie. (Jean Wahl, Etudes kierkegaardiennes, III)
#2512
O toi, fiancée encore inviolée de la quiétude. (John Keats, "Ode" sur une urne grecque)
#3723
Le verbe aimmer pèse des tonnes.
Des tonnes de chagrin, de joie, d'inquiétude, de doute, de cris, d'extase.
Ne le fuis pas.
Ne pas aimer pèse encore plus lourd.
(Félix Leclerc)
#4010
On s'étudie trois semaines, on s'aime trois mois, on se dispute trois ans, on se tolère trente ans et les enfants recommencent. (Hippolyte Taine, Vie et Opinions de Frédéric Thomas Graindorge)
#4286
CHARLOTTE: On marie ta fille dans trois semaines et toi, tu lis?
ANTOINE: Oui.
CHARLOTTE: Qu'est-ce que tu lis?
ANTOINE: Le code civil. Au chapitre des divorces. J'étudie les moyens de la tirer de là l'année prochaine.
CHARLOTTE: Tu es un monstre! Ces enfants s'aiment!
ANTOINE: C'est ce qui me fait peur. Nous nous aimions nous aussi.

(Jean Anouilh, Les poissons rouges)



Retour au site   Index Rechercher F.A.Q. Les auteurs Les thèmes Coups de cœur
© EspaceFrancais.com | Tous droits réservés.
7585 citations, 3 citation(s) en attente de validation